Discord

N'hésitez pas à nous rejoindre sur discord ! ♥️
[ votre invitation gratuite ]
Statistiques des groupes :
Ticket
Show :
Magican
hat :
Umbrella
of Funambule :
Meat
of Animals :
Candy
Clown :
2 7
6 4 4

Merci de privilégier les groupes en infériorité numérique ! ♥️
Statistiques des genres :
17 mâles / 9 femelles
Merci de privilégier les personnages féminins ♥️

Partagez | 
 

 Home sweet home ♦ ft Elke & Nelly

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
♦ Outsider ♦
avatar
AVATAR : Emmy Rossum
PSEUDO : Lil's
CREDITS : Moi-même
TICKETS : 531
MEMBRE : 25/02/2018


MessageSujet: Home sweet home ♦ ft Elke & Nelly    Dim 8 Juil - 20:48

Home sweet home
Nelly Bishop & Elke Knutsson


Assise en tailleur sur un banc, la jeune fille observait la cage des singes dont les soigneurs étaient en train de s'occuper. La journée était finie, il n'y avait plus que le personnel de présent. Elle avait fini son service depuis un moment déjà. Pourtant, elle se sentait bien là. Elle était contente d'avoir réussi à décrocher un petit boulot dans un zoo. Elle avait fait un stage en France dans un zoo et ses études de biologie lui avait permis d'acquérir des connaissances sur les animaux. Bien qu'elle ne puisse pas prétendre à un poste de soigneur, elle était ravie de pouvoir s'occuper des visites guidées pour les touristes anglais et français. Le fait d'être bilingue l'avait sauvée sur ce coup. Elle ne savait pas comment elle aurait fait si elle n'avait pas trouvé ce boulot. Tous les autres l'avaient recalée comme elle ne parlait pas l'islandais. Malheureusement même avec ce travail, Nelly n'avait pas réussi à rassembler assez d'argent pour payer une nuit d'hôtel supplémentaire. Elle était à la rue et son patron avait refusé de lui faire une avance. Elle pouvait tout à fait comprendre puisqu'elle était encore nouvelle ici.

Après un long soupir, Nelly ferma les yeux et bascula la tête en arrière. Elle ne savait pas quoi faire. Elle ne pouvait pas rester ici indéfiniment. Mais la grande question était de savoir ce qu'elle allait faire pour ce soir au moins. Elle pouvait aller voir son frère de coeur, Nathaniel. Il l'aiderait sans rechigner. C'était vraiment quelqu'un de bien. Mais elle ne voulait pas lui imposer sa présence. Elle n'avait pas non plus envie de l'inquiéter. Elle allait s'en sortir. Elle devait juste attendre quelques jours que sa paye tombe. Après tout, c'était elle qui ne s'était pas méfiée assez tôt. Dès qu'elle avait débarqué au cirque, elle aurait du aller chercher un boulot. Elle regrettait de ne pas l'avoir fait. Mais pour être honnête, elle pensait juste venir quelques jours et repartir aussi vite en constatant qu'elle faisait une erreur.

"- Nelly, je vais fermer, peux-tu récupérer tes affaires ?", Lui lança une de ses collègues qui parlait anglais parfaitement. La brune se redressa et sans un mot, elle se leva. Il était temps de bouger, elle n'avait plus le choix. Elle n'avait pas le droit de rester ici alors qu'elle avait fini son service depuis un moment. Et puis, ce n'était pas au zoo qu'elle allait trouver une bonne idée pour la sortir de ce mauvais pas. Elle salua donc sa collègue et alla récupérer ses sacs. En vrai, elle n'en avait pas énormément. Elle avait décidé de voyager léger. C'était ses vêtements qui prenaient le plus de place au final. Elle n'avait pas eu le choix que d'en racheter un peu plus en constatant qu'elle avait sous-estimé les températures hivernales du pays. Elle était loin d'être frileuse mais là, c'était bien trop frais pour elle. Heureusement l'été était de nouveau là et même s'il faisait encore froid, c'était bien plus gérable. Peut-être qu'elle pourrait vendre ses affaires les plus chaudes. Elle n'en aurait plus besoin normalement.

Errant à travers les rues de la ville, Nelly se dirigea instinctivement vers le cirque. C'était le meilleur endroit pour éviter de se retrouver dans une situation pire. Elle ne pouvait pas dormir dans la rue. Elle ne se sentait pas assez forte pour affronter ça. Elle était bien trop fragile mentalement pour survivre à une nuit dehors. Et Nathaniel risquait de lui tirer les oreilles si il apprenait qu'elle avait osé choisir la rue plutôt que lui. Peut-être que si Luka avait été encore là, elle aurait essayé d'aller le voir en lui faisant promettre de ne pas en parler à Nathaniel. Mais cette solution n'était plus possible maintenant que le vétérinaire s'était barré sans un mot. Nelly lui en voulait, tout comme elle arrivait facilement à l'ignorer. Combien de fois les gens l'avaient laissée car ils avaient trouvé mieux ou qu'elle ne comptait pas assez ? Bien trop souvent, maintenant elle savait que ça servait à rien de les regretter. Ça ne les ramènerait pas.

C'est en passant devant la tente des entraînements que Nelly repensa à la demoiselle qui l'avait embarquée dans une drôle d'histoire. Dire qu'elle avait failli devoir jouer du violon devant un orchestre de professionnels alors qu'elle n'en avait jamais touché un avant ça ! Mais heureusement, ça s'était bien fini. C'était donc devenu une anecdote amusante à raconter aux gens. Et en y repensant, la musicienne lui était redevable après ça. Quel était son nom déjà ? ... Elke ! La brune se souvenait encore du chef d'orchestre le criant alors qu'elles sortaient de la tente. Si elle avait son prénom, elle allait bien pouvoir retrouver la caravane de la blondinette. Elle reprit donc son chemin, décidée à ne pas aller voir son frère de coeur mais à tenter sa chance avec cette musicienne. Pour une nuit, elle pourrait bien l'héberger. Ce n'était pas trop demander. Nelly se débrouillerait pour ce qui était de la nourriture et autre. Personne ne lui dirait quoi que ce soit si elle utilisait les douches communes, si ?

À l'entrée de la zone des caravanes, Nelly s'arma de courage et s'approcha de chaque habitation qu'elle ne connaissait pas pour lire les noms sur les portes. Il ne devait pas y avoir cinquante Elke dans ce cirque. Il ne pouvait y en avoir qu'une seule.

"- Pardon", S'exclama-t-elle en français lorsqu'un des artistes ouvrit sa porte alors qu'elle lisait l'inscription dessus. Elle esquissa un sourire alors que la personne la regardait bizarrement. Oh, elle n'avait pas compris ce qu'elle avait dit ? Tant pis.

"- Je cherche la caravane d'Elke, la musicienne", Précisa-t-elle, en anglais cette fois, au cas où il y aurait vraiment plusieurs Elke. L'artiste fit une grimace avant de lui pointer une direction du doigt. Nelly le remercia pile avant de voir la porte se refermer sur elle. Quelle personne désagréable. Après la brune se demandait si ce n'était pas un artiste de nuit et qu'elle l'avait peut-être dérangé. Pourtant, elle était persuadée de ne pas avoir fait tant de bruit que ça. Tant pis. Au moins, elle savait vers quelle caravane se diriger, c'était déjà ça.

Comme prévu, Nelly tomba pile sur la caravane d'une certaine Elke Knutsson. Parfait. C'était surement ici qu'elle habitait. La brune déposa ses sacs dans un coin, à côté de l'entrée et s'approcha pour toquer. Elle priait pour que la musicienne soit là. La journée était presque terminée, elle devait bien avoir fini aussi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦ I'm in the dark ♦
avatar
AVATAR : Gaia Weiss
PSEUDO : Pourpre
CREDITS :
TICKETS : 180
MEMBRE : 17/12/2017


MessageSujet: Re: Home sweet home ♦ ft Elke & Nelly    Lun 9 Juil - 19:42


Home sweet home.
Depuis combien de temps je ne suis pas sortie de là ? J’ai perdu toute notion du temps depuis que je suis rentrée m’enfermer. Cette soirée a eu des répercutions indésirables sur moi, et je n’en suis pas fière, loin de là.


J’avais passé la nuit dehors, adossée à un mur froid et rigide. C’était très loin du confort d’un lit, mais sur le moment, j’étais incapable de m’en décoller. Les raisons sont floues et mes souvenirs incomplets, mais je sais au fond de moi que quelque chose m’a marqué. J’ignore tout de cette marque, sa nature, sa raison d’être, mais ce que je sais, c’est qu’elle me démange. Je n’arrête pas d’y penser depuis ce soir là. Le lendemain, j’ai été réveillée par l’agitation balbutiante des habitants et des commerces, et je me suis mis à marcher. La vive douleur qui me lança alors que je posais le pied à terre me rappela à quel point la veille avait été cruelle avec moi. Je m’étais mise à marcher en direction du cirque, à mon grand regret. L’allure à laquelle j’avançais me permettait de voir la vie autour de moi. Le visage de l’autre, multiple et si complexe, me paraissait complètement étranger, comme si j’avais oublié à quoi pouvait ressembler l’Humain.


A mon arrivée au cirque, le soleil avait déjà entamé sa descente et pointait vers l’ouest. J’avais bien dû mettre quelques heures à traverser la ville avec ma cheville en vrac. Mais j’étais bien arrivée, ou presque. Les derniers mètres jusqu’à ma roulotte furent les plus difficiles à faire. Il n’y avait nul part où s’appuyer, et j’étais livrée à moi même. Je dois l’avouer, je pensais que la douleur n’était que passagère quand je me suis endormie, et qu’une fois venu le moment du retour je m’en sortirais sans trop peiner, mais je m’étais bien trompée visiblement.


J’avais mis plus de temps que d’ordinaire à trouver les clés et à entrer. Elles étaient au même endroit que d’habitude, la même poche, mais ce jour-ci, tout semblait aller au ralenti. J’avais ouvert la porte et j’ai pu constater que la pièce était dans le même état que quand j’étais partie. Rien de bien étonnant à cela. J’étais encore accablée par la fatigue, alors je me suis allongée, et j’ai dormi. Pendant combien de temps, je ne le sais pas, mes volets sont fermé en permanence. Dans un accès de rage, j’ai envoyé voler quelques feuilles et vêtements supplémentaires sans que je sache réellement pourquoi ; une simple envie, histoire d’évacuer un peu de pression. Et je me suis à nouveau endormie, toujours pour une durée que je ne saurais évaluer.


Je viens de me réveiller. Il fait noir, et ma chambre n’est éclairée que par intermittence par les clignotements d’un appareil électrique quelconque. Je suis assise dans mon lit et je pense. Ou en tout cas j’essaie. Tout se mélange et s’entremêle sans que je puisse trouver le moindre bout de quelque chose d’un temps soit peu cohérent. En plus de ça j’ai faim, et je n’ai plus rien à manger. J’ai froid aussi, un peu, ça fait depuis peut-être plusieurs jours que je vis en sous-vêtements dans le noir, et avec un chauffage que je n’ai jamais pris le temps de régler.


Alors je pense, je pense, je pense, et d’un coup, on frappe. Au début, j’ai failli ne pas l’entendre, mais les coups étaient assez sonores pour résonner dans le silence de mon antre et ainsi me sortir de ma torpeur. Quelle heure est-il, et qui cela peut-il bien être ? Je n’avais pas d’impératifs avant une semaine le soir où je suis sortie. Ai-je vraiment passé tout ce temps enfermée ? Non, c’est trop peu probable. A mon souvenir je n’ai rien fait de répréhensible ni de condamnable avant de me pinter. Si on me cherche pour le travail, je n’ai pas envie. Je ne sais pas quand j’aurai envie de retoucher à tout ça, mais pour l’instant c’est trop douloureux de toucher à quoi que ce soit.


« Je suis pas d’humeur. » ai-je crié à l’attention de la personne derrière la porte, qui qu’elle soit. J’aurais très bien pu l’ignorer, mais en faisant cela, elle aurait frappé encore quelques fois, et j’aurais eu beaucoup de mal à garder mon calme. Maintenant, j’espère juste que cette personne passera son chemin. C’est ce qu’elle a de mieux à faire, je suis loin d’être présentable à cet instant, encore plus qu’à l’accoutumée. Et en plus, je ne suis pas sûre d’être capable de trouver le moindre visage amical maintenant.  
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://soundcloud.com/user-888789919
♦ Outsider ♦
avatar
AVATAR : Emmy Rossum
PSEUDO : Lil's
CREDITS : Moi-même
TICKETS : 531
MEMBRE : 25/02/2018


MessageSujet: Re: Home sweet home ♦ ft Elke & Nelly    Mar 10 Juil - 11:09

Home sweet home
Nelly Bishop & Elke Knutsson


Petite attente. La porte ne s'ouvrit pas mais Nelly ne resta pas sans réponse. Une voix lui répondit. C'était bien la voix qu'elle avait entendu lorsqu'elle avait fait face à Elke. Elle était donc au bon endroit. Par contre, la jeune fille ne semblait pas motivée pour la voir, ou du moins pour rencontrer du monde. Elle était peut-être fatiguée après sa journée. C'était tout à fait compréhensible de vouloir se reposer après le travail. Pourtant, la musicienne ne lui avait pas dit qu'elle était fatiguée mais plutôt qu'elle était de mauvaise humeur. Quelque chose s'était passé aujourd'hui qui l'avait mise dans cet état ?

Que faire ? Nelly eut un petit doute. Devait-elle insister ou la laisser tranquille ? Non, elle ne pouvait partir maintenant. Elle n'avait nulle part où aller sinon, en dehors de la caravane de Nathaniel. Mais elle s'était promis d'aller voir son frère de coeur en tout dernier. Elle allait donc devoir tenter un peu plus sa chance auprès d'Elke. Elle pourrait toujours l'envoyer sur les roses, mais au moins, la brune aurait fait de son mieux et n'aurait pas lâché avant d'être certaine que c'était bien un non. Pour le moment la musicienne n'avait aucune idée de qui était derrière la porte, ni de ce que la personne lui voulait.

"- C'est Nelly !", Lança finalement la brune en réponse à Elke, "La fille qui a failli devoir jouer du violon pour t'aider !"

C'était après avoir dit son prénom que la jeune fille avait eu un nouveau doute. Elle ne se rappelait pas lui avoir donné son nom. Elle avait été la fausse Félicie pendant quelques minutes, assise sur une chaise avec l'instrument qui avait rendu l'âme avant que l'enfer ne commence vraiment. Une chance que ce soit passé comme ça. Nelly n'aurait pas pensé pouvoir sortir un son correct du premier coup vu qu'elle n'était clairement pas une musicienne. Elle n'avait pas touché à une guitare depuis des années et encore, elle n'était qu'une débutante à l'époque qui a vite abandonné à cause de son professeur. C'était triste. Mais finalement la danse et le chant lui suffisaient amplement.

"- J'ai un service à te demander."

Allait-elle se souvenir de tout ça et vraiment accepter de lui offrir quelque chose en retour pour son aide ? Nelly l'espérait vivement. Elle n'avait pas envie de repartir avec ses sacs. Elle allait vraiment finir par tenter de trouver un endroit où se cacher au sein du cirque pour y passer la nuit. Elle ne pouvait pas aller voir son frère. Elle refusait de lui imposer ça maintenant. C'était elle qui n'avait pas réussi à gérer la situation, c'était à elle de réparer ça. Elle avait juste besoin d'un coup de main au moins pour ce soir. Et comme Elke lui était redevable et n'allait certainement pas lui poser plus de questions, Nelly savait qu'elle n'allait pas l'inquiéter. Elles n'étaient pas amies. Elles ne s'étaient vu que pendant quelques minutes pour une situation des plus improbables.

"- Tu veux bien m'écouter au moins ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦ I'm in the dark ♦
avatar
AVATAR : Gaia Weiss
PSEUDO : Pourpre
CREDITS :
TICKETS : 180
MEMBRE : 17/12/2017


MessageSujet: Re: Home sweet home ♦ ft Elke & Nelly    Mar 10 Juil - 17:23


Home sweet home.
Nelly.. Jamais entendu parler d’elle. Ah, mais elle ne serait pas.. Bingo, cette danseuse qui m’a servi de substitut de violoniste. C’est littéralement un vieux démon qui vient me hanter, et en plus j’ai un dette envers celui-là. Quelle poisse, elle aurait pas pu venir plus tard, genre l’année prochaine ? Elle ne m’a rien fait personnellement, et elle m’a même aidée, mais ça me rappelle cette situation, cette angoisse et tout ce qui va avec. C’est un souvenir que je préférerais oublier, mais qu’un de ses acteurs majeurs vienne frapper à ma porte ne va pas m’y aider.


Je ne sais pas ce qu’elle me veut, mais à tous les coups elle va me demander une aide en retour de celle qu’elle m‘a apporté. Bingo, à nouveau. J’ai pas envie, mais ai-je vraiment le choix. Je soupire après sa dernière supplique et me dirige vers la porte en traînant des pieds et en boitant. J’enfile au passage un tee shirt ample, histoire de ne pas non plus paraître trop négligée, bien que ça ne risque pas de changer grand-chose à la situation, simplement la rendre plus correcte vis-à-vis des plus jeunes. Enfin, j’ouvre la porte avec lassitude après avoir enlevé les loquets et autres serrures qui me séparaient symboliquement du monde extérieur.


Quelle ne fut pas ma surprise quand je vis le ciel du soir m’éblouir quand la lumière me submergea. Je met la main devant mes yeux pour tenter de parer à ce violent assaut de la fin du jour, et au bout de quelques clignements je commence à distinguer la fameuse Nelly. Oui c’est bien elle, la même qu’il y a quelques jours.


« Tu veux quoi ? »


On ne fait pas plus simple pour exprimer cette idée, et je n’ai vraiment pas envie de me prendre la tête avec des mots aujourd’hui. Le temps qu’elle me réponde, je vois par terre à côté d’elle quelques sacs ma foi bien chargés. Alors je ne lui laisse pas le temps de répondre, si je peux éviter de faire durer cet échange ça m’arrange.


« Si c’est pour porter tout ça je peux pas, j’ai une cheville en vrac. »


Je me rend compte que ma tête doit faire réellement peur à cet instant. Entre des cernes où l’on pourrait ranger des bébés koalas, mes cheveux ébouriffés et ma mine radieuse, c’est un combo qui fait mouche à coup sûr. Avec un peu de chance, ça la fera partir.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://soundcloud.com/user-888789919
♦ Outsider ♦
avatar
AVATAR : Emmy Rossum
PSEUDO : Lil's
CREDITS : Moi-même
TICKETS : 531
MEMBRE : 25/02/2018


MessageSujet: Re: Home sweet home ♦ ft Elke & Nelly    Mar 10 Juil - 17:55

Home sweet home
Nelly Bishop & Elke Knutsson


La jeune fille n'eut pas le temps de répondre à la première question que son interlocutrice reprenait déjà la parole. Nelly se mordit la lèvre. Déjà en voyant l'état d'Elke, elle comprenait qu'elle n'était vraiment pas d'humeur. En plus, il faisait terriblement sombre dans la caravane, ce qui expliquait pourquoi elle semblait souffrir face à la lumière du jour. Et si par dessus le marché, elle était blessée, c'était tout à fait normal qu'elle ne veuille pas trop bouger et préfère rester tranquille pour se reposer. La brune jeta un bref coup d'oeil aux jambes de la musicienne avant de relever le regard vers son visage.

"- Ce n'est pas ça que je venais demander", Lança-t-elle lorsqu'elle fut sûre que la blonde avait fini de parler de son côté. Il n'y avait pas grand chose à rajouter de toute façon. Ce n'était pas forcément évident de deviner ce que désirait Nelly. Même si elle avait des sacs avec elle, elle ne donnait pas l'impression de ne plus avoir de toit et donc de rechercher un abri. Elle était encore présentable contrairement à sa vis-à-vis. En même temps, si elle avait été dans le même état qu'Elke, elle n'aurait jamais pu mettre les pieds au travail aujourd'hui et elle aurait sans doute pu dire adieu à sa paye. C'était aussi une des raisons qui la poussait à ne pas dormir n'importe où. Elle avait bien trop besoin de ce travail. Elle ne risquait pas d'intégrer le cirque. Elle avait géré une fois sur scène mais ça ne voulait pas dire qu'elle pourrait s'en sortir tout le temps. Et puis, elle n'était pas sûre que ce soit vraiment une voie pour elle.

Dire qu'elle s'était motivée pour demander à la musicienne de l'héberger, maintenant qu'elle la voyait dans un état pareil, elle se demandait si elle ne ferait pas mieux de repartir. Mais l'idée de faire une croix sur ce service qui ne pouvait pas mieux tomber que maintenant lui donnait envie d'insister un peu plus. Elle laisserait une porte de sortie à Elke si c'était vraiment trop compliqué pour elle. Après tout, Nelly n'était pas sans solution si elle arrêtait de ne pas vouloir aller chez son frère de coeur. Elle était vraiment bornée sur ce coup. Elle pensait que c'était la meilleure façon d'agir, sans penser une seule seconde à comment Nathaniel le prendrait s'il apprenait ce qu'elle était en train de faire.

"- Si je suis venue te voir, c'est parce que tu me dois un petit service et il se trouve que je n'ai nulle part où dormir ce soir. Je viens donc te voir pour que tu m'héberges. Ce serait juste pour une nuit. Je me débrouillerai après. Et je veux juste un toit, un canapé, un fauteuil, je prends n'importe quoi tant que je suis à l'abri. Je m'occuperai de la bouffe et du reste de mon côté. ... Ou alors pour toi aussi, histoire de t'éviter de trop bouger."

Nelly essayait de vendre au maximum sa situation pour montrer qu'elle n'allait pas prendre trop de place. Elle se ferait discrète et pouvait dormir par terre s'il le fallait. Elle arriverait bien à utiliser ses vêtements comme matelas si Elke tenait vraiment à ce qu'elle se débrouille. Mais l'idée de dormir à l'intérieur de la caravane était suffisante à ses yeux. Elle cherchait un abri, quelque part où elle ne risquait pas de se faire agresser ou voler. Elle n'avait pas grand chose pour survivre alors autant éviter d'empirer son cas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦ I'm in the dark ♦
avatar
AVATAR : Gaia Weiss
PSEUDO : Pourpre
CREDITS :
TICKETS : 180
MEMBRE : 17/12/2017


MessageSujet: Re: Home sweet home ♦ ft Elke & Nelly    Mer 11 Juil - 21:44


Home sweet home.
Merde, à voir son regard, mon état ne va pas me sauver, elle veut autre chose. Elle me le confirme par les mots. Elle a l’air d’hésiter un peu, peut-être que je fais trop peur pour qu’elle me demande ce service au final ? Raté, elle me le demande quand même. J’apprends donc qu’elle veut que je l’héberge pour une nuit. J’avoue, je l’ai pas vu venir celle-là. Ca m’apprendra à pas reconnaître des sacs de vêtements.

Juste après qu’elle aie fini de parler, on a pu entendre un bruyant gargouillis de mon ventre résonner dans la nature. Je n’ai pas mangé depuis au moins trois jours, ça se comprends. Du coup, j’ai faim, mais vraiment faim. Elle a parlé de nourriture, et du fait que j’aurai à bouger le moins possible non ? Voilà qui m’arrange au final. Elle n’avait pas l’air du genre trop envahissante, et j’imagine bien qu’elle ne doit pas avoir d’autres choix si elle vient frapper à ma porte. Pour le coup je sais ce que c’est que de dormir dehors, et sans une bonne dose d’alcool dans les veines ça doit être bien pire. Je ne peux littéralement pas lui refuser ça, moi aussi je suis humaine contrairement à ce que certains peuvent penser, alors rien que pour ça je vais accepter. Mais j’ai toujours faim.

Je soupire un coup avant de lui donner mon verdict.

« Tu peux passer la nuit ici si ça te chante, mais j’ai pas de nourriture, et c’est pas très bien rangé. »

Pas très bien rangé, en effet c’est le moins qu’on puisse dire quand on a en face de soi un amas de papier froissé et de vêtements identiques au papier. C’est à peine si on arrivait encore à discerner les lattes du plancher. Je ne sais pas trop où elle pourra dormir au final, entre ce bazar et mes instruments qui prennent un place folle, elle sera chanceuse s’il elle arrive déjà à rentrer en même temps que moi à l’intérieur.

J’aurais aimer me faire un peu plus désirer et obtenir quelques avantages supplémentaires, et d’ordinaire c’est ce que j’aurais fait, mais là je manquait clairement de force pour le faire, alors j’ai juste invité cette Nelly à dormir chez moi sans autre forme de procès. Vraiment ça ne me ressemble pas, moi qui m’était promis de ne plus changer pour les autres, je suis aussi douée pour tenir ma parole que pour ranger mon antre on dirait.

Alors, je me pousse difficilement de l’entrée pour lui permettre d’y accéder et peut-être réaliser l’étendue de son erreur, mais c’est trop tard maintenant, elle m’a promis à manger et je suis affamée. Tu vas passer la nuit ici, que ça te plaise ou non.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://soundcloud.com/user-888789919
♦ Outsider ♦
avatar
AVATAR : Emmy Rossum
PSEUDO : Lil's
CREDITS : Moi-même
TICKETS : 531
MEMBRE : 25/02/2018


MessageSujet: Re: Home sweet home ♦ ft Elke & Nelly    Mer 11 Juil - 22:34

Home sweet home
Nelly Bishop & Elke Knutsson


En entendant la jeune femme soupirer, Nelly crut qu'elle allait lui dire d'aller voir ailleurs. Elle ne la connaissait pas, encore moins les rumeurs qui lui collaient à la peau, mais vu son état actuel, la brune voyait bien qu'elle la dérangeait et pensait qu'elle avait ainsi peu de chance de voir sa demande être acceptée. Par chance, ce ne fut pas le cas. Elle put se détendre, arrêtant de se torturer l'esprit pour se demander ce qu'elle ferait en cas de refus. Elle n'aurait pas besoin d'aller embêter Nathaniel pour le moment, alors tout allait pour le mieux. Et ce même si elle risquait de se retrouver par terre pour dormir, ce serait toujours mieux que de dormir dehors vu tous les dangers qui pouvaient la guetter.

"- Oh, ça peut pas être pire que ce qui m'attendait si tu refusais", Lança Nelly avec un sourire sur les lèvres. Face aux autres, la brune perdait rarement son sourire. Elle ne voulait pas montrer qu'elle avait des soucis à gérer. Elle n'était pas prête à laisser les gens s'immiscer dans sa vie et essayer de l'aider. Elle se sentait mieux si elle pouvait le faire seule de son côté. Elle avait l'impression qu'elle pouvait mieux gérer quand elle n'avait pas quelqu'un pour la juger ou lui donner des conseils. Certes, ce soir, elle montrait qu'elle n'avait pas réussi à s'en sortir sans aide sinon elle ne serait pas là à demander un toit à la musicienne. Mais ce n'était qu'une situation temporaire. Une fois qu'elle aurait sa paye, tout allait s'arranger, enfin au moins son problème d'hébergement.

Lorsque Elke bougea pour lui laisser la possibilité d'entrer, Nelly hésita. Devait-elle prendre ses affaires ou devait-elle entrer et repérer comment organiser son installation provisoire ? Elle apercevait déjà un peu de bazar sur le sol et sentait, au vu de la dégaine de la musicienne, que ça devait être ça partout.

"- Ah et si tu as faim, j'ai quelques trucs dans mes sacs. Pas grand chose mais j'ai des gâteaux et du salé aussi. De quoi satisfaire un peu ta faim déjà."

Nelly décida finalement de récupérer un de ses sacs, celui où il y avait de la nourriture, celle qu'elle gardait à l'hôtel. Elle passa enfin la porte et posa son fardeau dans un coin, sachant qu'elle ne pouvait pas éviter le bazar. Elle sentait qu'elle allait devoir dormir dans un coin vu comment les affaires de son hôte étaient éparpillées partout.

"- Tu peux regarder dans ce sac si tu veux trouver un truc à grignoter qui te plaît", Proposa-t-elle plutôt que de parler du bazar. Mais ça devait se voir sur son visage qu'elle cherchait à trouver comment organiser son intrusion dans cet espace qu'elle n'avait jamais visité. Elle avait encore deux sacs dehors. Elle était presque tentée de les poser là et de dormir dessus. Mais ça allait être pire que de dormir par terre vu les fermetures et autres sangles en métal. Au moins si elle dormait à même le sol, elle pourrait prendre des vêtements pour les transformer en matelas improvisé. Elle avait même son manteau qui était bien rembourré pour résister au froid.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦ I'm in the dark ♦
avatar
AVATAR : Gaia Weiss
PSEUDO : Pourpre
CREDITS :
TICKETS : 180
MEMBRE : 17/12/2017


MessageSujet: Re: Home sweet home ♦ ft Elke & Nelly    Jeu 12 Juil - 20:12


Home sweet home.
Pour venir me demander à moi je suis sûre que ce qui l’attendait si je refusais, c’était la rue, c’est certain. La rue c’est pas pour tout le monde, mais une fois qu’on s’est habitué au froid mordant, au sol inconfortable et aux bruits sinistres, on y est bien. La communion avec les rats et le béton est vraiment appréciable quand on prends le temps de lui donner une chance.


Elle n’est pas là depuis longtemps, sinon elle ne m’aurait jamais demandé d’aide, c’est évident. Avec elle on commence tout de zéro on dirait, est-ce que c’est mal ? Non, je n’ai pas envie de donner cette ultime chance de m’ouvrir à cette fille que je ne connais que de vue. J’ai un peu plus d’estime de moi que ça malgré les récents évènements. Mais bon, elle m’offre à manger, alors à défaut d’en faire une amie, je vais m’en faire un frigo pour la soirée.


Elle rentre dans la caravane, et je vois tout de suite qu’elle n’attendait pas un tel bazar. Elle pose ses affaires et commence à réfléchir, très certainement à où et comment elle allait pouvoir se débrouiller de tout ça. Elle m’invite aussi à fouiller dans son sac pour trouver de la nourriture. Pas trop envie pour l’instant ; même si j’ai faim, c’est son sac et j’ai aucune envie de savoir ce qui se trouve à l’intérieur. Je referme la porte derrière moi, enfin nous, et je me penche non sans peine pour lancer quelques artefacts qui obstruent ma voie dans un coin.


« Hésite pas à faire pareil, y’a rien de valeur là dedans, c’est que des fringues et du papier. »


Je n’accorde que peu de valeur aux objets. Ou plutôt, j’y attache la valeur qu’ils m’ont coûté. Alors un tas de vêtements et quelques feuilles éparpillées ne pèsent pas lourd dans tout ça.Mes divers instruments sont dans ma penderie, à l’abri de mes coups de sang nocturnes, si bien qu’à cause de ça je n’ai qu’un modeste tiroir pour entreposer tout le reste. Mais au final, le sol ne s’en sort pas si mal dans ce rôle.


Je réfléchi à mon tour à où mon « invitée » pourrait dormir. Déjà je peux lui donner un oreiller, j’en avais perdu un, alors j’en ai racheté un autre, avant de retrouver le premier. J’aurai qu’à lui passer ma couette en guise de matelas, c’est mieux que rien, et je me débrouillerai avec autre chose. Alors je commencer à lui jeter tout ça dessus, histoire que ce soit fait et qu’on en parle plus, ou pas du tout.


Je me dirige maintenant vers mon bureau pour tenter de lui tirer la chaise. Je tire un short qui se trouvait à proximité du même coup et l’enfile avec difficulté, parce que sinon le malaise va vite s’installer. Et puis je bascule sur le lit, bien décidée à ne plus en bouger avant un petit moment. Sauf que maintenant qu’elle est là, je ne sais pas quoi faire, j’espère qu’elle sait, sinon la soirée risque d’être très longue.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://soundcloud.com/user-888789919
♦ Outsider ♦
avatar
AVATAR : Emmy Rossum
PSEUDO : Lil's
CREDITS : Moi-même
TICKETS : 531
MEMBRE : 25/02/2018


MessageSujet: Re: Home sweet home ♦ ft Elke & Nelly    Jeu 12 Juil - 20:40

Home sweet home
Nelly Bishop & Elke Knutsson


En voyant Elke bouger des affaires sans le moindre soin et lui dire de faire pareil, Nelly fut soulagée. Elle n'avait pas besoin de formuler son problème à haute voix, son hôte l'avait résolu avant. Pratique. Elle se permit donc de ramasser quelques vêtements, de les plier et de les entreposer dans un coin sur une pile de papiers. Elle ne voulait pas jeter les affaires négligemment. Elle ne se permettrait pas, même si la musicienne lui avait donné sa permission, elle trouvait que ça se faisait pas. Et puis ce serait probablement plus efficace pour faire de la place alors autant continuer comme ça.

Alors qu'elle continuait de faire de la place, elle sentit quelque chose de lourd lui tomber dessus. Elle ne mit pas longtemps avant de comprendre que c'était une couette. Elke lui cédait de quoi dormir. La brune lui avait pourtant dit qu'elle se débrouillerait pour ça. Elle ne voulait pas trop l'embêter. Après tout, elle voulait surtout un endroit où elle ne risquerait pas de tomber sur des personnes mal attentionnées. Même si elle ne connaissait pas la blonde, elle doutait avoir à faire à un serial killer ou quelqu'un qui allait la voler. De toute façon, y avait pas grand chose à piquer. Son bien le plus précieux était autour de son cou et c'était le collier de sa mère qui avait plus de valeur sentimentale que monétaire en vérité.

Retirant la couette de sur sa tête, Nelly prit une grande inspiration. Ses cheveux étaient maintenant en bataille mais elle ne pouvait pas se plaindre. Ce serait plus agréable de dormir sur une couette que par terre sur ses vêtements. La blonde était vraiment généreuse avec elle. C'était à ne pas comprendre la grimace de l'autre artiste quand la brune lui avait demandé de l'aide pour trouver la caravane de la musicienne.

Toujours un sourire aux lèvres, Nelly repoussa la couette et l'oreiller pour se libérer. Elle se dirigea vers son sac. Il faisait sombre mais elle ne voulait pas importuner son hôte en lui demandant si elle pouvait entrouvrir les rideaux. De toute façon la nuit allait tomber et elles devraient les refermer bientôt. Et puis, elle commençait à s'habituer à l'obscurité. Elle n'eut donc aucun mal à atteindre son sac et à l'ouvrir. Elle en sortit quelques paquets de chips, des cacahuètes et des gâteaux. Elle avait un paquet de bonbons aussi mais il n'était pas dans le même sac. Elle récupéra en plus la bouteille d'eau qu'elle avait.

Nelly se disait qu'elle devait apporter de quoi manger à la demoiselle. Elke ne semblait pas avoir osé fouiller dans son sac. Ça pouvait être compréhensible. Mais là, à part quelques pulls et pantalons, il n'y avait rien de gênant dans ce sac. C'était aussi pour ça que la brune lui avait proposé de fouiller directement sans avoir à l'attendre.

Les mains encombrées par la nourriture, Nelly avança vers le lit où elle déposa les paquets. Elle faisait un peu sa vie sans dire à chaque fois ce qu'elle allait faire. Elle savait que ce serait pas vivable si elle devait annoncer chacune de ses actions. Pour sa part, c'était le genre de trucs qui l'agaçait au plus haut point. Elle espérait donc qu'Elke était comme elle. Sinon elle ferait un effort pour ne pas gêner sa coloc' d'une nuit.

"- Tiens, sers-toi. Si tu préfères des bonbons, dis-le moi, j'en ai dans un autre sac", Dit-elle avant de retourner à son installation. Elle n'allait pas rester bêtement plantée devant Elke à attendre qu'elle se décide à piocher dans le tas de nourriture. Ce serait ridicule !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦ I'm in the dark ♦
avatar
AVATAR : Gaia Weiss
PSEUDO : Pourpre
CREDITS :
TICKETS : 180
MEMBRE : 17/12/2017


MessageSujet: Re: Home sweet home ♦ ft Elke & Nelly    Jeu 12 Juil - 23:07


Home sweet home.
Elle a l’air surprise de recevoir une couette volante sur le dos, mais qu’y a-t-il de si étrange ? Je ne vais pas la laisser dormir par terre, c’est ce que font les humain après tout, non ? De son côté, elle a l’air de plier les vêtements que je m’étais évertuée à éparpiller un peu partout dans la pièce, si ça lui plaît de refaire la déco, je ne vais rien dire. En temps normal j’aurais dit que le changement ne peut pas faire de mal, mais ces derniers temps j’ai tendance à fortement nuancer cette maxime.


Elle sourit. Depuis qu’elle est arrivée elle sourit. Je ne comprends pas pourquoi ni comment. Elle va dormir par terre dans la caravane d’une personne qu’elle connaît à peine, dans un foutoir sans nom et elle sourit. J’ai beau dire, je n’arrive pas à saisir une moindre miette de ce qui peut se passer dans la tête des gens, ça me dépasse, c’est dur à admettre. A sa place j’aurais fait la tête toute la soirée.


Enfin peu importe, la voilà qui sors de quoi manger. Essentiellement des chips et autres aliments bien trop gras et salés pour être bons pour l’organisme, mais au diable la diététique, je n’ai pas envie de me prendre la tête avec un vrai repas, ça fera parfaitement l’affaire. Dans le noir, j’essaie de lire les étiquettes quand je me souviens que j’ai une lampe sur ma table de nuit, il serait bien temps de l’utiliser. Alors je la redresse, vérifie qu’elle est bien branchée et actionne l’interrupteur en priant pour qu’elle soit toujours fonctionnelle. Et lux fuit. A présent, je peux voir ses cheveux ébouriffés, sûrement par la couette que je lui ai lancé, et je retiens un rire moqueur.


Et puis dans ce petit festin de junk food, elle me demande si je veux des bonbons, puisqu’elle en a dans son sac. Je me refuse toujours d’en acheter, je ne sais pas pourquoi, mais ça me rend un peu.. nostalgique ? Ça me fait penser et j’aime pas ça, mais bon, c’est bon, alors pourquoi pas.


« C’est quoi comme bonbons ? »


J’avais demandé ça un peu comme une enfant qui boude, on lutte contre notre volonté mais au final elle prend le dessus. Mais Nelly n’était pas désagréable en soi, elle ne ressentait pas ce besoin viscéral de demander la permission pour chaque chose qu’elle veut faire ou dire, et franchement ça soulage. Je n’aurais pas été avenante très longtemps si elle m’avait enguirlandée de politesses et de phrases pré-construites qui n’ont pour unique but que de feinter la courtoisie. Espérons que le reste de la soirée ne dégénère pas, je sais que ça a tendance à arriver quand je suis dans les parages, et ça bien malgré moi.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://soundcloud.com/user-888789919
♦ Outsider ♦
avatar
AVATAR : Emmy Rossum
PSEUDO : Lil's
CREDITS : Moi-même
TICKETS : 531
MEMBRE : 25/02/2018


MessageSujet: Re: Home sweet home ♦ ft Elke & Nelly    Ven 13 Juil - 14:11

Home sweet home
Nelly Bishop & Elke Knutsson


Délaissant quelques instants sa coloc' temporaire, Nelly continua son petit rangement avant d'installer la couette et l'oreiller. Elle sentait qu'elle n'allait pas si mal dormir. Elle était capable de s'endormir dans les moyens de transport, même si elle était incroyablement mal installée. C'était souvent que le contrôleur du train devait la secouer pour pouvoir vérifier son billet. Ils pensaient tous qu'elle faisait ça pour éviter les contrôles mais elle était toujours en règle. Elle savait à quel point c'était cher de ne pas avoir de billet alors autant le payer dès le départ. Surtout qu'elle avait toujours réussi à avoir des prix en les prenant bien à l'avance. Au pire, si c'était trop pour elle, elle cherchait un autre moyen comme les bus. C'était souvent le moins cher même si c'était assez long comme trajet.

"- Hm ?", Fit-elle alors qu'elle venait de terminer son lit. La lumière était enfin là alors qu'Elke lui demandait plus de renseignements sur les bonbons dont la brune avait parlé. En tant normal Nelly n'en achetait que rarement, et n'en mangeait pas tant que ça. C'était surtout lorsqu'elle sortait avec des amis qu'elle en consommait pas mal. Mais là en voyant qu'elle galérait un peu, elle en avait pris pour se faire un petit plaisir. Et c'était comme le reste de la nourriture, ça lui évitait de cuisiner. Non pas qu'elle remplaçait des vrais plats par des bonbons mais plutôt par des chips et des sandwichs. Vivre dans un hôtel avait limité ses possibilités et si au début elle en avait choisi un avec une cuisine, elle avait du en changer en voyant que ça lui coûtait trop cher. Elle mangeait vraiment n'importe comment en ce moment. Elle avait hâte de trouver une solution plus saine pour sa santé. Et en réalité, elle en avait marre de manger aussi mal. Les vrais petits plats cuisinés lui manquaient tellement. Mais elle ne pouvait pas se poser tant qu'elle était dans ce pays. Elle n'avait rien trouvé qui était dans ses prix.

"- J'ai des réglisses, ceux qui sont enroulés", Répondit-elle finalement en allant vers son sac pour sortir les paquets de bonbons et les montrer à la musicienne, "J'ai aussi des marshmallow car c'est trop bon avec un chocolat chaud."

Combien de fois avait-elle remplacé son repas du soir par un simple chocolat chaud avec quelques morceaux de guimauves par dessus ? Bien trop souvent. Elle allait finir par s'en dégoûter. Mais ça lui rappelait sa mère. Elle lui en avait fait quand elle était petite. Et être ici, dans un pays froid, ça donnait forcément envie d'en boire à nouveau.

Ce ne fut pas le dernier paquet que Nelly sortit de son sac. Il lui en restait encore un. Elle le brandit fièrement devant elle, un sourire plus enfantin sur les lèvres. À l'intérieur du petit sachet se trouvait des petites billes vertes.

"- Et pour finir voici les petits pois ! J'adore ces bonbons à l'anis. En plus, c'est bien car je peux en manger deux ou trois et je suis comblée. Alors que les autres, j'ai plus de mal à m'arrêter. Enfin, faut aimer l'anis et je sais que beaucoup de gens n'aiment pas. Tant pis, ça m'en fait plus pour moi", Dit-elle joyeusement en haussant les épaules pour bien montrer qu'elle n'allait pas imposer ses goûts aux autres.

Les trois paquets étaient disposés devant elle, sur son lit de fortune. Elle regardait Elke pour voir sa réaction. Nelly connaissait peu de gens qui aimaient l'anis ou les réglisses. C'était un choix particulier. Mais la brune refusait d'acheter des bonbons juste pour faire comme tout le monde. Si elle en prenait c'était pour se faire plaisir. Et si elle était la seule à les aimer, c'était mieux pour elle comme ça elle n'aurait pas à partager. Enfin même si elle disait ça, elle préférait en donner aux autres, ça lui évitait de trop en manger de son côté. Le sucre appelait le sucre disait-on et elle ne pouvait las nier. Alors autant éviter de se rendre malade.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Home sweet home ♦ ft Elke & Nelly    

Revenir en haut Aller en bas
 
Home sweet home ♦ ft Elke & Nelly
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fan club Chi sweet home ! SWEEEEEET ! =D
» Home Sweet Home [pv Bonnie]
» [Kawa - Ishigaki] Home, sweet home...
» 07. Home Sweet Home
» Home sweet home. — Heaven & Tala

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAVE YOU SEEN THE CLOWN ? ::  :: Like a house :: Welcome to my caravan-