:: welcom to Reykjavik :: Miðborg, Reykjavik :: bars et discothèques
Who said nights were for sleep ? ♦ Apollo & Max
♦ I'm who I'm ♦
avatar
AVATAR : James McAvoy
PSEUDO : Lil's
CREDITS : vava : Moi-même
TICKETS : 3301
MEMBRE : 14/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Who said nights were for sleep ? ♦ Apollo & Max   
Publié : Jeu 1 Fév - 21:53

Who said nights were for sleep ?
Maximilian Fleming & Apollo Méliès


Assis sur le bord de son lit, Max poussa un long soupir. Sa journée avait été catastrophique du début à la fin. Il n'en revenait pas d'avoir accumulé autant de malchance d'un coup. À chaque fois qu'il s'était dit que ça ne pourrait pas être pire, un nouveau souci lui tombait dessus. Le pire avait sûrement été le moment où il avait constaté la disparition de sa mallette contenant ses précieux couteaux. Il ne comprenait pas comment quelqu'un avait pu lui faire un coup pareil. Si seulement il pouvait trouver la personne qui lui avait volé ses affaires pour le voir se ridiculiser sur scène. Même s'il ne comptait pas lui faire de mal, étant un peu trop gentil pour ça, il avait bien envie de comprendre ce qui était passé par la tête de cette personne lorsqu'elle avait fait ce coup. Il n'oserait jamais saboté le numéro d'un de ses collègues.

Parti comme c'était, le lanceur de couteaux ne pourrait pas s'endormir avant de s'être changé les idées. Il était encore tôt et même s'il se sentait vidé de son énergie, il n'avait pas envie de rester enfermé dans sa caravane. Il avait besoin de sortir. Sa chance allait peut-être un peu tourner. Au pire, il oublierait tout avec quelques verres. Il avait besoin d'une bonne dose de réconfort. Il alla donc prendre une bonne douche, se changea et récupéra son porte-feuille qu'il glissa dans une poche de sa veste. En un rien de temps, il était prêt et il se dirigea vers l'un des bars qu'il aimait bien et qui n'était pas trop loin. Il sentait qu'il pourrait y trouver de la compagnie pour se changer les idées. Il n'avait pas envie d'être seul. Sinon il serait probablement resté enfermé dans sa caravane à se cacher après cette journée désastreuse.

En entrant dans le bar, il scruta les lieux d'un rapide coup d'oeil. Il y avait pas mal de groupes déjà présents et qui semblaient boire gaiement dans leur coin. Ce n'était pas eux qu'il allait pouvoir embêter ce soir. Il alla donc s'installer au bar. Il aurait plus de chance de tomber sur quelqu'un qui était seul et qui accepterait peut-être de lui parler. Il était le roi des gaffeurs et au vu de sa journée, il se sentait bien capable de foirer ses rencontres ce soir. Il se désespérait à ne pas réussir à positiver. Mais vu les soucis qui lui étaient tombés dessus, il n'arrivait pas trop à voir le bon côté des choses. Il était blessé, au niveau physique et au niveau de sa réputation après le show qu'il avait fait l'après-midi.

Le barman arriva et Max lui commanda une de ses bières du jour. Il avait envie de tester quelque chose, même s'il regretta presque son choix. Il risquait de ne pas aimer si sa chance continuait de lui faire défaut. Heureusement, il se rappela qu'il n'était pas quelqu'un de très difficile, se rassurant par la même occasion.
Il récupéra son verre et déposa la monnaie sur le comptoir. Il allait enfin goûter à cette mystérieuse bière du jour. Il avala une gorgée, jetant un coup d'oeil aux personnes présentes au bar. Son regard s'arrêta sur une personne en particulier. Il la connaissait. C'était un de ses collègues. Il l'avait déjà croisé au cirque. Cela faisait un moment qu'il se demandait s'il ne l'avait pas déjà vu ailleurs. Mais sa mémoire avait décidé de lui jouer des tours, l'empêchant de se souvenir correctement.

Après une courte hésitation, Max emporta son verre et alla s'asseoir aux côtés de son collègue, qui était seul. Une chance pour lui. Son esprit essayait pourtant de lui dire que c'était une mauvaise idée et qu'il allait probablement le déranger alors qu'il était avec quelqu'un qui devait être aux toilettes. Tant pis, au point où il en était, il s'en fichait d'essuyer une erreur de plus. Il préférait tenter sa chance que de rester seul dans son coin à attendre que quelqu'un vienne le voir.

"- Bonsoir, je te dérange pas, j'espère", Lança-t-il avec un sourire à son voisin de droite. À l'instant où il eut fini sa phrase, il se demanda si son collègue allait le reconnaître. Il se sentit affreusement bête sur le coup. Mais si c'était le cas, il pourrait toujours rajouter cette rencontre à la liste des rencontres qui ont mal commencé. Autant le dire tout de suite, Max avait rarement bien commencé ses rencontres, excepté quand il était petit.




Never give up ~
Life is a circus ring with some moments more spectacular than others. (Janusc Korczak) ©️endlesslove.

     


Dernière édition par Maximilian Fleming le Ven 13 Juil - 13:29, édité 1 fois
♦ I'm in the dark ♦
avatar
En ligne
AVATAR : Mika
PSEUDO : Lustucru
CREDITS : Edward Khan
TICKETS : 4135
MEMBRE : 29/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Who said nights were for sleep ? ♦ Apollo & Max   
Publié : Ven 2 Fév - 22:07






Who said nights were for sleep ? // Maximilian Feming
L'archer a un point commun avec l'homme de bien : quand sa flèche n'atteint pas le centre de la cible, il en cherche la cause en lui-même.

Journée normale, tout à fait banale, sans le moindre intérêt, rien. Ni poisse, ni problèmes. Ni visites, c'est pas le jour, et pas de souci avec aucun animal. Le calme sans tempête. Quoique j'avais bien entendu quelques rires à propos de notre lanceur de couteau Maximilian. Le pauvre s'était fait chourave ses instruments de torture et avait dû improvisé avec des couteaux à beurre. Pas facile, dure journée pour lui j'imagine. Enfin pour une fois que c'est pas moi, je vais pas m'en plaindre. D'ailleurs loin de se faire, j'ai profité de mon après midi de libre pour me préparer tranquillement, profiter de la seule heure d'éclairci ici en Islande, et suis parti m'installer dans un bar au pif, découvrant avec plaisir qu'ils y organisaient le soir même, un tournoi de fléchettes. Intéressant.

Ça doit faire bien plus de cinq ans que je ne me suis plus entraîner à viser une cible avec quelqu'un instrument que ce soit. Avant je faisais ça avec un arc et des flèche comme mon héros Robin des bois, puis j'ai arrêté, remplaçant ça par de simples fléchettes. J'y suis moins doué, mais j'ai assez d'adresse. On y a joué des heures avec mon frère quand il y avait trop de pluie dehors là bas où j'habitais en France. La Normandie fait du bon beurre, mais il pleut plus de la moitié du temps. Après ça, je n'ai plus vraiment pu en profiter avec toute mes escapades à travers le monde, et les bars que je fréquentais n'étaient pas de ce type là. Ou rarement.

Cependant cette fois, j'hésite réellement à m'inscrire, juste pour m'amuser un peu, penser à rien jusqu'au moment de l'élimination et enchaîner sur la recherche de quelqu'un qui voudra bien m'accorder quelques heures de sa nuit tout au moins pour éviter la crise de manque. Mais dans un bar comme celui là, pas évident de trouver un homme intéressé. J'ai un petit doute sur le barman, mais je sais que ce genre de personne travaille jusqu'à très tard, et je n'ai pas envie de l'attendre à la sortie pour finalement essuyer un refus. Au pire je bougerais ailleurs. J'ai des adresses. Depuis bientôt six mois qu'on est là, heureusement j'ai envie de dire.

Je regardais les organisateur s'affairer à préparer le tournoi en buvant ma bière. Demi pêche plus exactement. Je sursaute soudainement en sentant quelqu'un s’asseoir à côté de moi. Je n'attendais personne pourtant. Je tourne la tête et reconnais immédiatement mon collègue malchanceux du jour. Max. Un sourire s'affiche sur mes lèvres, il a donc décidé de venir relativiser dans un bar pour oublier sa journée. Il a déjà pris quelque chose à boire, dommage, je lui aurait offert sa boisson de bon cœur s'il avait voulu.

« Tu ne me dérange pas du tout, je suis surpris c'est tout. Mais quel bonne surprise de voir le héros malheureux du jour ici ! Peut être que le tournoi de fléchette qui se prépare redorera ta réputation ! Regarde »

Je lui montre les cibles installées au mur ainsi que la feuille d'inscription. S'il décide de participer, peut être bien que je le ferai aussi, même si pour le coup, je devine qu'il doit être aussi bon avec des fléchettes qu'avec des couteaux. Et si il gagne, j'aurais peut être un prix à lui remettre. Disons qu'il se pourrait que je sache où sont donc ses couteaux, et par extension qui les a pris. Mais c'est pas très important ça. Je suppose qu'il n'aura pas envie de refaire toute une représentation sans ses instruments de prédilection.

« Pour te donner un peu plus envie de participer, sache que j'ai quelque chose qui pourrait peut être t'intéresser, mais j'en dis pas plus. Faut jouer et gagner pour profiter ! »

Et là actuellement, j'espère très fort qu'il ne me connaisse pas pour ma réputation mais juste parce que je suis un de ses collègues, sinon il risque de prendre très vite la fuite. Ou de me rembarrer de manière très agréable. Bref, bon début de soirée en perspective. Mais j'espère qu'il est joueur et que ce côté là est plus important que le reste. Après tout, un lanceur de couteau qui ne serait pas joueur, c'est un peu un comble. Mais des paradoxe on en trouve partout. Dans chacun de nous et dans la société toute entière. Mais pas pour ce soir j'espère ! Et puis j'espère ne pas avoir trop perdu moi aussi à ce jeu fabuleux, même si je ne compte pas battre mon collègue.
code by Chocolate cookie




~Tah Dah !!~  
It's getting harder and harder to bear, Once the crowd goes home and there's no one left to listen... Tah dah @ ALASKA.
♦ I'm who I'm ♦
avatar
AVATAR : James McAvoy
PSEUDO : Lil's
CREDITS : vava : Moi-même
TICKETS : 3301
MEMBRE : 14/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Who said nights were for sleep ? ♦ Apollo & Max   
Publié : Sam 3 Fév - 13:52

Who said nights were for sleep ?
Maximilian Fleming & Apollo Méliès


Le sourire qu'afficha son collègue le détendit. Il l'avait reconnu. Peut-être un peu trop puisqu'il était déjà au courant des soucis qui s'étaient déroulés pendant son numéro de l'après-midi. Max était, encore une fois, surpris de la vitesse avec laquelle les nouvelles de ce genre circulaient dans un lieu de travail. Il était sûr que même s'il avait travaillé dans un bureau, la rumeur aurait circulé aussi vite, si ce n'était encore plus vite. Il afficha un petit sourire gêné. Il n'était pas très fier de ce qui s'était passé, même s'il avait limité les dégâts. Ce n'était vraiment pas une situation évidente dans laquelle il s'était retrouvé. Surtout qu'au lieu de pouvoir laisser sa place à l'artiste suivant le temps de retrouver sa mallette ou de réfléchir un peu mieux à une solution, le présentateur l'avait déjà annoncé. Il n'avait pas eu d'autre choix que de se lancer sur scène et d'improviser avec ce qu'il avait sous la main. Heureusement il avait eu des collègues qui l'avaient suivi et aidé. Il leur en était vraiment reconnaissant. Il comptait les remercier en bonne et due forme après s'être remis de ses émotions de la journée. Il voulait faire les choses correctement.

Max n'eut pas le temps de répondre que son attention était déjà sollicitée sur un nouveau sujet. Son regard se posa sur les cibles au mur puis sur la feuille d'inscription que lui montrait Apollo. Il se mordit la lèvre. Voulait-il vraiment se lancer dans un tournoi de fléchettes après le désastre qu'avait été sa journée ? Il était persuadé qu'il n'était pas au bout de ses surprises. Pourtant ce serait peut-être sa chance pour se changer les idées. Et il se débrouillait pas trop mal en général. Il avait fait pas mal de tournois amicaux avec ses amis pour voir qui allaient payer la prochaine tournée. Il s'était souvent senti mal à force de remporter les jeux alors il finissait par payer sa tournée de bon coeur pour se rattraper, et ce même si ses amis ne voulaient pas.

"- Oh ?", Fit-il en levant le regard de la feuille pour regarder son interlocuteur. Ses dernières paroles avaient attisé sa curiosité. Il avait envie de savoir ce que son collègue avait à lui dire qui pourrait l'intéresser. C'était bien trop tentant pour refuser l'offre. Il arrêta donc d'hésiter et attrapa un stylo à sa portée pour remplir la feuille d'inscription. Une fois finie, il la tendit à son collègue.

"- J'espère que le jeu en vaut la chandelle !", Lança Max avec un sourire joueur sur les lèvres. Son moral était de retour et il décida de laisser tomber aux oubliettes ses problèmes de la journée. Par contre, il risquait d'avoir un peu de mal à jouer. Il s'était blessé ce matin pendant l'entraînement. Il avait senti quelques fois la douleur venir lorsqu'il bougeait son bras et lorsqu'il avait lancé pour faire les démonstrations aux enfants. Mais il n'était pas non plus assez blessé pour refuser de relever le défi. Il devrait pouvoir s'en sortir. Au pire, il pourrait toujours essayer avec son autre main. Il s'était souvent entraîner avec les deux pour être sûr de pouvoir faire quelque chose s'il se blessait à sa main de prédilection. Il était gaucher mais il s'en sortait pas mal avec la main droite. Il n'était pas encore au top. Il avait besoin d'un peu plus d'entraînement pour se considérer ambidextre.

"- Mais dis moi, si tu me proposes ça, c'est que tu penses pouvoir me battre ?"

Max but enfin une gorgée de sa bière. Finalement, elle n'était pas mal du tout. Il comprenait pourquoi elle avait été élue bière du jour. Elle le méritait. Il ne regrettait donc pas le moindre du monde son choix. Et même s'il pouvait avoir l'impression que sa chance était en train de tourner, l'artiste préféra rester modeste et s'attendre au pire. Il avait été assez déçu comme ça dans la journée pour ne pas finir la soirée encore plus déprimé qu'il ne l'avait été. La fatigue ne l'aidait pas. Mais il sentait un regain d'énergie maintenant qu'il avait trouvé une situation intéressante et que pour le moment tout se passait bien. En plus, il avait enfin l'occasion de pouvoir faire connaissance avec son collègue.




Never give up ~
Life is a circus ring with some moments more spectacular than others. (Janusc Korczak) ©️endlesslove.

     


Dernière édition par Maximilian Fleming le Ven 13 Juil - 13:28, édité 1 fois
♦ I'm in the dark ♦
avatar
En ligne
AVATAR : Mika
PSEUDO : Lustucru
CREDITS : Edward Khan
TICKETS : 4135
MEMBRE : 29/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Who said nights were for sleep ? ♦ Apollo & Max   
Publié : Jeu 12 Juil - 22:38






Who said nights were for sleep ? // Maximilian Feming
L'archer a un point commun avec l'homme de bien : quand sa flèche n'atteint pas le centre de la cible, il en cherche la cause en lui-même.

Il signe ! Bonne nouvelle, mon idée n'est pas totalement malvenue et il a même l'air intéressé par ce que je lui ai dit. Il faut dire qu'il doit se douter que ça touche à ses couteaux, ou au moins à quelque chose auquel il tient. Je me sens chanceux d'avoir pu observer l'endroit où le directeur du cirque lui même cachait les précieux outils de mon collègue. Rien que d'imaginer sa tête en s'appercevant de leur disparition m'arrache un sourire. Mais l'heure n'est pas à la moquerie, je dois d'abors signer moi aussi cette feuille d'inscription et surtout participer à ce tournois.

J'attrape à mon tour le papier et le stylo et écrit mon nom juste en dessous du sien. Il y a quelques participant, la soirée promet d'être agréable ! En tout cas ce début de soirée, pour le reste on verra plus tard. Mais si j'en crois mon voisin de siège il n'en pense pas moins que moi, son sourire est révélateur, j'ai réussi à attiser sa curiosité, et surtout à lui enlever ses idées négatives du jour.

J'attrape mon verre, et remarque qu'il est presque vide, je bois beaucoup trop vite je crois. Si je ne fais pas attention, je n'atteindrai même pas la cible ce soir. Le but n'étant pas de me ridiculiser je préfère ne rien reprendre pour le moment. Et puis c'est plus intéressant de regarder ce qui reste dans le verre à côté. On dirait que Max à lui aussi opté pour une bière. De bon goût dans ce pays. Sans demander je prends sa boisson et lui pique une gorgée. C'est un peu impoli, mais je teste le lanceur de couteau, pour savoir s'il est plutôt froid et réticent, ou amical et chaleureux.

Du coin de l'oeil je remarque que quelqu'un récupère la feuille d'inscription, mais je n'y prête pas tant attention, davantage concentré sur mon collègue que je reluque discrètement de bas en haut. Il est plutôt bel homme, j'aime beaucoup sa manière de se tenir, il me fait penser à un dandy un peu raté, mais dont l'intention est présente, et c'est de loin le plus important. Il me tire cependant de mes pensées en me demandant si je compte lui mettre une dérouillée. Je ris avant de plonger mon regard dans le sien.

« Je serais bien prétentieux, mais j'espère ne pas avoir trop perdu la main. Au pire tu auras un lot de consolation »

Je lui fait un clin d'oeil un peu raté, j'ai du mal à les faire, et garde pour moi la surprise du lot en question. Je ne révèle pas tous mes secrets, tel un magicien. Je ris un peu, je sais pas pourquoi mais je me sens bien en sa présence. Il a l'air d'être le genre de personne dont l'idée d'être prise de tête est dénuée de sens. J'aime pas, je déteste marcher sur des clous, et je déteste plus encore de voir faire attention à tout.

Je regarde un peu plus loin derrière lui, nos concurrents ont commencé à rejoindre le fond du bar où sont installés les cibles. D'un geste je le lui montre avant de me lever en emportant sa bière pour être sûr qu'il me suive. Je rejoins le petit attrouement, on doit être une dizaine, avant de regarder comment son foutues les règles. C'est simple, ça va être sympa Personnellement je ne joue pas tout de suite, mais on dirait que mon nouvel ami commence dès le début. Il me tarde de voir ce qu'il a dans le ventre, avec de vrais outils j'entends.

« Bon bah je sens que je vais assister à un vrai spectacle ! Allez, fais le show Max ! »

Heureusement, son adversaire n'a pas l'air bien dégourdi, il va certainement lui mettre une paté, en tout cas j'espère pour lui. Derrière je ferai les pompom girl pour l'encourager, tout en finissant discrètement sa bière. Bien entendu je penserai à lui en reprendre une, je ne suis pas un voleur.
code by Chocolate cookie




~Tah Dah !!~  
It's getting harder and harder to bear, Once the crowd goes home and there's no one left to listen... Tah dah @ ALASKA.
♦ I'm who I'm ♦
avatar
AVATAR : James McAvoy
PSEUDO : Lil's
CREDITS : vava : Moi-même
TICKETS : 3301
MEMBRE : 14/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Who said nights were for sleep ? ♦ Apollo & Max   
Publié : Ven 13 Juil - 13:30

Who said nights were for sleep ?
Maximilian Fleming & Apollo Méliès


Et voilà, ils étaient inscrits. Il n'y avait plus moyen de faire machine arrière ou de se défiler. De toute façon, Max n'était pas prêt à abandonner. Lorsqu'il relevait un défi, il allait jusqu'au bout sans se démonter, et ce même si ça ne tournait pas en sa faveur. Qu'est-ce qu'il risquait au pire dans cette situation ? En dehors de perdre, il ne craignait rien. Même s'il avait bon espoir de ne pas finir bon dernier. Les cibles, ça le connaissait. Il n'en loupait pas une sur scène alors pourquoi ce soir ce serait différent ? En plus, son collègue lui proposait un lot de consolation dans le pire des cas. C'était tout bénef' pour lui.

"- Et bien hâte de voir ce que je vais gagner à la fin de cette partie", Lança-t-il amusé par les paroles et le clin d'oeil d'Apollo. Il n'avait pas eu la chance de parler avec lui jusqu'ici mais ce soir il allait se rattraper. Ça commençait bien pour le moment. Son collègue était vraiment agréable. C'était presque dommage qu'il n'ait pas pris le temps de lui adresser la parole avant. Mais il y avait tellement de monde au cirque que ce n'était pas évident de connaître tous ses collègues. Et puis, c'était ce genre de rencontres imprévues qui étaient les meilleures !

Le tournoi sembla se mettre en place doucement. Apollo lui fit signe pour l'inviter à rejoindre les autres concurrents. Max était prêt à se lever mais il fut surpris en voyant son compagnon de soirée lui prendre sa bière. Ce n'était pas un geste qui allait l'agacer ou l'énerver, il en fallait bien plus pour le pousser à bout. Au contraire, ça l'amusa et il se contenta d'emboîter le pas à son collègue sans essayer de lui reprendre sa bière. Et même s'il ne la revoyait pas d'ici la fin de la soirée, ce ne serait pas la fin du monde. Il pouvait bien la céder à Apollo, en remerciement pour cette aventure qu'il était en train de lui offrir. Dire qu'il pensait que sa soirée allait être aussi nulle que le reste de la journée. Pour le moment, il s'était bien trompé.

Un coup d'oeil aux règles, Max comprit que c'était comme les derniers tournois avec ses amis, des règles simples mais efficaces. Il n'allait pas trop se torturer la tête. Il pouvait se faire plaisir et tenter de viser la cible qui allait lui donner le plus de fil à retordre. Enfin il comptait voir ça après son premier lancer. Il n'allait pas se lancer sans savoir de quoi il était capable fléchettes en main. Chaque chose en son temps.

"- Je vais essayer de ne pas te décevoir !"

Après un dernier sourire à Apollo qui l'encourageait déjà, Max se tourna vers son adversaire. Celui-ci le dépassait niveau taille mais l'artiste savait que ça ne faisait pas tout. Il pouvait gagner. Il ne comptait pas perdre maintenant, ce serait bien trop dommage alors il allait donner le meilleur de lui-même et il sentait qu'il était capable de s'en sortir comme lorsqu'il était sur scène. Même si ce n'était pas du tout la même ambiance.

Récupérant les fléchettes, Max laissa son adversaire lancer en premier. Celui-ci semblait pressé de commencer. Par contre d'après sa posture, l'artiste le voyait déjà se planter. Et en effet, son adversaire marqua un magnifique zéro. Il avait relâché la fléchette trop tard. C'était fou comment Max ne pouvait pas s'empêcher de juger les postures et les lancer des autres maintenant. C'était devenu plus fort que lui.

"- Est-ce que je peux vous donner un petit conseil-", Commença-t-il à l'attention de son adversaire dans l'espoir de l'aider un peu et d'avoir un match à la hauteur, mais l'autre homme l'envoya sur les roses en disant que c'était qu'un échauffement. Très bien. Max était peut-être allait un peu vite en essayant de l'aider. Après tout ça arrivait même aux meilleurs de se louper. Mais là, cette posture ... C'était loin d'être digne de quelqu'un qui pouvait s'en sortir sans conseils. Soit. Tant pis pour lui. Max n'allait pas s'embêter avec un type pareil s'il ne voulait pas.

Une fois en place devant la cible, Max se concentra. Il voulait viser la zone la plus dure mais il savait qu'il devait commencer doucement. Le centre serait parfait pour ça. Il visualisa l'emplacement où devait s'enfoncer la fléchette, prit une inspiration discrète et lança finalement. Ayant lancé toute la journée, ce ne fut guère une surprise lorsqu'il atteignit la zone centrale. Par contre, il sentit une vive douleur à son bras. Zut. Il pensait avoir un peu de répit avant de devoir changer de main pour lancer. Il comptait quand même utiliser son bras gauche un peu plus. Il n'était pas assez blessé pour que ça l'empêche de réussir. Mais il allait devoir se contenter du milieu pour éviter de forcer un peu trop en se lançant des challenges perso. Le match continua donc entre Max qui visait le centre et son adversaire qui tentait de marquer des points malgré une position à faire pâlir les champions de ce jeu.

En cours de route, Max changea de bras, à la surprise générale, manquant plusieurs fois le centre mais sans trop se pénaliser. Il avait marqué assez de points pour distancer son adversaire et se permettre de prendre ses marques de la main droite, même s'il pouvait marquait que très peu de points. Le match se termina rapidement et Max se retourna vers Apollo pour lui sourire. Même si sa performance n'avait pas été brillante, à ses yeux en tout cas, il était content de ce premier petit match. Il ne pensait plus du tout à sa journée catastrophique. Et bon sang, ça faisait un bien fou !




Never give up ~
Life is a circus ring with some moments more spectacular than others. (Janusc Korczak) ©️endlesslove.

     
♦ I'm in the dark ♦
avatar
En ligne
AVATAR : Mika
PSEUDO : Lustucru
CREDITS : Edward Khan
TICKETS : 4135
MEMBRE : 29/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Who said nights were for sleep ? ♦ Apollo & Max   
Publié : Ven 13 Juil - 14:46






Who said nights were for sleep ? // Maximilian Feming
L'archer a un point commun avec l'homme de bien : quand sa flèche n'atteint pas le centre de la cible, il en cherche la cause en lui-même.

Eh bien, l'adversaire de Max fait un peu pitié. On dirait qu'il a déjà trop bu, et c'est décevant. Mon ami va forcément l'écraser, avec ou sans chance. Même un enfant réussirait à battre ce sac à bière peu dégourdi. Mais tant qu'il s'amuse je ne vais pas le juger. Par contre je vais bien me moquer, surtout quand je le vois faire rebondir sa fléchette sur la cible avant quelle ne retombe par terre peu gracieusement. Un sourire aux lèvres pour éviter de rire à gorge déployée, je me contente de boire dans le verre de mon collègue, qui lui se concentre pour mettre de jolis points.

Et bim, dans le mille. Rien d'étonnant, il a l'air très modeste comme ça, mais il n'en reste pas moins un artiste de cirque réputé. J'applaudis doucement pour ne pas déconcentrer les autres match alors qu'il cède sa place à son adversaire après avoir marqué de nombreux points. Il le distance déjà, il ne laisse pas palir son image. Le serveur passe, je lui demande une nouvelle bière pour que Max ai la satisfaction d'en avoir une en revenant de ce premier match, il faut dire que je descend la sienne à la même allure que la mienne. Je vais me calmer un peu, après.

Je délaisse ce match inintéressant, pour en regarder un beaucoup plus serré juste à côté. Voilà qui est mieux. Pas que je n'aime pas regarder mon collègue, mais ce sera plus passionnant contre quelqu'un d'autre. Les deux autre concurrents ont l'air de s'y connaître un peu, on dirait qu'ils pratiquent souvent le jeu de fléchettes, malheureusement l'un d'eux va être éliminité à la fin, et c'est bien dommage. Enfin il se fera certainement consoler avec une bière offerte par le vainqueur. Ils ont l'air de bien s'entendre.

Le troisième match oppose une femme à un homme de petite taille très abile. Mais moins qu'elle on dirait. Elle est très doué, et je n'aimerais pas jouer contre elle. Elle est habillé comme une cow girl et attire de nombreux regards. Et elle a du soutient, tout le monde l'encourage. J'ai un peu de compassion pour le petit homme contre qui elle joue, qui n'est encouragé que par ses trois amis. Je crois d'ailleurs jouer contre l'un d'entre eux au prochain match. Je n'ai pas peur, je suis là pour m'amuser avant tout.

« Bravo ! »

Max a fini, et a gagné, sans surprise. Je l'accueille en lui tendant son nouveau verre, un sourire collé aux lèvres et ravi pour lui. Déjà les organisateurs préparent les prochains match et note les précédent, virant les perdants de la compétitions. Au final la jeune femme passe au prochain match, et je crois que ce sera contre mon collègue. J'espère pour lui qu'il va gagner aussi, sinon pas de couteaux,

En attendant, c'est mon tour, et comme prévu je joue contre l'un des amis du perdant de petite taille. Le gars à l'air sympa, ici pour s'amuser comme moi, et il me serre même la main. J'aime ce genre de mentalité, ça donne envie de faire des efforts ! Je récupère mes fléchettes, et il me laisse jouer le premier. Je le remercie avant de m'avancer sur la ligne. Je respire une ou deux fois, me concentrant pour ne pas rater la cible de trop et je lance la première.

Pas mal, voilà quelques points de mis. C'est déjà ça, j'ai pas l'air ridicule. Une deuxième fléchette puis une troisième et je finis mon tour, laissant mon adversaire jouer. Il est bon aussi, le score est serré. J'applaudis son mille, avant de me rappeler que je dois maintenant faire mieux que lui. Va-t-on assister à une remontée spectaculaire ou à un plouf sans nom ? J'attrape les fléchettes pour jouer mon dernier tour, je dois rattraper les points et en marquer plus en prévision de ses lancés. Allez, advienne que pourra !
code by Chocolate cookie




~Tah Dah !!~  
It's getting harder and harder to bear, Once the crowd goes home and there's no one left to listen... Tah dah @ ALASKA.
♦ I'm who I'm ♦
avatar
AVATAR : James McAvoy
PSEUDO : Lil's
CREDITS : vava : Moi-même
TICKETS : 3301
MEMBRE : 14/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Who said nights were for sleep ? ♦ Apollo & Max   
Publié : Sam 14 Juil - 20:44

Who said nights were for sleep ?
Maximilian Fleming & Apollo Méliès


La victoire avait été facile mais ce n'était pas ça qui allait embêter Max. Il avait pu s'échauffer et voir quelle main utiliser. Comme prévu la gauche n'était pas en état de subir un tournoi de fléchettes alors il avait du switcher. Et finalement ce petit match assez simple lui avait permis de voir son niveau avec la droite. Il était moins précis ais il faisait des lancers tout à fait corrects. Il n'allait pas perdre trop vite sauf s'il tombait sur un adversaire des plus coriaces. Il ne pouvait pas se retrouver devant des idiots un peu trop alcoolisés. Il n'était pas assez chanceux pour réussir avec autant de facilité à chaque fois.

"- Merci", Répondit-il en récupérant son verre. Du moins, il eut l'impression sur le coup que c'était le sien, celui qu'il avait commandé, mais il était bien plus rempli que tout à l'heure. Oh. Son collègue avait bu le sien pendant qu'il était en train de jouer et il lui avait offert un nouveau verre en échange ? C'était vraiment gentil de sa part. Max n'allait pas se plaindre. La soirée se passait vraiment bien pour le moment. Il craignait juste le moment où ça allait changer. Il était le roi des maladroits, ça allait forcément foirer à un moment ou un autre.

"- Allez, bonne chance pour ton match !"

Max se posa sur un des tabourets qui étaient proches des cibles. Il choisit notamment le plus près de là où se trouvait son collègue. Il but une gorgée de sa bière alors qu'il regardait Apollo se mettre en place et saluer son adversaire. Celui-ci semblait bien plus sympa que celui qui avait affronté Max. C'était une bonne chose. Le lanceur de couteaux souhaitaient à personne de se retrouver contre un type pareil. S'il ne s'était pas concentré sur ses lancers et ce qu'il pouvait faire pour marquer le plus de points, il n'aurait probablement pas apprécié autant ce premier match. Mais finalement, il en fallait peu à Max pour s'amuser.

Observant la posture de son collègue, Max se disait qu'il était pas mal du tout. Il n'allait pas manquer la cible comme l'avait fait son adversaire. Si seulement ce dernier avait accepté de l'écouter, il aurait pu marquer plus de points et ne pas faire un score aussi minable. Ou alors Max aurait pu se retrouver avec un poing en pleine figure vu que l'autre semblait un peu trop alcoolisé pour son bien. Vu la chance qu'avait l'artiste, ce serait plus probable que ça se finisse ainsi. Heureusement le cas ne s'était pas posé puisqu'il était resté sagement de son côté pendant que le type creusait sa propre tombe tout seul comme un grand.

"- Enchantée... ?", Souffla une voix à sa droite. Max détourna le regard du match d'Apollo, alors que c'était à nouveau à son tour de lancer, pour voir qui venait de lui parler, ou si c'était son imagination qui lui jouait des tours. Mais non, c'était une jeune femme qui venait de s'approcher et de prendre le siège à ses côtés. Elle avait un verre entre les doigts, elle n'était pas là pour s'en faire payer un. De toute façon, Max venait de se souvenir qu'elle était aussi une gagnante de la première vague de matchs.

"- Enchanté, je m'appelle Max. Et félicitations pour la victoire tout à l'heure."

Un sourire aux lèvres, il finit par prendre une gorgée de sa bière, laissant ainsi la jeune femme prendre la parole.

"- Et bien enchantée Max. Je suis Analía, mais appelle-moi Ana. Belle victoire à toi aussi. Dommage que ton adversaire n'est pas été à la hauteur."

La demoiselle rajouta quelques mots en plus, mais Max avait décroché. Il avait bugué au moment où elle lui avait demandé de l'appeler Anna. Il ne pouvait pas faire ça. Ce n'était pas possible. Et son visage devait bien refléter son sentiment car il avait rapidement perdu son sourire.

"- Ça va ?
- Oui, parfaitement, désolé. Hm. Au moins j'ai pu m'entraîner pour mon prochain match. ... Contre toi, non ?
"

Ce n'était pas le moment de laisser des fantômes du passé resurgir. Il devait se reprendre. La soirée se passait bien et la jeune femme semblait sympa. Et pour ce qu'il avait pu voir, elle avait un niveau intéressant. Il avait hâte de voir ce que ça donnerait en match. Mais avant de penser à ça, il jeta un coup d'oeil à son collègue pour voir où il en était.




Never give up ~
Life is a circus ring with some moments more spectacular than others. (Janusc Korczak) ©️endlesslove.

     
♦ I'm in the dark ♦
avatar
En ligne
AVATAR : Mika
PSEUDO : Lustucru
CREDITS : Edward Khan
TICKETS : 4135
MEMBRE : 29/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Who said nights were for sleep ? ♦ Apollo & Max   
Publié : Sam 14 Juil - 21:56






Who said nights were for sleep ? // Maximilian Feming
L'archer a un point commun avec l'homme de bien : quand sa flèche n'atteint pas le centre de la cible, il en cherche la cause en lui-même.


C'est fait j'ai réussi ! Quelle remontée spectaculaire ! Mon adversaire est un peu dépité, je le sens bien. Je lui paierai une bière pour me faire pardonner. Mais avant ça, je vais fêter ma victoire avec mon collègue Max le grand ! Ou pas. Il est si blême, le visage de l'homme qui a vu un fantôme. Je regarde à côté de lui, la jeune femme de tout à l'heure a pris place et semble lui faire la conversation. Tiens donc, Max est un tombeur maintenant ? Pas étonnant remarque. Plus étonnant par contre, la tête qu'il fait. Il me regarde, et je sens dans son intention l'envie de se débarrasser de quelque chose. Pas de la demoiselle je pense, mais de quelque chose en elle qui a fait ressurgir des démons. Le pauvre a pas l'air bien.

« Je dérange pas au moins ? »

Ca c'est moi qui tire une chause de bar pour me mettre entre mon nouvel ami et la nouvelle arrivée. Oui, j'aide comme je peux. S'il me l'avais demandé par l'intermédiaire d'un regard encore plus poussé, je l'aurais même embrassé pour la faire fuir. Mais je n'ai pas senti une telle demande. Plutôt l'envie que je lui fasse oublier un tant soit peu ce passé qui le hante. Alors je vais faire ça. Après la dure journée qu'il a eu il n'a pas besoin de plus d'intensité négative.

« Félicitation pour vos match ! Apportez une bière au monsieur là bas s'il vous plait. On dirait que tu trouve déjà quelqu'un pour sympathiser, attention je vais être jaloux. »

Je rigole, je n'ai aucune raison de l'être et je ne le suis pas naturellement. Donc il peut bien traîner avec qui il veut ce soir, ça ne m'empêchera pas de m'amuser. Ni d'daller par la suite chercher quelqu'un ailleurs pour terimner la nuit. Pas que j'ai pensé qu'il ferait un bon candidat, après tout je ne suis pas sûr que je pourrais l'intéresser, mais il n'est pas franchement dégueu pour la vue, et il est de très bonne compagnie.

D'un geste de la main je m'accorde avec mon ancien adversaire, un peu interloqué, mais content d'avoir eu une bière gratuite. Je fonctionne comme ça moi, je gagne, j'offre au perdant. Après le lot de consolation diffère selon les gens. Pour Max je ne dis pas que ce serait forcément une bière, mais après j'en sais rien, tout dépendrait de ce qui lui ferait plaisir. Mais pour ça, faudrait-il encore qu'il perde, hors à la vu de son premier match et de ce qu'il est capable de faire de ses deux mains, je pense plutôt lui révéler où se trouve son matériel de spectacle. Enfin pour cela il doit gagner contre la cow girl, et ça c'est pas certain. Néanmoins je l'encouragerai.

« On dirait que c'est à vous maintenant. Bon chance Maximonstre »

Je m'installe confortablement, j'espère que la jeune femme ne l'a pas suffisemment déstabillisé pour le faire jouer comme son ancien partenaire. En tout cas j'espère pas, parce que sinon je serais colère. Moi je veux du beau jeu et surtout un Max en forme et en joie ! Sinon la soirée sera gachée et je lui en voudrais. Mais pas question de se laisser abattre, le match va bientôt commencer.

Elle, commence, par courtoisie. Et marque de nombreux points, heureusement que je ne joue pas contre elle au prochain match. Son geste est raffiné, et précis, on sent qu'elle apprécie vraiment ce jeu. Tout comme les autre participants, qui ont déjà exclus les ivrognes et les mauvais. Ou ceux qui n'ont pas eu de chance et sont tombés contre des joueurs trop bons, comme moi. Mais un coup d'oeil vers mon adversaire précédent m'apprend qu'il s'est totalement remis de sa défaite, il rit maintenant avec ses amis à gorge déployée et il gesticule comme un enfant.

En attendant c'est le tour de mon collègue et j'ai bien envie qu'il gagne son match, alors je hausse la voix par dessus le son pour jouer les pompom girl

« Allez Max ! Tu la veux ta récompense ou pas ? »
code by Chocolate cookie




~Tah Dah !!~  
It's getting harder and harder to bear, Once the crowd goes home and there's no one left to listen... Tah dah @ ALASKA.
♦ I'm who I'm ♦
avatar
AVATAR : James McAvoy
PSEUDO : Lil's
CREDITS : vava : Moi-même
TICKETS : 3301
MEMBRE : 14/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Who said nights were for sleep ? ♦ Apollo & Max   
Publié : Lun 16 Juil - 14:24

Who said nights were for sleep ?
Maximilian Fleming & Apollo Méliès


Max sentit tout de suite que son collègue avait compris ce qui n'allait pas. Il n'avait pas envie de voir la jeune femme partir. Elle semblait sympathique mais elle avait prononcé le mauvais prénom. Anna c'était sa petite-soeur. Personne ne pourrait la remplacer. Oh, il se doutait bien que la jeune femme ne l'avait pas abordé dans cette optique. Elle ne connaissait pas son histoire. Et finalement à part Daniel, personne ne la connaissait par ici. Mais jamais, en plus de dix ans, il n'avait croisé la moindre Anna. Il avait été chanceux. Pourtant, c'était aussi parce qu'il n'en avait pas côtoyé pendant toutes ces années qu'il avait tant de mal à l'entendre sortir de la bouche de quelqu'un d'autre. Il n'était plus habitué. Il n'avait fait que le penser durant tout ce temps, à quelques exceptions près en compagnie de ses amis quand ils évoquaient son souvenir.

Les paroles d'Apollo l'aidèrent à se changer les idées, à laisser Anna de côté. Il ne pourrait pas l'oublier, c'était impossible. Mais déjà un léger sourire s'était dessiné sur ses lèvres. Il était en bonne compagnie, ce n'était pas le moment de broyer du noir. Il avait besoin de se reprendre. Il était ridicule. Mais était-ce vraiment sa faute d'être toujours hanté par la mort de sa jeune soeur ? Il n'avait que vingt ans quand c'était arrivé. Pire, Anna n'était qu'une enfant lorsqu'elle avait décidé de mettre fin à sa vie. C'était brutal comme départ. Alors Max ne pensait pas pouvoir s'en remettre un jour. Mais ce n'était pas pour autant qu'il allait arrêter d'avancer. La vie méritait d'être vécue, aussi dure soit-elle, aussi lourds soient ses regrets. Il ne pouvait pas abandonner.

"- Mais c'est toi qui m'a abandonné", Lança-t-il en réponse à la remarque d'Apollo sur sa fausse jalousie. Max n'était pas sérieux, il ne faisait que plaisanter en retour. Il savait bien que son collègue n'avait pas eu d'autre choix que d'aller jouer son match. Il l'avait gagné s'il avait compris et il offrait même une bière à son adversaire. Apollo était quelqu'un de bien, il n'y avait aucun doute là-dessus. Max avait de la chance d'être tombé sur lui ce soir et de pouvoir faire plus ample connaissance. C'était agréable de se rapprocher un peu de ses collègues, surtout quand il était de bonne compagnie.

Il était temps de reprendre les matchs. La jeune femme se dirigea vers la cible et Max l'accompagna, un peu surpris par le surnom que venait de lui donner Apollo. Maximonstre. C'était bien la première fois que quelqu'un l'appelait comme ça. Il ne savait pas s'il l'aimait ou non. Pouvait-on être content d'être appelé "monstre" ? Mais au vu du comportement de son collègue, ça ne devait pas être quelque chose de négatif. Il ne le sentait pas forcément moqueur, en tout cas pas dans le mauvais sens du terme. Alors soit, s'il voulait l'appeler Maximonstre, l'artiste n'allait pas s'en plaindre. Au moins, il avait un nouveau surnom à rajouter à sa liste.

Laissant la jeune femme commencer, Max ne put s'empêcher de repenser à ce qui venait de se passer. Anna. Pourquoi devait-il jouer comme la jeune femme qui désirait se faire appeler comme sa petite-soeur ? C'était vraiment pas de chance. Mais alors qu'il continuait de ruminer ses pensées négatives, son tour arriva. Il se plaça devant la cible, légèrement distrait encore, jusqu'au moment où son compagnon de soirée l'encouragea. Ce dernier lui rappela même l'histoire de la récompense. En effet, s'il voulait la récupérer, il allait devoir gagner et pour ça, il devait se reprendre. Il ne pouvait pas résister à un défi, et c'était grâce à cette "faiblesse" qu'il allait réussir à se focaliser sur les bonnes choses. Merci Apollo.

"- Prépare-toi à me la donner cette récompense !", Répliqua Max en faisant un clin d'oeil à son collègue avant de se retourner vers la cible. Il allait lancer de la main droite. Il hésita une seconde. Devait-il changer ? Il était plus à l'aise avec la gauche et vu comment la jeune femme s'en sortait bien, il aurait besoin d'un max de points pour remporter la victoire. Mais finalement, il décida de continuer avec la main droite. Il s'était entraîné durant son précédent match, il allait s'en sortir. Il le sentait. Il y croyait.

Remonté à bloc, il commença à lancer. Il s'en sortait pas trop mal mais le match était serré. Il dépassait la jeune femme puis c'était elle qui passait devant. C'était dur de dire qui allait gagner. Ils étaient doués tous les deux. Le plus dangereux fut le moment où Max ne marqua que quelques points en loupant la zone qui rapportait le plus. Il sentit que son adversaire pensait pouvoir l'avoir sur cette erreur. C'était une chance pour elle. Mais il n'allait pas perdre comme ça. Et en effet, le tour suivant, il toucha cette fameuse zone sans difficulté. Il avait juste eu à ajuster son lancer. Il était très professionnel et ne se laissait pas distraire. Il avait cette assurance, comme s'il était sur scène. Ça changeait de sa modestie et son manque de confiance qu'il montrait toujours lorsqu'il n'était pas en train de travailler.

"- C'était un beau match."

Max se tourna vers la jeune femme. Il avait fini par se laisser distraire par son envie de viser la zone qui lui ferait remporter le plus de points et il avait fini par oublier qu'il était en plein match et que son adversaire était aussi en train de marquer des points. Avait-il gagné ou perdu ? Son air perdu sembla faire rire la jeune femme.

"- Merci pour ce match", Finit-il par dire avec un sourire, "J'ai pris bien plus de plaisir qu'avec mon précédent adversaire !"




Never give up ~
Life is a circus ring with some moments more spectacular than others. (Janusc Korczak) ©️endlesslove.

     
♦ I'm in the dark ♦
avatar
En ligne
AVATAR : Mika
PSEUDO : Lustucru
CREDITS : Edward Khan
TICKETS : 4135
MEMBRE : 29/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Who said nights were for sleep ? ♦ Apollo & Max   
Publié : Ven 20 Juil - 10:50






Who said nights were for sleep ? // Maximilian Feming
L'archer a un point commun avec l'homme de bien : quand sa flèche n'atteint pas le centre de la cible, il en cherche la cause en lui-même.


Bon, il n'est pas lieu de s'inquiéter pour Max, l'artiste en a d'autre dans son sac, même contre cette femme, aussi douée soit-elle. De mon côté j'analyse qui sera mon prochain adversaire. Nous sommes déjà en quart, et je me vois mal perdre maintenant. Je vise au moins la troisième place, voire la quatrième en cas de fatigue oud'ivresse trop prononcée. Même si pour le moment je vois encore quatre cibles et non le double. D'ailleurs je repère mon adversaire en train de s'entrainer sur une cible non utilisée. Il a l'air déterminé à gagner, j'aime pas ça.

Plutôt viking, le pur Islandais, celui qui connait tout les bons bars et chaque dates de tournois de fléchettes. Venu seul, et pour la victoire. Qui je joue pas extrêmement bien, ou alors c'est pas son jour, mais qui a l'air de savoir déconcentrer son ennemi. Parce que oui, il n'a pas d'adversaire, mais bel et bien des ennemis. Le genre à braver les ice berg et le froid mordant de l'hiver en tee-shirt. A avoir un troupeau de moutons et être doux comme un agneau avec ses enfants. Enfants qu'il doit avoir en nombre. Quatre ou cinq. Dont sa femme s'occupe tout en ayant un boulot à côté.

Ou bien je me fais des films. Et le monsieur n'a rien à voir avec tout ça. En attendant max et sa jolie blonde jouent toujours, et moi j'ai encore vidé mon verre. Décidément, je vais finir par croire que quelqu'un m'aide, ou que je suis un trou sans fond. En tout cas, bière plus bière, plus bière égale toilette. Et il est temps pour moi d'y aller avant d'en reboire d'autres. Et surtout pour ne pas jouer contre le viking la vessie pleine. Je ne veux même pas imaginer l'inconfort.

Quand je reviens, Max a fini son match et remercie son adversaire avec un sourire, je n'ai aucune idée de s'il a gagné ou perdu en revanche. Mais je n'ai cas demander, et la jeune femme s'empressera de me répondre, elle a l'air bavarde. Et surtout, pas prête de nous laisser. Elle s'est assise avec mon collègue et lui raconte je ne sais quoi. Pas qu'elle soit désagréable mais les suprises du genre ne me plaisent pas particulièrement. En tout cas cette manière de s'intégrer sans demander me renvoit à de l'impolitesse.

« Alors, verdict du match ? » je demande sans réel
intérêt en m'approchant.

« Il a juste eu de la chance sur la fin. Mais je me suis promis de le battre une prochaine fois... »

Et voilà la machine à blabla est lancée, moi j'ai eu ma réponse et elle me va bien. Je souris à Max et lui paye une bière en remarquant que son verre aussi est vide. La bière du vaincqueur, même s'il n'a pas encore tout gagné. Il lui manque quelque match avant d'en apprendre plus sur ses précieux couteaux. Notamment leur localisation. Heureusement je sais qu'il sont bien à l'abris et protégés de la pluie. De toute manière le directeur n'est pas sadique au point d'abimer le matériel de ses artistes. Au contraire il est même aller jusqu'à en offrir pour des anniversaires.

« Bon bah c'est pas tout ça mais c'est mon tour du coup »

Ou comment se ssoustraire à une conversation ennuyeuse et à sens unique. Aller retrouver un viking féroce et en soif de victoire. Ou pas. En tout cas aller jouer un peu, et gagner si possible. Mais rien d'insurmontable jusque là, je ne suis pas le dernier des malabiles.

***

Et c'est la victoire, sur le fil encore une fois, mais c'est pas grave ! Je suis content, et ça se voit. Allons rejoindre Maximonstre.
code by Chocolate cookie




~Tah Dah !!~  
It's getting harder and harder to bear, Once the crowd goes home and there's no one left to listen... Tah dah @ ALASKA.
♦ I'm who I'm ♦
avatar
AVATAR : James McAvoy
PSEUDO : Lil's
CREDITS : vava : Moi-même
TICKETS : 3301
MEMBRE : 14/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Who said nights were for sleep ? ♦ Apollo & Max   
Publié : Ven 3 Aoû - 14:05

Who said nights were for sleep ?
Maximilian Fleming & Apollo Méliès


Sans y faire attention, Max avait remporté la victoire de son match. La jeune femme considérait ça comme un coup de chance. Elle ne savait pas qu'il était lanceur de couteaux au cirque. Elle était assez bavarde mais ça la concernait principalement. Max ne la stoppait pas pour autant. Il n'était pas assez confiant pour oser dire à la personne qu'elle l'étouffait avec ces paroles. Il préférait écouter et hocher la tête de temps en temps. C'était plus simple. Il préférait garder des relations cordiales avec ses adversaires du tournoi. Après tout, il y avait peu de chances qu'il les recroise après ce soir.

Max était bien content de voir Apollo essayer de parler à son tour, mais c'était dur avec la jeune femme. C'était presque décevant. Après tout, l'artiste avait envie d'apprendre à connaître son collègue. C'était une chance inouïe pour lui. Vu comment c'était grand au cirque et qu'ils n'avaient pas tous les mêmes emplois du temps, il savait qu'il ne pouvait pas connaître tout le monde. Alors pour une foi qu'il pouvait passer la soirée avec l'un d'eux, il voulait en profiter. Bon c'était au tour d'Apollo de disputer son match, donc Max n'allait rien dire, en dehors de quelques encouragements.

"- Bonne chance, même si je suis sûr que tu vas t'en sortir encore une fois !"

Et hop, un sourire pour accompagner sa phrase. Max voulait se concentrer sur la match de son ami même si la demoiselle semblait vouloir lui parler encore. Heureusement Apollo lui avait offert une nouvelle bière. Son collègue était vraiment généreux. La prochaine serait pour lui. Il ne pouvait pas le laisser lui en offrir tout le temps. La première fois, certes il lui avait piqué son verre pendant qu'il joué. Mais là, il avait recommencé en lui en offrant une nouvelle, pour sa victoire ? Ce n'était pourtant pas quelque chose de vraiment important.

Finalement, Max réussit à écouter distraitement les paroles de la jeune femme pour suivre le match d'Apollo. C'était serré. Mais c'était aussi ce genre de match qui rendait le jeu intéressant. Avec un peu d'espoir son prochain match serait pareil. Il avait hâte de voir qui était son prochain adversaire, même si finalement, il regardait plus son collègue qui revenait vers lui. Il lui avait préparé une petite bière pour le féliciter à son tour. Il n'y avait pas de raison qu'il soit le seul à avoir des récompenses lors de ses victoires.

"- Beau match ! J'arrivais pas à savoir qui allait gagner mais tu as réussi à finir en beauté."

Max l'applaudit discrètement avant de récupérer son verre. Il remarqua seulement que la jeune femme l'avait abandonné pour aller voir ailleurs. Elle devait s'être lassée d'un homme qui ne lui accordait pas toute son attention. En même temps, Max ne se laissait pas facilement distraire. Lorsqu'il était avec quelqu'un, il lui accordait souvent plus d'attention qu'au reste.

"- En tout cas, le niveau augmente. Je ne risque plus de me retrouver contre un adversaire comme celui de mon premier match."

Perdu dans l'instant, Max n'avait pas fait gaffe à qui allait être son adversaire maintenant que les matchs de cette manche étaient terminés. Il n'était pas pressé. Il n'allait pas établir une stratégie avant de commencer. Il préférait improviser le moment venu. De toute façon, il n'y avait pas trente six milles façons de gagner dans ce jeu. Même si les points étaient importants, s'il visait le centre plusieurs fois, il y avait de grandes chances qu'il gagne. Mais ce n'était pas ce genre de jeu qui lui plaisait. Max préférait essayer de corser la chose en visant la zone qui donnait le plus de points et qui était entourée de deux zones à peu de points. C'était plus intéressant.

"- Si je perds maintenant, j'aurai droit à quelque chose d'intéressant ? Bon, je te rassure, je vais faire de mon mieux pour gagner."




Never give up ~
Life is a circus ring with some moments more spectacular than others. (Janusc Korczak) ©️endlesslove.

     
♦ I'm in the dark ♦
avatar
En ligne
AVATAR : Mika
PSEUDO : Lustucru
CREDITS : Edward Khan
TICKETS : 4135
MEMBRE : 29/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Who said nights were for sleep ? ♦ Apollo & Max   
Publié : Dim 5 Aoû - 19:38






Who said nights were for sleep ? // Maximilian Feming
L'archer a un point commun avec l'homme de bien : quand sa flèche n'atteint pas le centre de la cible, il en cherche la cause en lui-même.

Tiens, plus de femelle ? Max a réussi à la faire fuir ? Comment a t-il pu s'y prendre, elle avait pourtant l'air bien pot de colle dans le genre. Est-ce qu'il lui aurait fait l'affront de l'ignorer ou de lui dire de la fermer ? Je ne pense pas que ce soit dans les manières de mon ami et collègue mais avec un femme pareille on peut s'attendre à tout non. Toujours est-il que la soirée peut reprendre comme avant. Je reviens et bois dans ma bière et y boire tranquillement. C'est vrai que je suis fier d'avoir gagné au final. Pour le moment je me débrouille pas trop mal. !

« Merci, j'ai atteint mon but minimum, maintenant si je perds je suis content. Et toi faut pas que tu tombes là, t'as presque gagné ! »

Enfin si jamais mon collègue perdait, je pourrais le consoler. Du moins s'il en a envie. Façon Apollo Méliès. Parait qu'on oublie vite la défaite grâce à cela. Mais encore faudrait-il qu'il soit intéressé, mon but n'est de forcer personne, et encore moins de le faire fuir. Mais nous n'y sommes pas encore, pour le moment le chantage marche toujours, s'il gagne il aura droit à un indice concernant ses objets de spectacle perdus.

Regardant son adversaire, je me rends compte que la lutte va être rude. Il n'a pas l'air de rigoler, il veut la victoire, et surtout démonter au score tous ses ennemis. Max va devoir montrer qui est le lanceur de couteau du cirque. Bon là on ne vise pas la même cible et pas avec les mêmes instruments mais tout de même. C'est autrement plus compliqué de lancer des couteaux plutôt que des fléchettes. Et en plus habituellement sa cible est en mouvement. Ici et maintenant le seul mouvement qu'il pourrait y avoir serait dû à l'alcool.

« Je se surveille ! T'as intérêt à tout donner, sinon je serais obligé de te faire oublier ça. »

Je me mordille la lèvres en le regardant droit dans les yeux. Je crois que c'est plutôt à moi que l'alcool monte à la tête. Je pense que je déclarerai forfait pour mon prochain match. De toute manière arrivé à ce stade là c'est plus intéressant de regarder que de participer. Et le regardait lui vaut toutes les défaites du monde à l'heure actuelle avec mes bières dans le sang. C'est fou comme la boisson rend les gens beaux et attirants. Mon collègue l'est tout particulièrement.

« Pour ma part je vais laisser tomber ici, je sens que j'ai un peu trop bu et mon adversaire sera heureux d'être obligatoirement sur le podium. »

Ca c'est certain. La plupart des participant venaient pour ça, et pour la bière gratuite en cas de victoire. Maintenant nous n'étions plus que quatre, et ils seront trois quand j'aurais rayé mon nom de la liste. Je n'aurais qu'à dire j'ai mal au poignet, même si personne ne va y croire. Sauvons les apparence avant tout. Pour le moment personne ne m'a remarqué, et j'aimerais autant que ça continue. Je ne suis pas dans un de mes bars mal famé où être à moitié nu est bien vu. Ici je serais viré si je commence à mettre le bazarre.

« Allez vas, que je puisse t'encourager de lui. Et oui ne t'inquiète pas, même si tu perds tu ne resteras pas sans rien. »

Un sourire malicieux, des yeux pétillant. Je suis sûr que mon regard pue le sexe, mais je m'en fiche. Je n'ai pas l'air non plus d'un prédateur. D'ailleurs loin d'en être un, la plupart du temps les autres ne s'abandonnent pas à moi, c'est même plutôt l'inverse. Peut être que mon corps partage des phéromones, peut être que mon corps traduit trop bien mes pensées. Peut être que les gens ont simplement envie et ne cherchent pas à resister.

Enfin pour l'heure je dois comme je le lui ai promis, encourager mon collègue et ami. Mais sans le gêner. Alors au lieu de crier son nom devant tout le monde, je fixe mon regard sur lui et sourit dans l'idée que s'il s'en aperçoit il aura envie de donner un peu plus de lui même. De loin je remarque que sa blonde de tout à l'heure s'est trouvé une autre victime, je n'y prête pas plus attention, elle n'a aucune manière. Moi je ne vais pas lâcher Max de la soirée. Surtout s'il n'en a pas envie. En espérant que ce soit le cas. Je commence à le trouver plus qu'intéressant.
code by Chocolate cookie




~Tah Dah !!~  
It's getting harder and harder to bear, Once the crowd goes home and there's no one left to listen... Tah dah @ ALASKA.
♦ I'm who I'm ♦
avatar
AVATAR : James McAvoy
PSEUDO : Lil's
CREDITS : vava : Moi-même
TICKETS : 3301
MEMBRE : 14/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Who said nights were for sleep ? ♦ Apollo & Max   
Publié : Dim 5 Aoû - 20:21

Who said nights were for sleep ?
Maximilian Fleming & Apollo Méliès


Apollo avait raison, Max ne devait pas perdre maintenant. Il lui restait encore un match et c'était fini. Il n'avait pas intérêt à se démonter, il devait tout donner et perdre dignement si jamais ça devait arriver. Il savait qu'il ne pouvait pas gagner à chaque fois. Il était bon en lancer mais il n'était pas non plus un champion des fléchettes. Il manquait encore un peu de technique pour réussir à chaque fois ses lancers. Il avait tellement envie de viser la zone qui rapportait le plus de points mais c'était risqué, son adversaire semblait pas vouloir lui laisser la victoire.

Max se concentra à nouveau sur son collègue qui lui disait qu'il lui ferait oublier tout ça. Sur le coup, Max ne comprit pas ce qu'il voulait dire par oublier. L'artiste était le genre d'idiot à ne pas remarquer quand on lui faisait du rentre dedans. Il était même aveugle à tout ça, n'ayant aucunement l'impression d'être attirant.

"- Promis, je vais essayer de ne pas te décevoir", Lança-t-il simplement avec un sourire. La suite de la conversation le surprit. Apollo comptait abandonner la partie alors qu'il était arrivé dans les derniers matchs et pouvait s'assurer une place sur le podium s'il gagnait sa partie ? C'était dommage d'arrêter si près du but mais il pouvait comprendre son choix. S'il avait un peu trop bu, il aurait probablement préféré s'arrêter avant de faire n'importe quoi. Même si ce n'était pas un couteau, les fléchettes mal lancées pouvaient quand même faire des dégâts. Mais heureusement pour le moment, Max se sentait en état de jouer encore.

"- Pas de souci, je vais alors gagner mon match pour toi et moi !"

Cette phrase était mielleuse à souhait mais Max s'en fichait. Il pensait vraiment qu'il pouvait gagner ce match et le dédier à son collègue. Il avait envie de faire ça et même si on se moquait de lui, il ne comptait pas changer d'avis. Par contre, la fin des paroles d'Apollo lui enfin comprendre ce que pouvait être la récompense en cas de défaite. Hm, intéressant. Il n'avait pas pensé à en arriver là avec son collègue, mais il n'était pas non plus contre se faire plaisir de temps en temps. Enfin il n'en était pas là, et il pouvait se faire des idées. Il était maladroit. Donc pour le moment, il allait se concentrer sur son match avant de voir quelle serait sa récompense.

Saluant son adversaire, Max le laissa commencer avec plaisir. Il n'avait pas envie de se battre pour ça. Le type avait l'air pressé de marquer un maximum de points et de l'écraser. C'était le genre de personnes qui rendait Max un poil mal à l'aise. Il avait l'esprit joueur, relevant les défis, mais niveau compétition, si ça n'avait pas un rapport avec son métier, il les évitait comme la peste. Il préférait les jeux tranquilles et pas prises de tête. Donc laissant son adversaire lancer en premier, il put voir à quel point il était bon. Il fit un score impression et Max sut qu'il ne devait pas s'amuser à faire n'importe quoi s'il ne voulait pas perdre lamentablement.

À son tour, Max prit place devant la cible. Il allait s'assurer quelques points en visant le centre. Ça éviterait de mauvaises surprises par la suite. Il attrapa sa première fléchette et la lança. Mais au moins de la lâcher, il grimaça sous la douleur et manqua son coup. Il marqua quelques points, sans faire un score ridicule, mais ça risquait de lui coûter cher par la suite. Il entendit son adversaire rire, ravi de le voir se planter.

"- On a mal quelque part ?", Lui lança le bonhomme visiblement ravi d'avoir l'avantage. Max l'ignora. Il allait lui faire ravaler son sourire avec le lancer suivant. Il s'était trompé de bras, oubliant sa blessure récente. Il reprit donc, cette fois avec la main droite, et réussit à atteindre le centre deux fois de suite.

"- Ce n'est pas très handicapant en vrai", Confia-t-il gentiment à son adversaire sans rentrer dans son petit jeu d'intimidation. Il en fallait plus pour énerver ou agacer Max.

Le match se poursuivit. Max et son adversaire était au coude à coude, avec une petite avance pour ce dernier. Plusieurs fois, l'artiste regardait du côté d'Apollo pour voir ses sourires et son soutien, ça le boostait. Il ne comptait pas lâcher maintenant qu'il en était arrivé là. En plus, c'était plus agréable de le regarder que de se concentrer sur cette machine de guerre qui lui servait d'adversaire. Ce type était horrible. Max espérait que ce serait la dernière fois qu'il jouait contre lui.

Et voilà, c'était l'heure de lancer ces dernières fléchettes. Il avait un léger retard. Il n'était pas sûr de le combler. Il allait devoir faire un sans faute en visant la zone qui donnait le plus de points. C'était la seule solution. Mais il s'était entraîné, il pouvait réussir. D’ailleurs, ses deux premiers lancers atteignirent la zone voulue. Parfait, plus qu'un ! Il pouvait le faire. Il regarda une dernière fois Apollo. Et ... loupé ! Sa fléchette manqua de peu la zone, le faisant perdre. Max soupira alors que son adversaire criait sa victoire.

"- Bon match", Lança-t-il dans le vent en voyant que son adversaire ne s'occupait pas de lui. Au moins, il ne venait pas le narguer avec sa victoire, c'était plutôt agréable. Il profita donc de ça pour rejoindre son collègue qui l'attendait à la même table que tout à l'heure.

"- Désolé, j'ai raté."

Max esquissa un petit sourire désolé en se massant la nuque. Il aurait vraiment aimé réussir et gagner pour ne pas lancer des paroles ridicules pour rien. Mais bon, il ne pouvait pas battre tout le monde. Il était bon pour ce qui était de lancer des couteaux ou des fléchettes mais il n'était pas le meilleur, loin de là. Par contre, il espérait bien monter au plus vite les échelons de la gloire pour ce qui était du lancer de couteaux. Il tenait à devenir le lanceur le plus original et dont le nom laisserait un souvenir incroyable aux spectateurs. Il voulait faire vivre aux autres ce que les magiciens lui faisaient souvent vivre.




Never give up ~
Life is a circus ring with some moments more spectacular than others. (Janusc Korczak) ©️endlesslove.

     
♦ I'm in the dark ♦
avatar
En ligne
AVATAR : Mika
PSEUDO : Lustucru
CREDITS : Edward Khan
TICKETS : 4135
MEMBRE : 29/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Who said nights were for sleep ? ♦ Apollo & Max   
Publié : Dim 5 Aoû - 23:10






Who said nights were for sleep ? // Maximilian Feming
L'archer a un point commun avec l'homme de bien : quand sa flèche n'atteint pas le centre de la cible, il en cherche la cause en lui-même.

Oh, on dirait que Max a perdu. Je ne sais pas trop quoi en penser en fait, est-ce que je suis malheureux pour lui puisqu'il ne va pas avoir sa récompense ou content pour moi puisque je risque d'avoir la mienne. Un peu des deux surement. Mais il ne resterapas sans info, je ne suis pas cruel à ce point tout de même. En attendant je dois l'accueillir comme il se doit, et surtout lui dire que c'est pas grave, il y a la bière.

« T'en fait pas l'ami, viens, allons boire un peu plus loin. Sauf si tu préfères partir bien entendu. »

Dans les deux cas ça me va, la nuit est loin d'être finie. Qui a dit que les nuits étaient faites pour dormir ? Pas moi en tout cas. Moi je préfère danser, ou boire, ou les deux, et finir entre de beaux draps froisés en charmante compagnie. Ou dans un coin de ruelle sombre avec un parfait connard. J'm'en moque en fait. Du moment que je me fait pas planter juste après. Oui c'est du vécu.

Ils étaient deux, j'avais pas pu faire demi tour pour rejoindre le bar, et ils me menaçaient avec une lame. Depuis ce jour je déteste les poignard et autres armes blanches. Me faire baiser sans respect, je veux bien. C'est bien tout ce que je mérite normalement d'ailleurs, mais me recevoir un coup de couteau dans le ventre après et être laissé là agonisant, c'est beaucoup moins drôle. Surtout quand à l'hôpital, le flic chargé de l'affaire n'est autre que ton oncle. Enfin, cette histoire remonte maintenant.

« Alors, que va-t-on faire maintenant ? »

Vu que tu as perdu, et que je m'étais promis de te donner un lot de consolation. Et surtout que tu es là, moi aussi, et que j'ai vraiment, vraiment la dalle. Malheureusement, tu es tout à fait mon type et ce soir c'est sur toi que mes yeux sont plantés. J'espère que tu le sais et que ça te plait. Je crois que oui, je crois que de toute manière l'alcool t'atteint aussi un peu. Et c'est bien tant mieux pour moi.

Je me rapproche de toi, pose ma main sur l'un des tiennes et te regarde droit dans les pupilles l'air le plus sérieux possible. Bien qu'au de mes yeux tu ne puisse lire que « j'ai très envie de toi ». Mais je m'en fiche. Qu'importe que ça se voit tant que ça, ça m'arrange je n'aurais pas à me répéter trop de fois. Je me mordille à nouveau la lèvre puis l'humidifie de ma langue sans même m'en rendre compte. Je crois que j'ai même oublié que tu étais mon collègue à la base. Je crois que j'ai oublié que je fais parti d'un cirque et que tout fini par se savoir.

« Tu sais quoi, je te dirais quand même un petit quelque chose »

Je chuchote, pour m'entendre il doit s'avancer. Mais je ne monterai pas le son de ma voix, je préfère le voir franchir ma limite et la sienne. Je préfère lui montrer que moi je ne suis pas lanceur de couteau, moi j'ai un autre tour dans mon sac et il ferait plutôt parti du freak show si j'en faisais mon boulot. Mais loin d'avoir cette envie, je laisse à Belphégor le luxe d'être l'homme que tout le monde veut. Même si certaines personnes ne le méritent pas. Les salauds.

J'aurais très envie de l'attraper par la main, lui rouler une pelle et l'entrainer dehors pour lui faire l'amour, ou qu'il me fasse l'amour plutôt, dans le premier recoin trouvé. Ou que nous rendrions, serrés dans nos jeans avant de s'affaler sur mon lit avec envie. Mais je m'abstient. Peut être le fera-t-il lui. Mais il n'a pas l'air d'être très entreprenant. Je n'ai même pas pensé au fait qu'il pourrait peut être avoir quelqu'un. C'est tellement improbable dans notre cirque.

« Je te le dirai. Quand nous seront seuls »

Tel un secret inavouable qui choquerait les gens ici. En parlant des gens, la jeune femme qui draguait Max toute à l'heure nous observe. J'espère qu'elle ne compte pas venir tout gâcher. Ce serait fort fâcheux. Je souris, un peu moqueur je l'avoue, puis me reconcentre sur Max. Je ne veux pas lui faire de marché ou quoi mais s'il veut en savoir plus, il faudra bien sortir d'ici.
code by Chocolate cookie




~Tah Dah !!~  
It's getting harder and harder to bear, Once the crowd goes home and there's no one left to listen... Tah dah @ ALASKA.
♦ I'm who I'm ♦
avatar
AVATAR : James McAvoy
PSEUDO : Lil's
CREDITS : vava : Moi-même
TICKETS : 3301
MEMBRE : 14/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Who said nights were for sleep ? ♦ Apollo & Max   
Publié : Lun 6 Aoû - 10:21

Who said nights were for sleep ?
Maximilian Fleming & Apollo Méliès


Apollo ne semblait pas lui en vouloir d'avoir perdu. Mais Max avait quand même une petite déception. Non seulement il n'avait pas réussi à respecter ses paroles, lorsqu'il avait dit qu'il gagnerait pour eux, et en plus il n'allait pas avoir l'information qui pourrait l'intéresser. Il n'avait pas la moindre idée sur quoi elle portait. Son collègue ne lui avait rien dit de plus le laissant dans le flou le plus total. Mais il aurait bien aimé en savoir plus. Vraiment dommage. Il avait loupé de peu de points la victoire. En tout cas, son adversaire semblait la fêter dignement avec une bonne partie du bar. Il était passé du mode agressif au mode festif. Max n'osait pas imaginer quel mode aurait été déclenché s'il avait perdu. Il le voyait bien être un mauvais perdant. Même un très mauvais perdant. Au fond, ça n'avait aucune importance, Max avait perdu et ça ne changerait pas. Il resta donc concentré sur son collègue qui lui demandait ce qu'ils faisaient.

Rester boire un coup ou bouger ? Grande question. Maintenant qu'il y pensait, l'alcool commençait à bien l'affecter. Il avait bu sans réfléchir et avec la journée épuisante et stressante qu'il avait eu, il était bien plus sensible. Bon, il avait encore toutes ses capacités physiques en état puisqu'il s'était bien défendu lors des matchs mais son cerveau se laissait bien plus facilement aller par l'ambiance et les impulsions qu'en temps normal. Il n'était pas forcément là à peser le pour et le contre de ses actions pour éviter une maladresse idiote. Même s'il n'y arrivait pas souvent, sinon il n'aurait pas le droit à ce titre de roi des gaffeurs.

Au moment de faire son choix, Max se stoppa en voyant Apollo s'approcher et lui toucher une de ses mains. Ces gestes le firent légèrement frisonner. Il sentait l'envie de son collègue envers lui et c'était loin d'être déplaisant pour être honnête. Il en oubliait presque qui était autour d'eux. Les autres n'avaient pas vraiment d'importance puisqu'il avait décidé de passer du bon temps en compagnie d'Apollo. Même la demoiselle de tout à l'heure, il l'avait complètement oublié. Elle ne l'avait pas forcément marquer. Elle était un peu trop bavarde et centrée sur elle pour être vraiment intéressante.

N'entendant pas vraiment la voix de son collègue, Max dut se pencher un peu plus vers lui, se retrouvant vraiment proche de lui. Au moins, comme ça, il n'allait pas louper la moindre de ses paroles. Et celles-ci étaient plutôt intéressantes. Il lui promettait de lui dire quand même quelque chose s'ils se retrouvaient seuls. Max ne pouvait pas laisser passer ça. Il avait perdu mais Apollo lui laissait une seconde chance. C'était parfait. Et au vu du tournant que prenait la soirée, Max avait l'impression d'être gagnant sur tous les tableaux.

"- Bougeons alors", Suggéra-t-il en attrapant la main de son compagnon de soirée pour l'entraîner vers la sortie. Il s'assura qu'ils avaient bien toutes leurs affaires avant de les faire quitter l'établissement.

L'air frais lui fit du bien. Il commençait à faire très chaud dans ce bar ! Max ne savait pas trop si c'était à cause de son collègue ou parce qu'il commençait à y avoir du monde. Mais après tout, peu importait la raison. Il n'allait pas s'intéresser à ça. Il préférait se concentrer sur ce qui allait se passer maintenant. Il se tourna donc vers Apollo sans lui lâcher la main. Peu importait si des passants les regardaient bizarrement. Le jugement des autres ne l'intéressaient pas vraiment. Il s'inquiétait seulement lorsqu'il sentait qu'il allait perdre des gens qu'il appréciait.

"- On est assez seuls ou tu veux aller boire un coup chez moi ?"

Max savait qu'il lui restait quelques bières et une bouteille d'alcool fort mais il ne savait pas si ça conviendrait à son collègue pour la suite de la soirée. Et puis, sa caravane était peut-être un peu en bordel. Il avait du mal à se souvenir s'il l'avait rangée ou non. Mais ça restait correct pour inviter quelqu'un dans tous les cas. Il ne laissait jamais le bazar s'installer trop facilement. Il devait juste y avoir des photos étalées un peu partout sur les tables et autre surface en hauteur. Il devait trier un peu tout ça mais ça prenait un temps fou.




Never give up ~
Life is a circus ring with some moments more spectacular than others. (Janusc Korczak) ©️endlesslove.

     
♦ I'm in the dark ♦
avatar
En ligne
AVATAR : Mika
PSEUDO : Lustucru
CREDITS : Edward Khan
TICKETS : 4135
MEMBRE : 29/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Who said nights were for sleep ? ♦ Apollo & Max   
Publié : Mar 7 Aoû - 19:17






Who said nights were for sleep ? // Maximilian Feming
L'archer a un point commun avec l'homme de bien : quand sa flèche n'atteint pas le centre de la cible, il en cherche la cause en lui-même.

Ok, j'abandonne toute notion de bienséance. Désormais c'est Max, moi, et cette envie qui me brûle les reins. Mon sac en bandoullière posé sur l'épaule et mes jambes suivant le rythme de mon ami, nous nous dirigeons vers la sortie du bar. C'est vrai que nous n'avons plus rien à y faire. Nous marchons ainsi pendant quelque mètre avant qu'il ne se retourne vers moi. Et là je lis dans son regard que non, pour lui non plus la soirée n'est pas terminée. Est- à cause de ce que je pourrais bien lui révéler par rapport à ses instruments ou par rapport à ce qu'il sais déjà de moi. De nous.

Si nous sommes assez seuls ? Malgré les passants qui nous regardent l'air circonspect, ne comprenant certainement pas ce qu'on fait là, au milieu de la rue, main dans la main, l'air de deux amants ivres qui ont envie de l'autre. Oui nous sommes seuls, mais pas suffisemment non. Et le cirque n'est pas juste à côté. Que faire alors. J'ai peut être une idée pour commencer.

Je tire sur son bras, l'attire à moi, et plaque mes lèvres sur les siennes, ma langue bien imbibée cherhcant à se frayer un chemin jusqu'à sa langue. Et j'entends des gens bourrés outrés qui jure en Islandais en nous voyant. Mais j'en ai rien à faire. J'avais simplement envie depuis trop longtemps maintenant pour me retenir une minute de plus. Désormais si Max n'avait pas bien compris mes intentions, il ne peut plus les nier. Je me recule, souris et porte sa main à ma bouche pour l'embrasser à son tour.

« Allons chez toi si tu veux bien, mais ne perdons pas de temps, sinon ça va se terminer dans le grand chapiteau cette histoire »

Ce qui serait drôle en fait. Même si niveau intimité c'est limité à cause des rondes de nuit. Mais là n'est pas le problème. Le véritable problème c'est surtout que c'est long de rentrer au cirque et que l'envie me tenaille toujours sinon plus que toute à l'heure. J'aurais pas dû l'embrasser, maintenant me retenir est on ne peut plus compliqué. Heureusement le temps de cogiter et de jurer sur la situation, nous apercevons la banière de bienvenue du Noah's ark Circus.

Nous nous faufilons entre les tentes jusqu'à la partie résidentielle où l'on voit toute les caravane allumée, signe que le cirque ne dort pas encore. On entend aussi parfaitement la musique du Freak Show, et j'imagine Bel dans sa tenue de spectacle, accueillir ses clients de la meilleurs manière qui soit. L'idée me donne plus envie encore. Même si je suis en compagnie de Max, il me convient tout à fait. Sa barbe un peu rousse me fait fondre, ses yeux bleus m'envoutent, son sourire me donne envie de lui arracher des gémissements et des complaintes de plaisir.

Finalement je suis vraiment satisfait que mon collègue ait perdu son match. Juste pour voir la tête de la blonde quand il m'a entrainé vers la sortie ça vallait le coup. Juste pour lui avoir roulé une pelle en public ça vallait le coup. Juste pour être là, juste devant chez lui, avec la promesse que la nuit n'est pas encore finie ça vaut le coup.

« Alors tu me laisse entrer ou je dois gagner une invitation ? »

Je provoque. J'adore ça passé un certain taux d'alcool. Collé à lui, la bouche contre son oreille, mon torse contre son dos, je mordille tendrement la peau de Max. Si c'était autorisé et bien vu, je le mettrais à nu ici et maintenant, et je m'installerai confortablement sur lui pour le chevaucher, au triple galop. Jusqu'à ce que fatigue nous prenne et qu'on s'endorme comme ça, sur le péron de sa porte, la neige pouvant nous tomber dessus à n'importe quel moment.

« Ah non, j'oubliais que c'est toi qui a perdu, heureusement que je suis bon. »

Non je ne vais pas tout te révéler, mais j'espère que ça attisera encore plus ta curiosité que simplement imaginer que je sais quelque chose et me croire aveuglément. J'attends patiemment qu'il ouvre la porte de sa caravane, le jeu a déjà commencé, mais il n'est pas fini, loin de là.
code by Chocolate cookie




~Tah Dah !!~  
It's getting harder and harder to bear, Once the crowd goes home and there's no one left to listen... Tah dah @ ALASKA.
♦ I'm who I'm ♦
avatar
AVATAR : James McAvoy
PSEUDO : Lil's
CREDITS : vava : Moi-même
TICKETS : 3301
MEMBRE : 14/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Who said nights were for sleep ? ♦ Apollo & Max   
Publié : Mar 7 Aoû - 21:14

Who said nights were for sleep ?
Maximilian Fleming & Apollo Méliès


Sa question fut accueillie par baiser. Un vrai baiser. Max se laissa prendre au jeu malgré les protestations de quelques passants. Ils n'avaient qu'à regarder ailleurs, même si l'artiste n'aidait pas en glissant sa main libre au niveau de la hanche de son compagnon de soirée. Ce serait mentir que de dire qu'il n'en avait pas envie lui aussi. Son collègue était bien foutu, très agréable pour le peu de temps qu'ils avaient passé ensemble et puis il embrassait vraiment bien par dessus le marché. Max était curieux de voir à quel point la suite pourrait lui plaire. Il serait presque capable d'oublier qu'il avait une information à récupérer comme Apollo le lui avait promis.

"- J'aime être sur le devant de la scène mais pas tout le temps", Lança-t-il taquin avant de prendre la route du cirque en compagnie d'Apollo. Ça pouvait paraître assez loin mais finalement en un rien de temps, ils atteignirent l'entrée et rejoignirent le coin des habitations. Max n'en avait que faire des regards de ses collègues. Il n'y avait rien de mal à se faire plaisir quand on était deux adultes consentants et c'était le cas. Mais bon, certaines personnes se feraient une joie de lancer des rumeurs si elles arrivaient à les voir malgré l'obscurité. Avec les lumières des caravanes, il ne faisait pas assez noir pour les cacher aux yeux du monde. Tant pis. Ce n'était pas ce qui comptait dans l'esprit de Max à cet instant alors qu'il était face à la porte de sa caravane alors qu'Apollo le taquine à son tour en se collant contre lui pour lui parler au creux de l'oreille.

"- Je me considère pas si perdant dans l'affaire", Lança-t-il en ouvrant la porte de sa caravane. Sans clés ? Bien sûr, Max oubliait la majeure partie du temps de fermer derrière lui. Un jour il finirait par le regretter s'il se faisait voler. Ça pouvait arriver malheureusement mais Max partait souvent sans réfléchir aux conséquences, étant perdu dans ses idées d'entraînement ou de show. Il aurait bien besoin de quelqu'un à ses côtés pour l'aider de ce côté. Malheureusement, le jeune homme se sentait mieux célibataire, s'accrocher aux gens, c'était quelque chose qu'il tentait d'éviter même si jusqu'ici il s'était toujours foiré en beauté. Comment pouvait-on résister à des personnes aussi intéressantes lorsqu'on était aussi bien entouré que lui l'était au sein du cirque ?

Sans attendre, Max attira Apollo à lui pour gravir les quelques marches et se retrouver à l'intérieur. Il avait fait attention à ne pas tirer trop fort pour ne pas le faire tomber. Il n'avait pas besoin de blesser quelqu'un ce soir -ni aucun autre soir, il avait passé une journée assez compliquée comme ça. Et puis, ce serait bête de terminer la soirée sur ça alors qu'il pouvait profiter de bien plus !

Profitant d'un nouveau baiser, Max referma la porte derrière eux. Maintenant, plus personne ne pourrait les apercevoir. Ils seraient tranquilles ici. Pas de témoin, de l'alcool si besoin est, un bon lit et de quoi se protéger. Max mettait un point d'honneur à ne pas coucher avec quelqu'un sans protection. Cette règle s'appliquait à tous ses partenaires d'un soir et si l'un refusait, il préférait finir frustré que de céder à la demande de l'autre. Avec un partenaire sérieux, ce serait une autre histoire. Restait plus qu'à espérer qu'Apollo ne soit pas le genre à refuser de se protéger.

"- On est suffisamment seuls maintenant ?", Lança-t-il avec un petit sourire en coin, il connaissait évidement la réponse. Il en profita pour quitter sa veste et la lancer sur une chaise. Il n'en aurait plus besoin. Non seulement il faisait assez chaud à l'intérieur mais pour la suite des événements, ça risquait d'être plus que gênant. Il prit même soin de débarrasser son invité de son sac et de sa veste. Lui non plus n'en aurait pas besoin.




Never give up ~
Life is a circus ring with some moments more spectacular than others. (Janusc Korczak) ©️endlesslove.

     


Dernière édition par Maximilian Fleming le Dim 12 Aoû - 15:50, édité 1 fois
♦ I'm in the dark ♦
avatar
En ligne
AVATAR : Mika
PSEUDO : Lustucru
CREDITS : Edward Khan
TICKETS : 4135
MEMBRE : 29/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Who said nights were for sleep ? ♦ Apollo & Max   
Publié : Sam 11 Aoû - 9:09






Who said nights were for sleep ? // Maximilian Feming
L'archer a un point commun avec l'homme de bien : quand sa flèche n'atteint pas le centre de la cible, il en cherche la cause en lui-même.

J'aime beaucoup ce Maximilien. Collègue que je ne côtoie pas souvent, mais avec qui je commence à bien m'entendre. J'en viens à regretter de ne pas l'avoir rencontrer avant. J'ai passé une excellente soirée dans le bar avec lui, et maintenant je me prépare à passer une nuit encore meilleure. J'aime vraiment beaucoup ce Maximilien. Maximilian de son vrai prénom, mais je franciscise par habitude. Parmi tous mes amis au cirque, il se pourrait qu'il en devienne un bon. Un très bon d'ailleurs. Mais ça ne se juge pas sur un concours de fléchettes.

Pas si perdant ? Heureusement que je lui ai promis monts et merveilles pour éviter que ce soit le cas. Le but n'est pas de pourrir un peu plus sa journée, loin de là. J'espère soit dit en passant que quelqu'un a filmé son numéro. Il faut vraiment que ça reste dans les annales du cirque ça. Le bizutage de Maximilian, on appellera ça. Le jour où il ne retrouva plus ses couteaux, un quart d'heure avant le début de son show. Et où il dû improviser, et ou se ridiculiser, pour pouvoir tout de même présenter quelque chose.

Il ouvre la porte, et je ris doucement, en pensant qu'en effet, elle n'était pas fermée à clé et que lui voler ses précieux n'avait pas dû être compliqué pour le directeur si il oubliait constamment. Personnellement, j'y pense. Je tiens beaucoup trop à mes chaussures et mes babioles pour ne pas fermer quand je pars. Mais je retiens que venir me blottir contre Max la nuit est une option envisageable. Je pourrais bien même ronronner pour me faire passer pour un chat du cirque. Avec un peu de chance il ne s'apercevrait du subterfuge qu'à son réveil.

Je souris lorsque je suis entrainé à l'intérieur de sa caravane. Il a de la force ce lanceur de couteaux, j'apprécie. Ce que j'apprécie d'autant plus cependant c'est ce baiser que nous partageons alors qu'il referme la porte. J'y mets du mien, mais cette fois ci c'est lui qui mène la danse. Et ça ne me dérange absolument pas. J'aime que les autres prennent des initiatives. J'aurais aimé lui retirer ce tee-shirt qui me gache la vue, mais il se retire trop rapidement pour que j'entame quoi que ce soit. Dommage. Je n'ai pas été assez réactif trop envouté par un baiser pris au dépourvu. Petit mâlin.

Heureusement pour moi, il ne s'éloigne pas tant, ce qui me permet de songer à nouveau à le lui retirer ce fameux tee-shirt gênant. Et puis son discours me laisse penser qu'il en a lui même très envie. Nous sommes bel et bien seuls, et si je ne pense plus à lui donner d'indice sur la localisation de ses précieux couteaux, il aura intérêt à le faire ou il se retrouvera sur la paille. Ce qui est assez drôle quand on sait où ils sont cachés. Je retiens mon souffle lorsqu'il retire sa veste comme s'il avait lu dans mes pensées.

Je frissonne quand il retire la mienne. Non je n'en aurais plus besoin, il fait suffisemment chaud ici, et de toute manière je n'avais pas froid en sa compagnie. Et l'alcool n'aidant pas, je commençait même à avoir chaud sur le trajet. Je souris, mon regard plongeant dans le sien, alors que ses pupilles sont dilatées sur ses iris bleues.

« Je pense que oui »

Je l'embrasse à nouveau, glissant cette fois mes mains sous son tee-shirt pour le lui retirer. J'en profite au passage pour apprécier son torse, glissant sur ses muscles et retraçant les lignes. Ma bouche, elle, en a profité pour se perdre dans son cou, le léchant et le mordillant avec envie. Puis finalement je me recule, pensant à quelque chose de l'ordre d'un vétérinaire aux règles un peu compliquées.

« Tu as des règles ou des interdis ? »

Comme ça au moins je serais au courant et dans le pire des cas je le laisserai en regrettant qu'il se bride ainsi. Mais pas de problème pour le moment, j'attends simplement sa réponse. Réponse qui je l'espère sincèrement, ne me donnera pas envie de fuir à toute pattes. Même s'il en faut beaucoup pour cela. Je suis encore loin de fuir le Maximilian.  
code by Chocolate cookie




~Tah Dah !!~  
It's getting harder and harder to bear, Once the crowd goes home and there's no one left to listen... Tah dah @ ALASKA.
♦ I'm who I'm ♦
avatar
AVATAR : James McAvoy
PSEUDO : Lil's
CREDITS : vava : Moi-même
TICKETS : 3301
MEMBRE : 14/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Who said nights were for sleep ? ♦ Apollo & Max   
Publié : Dim 12 Aoû - 15:50

Who said nights were for sleep ?
Maximilian Fleming & Apollo Méliès


La question de Max n'attendait pas spécialement de réponse. Même si l'idée d'avoir l'information promise le tentait bien, il était finalement préoccupé par autre chose. Alors ça attendrait, surtout qu'Apollo ne lui donnait qu'une réponse vague avant de l'embrasser. Action qui était très loin d'être déplaisante. Tout en répondant au baiser, Max frissonna de plaisir au contact des mains de son partenaire qui s'amusait à faire remonter son haut petit à petit. Ses propres mains décidèrent de profiter de cette proximité pour se glisser sur les hanches de son compagnon de soirée avant de passer dans son dos et de descendre au niveau de ses fesses. Il aimait bien profiter, même si l'envie de lui retirer ses vêtements étaient toujours présentes.

À cet instant précis, tous les problèmes de la journée avaient disparu de sa tête pour laisser place à une bonne soirée en charmante compagnie. Max ne regrettait pas une seconde d'être sorti et d'être tombé sur son collègue. Il avait pu voir à quel point c'était quelqu'un d'intéressant et de sympathique. Il avait même bien envie de recommencer une soirée, même s'il n'y aurait pas de sexe ensuite. De toute façon, il préférait coucher qu'une fois avec la même personne, ça évitait une sorte d'attachement qu'il préférait fuir. Et puis, il visait plus une relation amicale avec Apollo qu'autre chose puisque pour le moment ça se passait bien entre eux. Il allait donc devoir faire attention à ne pas tout gâcher maintenant.

Apollo s'arrêta un instant pour lui poser une question. Max fut surpris d'en venir là. Il avait pensé à sa règle, quelques secondes avant, mais il n'avait pas réfléchi que son collègue pouvait en avoir aussi. Il faisait bien de demander maintenant. Au moins, ils seraient fixés sur ce point et pourraient continuer si tout allait bien sans se frustrer au pire moment. Même si honnêtement, Max était bien lancé et qu'il n'avait aucune envie de s'arrêter maintenant. Mais si son nouvel ami avait des règles comme Luka, ça allait compliquer la situation. Max avait adoré sa nuit avec la vétérinaire, mais il s'était quand même senti un peu bloqué au début et c'était souvent dans ses moments-là qu'il devenait le roi des maladroits. Il n'avait vraiment pas envie de faire n'importe quoi avec son collègue.

"- Une petite", Avoua-t-il en remontant ses mains au niveau des hanches de son partenaire. Il n'était pas question de s'éloigner trop tant qu'il n'était pas sûr que son compagnon allait refuser sa règle ou lui en imposer qu'il ne supporterait pas. Enfin pour en arriver là, il en fallait beaucoup puisque Max était plutôt ouvert.

"- Je tiens à ce qu'on mette un préservatif."

Que ce soit Apollo au dessus ou lui, ça n'avait pas vraiment d'importance pour Max. Il avait souvent l'habitude d'être en dessous mais il aimait varier alors s'il avait la possibilité de dominer, il dirait pas non. Au contraire, ça lui faisait plaisir. Mais quelque soit sa position, la personne qui pénétrait devait porter un préservatif. C'était la seule règle qu'il s'était fixée. Il n'en demandait pas trop mais il avait déjà connu des partenaires qui avaient refusé de passer à l'acte à cause de ça. Pourtant, c'était plus safe avec des partenaires d'un soir, pour lui comme pour l'autre personne. Vu qu'il ne gardait pas la même personne à ses côtés, il avait décidé d'être prudent pour éviter des soucis aux autres principalement.

"- Et toi ?"

Maintenant qu'il avait dit ce qu'il avait dire, il n'avait plus qu'à voir ce qu'Apollo en pensait. Ses mains jouaient avec le haut de son compagnon mourant d'envie de continuer ce qu'ils avaient commencé. C'était aussi pour ça qu'il avait aussi lancé sa question avant d'avoir sa réponse. Ce serait plus rapide. C'était fou comme il en avait envie maintenant. Ça devait se voir dans son regard... En espérant que ses yeux bleus seraient suffisant pour faire céder Apollo si jamais le port du préservatif le rebutait.




Never give up ~
Life is a circus ring with some moments more spectacular than others. (Janusc Korczak) ©️endlesslove.

     
♦ I'm in the dark ♦
avatar
En ligne
AVATAR : Mika
PSEUDO : Lustucru
CREDITS : Edward Khan
TICKETS : 4135
MEMBRE : 29/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Who said nights were for sleep ? ♦ Apollo & Max   
Publié : Sam 18 Aoû - 19:49






Who said nights were for sleep ? // Maximilian Feming
L'archer a un point commun avec l'homme de bien : quand sa flèche n'atteint pas le centre de la cible, il en cherche la cause en lui-même.

Un préservatif donc. Je me mets à rire, avait-il vraiment peur que je change d'avis parce qu'il souhaite se protéger. Au contraire, j'encourage les gens sérieux qui savent ce qu'ils font et ce qu'ils veulent. Personnellement je suis plus à ça près mais c'est mon problème. Je ne veux pas que ça devienne celui de mon collègue. Je sais, je suis pas du tout sérieux pour le coup, mais ça fait presque quinze ans que je joue avec le feu, alors si je devais recevoir la monaie de ma pièce je ne le vivrais pas si mal. J'y suis mentalement préparé de toute manière.

« C'est d'accord, mais j'espère que tu en as, je n'en porte pas sur moi »

J'en profite pour l'embrasser à nouveau, lui qui s'est assuré que je ne reste pas trop loin, je peux au moins faire ça pour le remercier de sa confidence. Et puis un peux parce qu'il est tentant avec cette lueur de crainte qui lui est passée dans les yeux. Non vraiment, je suis une bonne patte, il n'a pas à avoir peur que je refuse quoi que ce soit. En sauf l'idée que je le pénettre, qui ne m'éffleure même pas lorsque je suis en sa compagnie. Il n'a pas l'air d'être ultra dominant, mais il n'a pas l'air d'être comme moi non plus. Même si je me remets de plus en plus en question par rapport à ça.

Je tremble de tous mes muscles en sentant ses mains jouer avec mon haut. Lequel frôle mes tétons durcis par l'excitation. Je me mords la lèvre inférieure pour éviter un gémissement un peu sonore de sortir de ma gorge. Cependant ça marche moyen, un bruit absolument humiliant et assez drôle avec du recul. Mais pas de recul pour le moment, j'ai simplement l'impression qu'il va penser que je suis en manque et que j'ai pas couché depuis trois mois. Alors que la dernière fois était ce matin. Shame on me. Je doit être rouge, mais je mettrait ça sur le compte de l'envie que j'ai de lui. Je souris timidement.

« Il semblerait que non, mais ne m'oblige pas à te suplier de me prendre »

Mon sourire timide s'est transformé en sourire sûr et malicieux. Et ces yeux. Ceux de Max, qui me noient de leur bleu si profond. J'ai comme l'impression, sans dire qu'il a l'habitude des coups d'un soir, qu'il n'est pas non plus totalement innocent. Il sait comment faire, et surtout ce qu'il doit faire. Ca m'arrange, pas que j'aime pas la maladresse, au contraire, mais j'aime aussi les gens qui n'ont pas tout le temps la sensation de marcher sur des œufs. Et en l'occurence les œufs ce serait moi.

Enfin de toute façon, même si je devait le supplier, je m'en ferait ue joie. De la manière qu'il voudrait, avec le regard qui lui ferait plaisir et l'intonation pour lui donner plus envie encore. Même si je peux ressentir qu'il n'a vraisemblablement pas besoin d'avoir plus envie. Comme pour en être vraiment sûr, je rentre dans son petit jeu et attrape ses hanches pour le ramener à moi et coller nos corps l'un contre l'autre. Un sourire étire mes lèvres, je suis satisfait. Enfin sur ce point là tout du moins. Le reste doit encore être fait. Et je commence à m'y atteler maintenant. Je retire mon haut, je sentais qu'il en avait marre de l'avoir sous les yeux.

« Mais je suppose que j'en aurais pas besoin, si? »

Je demande en laissant trainer mes mains sur son torses, appréciant ce corps assez fin pour révéler quelques muscles discrets. Pas un corps d'athlète mais qu'en ai-je à faire après tout, il est parfait comme ça. De toute manière je suis pas très porté bodybuilder, plutôt bucheron. Québécois de préférence, pour pouvoir entendre son accent dans mes oreilles pendant le sexe. Et surtout l'entendre m'insulter dans des mots incompréhensibles quand je le fait languir trop longtemps. Nickel.

Enfin ici et maintenant j'ai Max, et il n'a rien à envier à ce fantasme. Il est beau, gentil, il a l'air relativement doux et en même temps très ardent, tranchant comme ses couteaux, précis comme aux fléchettes. Je ne résiste plus, je le pousse doucement sur son propre lit, et l'embrasse, mes mains se baladant, cherchant son plaisir.
code by Chocolate cookie




~Tah Dah !!~  
It's getting harder and harder to bear, Once the crowd goes home and there's no one left to listen... Tah dah @ ALASKA.
♦ I'm who I'm ♦
avatar
AVATAR : James McAvoy
PSEUDO : Lil's
CREDITS : vava : Moi-même
TICKETS : 3301
MEMBRE : 14/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Who said nights were for sleep ? ♦ Apollo & Max   
Publié : Mer 19 Sep - 17:34

Who said nights were for sleep ?
Maximilian Fleming & Apollo Méliès


Sur le coup, Max fut surpris d'entendre le rire d'Apollo résonner dans sa caravane. Avait-il dit quelque chose de si drôle ? Ou était-ce ridicule de demander à ce qu'ils se protègent ? Ce petit doute le quitta rapidement alors que son compagnon le rassurait en acceptant sa seule condition. Il avait déjà connu des gens qui avaient préféré refuser et partir. Il n'était vraiment pas prêt à le laisser filer comme ça maintenant. Il avait bien envie de poursuivre cette nuit jusqu'au bout donc c'était un soulagement qu'Apollo ne le plante pas pour une histoire de préservatif.

"- Bien sûr !", Souffla-t-il avant que son partenaire l'embrasse à nouveau. Il n'eut pas le temps de préciser qu'il en prévoyait toujours. Il ne pouvait pas imposer une telle condition s'il ne préparait pas ce dont ils auraient besoin au moment voulu. C'était lui qui voulait, c'était à lui de prévoir avant tout. En plus, ils étaient chez lui. C'était parfait. Il suffisait qu'ils aillent jusqu'au lit et Max pourrait récupérer tout ce dont ils auraient besoin pour que la nuit se passe bien. Et ça risquait de ne pas trop tarder, vu comment ils étaient collés l'un à l'autre, prêts à retirer leurs vêtements.

Ce fut au tour de Max de rire légèrement en entendant le petit gémissement d'Apollo. Il avait trouvé ça plutôt adorable. Il ne put résister à l'envie de dévorer son cou, appréciant les rougeurs sur ses joues. Max n'avait jamais vraiment regardé son collègue comme un futur partenaire mais à cet instant, il ne regrettait absolument pas d'avoir franchi cette ligne. Après tout, il n'y avait aucun mal à se faire plaisir de temps en temps, non ?

"- Ce serait presque tentant", Lança-t-il en délaissant le cou pour plonger à nouveau son regard dans le sien. L'idée de le laisser le supplier pourrait être drôle, à imaginer. En vrai, ce serait juste gênant. Max était bien trop modeste pour se sentir à l'aise quand quelqu'un le suppliait. Mais pour le fun, il laissa planer l'idée, jusqu'à ce que son partenaire décide à retirer son haut. Hm, non, il n'en aurait plus besoin. Et Max en oubliait complètement ce dont ils étaient en train de parler juste avant, alors que ses doigts glissaient sur la peau dévoilée. Il venait de se laisser distraire

"- C'est mieux sans, même si c'est surtout le bas que j'espère voir disparaître !"

Pas le temps de s'occuper du reste des vêtements, Max se retrouva pousser jusqu'au lit. Il n'hésita pas une seconde à se coller à nouveau contre le corps de son partenaire. Il appréciait ses baisers et ses caresses. Bien sûr, il ne restait pas à profiter, à jouer l'étoile de mer. Oh que non, ses mains ne pouvaient pas rester en place. Il les laissa dessiner le corps d'Apollo, profiter de sa peau, de ses abdos avant de descendre au niveau de ses fesses. Il toucha ses fesses, par dessus son pantalon, remontant ses baisers pour s'emparer de ses lèvres.

Pris dans l'action, Max en oublia presque de récupérer les préservatifs. Alors avant de s'attaquer au bas de son partenaire, il se redressa pour récupérer une boîte sur le rebord à côté de son lit. Il l'ouvrit, récupéra ce dont il avait besoin et les posa non loin d'eux pour que ce soit plus pratique. Il n'avait pas envie qu'un des deux se blesse en se cognant contre la boîte alors il la replaça au bon endroit. Maintenant, ils étaient fin prêt à continuer sans devoir s'arrêter. Max avait du se décoller pour récupérer ce dont ils avaient besoin.

"- J'ai tout prévu", Souffla-t-il avant de se coller à nouveau contre Apollo. Il se plaça au dessus de lui, tout en lui volant un baiser. Ses mains étaient redescendues au niveau de ses hanches pour s'occuper de son pantalon. Le lanceur de couteaux les trouvait un peu trop habillé pour bien profiter de l'instant. Même s'il appréciait pouvoir profiter de l'instant, il apprécierait encore plus pouvoir profiter de son partenaire sans le moindre vêtement sur lui.




Never give up ~
Life is a circus ring with some moments more spectacular than others. (Janusc Korczak) ©️endlesslove.

     
♦ I'm in the dark ♦
avatar
En ligne
AVATAR : Mika
PSEUDO : Lustucru
CREDITS : Edward Khan
TICKETS : 4135
MEMBRE : 29/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Who said nights were for sleep ? ♦ Apollo & Max   
Publié : Jeu 20 Sep - 15:00






Who said nights were for sleep ? // Maximilian Feming
L'archer a un point commun avec l'homme de bien : quand sa flèche n'atteint pas le centre de la cible, il en cherche la cause en lui-même.

C'est au moment où nous nous sommes retrouvés nus tous les deux, prêts à commettre l'interdis si l'on suit la religion. C'est à ce moment là précis que ma capacité à penser, à réfléchir et à raisonné s'en sont allées loin. Comme à chaque fois, mais avec Max c'était un peu différent. Nous nous apprécions, nous avons bien ri ce soir là, et surtout c'était totalement ce que j'espérais. Me retrouver là, à sa merci, sans plus aucun vêtement, et surtout lui non plus, que mes yeux puissent en profiter. Et le moins qu'on puisse dire c'est qu'il fait attention à lui et à son physique. Si moi je suis sculpté par mon travail et mes efforts, lui doit forcément faire du sport. Aller courir, faire un peu d'exercice. Il ne peut pas ne rien faire et être foutu comme ça. Sinon la vie est injuste !

Pour le coup, c'est lui qui a engagé les hostilités, peut être un peu déçu d'avoir perdu, et ayant besoin de rattraper son honneur. Et puis j'étais un peu allongé sous lui, n'ayant pas la moindre envie de prendre le dessus, préférant le laisser extérioriser sa déception. Et de manière absolument divine qui plus est. Pourquoi refuser ce qu'il me faisait, surtout que j'aurais tout le temps de le lui rendre après. Et au centuple. Façon Apollo Méliès.

Les heures passent, nous ne dormons pas. Les choses sont devenues plus sérieuses, et désormais notre seul but est de faire plaisir à l'autre, le remercier pour ce qu'il fait, lui en offrir autant, et surtout accéder au plaisir. Nous enchaînons les rounds, nous accordant quelque pauses de temps en temps pour reprendre un peu nos respirations et nos esprits. Puis nous recommençons de plus bel. Nos voix se faisant suave nos gémissements se transformants en prénoms. Les nôtres principalement.

Et finalement, il devait être dans les cinq heures du matin lorsque nous avons achevé les ébats. Et que nous nous sommes mis d'accord sur l'idée de dormir. Et ainsi, l'un contre l'autre, épuisés mais satisfaits nous nous sommes laissé happés par le sommeil. Un sommeil sans rêve pour ma part. Simplement décalé, si bien que lorsque je me réveille il est déjà midi passé. Bon, bah je rattraperai mon travail en retard cet après midi.

J'ai un peu froid, pas étonnant quand on sait qu'on a pas récupéré la couette avant de se coucher définitivement. Elle est par terre, esseulée, abandonnée. Bref, je rampe pour l'attraper et la ramener sur nous. Et je ferme à nouveau les yeux, à peine gêné par la lumière du jour. J'ai trop d'heures de sommeil à rattraper, et pas du tout envie de me lever maintenant. Et puis je suis bien là, dans le lit de Max, qui dort toujours si j'en crois sa respiration. Ça me berce comme les vagues de la mer, tellement régulière, pas trop forte, juste ce qu'il faut pour que je me rendorme.

Bon au final j'ai dormi une heure de plus, c'est pas mal, je vais pas cracher dessus, et je me sens bien mieux à mon réveil. J'ai même un peu chaud. Du coup je renvoie voler la couette. Puis je me colle un peu plus contre le corps de mon amant. J'ai peut être menti, j'étais peut être pas totalement satisfait finalement. Ou alors ma libido me joue encore des tours. Voilà qui est fortement probable. Je murmure son prénom, et je sens qu'il n'est pas loin du réveil. Tant mieux, je préfère.

Je vais le réveiller définitivement en douceur, à ma façon, en espérant que ça lui fasse plaisir. Même si je ne doute pas trop de moi, et de ma capacité à faire ce que je m'apprête à faire. Il ne faut pas longtemps pour que je m'infiltre entre ses cuisses, et encore moins pour que je vienne apposer quelques baisers à l'intérieur de ces dernières. Puis que je remonte doucement vers ce qui m'intéresse vraiment. Avec un peu de chance et beaucoup de talent, ainsi que quelques bon coups de langue, il se réveillera avec une forte envie à assouvir. Et bien entendu, je ne le laisserai pas comme ça. Je ne suis pas du genre, et puis ce serait dommage de ne pas en profiter. N'est-ce pas ?  
code by Chocolate cookie




~Tah Dah !!~  
It's getting harder and harder to bear, Once the crowd goes home and there's no one left to listen... Tah dah @ ALASKA.
Contenu sponsorisé


Message
Sujet : Re: Who said nights were for sleep ? ♦ Apollo & Max   
Publié :

 Sujets similaires
-
» People who say they sleep like a baby usually don’t have any.
» Lee "Apollo" Adama
» [Tyrannia] Hive nerver sleep [Quête]
» Blabla Dodo / Sleep Talk
» Neverwinter Nights 2 - Textures Pack

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAVE YOU SEEN THE CLOWN ? :: welcom to Reykjavik :: Miðborg, Reykjavik :: bars et discothèques-