:: Noah's ark circus comes to town :: Freak Show :: That sexy show
Belmina ϟ One small white bear, Two small white bears,...
♦ Prisoner of the past ♦
avatar
AVATAR : Rick Genest
PSEUDO : KSS ©
CREDITS : AV © Electric Soul // SI © kss
TICKETS : 5550
MEMBRE : 05/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Belmina ϟ One small white bear, Two small white bears,...    
Publié : Lun 23 Avr - 14:35

One small white bear, Two small white bears,...

On dirait le début d'une comptine.
On dirait le début d'une mauvaise chanson sur une histoire banale, sur une rencontre...


Il est l’heure pour l’oiseau de nuit, de se préparer pour sa journée de travail. Pendant que les autres êtres diurnes s’en vont ranger leur capharnaüm de la journée, le monstre, lui, la commence.  

Douche prise. Déjeuner avalé et digéré. Le tatoué s’en est allé préparer sa tente aux couleurs de la nuit… La liste des clients n’est pas lourde ce soir, ils sont 3. Avec un peu de chance, il aura terminé sa nuit de travail avant l’heure, pour pouvoir aller regarder les autres.

L’Antre est ouvert, dégueulant son vide à peine lumineux et animant la curiosité de n’importe quels yeux au travers du passage. L’accès du site, lui, n’est pas encore accordé, c’est pourquoi il laisse allumé et ouvert…
Il se permet de faire un brin de ménage. Il prépare les draps de rechange en cas de souillage, les éventuels accessoires dont il aura probablement besoin en fonction des désirs de ses clients, et son costume. Lumière d’habitude très discrète et très tamisée, aujourd’hui, éclaire franchement pour permettre une visibilité pour la préparation du lieu. Un assistant vient l’y aider. Une fois sa présence superflue, le garçon s’en va, sans demander son reste.

Tout est en place. Il est temps pour Bel’ de se préparer. Il se déshabille entièrement. Il enfile un pantalon moulant en cuir noir. Torse et pieds encore nu, il entend un bruit… Ses habits encore sans vie sur le lit, il se retourne et voit un ourson au pelage immaculé, entrer dans sa tente au drapé noir et à la lumière érotique… C’est la première fois qu’il assiste à un tel spectacle… C’est la première fois qu’il assiste à une faute d’attention de la part d’un artiste du cirque ! Sans doute un nouveau dresseur qui a eu une seconde d’inattention… La petite bête n’a pas l’air agressive. Ni même dangereuse… Néanmoins, le tatoué ne s’en approchera pas. Il ne la connait pas et elle ne le connait pas. Il attendra que son propriétaire vienne le rechercher, sinon, il devra se charger de le ramener lui-même à Luka, son ami vétérinaire, qui saura surement quoi en faire…




http://haveyouseentheclown.forumactif.org/t454-i-ll-haunt-you-yo
♦ I'm who I'm ♦
avatar
AVATAR : Natalie Dormer
PSEUDO : Zazou
CREDITS : Zazou
TICKETS : 71
MEMBRE : 18/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Belmina ϟ One small white bear, Two small white bears,...    
Publié : Mer 2 Mai - 12:36

One small white bear, Two small white bears,...

Belmina

La nuit était tombée... Et c'était l'heure pour toutes les stars de s'agiter. Quant à moi... J'avais déjà fais mon show dans l'après midi, et je laissais la piste aux étoiles aux personnes plus talentueuses que moi. Tesla avait besoin de repos. Le félin avait tout donné et avait laissé une impression générale des plus positives. Nous avions commencés à travailler en trio, Spoutnik, Tesla et moi, cela donnait un résultat des plus intéressant. J'avais quitté mon costume pour me glisser sous la douche, passant un moment de calme, les yeux rivés sur mes pieds, perdue dans de sombres pensés. La suite, je le fis surtout par automatisme. J'avais enfilé une robe blanche, sobre, légèrement décolleté, par dessous, un jupon, histoire de donner du volume, un petit châle en dentelle noire à maille large. C'était un cadeau de ma mère pour le dernier anniversaire que nous avions passées ensemble. Elle me manquais. J'avais perdu ma maison lors de sa mort, j'avais compris bien trop tard que ma maison... C'était elle. Pas le cirque où j'avais grandit. Enfin... plutôt, sa présence était la condition qui me faisais considérer le cirque où j'étais née comme ma maison. J'avais accompagné ma tenue de mes éternelles bottes en cuir brunes, mes cheveux relevés dans un chignon lâche, puis une légère touche de maquillage, des lèvres pourpres, le regard sublimé par un peu de noir. Ce n'était pas désagréable. De temps en temps, rarement, j'aimais bien me faire belle. Cette tenue... parfois, c'était une sorte de protection, une carapace. C'était comme le déguisement que je portais sur scène, je rentrais dans un personnage. J'attrapais Spoutnik, il fallait que je le ramène dans son enclos pour qu'il puisse se reposer. Un ourson... Non seulement ça a besoin de beaucoup de sommeil, mais aussi de beaucoup d'attention. Je m’apprêtais à ramener la petite boule de poil dans son petit nid douillet, quand soudain me je fis bousculer, tombant à la renverse, relevant le nez pour voir qui avait eu l'audace de me bousculer, fusillant du regard les clients, avant de me rendre compte que pendant ce laps de temps, le petit ourson en avait profité pour filer à l'anglaise. Une vieille angoisse venait de m'enserrer la gorge, je lâchais un juron dans ma langue natale, faisant le tour du cirque à la recherche de la petite chose blanche, l'appelant. Je me fige un instant lorsque j'entends ses petits grognements d'ourson. Il s'était barré mais maintenant il cherchait sa « maman », il était vraiment terrible celui là. Je courrais à toute jambe, l'appelant encore, marchant au radar, finissant par m'approcher d'une tente dans laquelle je n'avais jamais mis les pieds. C'est finalement ce que je fis, non sans avoir lu le panneau à l'entrée, pénétrant dans l'antre obscure de l'un des artistes, voyant la petite bestiole jouer avec ses patounes, l'attrapant au passage pour le serrer tout contre moi, heureuse de l'avoir retrouvé entier et sans soucis. Je finis par poser les yeux sur la personne que je vois comme le propriétaire de la tente, mon regard glissant sur chacun de ses tatouages, prenant une mine curieuse et incomprise, avant de finalement plonger mon regard dans le sien.

« Pourquoi vous qualifier de monstre alors que votre peau est une vraie œuvre d'art ? On devrait vous voir comme un artiste... »
Je sors alors de ma stupeur, avais-je dis cela tout haut ? Je secouais doucement la tête. Retournant dans l'humilité et la discrétion qui était habituellement mienne.

« Excusez moi, cela ne me regarde pas. »
Je finis par baisser les yeux sur mon ourson, je ne peux décemment pas partir de cette manière. C'est pour cette raison que je glissais d'une voix douce.

« Lui c'est... Spoutnik, c'est mon ours. Il était avec moi et à cause de la foule on s'est perdus. Je suis vraiment désolée du désagrément, et surtout... j'espère qu'il n'a pas fait de bêtise. Sinon... Dites le moi, je remplacerai ce qu'il a cassé, promis. »

DEV NERD GIRL



Mes démons me font la guerre, moi j'veux la paix
♦ Prisoner of the past ♦
avatar
AVATAR : Rick Genest
PSEUDO : KSS ©
CREDITS : AV © Electric Soul // SI © kss
TICKETS : 5550
MEMBRE : 05/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Belmina ϟ One small white bear, Two small white bears,...    
Publié : Lun 4 Juin - 10:10

Belphégor entend les pants de sa tente bouger. Soudain, un ange fit son apparition. Chevelure blonde, robe tout aussi immaculée que le pelage du petit ourson. Faciès légèrement familier. Il sait qu’elle est du cirque et qu’elle n’est pas une cliente.
Rapidement, elle attrape son petit fugitif et son regard glisse sur le maître des lieux, explorant et détaillant chacun des tatouages gravé sur son corps, jusqu’à atteindre son regard. « Pourquoi vous qualifier de monstre alors que votre peau est une vraie œuvre d'art ? On devrait vous voir comme un artiste... » l’oiseau de nuit esquissa un sourire un coin. Compliment pris. Même s’il avait plutôt l’habitude de ce genre de réflexion. Curiosité, stupeur, étonnement, dégoût,… ils étaient nombreux, les sentiments que son corps provoquait, à ceux qui voulaient bien le voir.
Son invitée secoua la tête, se rendant compte qu’elle avait pensé à voix haute. « Excusez-moi, cela ne me regarde pas. » Regard porté sur son ourson pour conclure : « Lui c'est... Spoutnik, c'est mon ours. Il était avec moi et à cause de la foule on s'est perdus. Je suis vraiment désolée du désagrément, et surtout... j'espère qu'il n'a pas fait de bêtise. Sinon... Dites le moi, je remplacerai ce qu'il a cassé, promis. »

Le monstre devina un léger accent russe chez la demoiselle. Il avait entendu parler d’elle, une dresseuse de fauve débarqué avec son ourson il y a près d’un an. Il n’avait pas encore eu l’occasion de faire sa connaissance, et voilà qu’elle se présentait.

Se rapprochant d’elle et de spoutnik, le tatoué pris la peine de briser son serment silencieux pour rassurer son hôte :

« Il n’y a pas eu de dégât, ne vous en faites pas. »

Arrivé à leur hauteur, Belphégor se permis de demander la permission à la jeune femme, pour caresser son ourson. Même s’il n’avait pas l’air très méchant, ce n’est pas le sien. Respectueux de l’espèce animale, mieux vaut toujours demander au propriétaire/maître avant de faire quoi que ce soit. Donc, regardant sa belle maîtresse, qu’il devina un peu mal à l’aise, il lui demanda en russe :

« Puis-je le caresser ? »




http://haveyouseentheclown.forumactif.org/t454-i-ll-haunt-you-yo
♦ I'm who I'm ♦
avatar
AVATAR : Natalie Dormer
PSEUDO : Zazou
CREDITS : Zazou
TICKETS : 71
MEMBRE : 18/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Belmina ϟ One small white bear, Two small white bears,...    
Publié : Mer 4 Juil - 16:18

One small white bear, Two small white bears,...

Belmina

Je n'avais pas l'habitude de hanter la partie du cirque dans laquelle j'avais retrouvé l'ourson. Le petit animal semblait content de me retrouver. Je récupère mon ourson farceur, le portant dans mes bras, l'animal colle sa petite tête pelucheuse au creux de mon cou. Spoutnik était un ourson très affectueux. Je m'étais énormément renseigné sur les mœurs des ours afin de pouvoir me comporter au mieux quand il commencera à grandir et qu'il n'aura plus forcément besoin de câlins. Puis mon regard glisse sur l'homme à qui appartient la tente, ma langue se délie malgré moi, lui ais-je manqué de respect ? Je l'ignore, mais je parle, je parle, je lui explique ce que je vois, ce que je comprends, que je ne vois pas pourquoi il se considère comme un monstre, comme c'est marqué sur la petite pancarte de sa tente. Mais je suis bien vite obligée de m'excuser. Ce n'est pas quelque chose à dire. Je fis les présentations entre lui et l'ours, oubliant par la même occasion de me présenter. Ce n'était pas une impolitesse, juste un oubli, au contact de mes animaux, j'ai tendance à oublier que j'existe dans le fond. Je me rattrape à la dernière minute.

« Quant à moi, je suis Almina, excusez moi... j'ai tendance parfois à oublier que je ne suis pas que l'intermédiaire de mes bêtes. »


Je hochais la tête quand il m'apprit que rien n'avait été cassé, tant mieux. Même si, me connaissant, je n'aurais pas rechigné à tout arranger et remplacer, un ourson, ça pouvait être une réelle catastrophe sur patte. J'avais retrouvé, de temps en temps, ma roulotte sans dessus dessous. Spoutnik avait besoin de présence, et il arrivait que le petit ourson malicieux parvienne à ouvrir son enclos et à se glisser dans ma roulotte pour dormir avec moi. Enfin, j'étais soulagé, la petite boule de neige n'avait pas encore eut le temps de faire des bêtises et c'était tant mieux ! Il s'approcha de nous, et je fus hypnotisée par sa démarche gracieuse, presque fantomatique. Il me parla en russe, ce qui fit naître mon étonnement. Pour tout avouer, en arrivant ici je ne parlais pas un mot de leur langue, puis je m'étais entraînée, j'étais partie de rien, et malgré un accent toujours présent, je me débrouillais avec une aisance relative. Je hochais doucement la tête répondant en russe.

« Bien sûr. Approche ta main et laisse le la flairer, il viendra ensuite de lui même vers toi. »

Je posais l'ourson, d'un naturel naïf et curieux, il s'approchait déjà du jeune homme sous mon regard attentif, je guettais le moindre geste de l'ours, je l'avais choisis pour sa docilité à toute épreuve, mais lorsqu'on travaillait avec des bêtes, on savait que tout pouvait arriver, finalement, le petit ourson vint flairer les doigts du jeune homme, y déposant une léchouille afin de goûter. Les sens d'un ours... le goût ne va jamais sans l'odorat. Spoutnik s'approcha alors un peu plus de l'humain, geignant doucement pour réclamer des caresses. Ce qu'il eut finalement. La petite bête était des plus avides en matière de câlin, et se délectait d'être le centre de l'attention.
Profitant de ce moment de calme je pus observer plus sereinement mon interlocuteur.

« Je dois avouer que je ne vous ai jamais vu... mais je dois avouer que je passe plus de temps avec mes bêtes qu'avec les humains... malheureusement pour moi, de ce fait, malgré mon années d'ancienneté, je ne connais pas... grand monde. »


DEV NERD GIRL



Mes démons me font la guerre, moi j'veux la paix
♦ Prisoner of the past ♦
avatar
AVATAR : Rick Genest
PSEUDO : KSS ©
CREDITS : AV © Electric Soul // SI © kss
TICKETS : 5550
MEMBRE : 05/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Belmina ϟ One small white bear, Two small white bears,...    
Publié : Mar 10 Juil - 13:59

Après avoir présenté son ourson fugueur, la jeune femme s’était présentée à son tour, précisant qu’elle oubliait parfois qu’elle n’était pas que l’intermédiaire de ses animaux. Bal’ s’arrêta sur ce détail. Intrigué. Un être humain qui en oublie sa fonction à cause de l’importance du bienêtre de ses animaux ? C’est beau. Ce genre de mentalité est rare chez les êtres humains lambda…

Nath’ lui confia ensuite qu’il n’y eut aucuns dégâts et il commença à lui parler russe pour demander s’il pouvait caresser spoutnik.  Bel’ faisait partie de ces personnes qui parlaient nombreuses langues. Ayant le sens de l’importance de la portée d’un mot, il se devait de le connaître dans le plus de langues possibles, afin d’en saisir le meilleur sens et toute la symbolique autour d’un terme et de sa signification. Le monstre ne parle pas pour ne rien dire. Le monstre accorde énormément d’importance aux mots que les êtres humains emploient pour s’exprimer et parler. En adéquation avec la communication corporelle ou non, c’est là que le tatoué saisi le sens que certains êtres mettent derrière les mots qu’ils choisissent… Un travail d’analyse conséquent, mais c’est de cette façon qu’il est entré dans ce monde. En observateur averti, copiant ce qu’il voyait et apprenait de la fenêtre de sa prison, cloitré et enfermé dans une partie de ce monde qui ne voulait pas de lui…

« Bien sûr. Approche ta main et laisse le la flairer, il viendra ensuite de lui-même vers toi. » Lui dit-elle. Elle pose l’ourson, et Bel’ laisse pendre sa main vers l’ourson afin qu’il puisse la sentir. Souriant légèrement, il aimait ce contact avec les animaux. Animaux parfois bien plus humains que certains êtres humains… ! Animaux, vierges de toutes mauvaises intentions et vierges de toutes pollutions psychiques… Les animaux. Les êtres les plus purs qui soient ! Ne trahissant jamais leur instinct. Agissant avec leur corps à 100%. Ils ne se mentent jamais. Êtres de sincérités, le monstre les admire.

Spoutnik sent ses doigts. Il le lèche. Il s’approche en quête alors d’une caresse. Il la lui donne. Pendant que le tatoué caresse l’ourson aventurier, Almina rétorque : « Je dois avouer que je ne vous ai jamais vu... mais je dois avouer que je passe plus de temps avec mes bêtes qu'avec les humains... malheureusement pour moi, de ce fait, malgré mon année d'ancienneté, je ne connais pas... grand monde. » Bel’ pensa que c’était normal. Du à sa profession, elle se devait d’être présente très régulièrement avec ses animaux. Passer du temps avec eux. Il n’était pas spécialement pour le dressage et le domptage d’animaux, les préférant voir libres et fidèles à eux-mêmes, mais il devait reconnaitre que leur compagnie était parfois préférée à certaines personnes…

Il se redressa un peu, portant alors son attention sur Almina et lui répondit, toujours en russe :

« Je suis Belphégor… Je suis un freak donc, c’est assez normal qu’on ne se soit pas croisé. Nous ne travaillons pas aux mêmes moments de la journée. »

Reportant son attention sur le petit spoutnik, Bel’ lui offrant une nouvelle cargaison de caresses et de gratouilles grandement appréciées, il répondit ensuite :

« Mais j’vous comprends. La compagnie des animaux est parfois préférable à celle de certains humains… Néanmoins, ne vous en faites pas. Vous apprendrez à connaître les bonnes personnes en temps et en heure ! »

Il n’était pas du genre à croire au destin… Mais il était du genre à croire que chaque évènement résulte d’un choix de décision à un moment donné. Si Almina était venue à le rencontrer aujourd’hui, c’est qu’il était temps pour eux de se rencontrer. Pour ce qui est du reste du cirque, cela allait venir… à son rythme. Après tout, une année, ce n’était pas grand-chose à côté d’une vie ! Elle avait encore tout le temps devant elle.




http://haveyouseentheclown.forumactif.org/t454-i-ll-haunt-you-yo
♦ I'm who I'm ♦
avatar
AVATAR : Natalie Dormer
PSEUDO : Zazou
CREDITS : Zazou
TICKETS : 71
MEMBRE : 18/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Belmina ϟ One small white bear, Two small white bears,...    
Publié : Jeu 12 Juil - 16:31

One small white bear, Two small white bears,...

Belmina

Je devais bien l'avouer... je me retrouvais plus souvent avec mes animaux qu'avec les êtres humains, et surtout, je me trouvais plus proche d'eux que de mes paires, souffrant d'une honnêteté sans bornes, cela m'avais attiré bien des ennuis, malgré ma timidité. Il me demanda dans ma langue maternelle à caresser Spoutnik, d'abord surprise, je ne pus refuser, posant l'ourson à terre et lui donnant des instructions afin que la rencontre se passe pour le mieux. Spoutnik n'était pas agressif, mais il avait son propre langage. Et si on heurtait celui ci par des gestes ou une trop vivre précipitation, il pouvait prendre peur ou se sentir blessé. De la peur et de l'envie d'affirmer sa position naissaient les accidents. Mes animaux n'avaient pas peur des hommes, j'avais tout fait pour, mais de ce fait... Cette absence de crainte pouvait dans le fond les emmener à attaquer plus facilement. C'était pour cette raison qu'avant chacun de mes spectacles, je prenais soin de prévenir le publique. Aucune photo, ne pas se lever durant le numéro. Ça allait pour Spoutnik, il était encore petit et il n'irait pas bien loin, mais Tesla pouvait sauter très haut, et escalader le grillage qui nous entourait sans problème, j'étais consciente du danger qu'ils pouvaient représenter aux yeux du reste du monde. A peine Spoutnik au sol, que l'ourson brave et aventureux s'approche de l'homme, reniflant ses doigts, puis quémandant caresse d'un petit geignement sonore. Les animaux... ils se fichent de ton allure, ils se fichent de ce à quoi tu ressemble, tant que tu ne représente pas un danger pour eux et que tu es bienveillant tout en les respectant... ils n'attaquent pas, ils sont même affectueux avec toi. L'homme reprit la parole, sa voix était grave, mais néanmoins n'était pas dépourvue d'un calme profond et saisissant, je hochais doucement la tête face à ses informations.

« Enchantée Belphégor. Effectivement... Je sors très peu de mon coin le soir venu. Je préfère rester dans mon coin. Je ne suis pas vraiment la personne la plus sociable qui existe. Mais... Je me forcerai peut être, un de ces jours, à me perdre le soir dans cette partie du cirque, qui sait. Peut être que je découvrirais quelques pépites. »

Je voyais Spoutnik, se tortiller pour avoir toujours plus de caresses. Un ourson de cet âge, sans sa maman, ça avait besoin de beaucoup d'amour pour se construire convenablement, et ça, je l'avais bien compris, c'est pour ça que je pratiquais souvent le peau à peau pour apaiser ses angoisses et que c'était toujours moi qui le nourrissait. Bien sûr, dans sa tête, il finirait peut être par me voir comme sa mère. En réalité, je n'en savais rien... C'était tellement compliqué parfois... Mais je ne rechignais pas au travail, et je savais que ça me mènerait quelque part. Je posais sur le jeune homme un regard pensif.

« Les animaux, ils se délectent pas du malheur des autres... Les humains... j'ai quelques blocages avec certains, je crois que je préfère la compagnie des animaux à celle de l'homme. Mais... j'espère tout de même faire connaissance avec quelques personnes... En temps et en heure, effectivement. »

Je ne pouvais oublier qu'on avait triplé les ventes de place au cirque le lendemain de l'accident de ma mère. Les gens... Dès qu'il y avait un drame, ils se jetaient dessus, tel des vautours assoiffés. Et ils se fichaient bien de qui était blessé dans l'histoire. Je penchais la tête vers le jeune homme, le regardant, curieuse. Aucune once de dégoût ou de jugement dans mes prunelles.

« Mais vous... Quel est donc votre rôle dans ce cirque, vous avez un tour particulier ? »


DEV NERD GIRL



Mes démons me font la guerre, moi j'veux la paix
♦ Prisoner of the past ♦
avatar
AVATAR : Rick Genest
PSEUDO : KSS ©
CREDITS : AV © Electric Soul // SI © kss
TICKETS : 5550
MEMBRE : 05/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Belmina ϟ One small white bear, Two small white bears,...    
Publié : Lun 16 Juil - 22:39

Il était heureux de pouvoir re-pratiquer le russe. Cela lui avait quelque peu manqué. Tout comme les autres langues qu’il avait apprises durant sa vie d’ailleurs… À chaque moment, son instant de communication. Là, il avait la chance d’avoir rencontré Almina qui parlait russe alors, autant profiter de cette occasion !

« Enchantée Belphégor. Effectivement... Je sors très peu de mon coin le soir venu. Je préfère rester dans mon coin. Je ne suis pas vraiment la personne la plus sociable qui existe. Mais... Je me forcerai peut être, un de ces jours, à me perdre le soir dans cette partie du cirque, qui sait. Peut-être que je découvrirais quelques pépites. » Dit-elle, alors que son ourson se tortillait pour avoir d’avantage de caresses venant de cette nouvelle source de câlin… Bel’ redirigea son attention sur l’ourson pour assouvir son besoin et son envie avide affectif.

« Les animaux, ils se délectent pas du malheur des autres... Les humains... j'ai quelques blocages avec certains, je crois que je préfère la compagnie des animaux à celle de l'homme. Mais... j'espère tout de même faire connaissance avec quelques personnes... En temps et en heure, effectivement. » Bel’ lui offrit un regard lui accordant qu’il partageait bel et bien le même avis qu’elle, agrémenté d’un sourire en coin, avant de reposer à nouveau, les yeux sur le pelage immaculé de l’ourson et du contraste que cela faisait avec sa main toute tatouée…

« Mais vous... Quel est donc votre rôle dans ce cirque, vous avez un tour particulier ? » Il eut un instant d’hésitation. Beaucoup de personnes pensent à mal des prostitués. En plus lui, était exhibitionniste. Certains plaignent ces gens, pensant qu’ils font ça pour l’argent. Ils pensent qu’ils sont peut-être porteurs de maladies, surtout dans un cirque et surtout un gars tatoué comme lui. Mais Bel’ fait ça par passion. Par véritable passion ! Offrir à l’être humain qui l’aura loué, le frisson et l’élever jusqu’à l’orgasme s’il le souhaite, est une instant si délectable, qu’il ne peut s’empêcher de se nourrir de cet instant ressentit dans le corps et dans l’âme, par les yeux de client…

Regardant Almina, il lui répondit :

« Je suis un exhibitionniste prostitué. Mon spectacle, c’est mon corps… Les gens payent pour venir me voir, contempler mes tatouages et s’ils l’osent, me toucher. D’autres veulent plus encore alors, je leur donne ce qu’ils attendent… »

Il regarda Almina, pour savoir comment elle allait réceptionner l’information. Elle qui ne rencontrait pas beaucoup de personne, il fallait qu’elle tombe sur un gars assez spécial, tel que Bel’…




http://haveyouseentheclown.forumactif.org/t454-i-ll-haunt-you-yo
Contenu sponsorisé


Message
Sujet : Re: Belmina ϟ One small white bear, Two small white bears,...    
Publié :

 Sujets similaires
-
» Figurine White Dwarf 2014
» Grimbeorn ▬ Wanna meet a white bear ? ☼
» And what's small turn to a friendship. [pv Aaron]
» Hermione ▬ It's a small crime and I've got no excuse
» Blaze - Keep a little fire burning; however small, however hidden. || 14/07

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAVE YOU SEEN THE CLOWN ? :: Noah's ark circus comes to town :: Freak Show :: That sexy show-