Statistiques des groupes :
Ticket
Show :
Magican
hat :
Umbrella
of Funambule :
Meat
of Animals :
Candy
Clown :
1 7
5 3 4

Merci de privilégier les groupes en infériorité numérique ! ♥️
Statistiques des genres :
16 mâles / 8 femelles
Merci de privilégier les personnages féminins ♥️

Partagez | 
 

 You've never left my mind ♦ Bel & Nel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
♦ Outsider ♦
avatar
AVATAR : Emmy Rossum
PSEUDO : Lil's
CREDITS : Moi-même
TICKETS : 468
MEMBRE : 25/02/2018


MessageSujet: You've never left my mind ♦ Bel & Nel   Lun 9 Avr - 10:31

You've never left my mind
Nelly Bishop & Nathaniel Petritsch


"- Votre carte, mademoiselle."

Nelly regarda la personne qui lui bloquait l'accès au freak show. Certes, elle n'avait pas mis de maquillage, elle s'était coiffée à la va vite et avait enfilé des affaires confortables plutôt de classes, mais elle était persuadée de ne pas avoir l'air mineure. Elle avait quand même vingt-cinq ans ! Elle avait vérifié, la majorité était à 18 ans, comme en France. Et dans son pays, jamais on lui avait demandé sa carte d'identité pour vérifier son âge. Après, elle pouvait tout à fait comprendre que dans cette partie, le cirque préférait être sûr et certains qu'aucun mineur ne passe. Elle n'avait pourtant pas l'impression que c'était si choquant que ça.

"- Voilà", Lança-t-elle en français en tendant sa carte. Elle avait encore du mal à s'habituer au changement de langue. Le naturel revenait souvent à la charge. Mais pour une simple mot, la personne en face d'elle n'avait pas fait de remarque. Elle s'était contentée de prendre la carte, de vérifier la date de naissance et de la lui rendre en lui laissant enfin le passage. Nelly prit quand même le temps de remercier le vigile. Il ne faisait que son boulot. Elle ne pouvait pas lui en vouloir. Même, elle préférait quelqu'un qui faisait bien son travail et évitait à des âmes innocentes de se retrouver à cause d'un défaut de surveillance au mauvais endroit.

Elle avait choisi cette partie du cirque car c'était là qu'elle vivait avec sa mère. Elle était une âme innocente à cette époque, et pourtant sa mère avait réussi à la protéger des images choquantes qu'elle aurait pu voir. Nelly avait aussi pu compter sur Nathaniel, son frère de coeur. Elle espérait presque le retrouver ici. Mais après toutes ces années, elle ignorait s'il était encore là et à quoi il ressemblait. Elle n'avait trouvé personne pour lui parler de sa mère la dernière fois. Elle n'abandonnait pas pour autant les recherches. Elle avait besoin de trouver quelqu'un qui connaissait sa famille. Elle se demandait si ça serait pas plus simple d'aller voir le directeur pour lui demander s'il pouvait lui donner le nom des personnes qui étaient là en même temps qu'elle. C'était une idée qu'elle chassait, préférant chercher par elle-même, prendre le temps de découvrir cet espace où elle avait grandi aux côtés de sa mère et de ses amis. Elle n'avait pas énormément de souvenirs, étant bien trop jeune pour ça. Et pourtant, elle avait quelques flashs, se laissant porter par des souvenirs.

Par exemple, elle se souvenait encore du jour où elle s'était ouvert le menton en glissant sur le bord d'une baignoire. Elle ne savait pas si c'était la baignoire de sa mère ou pas. Mais toujours était-il qu'elle s'était amusée à faire du toboggan sur la baignoire en prenant son bain et qu'elle s'était retournée au mauvais moment pour voir qui arrivait vers elle. Elle n'avait que trois ans, mais ces morceaux de souvenirs ne l'avaient pas quitté. Elle se demandait ce qui s'était passé ensuite. Mais elle doutait avoir le reste de l'histoire. Qui aurait envie de se souvenir du soir où la petite s'était ouvert le menton ? Après toutes ces années, c'était normal si personne s'en souvenait.

Ne sachant pas trop vers où se diriger, Nelly errait dans les allées. Elle tenait entre ses doigts le pendentif de sa mère. Elle ne voulait plus le quitter. C'était le dernier souvenir physique qu'elle avait d'elle. Elle passait son temps à le tripoter, le faisant glisser le long de la chaîne. À cette pensée, la jeune fille s'arrêta devant la grande tente où se produisent les danseurs burlesques. Elle s'était renseignée rapidement sur eux, sachant que sa mère avait été l'une des plus grandes danseuses de son époque. Une star qui avait séduit bon nombre de coeurs. Alors un jour, Nelly irait voir un show, un vrai, comme celui de sa mère. Mais elle ne se sentait pas encore prête à franchir le pas alors qu'elle venait d'arriver. Elle n'avait pas le coeur de s'amuser. Elle voulait en savoir plus sur sa mère, retrouver des visages du passé. Elle n'en pouvait plus de sa famille en France. Elle se demandait toujours si elle pouvait vraiment les considérer comme tel. Son père n'en avait rien à faire de lui et sa belle famille, elle n'en parlait pas. Elle passait plus de temps chez les voisins qu'en leur compagnie. C'était étouffant, au point où elle avait rapidement quitté le nid familial pour voler de ses propres ailes. Mais elle avait du mal à trouver une voie, un endroit où elle pouvait s'épanouir. Elle avait donc fini par tout plaquer pour venir ici, sur les traces de son passé. Elle avait besoin d'une pause.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦ Normal people scare me ♦
avatar
AVATAR : Rick Genest
PSEUDO : KSS ©
CREDITS : AV+SI : KSS ©
TICKETS : 4829
MEMBRE : 05/07/2015


MessageSujet: Re: You've never left my mind ♦ Bel & Nel   Dim 15 Avr - 14:52

Soirée bien entamée, signale l’heure du réveil pour cette partie du monde, plus noire et plus marginale… Coïncidence faite que pour une fois, le tatoué ne fut pas de service aujourd’hui. Qu’à cela ne tienne, cela ne l’avait pas empêché de jouir d’un réveil et d’un petit déjeuné privé aux heures habituelles. Comme à chaque fois qu’il se pose, il endosse le rôle de spectateur discret. Se faufilant entre les tentes et les voyeurs-acheteurs, l’encapuchonné aime regarder le reflet des effets que prodiguent ses collègues dans les yeux brillants et vicieux des acteurs de sensations. Cette drogue, cette dépendance ne l’aura donc jamais quitté !

Âme errante aux traits fins et frais. Perdue dans les allées entre les tentes cachottières et aux mystères biens différents… Il la voit. Il la suit. Elle cherche, mais pas trop. Elle s’arrête devant la tente de danseurs burlesques. Ce n’est pas la pire… Ce n’est pas le pire des vices cachés. Mais elle hésite. Elle ne rentre pas. Son visage n’est à l’heure de la fête. Elle cache quelque chose… Elle broie du noir. Elle tient un fragment de son passé à la main. Elle cherche. Mais plus la distance entre son visage et les yeux du monstre se fait courte, plus les traits lui sont familiers… Dans le noir, vêtu de sombre, connaissant le terrain, le sournois sait se faire discret et silencieux.

Les vieilles habitudes ont la vie dure… D’ordinaire il l’aurait laissé tranquille et aurait poursuivi son chemin, se fichant du dessein que s’était réservée cette pauvre petite âme en peine.  Mais ses traits sont trop connus. Il le sait… Il la connait, mais son identité ne lui revient pas. Pas tout de suite. Mais il sait que s’il l’approche, s’il se laisse du temps, il pourrait retomber sur son nom. Il est même étonné de ne pas l’avoir encore reconnu… Pourquoi ?! Elle n’est pas une cliente… Elle n’est pas un visage actuel…

Figure hantée du passée, le garçon se rapproche d’un pas qui ne se veut guère menaçant. Il s’arrête à quelques mètres d’elle. Il entre dans son champ de vision, sans entrer dans sa sphère intime. Il reste assez loin, pour ne pas révéler son visage, caché dans l’ombre de sa capuche. Il ne veut pas l’effrayer, si tout fois, elle fait partie de ces gens victimes de leurs peurs. Ses traits lui reviennent petit à petit en mémoire… Il faut qu’il gagne du temps pour pouvoir les observer.

Du bout de ses 3 mètres de distance, il lui lance :

« Est-ce que je peux t’aider ? »

Lui demanda-t-il en tout innocence. Trésors caché entre ses doigts, qui aurait très bien pu révéler directement l’identité de cette sœur de cœur du passé.

Et lorsque le visage sera tourné vers son regard analyseur, pupilles dilatées qui se font cibles du souvenir, il la reconnu sans délais. C’était elle
Nelly. La jeune fille qui était là lorsqu’il est arrivé au cirque. Cette jeune fille dont son oncle s’est entichée de sa mère, Freak danseuse. Ceux qui nous avaient ouvert les portes et les bras. Ceux qui avaient servis de famille de substitution au jeune monstre. Nelly… sa petite sœur de cœur.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://haveyouseentheclown.forumactif.org/t454-i-ll-haunt-you-yo
♦ Outsider ♦
avatar
AVATAR : Emmy Rossum
PSEUDO : Lil's
CREDITS : Moi-même
TICKETS : 468
MEMBRE : 25/02/2018


MessageSujet: Re: You've never left my mind ♦ Bel & Nel   Mar 24 Avr - 13:32

You've never left my mind
Nelly Bishop & Nathaniel Petritsch


Perdue dans ses pensées, la jeune fille ne cessait de se torturer l'esprit. Elle avait l'étrange impression qu'en entrant sous cette grande tente, l'instant d'un show, elle allait retrouver ses souvenirs perdus ou des réponses à ses interrogations. C'était ridicule. Aucun spectacle ne pourrait l'aider. Elle était bien trop jeune lorsqu'elle avait vécu ici pour que sa mère accepte de la laisser aller sous les tentes du Freak show. Et même si elle tombait par hasard sur des artistes qui avaient été là dix huit ans plus tôt ou même avant, rien ne lui garantissait qu'ils connaissaient ou se souvenaient de sa mère et de l'époque où elles vivaient ici toutes les deux.

Lorsqu'une voix s'éleva à ses côtés, elle sursauta, relâchant son collier qui se glissa sous ses vêtements, à l'abri des regards. Maintenant plus personne ne pouvait voir ce qu'il représentait. Elle doutait fort que quelqu'un le reconnaisse de toute façon. Ce n'était qu'un détail et après toutes ses années, il était normal d'oublier ça. Et ce même si Medoly, sa mère, l'avait porté pour chacune de ses représentations.

Sur le coup, Nelly pensa qu'elle avait imaginé la question. Mais en se tournant vers la personne qui se trouvait à quelques mètres d'elle dans l'obscurité, elle comprit qu'il le regardait. Pour elle, c'était un homme. Au vu des codes qui avaient été brisés au fil du temps, elle pouvait se tromper. Mais la carrure et la voix lui laissaient au moins identifier le genre de la personne à défaut de pouvoir apercevoir son visage.

"- Pardon ?", Fit-elle juste avant de comprendre la question de l'inconnu. Elle lui faisait face mais elle n'osait pas réduire la distance entre eux. Elle ne se sentait pas menacée, ni agressée, mais elle n'était pas encore sûre de comprendre ce que l'homme lui voulait. Certes, il lui avait proposé son aide, mais c'était peut-être simplement parce qu'elle avait l'air d'être une gamine perdue dans ce monde étrange. Bon au moins, elle ne devait pas passer pour une mineure vu comment la sécurité semblait bien faire son travail ce soir, et sûrement tous les autres soirs de l'année.

"- Oui, enfin peut-être", Se rattrapa-t-elle finalement en reprenant la parole, "Disons que je cherche des personnes."

Devait-elle en dire plus ? Ou devait-elle laisser un blanc pour donner l'occasion à cet inconnu de partir avant de se retrouver embarquer dans cette drôle d'aventure. Après tout, quelles étaient les chances qu'elle tombe sur quelqu'un qu'elle connaisse ou qui avait côtoyé sa mère ? Ça lui paraissait tellement impossible maintenant qu'elle avait franchi les portes du cirque qu'elle se demandait si elle n'avait pas fait une bêtise en venant ici. Heureusement l'idée de prendre une pause et de fuir tout ce qui la hantait la rassurait sur son choix.

"- J'ai un nom en tête, mais surtout que j'aimerais parler avec des personnes qui étaient là y a dix-huit ans ou même bien avant."

Finalement, elle n'avait pas résisté à l'envie d'en dire plus. Elle était bavarde de nature, même si elle avait l'habitude de se débrouiller toute seule. Avec un père aux abonnés absents, ce n'était pas évident de trouver une oreille attentive pour parler quand elle était coincée chez elle. Heureusement dès qu'elle avait été assez grande, elle avait pris l'habitude de sortir, seule ou accompagnée de ses amis.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦ Normal people scare me ♦
avatar
AVATAR : Rick Genest
PSEUDO : KSS ©
CREDITS : AV+SI : KSS ©
TICKETS : 4829
MEMBRE : 05/07/2015


MessageSujet: Re: You've never left my mind ♦ Bel & Nel   Mer 25 Avr - 15:36

Un sursaut et elle cacha l’objet qui aurait pu révéler son identité directement. Visiblement, le tatoué l’avait sortie de ses pensées et ses réflexions instances plantée devant cette tente.
Elle répondit simplement : « Oui, enfin peut-être. Disons que je cherche des personnes. »
Elle ne bougea pas. Elle resta plantée là où elle était, sans doute trop surprise et/ou gênée par le faite de s’être fait accostée. Il y avait, dans sa voix, quelque chose qui chantait une familiarité qui fit davantage réfléchir le monstre. Le prostitué fit un pas vers elle. Il était concentré sur son visage et sur les sons que la gorge de la brune émettait. Ces vibrations étaient étranges. Il était maintenant persuadé de l’avoir déjà entendu parler, mais pas avec la même octave…
Visage restant neutre, il ne voulait pas l’effrayer avec ses tatouages qui pouvaient mettre mal à l’aise certains spectateurs. Mais en même temps, si elle était ici, c’est qu’elle l’avait voulu ! Elle ne devrait pas s’étonner de trouver des phénomènes étranges comme lui, se promenant entre les tentes de cette partie du cirque, réservé à un public averti.

« J'ai un nom en tête, mais surtout que j'aimerais parler avec des personnes qui étaient là y a dix-huit ans ou même bien avant. » Le tatoué pris de s’arrête à un mètre d’elle. Elle pourrait voir son visage si elle le souhaitait, dissimulé sous sa capuche. Quant à lui, il afficha un sourire en coin. Il avait compris… C’était pour cette raison qu’il s’était rapproché d’elle, sans trop lui mettre de pression. C’était pour cette raison qu’il avait été si attentif aux vibrations de sa voix. C’était pour cette raison qu’il scrutait son visage et surtout, ses yeux. Certains étaient mal à l’aise face à l’insistance du regard du monstre. Mais c’est comme ça qu’il regarde les autres. C’est comme ça qu’il regarde les gens. C’est comme ça qu’il lit en eux, puisque certains prétendent que les yeux sont les portes de l’âme ! Il lui aura quand même fallu quelques instants avant de laisser la mélodie de sa voix pénétrer ses souvenirs et en faire ressortir des images précises. Ces images étaient celle de Nelly, sa petite sœur de cœur. Lorsqu’il a débarqué dans le cirque, elle était là. Fille d’une danseuse dans le Freak Show, que son oncle fréquentait que trop régulièrement…
Elle avait bien grandit et bien changée depuis… ! Tout comme lui d’ailleurs.

Sur un ton un peu plus chaleureux qu’à son habitude et toujours ce sourire en coin affiché, il lui annonça :

« J’étais là il y a 19 ans… Quel est le nom de la personne que tu cherches ? »

Il était certain qu’elle n’allait pas le reconnaitre. Ou en tout cas, pas tout de suite. C’est pourquoi il allait encore garder un peu le secret sur son identité pour l’instant… Savoir ce qu’elle faisait ici, avant tout… Parce qu’il fallait l’avouer, le cirque était sa famille et instinctivement, il la protège.

Quant à lui, il était persuadé que c’était elle. Elle avait les mêmes yeux et les traits du visage, bien qu’ils aient évolués, ils étaient similaires. Elle était devenue une sublime jeune femme ! Il était heureux de la revoir. Même s’ils ne se sont connu qu’une année, ils ont partagé des choses que des frères et des sœurs partagent entre eux. En une année, ils avaient réussi à vivre une vie entière de fratrie intense… Elle lui manquait certes. Mais elle a suivi un autre chemin. Et il ne l’a jamais oublié…




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://haveyouseentheclown.forumactif.org/t454-i-ll-haunt-you-yo
♦ Outsider ♦
avatar
AVATAR : Emmy Rossum
PSEUDO : Lil's
CREDITS : Moi-même
TICKETS : 468
MEMBRE : 25/02/2018


MessageSujet: Re: You've never left my mind ♦ Bel & Nel   Lun 7 Mai - 16:03

You've never left my mind
Nelly Bishop & Nathaniel Petritsch


L'inconnu s'était rapproché d'elle. Nelly n'avait pas bougé d'un pouce, comme si elle avait pris racine à cet endroit précis. Cet homme était étrange. Il l'intriguait et maintenant qu'elle arrivait à distinguer son visage, elle se sentait encore plus fascinée. Elle n'avait jamais vu quelqu'un avec autant de tatouages sur lui. Oh, elle avait bien aperçu des photos rapidement sur le net mais c'était autre chose d'avoir quelqu'un entièrement encré devant soi. Mais avant de croire ce que lui montraient ses yeux, elle se demanda si ce n'était pas un maquillage. Elle rencontrait des personnes vraiment différentes dans cette partie du cirque et ça ne l'étonnerait guère que ce ne soit qu'un simple "costume". Par contre, elle n'arrivait pas à savoir ce qu'il faisait. Elle ne le voyait pas comme un simple spectateur. S'il lui proposait son aide, c'était bien qu'il appartenait à ce cirque. Alors qui était-il ?

La seule information qu'il lui laissa fut celle du temps qu'il avait passé au sein de ce cirque. 19 ans. C'était long. Suffisamment long pour qu'elle ait pu croiser sa route. Mais elle était incapable de mettre un nom sur ce visage. Elle n'avait pas souvenir d'avoir croisé quelqu'un avec de telles marques sur le corps lorsqu'elle était là. Elle aurait forcé retenu une telle personne. Et puis rien ne lui indiquait l'âge de l'inconnu. Il pouvait être à peine plus vieux qu'elle et finalement elle l'aurait connu jeune. Si c'était le cas, ce n'était pas étonnant qu'elle ne le reconnaisse pas. En 18 ans, les gens pouvaient changer, tout comme elle avait changé.

Elle hésita. Que devait-elle répondre à ça ? L'avait-il reconnu ? Se doutait-il qu'elle avait déjà été dans ce cirque et qu'elle avait du le quitter dix ans auparavant à cause d'un tragique accident de la vie ? Elle n'avait pas envie de le vexer si jamais leur route s'était croisée et qu'elle l'avait oublié. Elle était jeune. À sept ans, les souvenirs étaient souvent flous.

"- Nathaniel Pietritsch."

Depuis tout ce temps, elle ne l'avait pas prononcé à haute voix. Son père détestait lorsqu'elle parlait du cirque et sa famille de coeur et ses amis l'avaient suffisamment entendu pour pas qu'elle le raconte encore une fois. Alors finalement, ce nom avait commencé à disparaître de son quotidien pour finir du côté des souvenirs du passé. C'était presque étrange de le prononcer maintenant. Un peu comme si elle venait de l'inventer. Pourtant tous les souvenirs qui lui étaient liés prouvés que ce n'était pas qu'un rêve et que ce Nathaniel Pietritsch avait bel et bien existé. Et malgré toutes ses années sans se voir, Nelly ne pourrait pas l'oublier. C'était son frère de coeur et il le resterait même si leur route venait à ne jamais se recroiser.

"- Mon frère de coeur avec qui j'ai passé ma dernière année au sein du cirque."

Elle s'était sentie obligée d'ajouter ça, comme si ça avait une quelconque importance. Mais au fond, c'était plus parce qu'elle avait envie de raviver ses souvenirs de cette époque et se prouver qu'elle avait toujours ce frère dans son coeur, plus que pour indiquer à l'inconnu qui était ce Nathaniel pour elle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦ Normal people scare me ♦
avatar
AVATAR : Rick Genest
PSEUDO : KSS ©
CREDITS : AV+SI : KSS ©
TICKETS : 4829
MEMBRE : 05/07/2015


MessageSujet: Re: You've never left my mind ♦ Bel & Nel   Lun 4 Juin - 10:10

Ce nom résonna au creux de ses oreilles. Au creux de sa pensée. Elle l’avait dit. C’était bel et bien lui qu’elle cherchait. Identité complètement révélée. Il était à présent persuadé que c’était elle. Sa petite sœur. Nelly. Nel’. L’enfant de la femme que son oncle aimait. Sœur par procuration, c’était ici, dans ce cirque, qu’il avait connu tout le sens derrière le mot ‘famille’.
Ce nom résonnant encore. Ce nom qu’il n’avait plus entendu depuis des années ! Ce nom oublié de tous. Ce nom qui n’a plus beaucoup de témoins. Ce nom de famille qui fait encore le lien entre lui et le monstre qui l’a engendré, puis caché… Ce nom disparu derrière un pseudonyme pour éviter qu’on lui associe ses méfaits… Bref. Un nom ressorti du passé, qui sonne comme faux à l’heure actuelle.
Un léger sourire en coin esquissé sur ses lèvres sombres, à peine visibles.

Nelly cru bon d’ajouter : « Mon frère de cœur avec qui j'ai passé ma dernière année au sein du cirque. » Les souvenirs refont surface. Leurs sensations également. Malgré sa rigidité cadavérique, le monstre était touché par ces mots. Frère de cœur. Elle avait été sa sœur de cœur. Et même bien plus que ça ! En un an, elle lui avait montré ce que c’était que d’avoir une famille qui ne juge pas. Dans la situation dans laquelle il se trouvait, elle avait été d’un rafraichissement et d’un apaisement certain. Petite sœur. Petite sœur de cœur. Comme quoi, les liens du sang de font pas tout !

« Tu avais 6 ans cette année-là, je m’en souviens encore… »

Elle avait 5 ans, il en avait 11. Peu importe. Il s’en souviendrait toute sa vie. Un déchirement.
Mots balancés, il retira sa capuche, ayant conscience qu’elle ne le reconnaitrait probablement pas, sous ses traits encrés noirs et ses cicatrices distinctives à présent camouflées.
Esquissant un sourire qui se voulait rassurant et bienveillant, il ajouta :

« Nel’… T’es revenue… ! »

Dit-il, empreint d’une certaine nostalgie. Il l’avait appelé comme lui seul l’appelait. Celui lui donnerait sans doute un indice quant à son identité réelle. Il espérait qu’avec ça, elle le reconnaisse. Impatience. Il voulait la prendre dans ses bras. Mais il ne voulait pas lui faire peur si l’identité ne lui était pas encore retrouvée…  






Dernière édition par Nathaniel Petritsch le Mar 12 Juin - 23:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://haveyouseentheclown.forumactif.org/t454-i-ll-haunt-you-yo
♦ Outsider ♦
avatar
AVATAR : Emmy Rossum
PSEUDO : Lil's
CREDITS : Moi-même
TICKETS : 468
MEMBRE : 25/02/2018


MessageSujet: Re: You've never left my mind ♦ Bel & Nel   Dim 10 Juin - 19:43

You've never left my mind
Nelly Bishop & Nathaniel Petritsch


La jeune fille s'attendait à un rejet. Elle ne pensait plus retrouver son frère de coeur. Après tout, il était fort probable qu'il ait quitté le cirque et fait sa vie ailleurs tout comme elle avait du le faire à la mort de sa mère. Il pouvait parfaitement avoir une petite famille et un métier tout à fait normal, selon les critères de la société actuelle. Mais avec ses souvenirs, elle avait du mal à imaginer Nathaniel quitter le cirque. Elle ne voulait pas l'imaginer ailleurs qu'ici, même si elle n'arrivait pas à avoir une image claire de ce que pourrait ressembler celui qu'elle considérait comme son frère. Dix-huit ans s'étaient écoulés, ils étaient passés du stade enfant à celui d'adulte, même si Nelly avait encore du mal à se considérer comme tel. Sa vie était tellement en bordel, désespérante ... Et pourtant à cet instant, les paroles de son vis-à-vis raviva une flamme presque éteinte, celle de l'espoir.

Que voulait-il dire par là ? Non. Impossible. Elle refusait de croire qu'elle était tombée pile sur la bonne personne. Pourtant, il n'y avait aucune raison pour que l'inconnu prononce de telles paroles sans la connaître. Il était celui qu'elle cherchait. Nathaniel Pietritsch. Il n'y avait que lui pour l'appeler ainsi. Elle sentit les larmes monter alors qu'elle avançait d'un pas. Elle avait besoin de voir cet homme de près. Elle ne le reconnaissait pas. Pas physiquement. Mais son attitude, son ton, ses paroles, tout la poussait à revoir son frère de coeur.

"- ...niel ..."

Nelly n'arrivait pas à prononcer quoi que ce soit, sous le choc de la découverte. Ce corps tatoué en face d'elle était celui de son frère, de celui qu'elle avait toujours considéré comme un membre de sa famille même sans lien de sang. Il avait tant changé et pourtant une certaine nostalgie refaisait surface. Elle allait peut-être découvrir une toute autre personne derrière cette peau encrée mais elle était prête à tenter sa chance. Elle l'aimait et ne l'avait jamais oublié malgré les années.

Elle tendit une main pour la déposer timidement sur la joue de son vis-à-vis. Elle avait l'horrible impression que tout n'était qu'un rêve et que tout allait disparaître au moment où sa main allait toucher la peau encrée. Mais rien ne se passa. Rien de ce qu'elle prévoyait. Elle recula la main, comme surprise. Puis une seconde plus tard, elle se jeta dans les bras de Nathaniel.

"- Tu m'as tant manqué ! Je suis désolée ! J'aurais du prendre contact ... te dire où j'étais ..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦ Normal people scare me ♦
avatar
AVATAR : Rick Genest
PSEUDO : KSS ©
CREDITS : AV+SI : KSS ©
TICKETS : 4829
MEMBRE : 05/07/2015


MessageSujet: Re: You've never left my mind ♦ Bel & Nel   Mar 12 Juin - 23:46

Le monstre de l’ombre scrutait le visage de la jeune brune. Il voyait une vague d’émotion l’envahir. Immerger ses yeux, aux paupières qui ne cèderaient pas. Pas tout de suite en tout cas… Elle avance d’un pas, réduisant la distance entre elle et lui. Elle regardait son visage. En quête des traits familiers qui lui devinrent alors, familiers. Elle le reconnaissait, petit à petit. Un murmure vint arrêter la réflexion et les recherches. Un murmure qui sonnait vieux… Un murmure qui en disait long sur la lourdeur du poids du passé qui pesait sur ses épaules. Des regrets sans doute balayés par la joie de retrouver celui qu’elle cherchait et qu’elle n’espérait peut-être plus trouver ici…

Gorge coincée à la voix muette. L’émotion s’était emparée d’elle, ne lui permettant pas de prononcer son prénom en entier. Une main se tendit vers lui. Ver son visage, dans le but de lui toucher la joue. Nath’ c’était préparé à ce contacte. Elle le toucha. Les yeux plongés dans les siens. Les prunelles humides, faisaient faces aux iris brillantes… Une seconde après, elle se laissa enfin tomber dans les bras de son frère qui, l’attrapa et la serra fort contre lui. Il ferma les yeux. Il sourit. Des souvenirs d’enfance lui revinrent en mémoire… Des morceaux de scènes qui l’auront marqué à vie.

« Tu m’as tant manqué ! Je suis désolée ! J’aurais dû prendre contact… te dire où j’étais… » Bel’ posa une main sur l’arrière de sa tête et lui souffla un :

« Shhh… »

Tout en la berçant contre lui, dans ses bras. Il voulait profiter de cet instant. Il voulait profiter de ce contact humain avec elle, qu’il sait trop important. Il ne voulait pas de ses excuses. Il savait qu’elle avait suivi une voix qu’on lui avait tracée et qu’on lui avait demandé de suivre.

« Tu m’as manqué aussi Nel’… Tu m’as terriblement manqué… »

Ajouta-t-il dans un murmure, au creux de son oreille.
Après un long instant, il se décolla légèrement d’elle pour la regarder. À son tour, sa main se glissa sur sa joue, pour se souvenir tactilement de ces traits enfantins radicalement évolués au jour d’aujourd’hui.

« Je pense que t’as beaucoup d’chose à m’raconter depuis l’temps… Je t’invite à entrer ? »

Lui demanda-t-il en parlant de sa roulotte. Fallait faire un petit bout de chemin certes, mais la nuit islandaise est plutôt fraiche que pour se permettre de raconter toute une vie à la belle étoile !




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://haveyouseentheclown.forumactif.org/t454-i-ll-haunt-you-yo
♦ Outsider ♦
avatar
AVATAR : Emmy Rossum
PSEUDO : Lil's
CREDITS : Moi-même
TICKETS : 468
MEMBRE : 25/02/2018


MessageSujet: Re: You've never left my mind ♦ Bel & Nel   Mer 13 Juin - 14:07

You've never left my mind
Nelly Bishop & Nathaniel Petritsch


En venant ici, Nelly avait craint de ne tomber que sur des fantômes de son passé qui l'avaient oubliée ou de se retrouver sans rien. Elle avait tout quitté pour suivre une piste dont elle n'était pas certaine. Mais au moment de partir, elle savait qu'elle n'avait plus de choix. Sa vie était tellement en bazar qu'elle avait eu besoin de s'éloigner et de retourner sur les lieux de son enfance. Là où elle était née. Là où elle avait grandie. Là où était sa famille, sa vraie, même si celle-ci l'avait oubliée. Alors tomber enfin sur Nathaniel qui se souvenait encore d'elle comme sa petite soeur lui faisait le plus grand bien. Elle sentait tout l'amour qu'il avait pour elle dans leur éteinte. Même en dix-huit ans de séparation leur lien n'avait pas disparu. Il ne semblait même pas avoir faibli. C'était rassurant pour la jeune fille. Elle avait besoin de ça en ce moment.

Sans pouvoir se retenir, Nelly pleurait. Mais pour une fois ce n'était pas de tristesse ou de désespoir. Non, cette fois, elle pleurait de joie et de soulagement. Elle avait retrouvé son frère. Elle n'était pas venue ici pour rien. Elle n'était plus seule. Elle avait beau avoir des amis et une famille en France, elle ne pouvait s'empêcher de se sentir terriblement seule et perdue. Alors pour une fois depuis des années, elle n'avait plus l'impression de se tromper de chemin. Ce n'était peut-être que passager. Et pourtant lorsque Nathaniel l'invita à venir chez lui, elle comprit que son aventure ici n'était pas finie. Il était là pour elle comme lorsqu'ils étaient petits. Elle savait que même après tout ce temps si elle lui disait qu'elle avait besoin de lui, il répondrait présent. Elle avait toujours autant confiance en lui.

"- Beaucoup, je sais pas trop ... Quoi que vu comment ma vie est devenue bordélique, y a des chances que ça prenne un moment", Dit-elle en essuyant ses larmes. Elle avait retrouvé son sourire.

"- Et puis, tu as aussi beaucoup de choses à me raconter."

Il n'y avait pas de raison qu'elle soit la seule à parler. Elle avait envie de comprendre qui il était devenu, même s'il resterait toujours son frère. Ça ne risquait pas de changer. Mais elle savait qu'il avait du évoluer, tout comme elle durant ces nombreuses années de séparation. Alors elle l'attrapa par le bras et se laissa entraîner jusqu'à chez lui. Allait-elle retrouver des objets du passé ? Allait-elle découvrir une nouvelle facette de Nathaniel en entrant à l'intérieur ? Étrangement, elle avait peur de tomber sur une habitation assez sobre. Mais si c'était le cas, elle n'aurait qu'à lui poser suffisamment de questions pour en savoir plus sur lui. Elle ne lâcherait pas l'affaire tant qu'elle n'aurait pas les réponses à ses questions, même si elle savait tenir sa langue sur des sujets sensibles. Elle avait aussi sa part de secrets dont elle n'avait jamais parlé à personne. Ces secrets qui la rongeaient petit à petit et pouvaient la rendre malade dans ses plus grands moments de faiblesse. Mais c'était une autre histoire. Il lui faudrait encore du temps pour oser aborder tout ça.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦ Normal people scare me ♦
avatar
AVATAR : Rick Genest
PSEUDO : KSS ©
CREDITS : AV+SI : KSS ©
TICKETS : 4829
MEMBRE : 05/07/2015


MessageSujet: Re: You've never left my mind ♦ Bel & Nel   Jeu 14 Juin - 23:26

À sa question, elle répondit : « Beaucoup, je ne sais pas trop… Quoi que vu comment ma vie est devenue bordélique, y a des chances que prenne un moment » Dit-elle, tout en essuyant ses larmes et en lui souriant. Elle était belle. Elle était magnifique. Ses yeux brillèrent et reflétèrent tout un monde qui était encore inconnu aux oreilles du tatoué.
Puis, en attrapant son bras, elle ajouta : « Et puis, tu as aussi beaucoup de choses à me raconter. » Nath’ n’avait pas perdu son sourire. Et même si elle laissait penser que sa vie en dehors du cirque n’en valait peut-être pas plus la peine que cela, elle n’a pas idée à quel point cela le concernait… ! Il avait été inquiet pour elle. Elle lui avait terriblement manqué. Il avait cherché à savoir où elle était et ce qu’elle était devenue, mais à l’époque, le monde des adultes se fichait pas mal de celui des enfants. Et puis son oncle avait d’autres chats à fouetter que de s’inquiéter d’une gamine en plus, en ayant déjà un neveu à cacher et à protéger… Les vieilles histoires ont chacune leur lot de secrets… !

Ils marchèrent alors vers la caravane du monstre. Ils discutèrent pendant un petit moment, avant d’y arriver. Il lui ouvrit la porte et l’invita à entrer. Il prit la peine de fermer soigneusement celle-ci, et il invita Nel’ à se débarrasser et à s’installer confortablement, là où elle le désirait. Sa déco était plutôt sobre et minimaliste… Voire sombre et/ou triste d’ailleurs. Quelques un de ses dessins gisent sur sa couchette. Niveau électro, c’est le minimum. Une machine à café et une bouilloire électrique apparaissant. Le reste est caché et/ou encastré. Rien ne traine, tout est propre, si ce n’est quelques bouteilles de schnaps à moitié entamées, vides, pleines qui ornent une tablette… Ça lui arrive de boire. Parfois seul, parfois en compagnie d’Apollo ou Luka. Il a conscience que cela ne donne pas une belle image, mais il s’en fiche. Si elles sont là, c’est qu’elles sont totalement assumées. Et puis, sur des cintres se trouvent différents costumes illustrant quelque peu les différentes mœurs auxquelles il a affaire lors qu’il travail… Prostitué. Monstre se devant d’être à la hauteur des moindres désires et déviances de ses clients !

Enlevant sa capuche, puis son pull, le monstre dévoila une bonne partie déjà de son corps et de sa peau tatouée…

« Tu veux boire quelque chose de chaud ? »

Lui demanda-t-il, tout en mettant son pull sur un tabouret. Il savait que par ce temps, en général, c’est ce que préféraient les gens lorsqu’ils étaient invités… Restant debout, il était prêt à passer à l’action à la suite de la demande de Nel’, déjà installée.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://haveyouseentheclown.forumactif.org/t454-i-ll-haunt-you-yo
♦ Outsider ♦
avatar
AVATAR : Emmy Rossum
PSEUDO : Lil's
CREDITS : Moi-même
TICKETS : 468
MEMBRE : 25/02/2018


MessageSujet: Re: You've never left my mind ♦ Bel & Nel   Ven 15 Juin - 9:44

You've never left my mind
Nelly Bishop & Nathaniel Petritsch


Sur le chemin, Nelly tenta de repérer l'itinéraire qu'ils empruntaient. Mais se connaissant, elle savait qu'elle oublierait tout ou mélangerait avec d'autres choses et qu'elle serait bien incapable de retrouver ses pas. Elle était nulle quand il était question de s'orienter quelque part. Tous ses amis pouvaient en être témoins ! Elle partait généralement dans la direction opposée. Une véritable malédiction. Elle se demandait toujours comment elle avait fait toutes ses années pour ne pas se retrouver dans des situations horribles à force d'aller là où il ne fallait pas. Et puis, même si elle essayait de reconnaître les lieux, elle était bien trop absorbée par la présence de son frère pour ne pas lui accorder toute son attention.

Une fois à l'intérieur de la caravane, et après que Nath' lui ait proposé de se mettre à l'aise, Nelly n'hésita pas une seconde avant de se débarrasser de son énorme manteau et de ses chaussures. Elle était nettement plus tranquille quand elle pouvait se déplacer pieds nus. Alors elle ne comptait pas se priver. Elle décidé même d'aller se poser au niveau du lit. Elle en profita pour jeter un coup d'oeil autour d'elle. Elle ne s'était pas trompée en imaginant un lieu des plus sobres. Son frère n'était peut-être pas quelqu'un de matérialiste comme l'était souvent de nombreux humains, à commencer par elle. Nelly avait toujours un mal fou à jeter ce qu'elle possédait. Mais elle mettait ça sur le compte de la mort de sa mère. Elle n'avait que peu d'informations à son sujet et avait toujours peur de manquer un truc en jetant quelque chose.

"- Hm, Un chocolat chaud ou un thé me dit bien !", Lança-t-elle en passant brièvement les costumes en revue. Elle décida rapidement de laisser tomber, préférant écouter les paroles de son frère plutôt que de se forger un avis sur des vêtements. Après tout, elle ignorait tellement de choses au sujet de Nath' qu'elle savait qu'elle allait être surprise mais sûrement pas dans le mauvais sens. Elle était quelqu'un de très ouvert qui refusait de laisser une partie de la personne lui laisser un apriori négatif.

"- Oh c'est toi qui dessine comme ça ?"

Nelly s'installa sur le lit comme prévu, en tailleur. Elle était tournée vers les dessins et les attrapa délicatement entre ses doigts pour mieux les regarder. Elle était impressionnée par le style. Puis une idée se forma doucement dans son esprit. Elle observa un instant les dessins sous son nez avant de relever le regard vers son frère. Elle détailla les tatouages qu'elle pouvait apercevoir en essayant de les comparer aux dessins.

"- Est-ce que ça veut dire que tu es celui qui a dessiné tous les tatouages qui recouvrent ton corps ?"

En plus, maintenant, elle était curieuse de savoir jusqu'où aller ses tatouages. Peut-être pas au point de tous les voir, il y avait des choses qui étaient mieux quand elles restaient de l'ordre de l'imaginaire. Mais vu à quel point il était déjà recouvert d'encre, elle supposait qu'il ne s'était pas arrêté en si bon chemin et que ses vêtements devaient recouvrir tellement de secret encore.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦ Normal people scare me ♦
avatar
AVATAR : Rick Genest
PSEUDO : KSS ©
CREDITS : AV+SI : KSS ©
TICKETS : 4829
MEMBRE : 05/07/2015


MessageSujet: Re: You've never left my mind ♦ Bel & Nel   Ven 15 Juin - 12:18

Nelly lui répondit qu’elle souhaitait un chocolat chaud ou un thé. À l’annonce de sa préférence, Nath’ se mit à préparer ça. Il n’avait pas de chocolat. N’ayant pas l’habitude d’en boire, il préférait le thé, qui était – selon lui – quelque chose de plus digeste. Il fallait qu’il fasse quand même attention à ce qu’il buvait et mangeait, pour rester un produit de consommation convenable, au physique relativement entretenu.

Sa petite sœur, les pieds nus, s’installa en tailleur sur son lit. Regardant les dessins pendant que le monstre faisait chauffer de l’eau et préparait les tasses, elle lui demanda : « Oh c’est toi qui dessine comme ça ? » C’était plutôt une remarque qu’une vrai question en réalité et Bel’ acquiesça de la tête en souriant et en mettant les boules à thé dans les tasses. Il choisit un thé vert légèrement parfumé à la rose. Quelque chose de léger et de délicat à cette heure, pour éviter que cela l’empêche de dormir plus tard. Nath’ était peut-être un monstre tatoué, exhibitionniste et prostitué, mais il savait faire des choix dans les produits qu’il consomme. Le Schnaps est directement importé d’Allemagne, le thé qu’il aime est un produit spécifique d’un virtuose français, le café qu’il consomme est un produit phare milanais, bref, malgré les apparences, il est quelqu’un de plutôt attentionné et de raffiné… (et pas que pour la nourriture ! )

« Est-ce que ça veut dire que tu es celui qui a dessiné tous les tatouages qui recouvrent ton corps ? » lui demanda-t-elle. Il ne répondit pas. Pas tout de suite. Versant l’eau chaude dans les tasses, il vint s’installer en face d’elle, en tailleur lui aussi, lui tendant une des deux tasses. C’est alors qu’il lui répondit en souriant :

« Mes tatouages ont été dessinés par mon oncle et moi… C’est surtout le fruit d’une collaboration. Je n’étais pas seul à décider. »

Il regarda les dessins qu’elle avait en main.
La tasse entrelacé entre ses doigts, il commenta :

« Ça, ce sont des projets pour des amis… En c’qui me concerne, je n’ai plus de place pour ça ! »

Dit-il en souriant et en riant légèrement.
Cela allait lui donner une indication quant à la quantité et au nombre de tatouage qu’il pouvait avoir sur le corps… Plus de place, c’est vraiment, plus de place ! Les seules zones où il n’est pas tatoué, ce sont les globes oculaires et l’intérieur de la bouche… Le reste de son corps et encré…




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://haveyouseentheclown.forumactif.org/t454-i-ll-haunt-you-yo
♦ Outsider ♦
avatar
AVATAR : Emmy Rossum
PSEUDO : Lil's
CREDITS : Moi-même
TICKETS : 468
MEMBRE : 25/02/2018


MessageSujet: Re: You've never left my mind ♦ Bel & Nel   Ven 15 Juin - 16:51

You've never left my mind
Nelly Bishop & Nathaniel Petritsch


Nelly n'insista pas, sachant parfaitement que la réponse viendrait. Elle voyait bien que Nathaniel était occupé à préparer le thé. C'était la boisson qu'elle consommait le plus en règle générale. Mais par ce froid, elle avait repris goût au chocolat chaud, surtout quand il y avait des petits morceaux de guimauve à la surface. Cette boisson était celle que sa mère lui faisait souvent quand elle était petite. C'était bien l'un des rares souvenirs qui ne l'avaient pas quitté. Mais elle espérait en retrouver en restant ici, notamment en compagnie de son frère de coeur.

En parlant du loup, celui-ci s'était approché d'elle et lui tendit une tasse. Elle la récupéra en le remerciant. Elle essaya de le sentir le thé pour tenter de deviner le goût qu'il pouvait avoir. Elle nota une note de rose. Hm. Elle espérait que c'était ce parfum, elle aimait ça. Si ça avait été à la violette elle aurait sûrement grimacé. Elle ne savait pas pourquoi mais la violette était un parfum qu'elle ne supportait pas, et pas seulement pour le thé. Enfin si elle n'avait pas le choix, elle pouvait en boire.

"- Oh je vois", Fit-elle en entendant la réponse tant attendue à sa question. Elle était vraiment impressionnée par tous ces tatouages. Nathaniel était devenu une oeuvre d'art à lui seul. Elle se demandait ce qui pouvait pousser quelqu'un à s'encrer la peau autant. Elle n'osait même pas imaginer le temps que ça avait du prendre pour réussir à combler tous les morceaux. Surtout que d'après ce qu'elle entendait, son frère n'avait plus du tout de place. Wah. Ça dépassait vraiment les limites de son imagination et elle fit une fausse mine choquée.

"- Trop d'informations !", Dit-elle cette fois en français. Il lui arrivait d'avoir encore quelques réflexes. Elle avait passé plus de temps à parler français qu'anglais dans sa vie. Même si elle avait toujours un très bon niveau. Elle s'était toujours débrouillée pour s'entraîner et parler sa langue maternelle pour ne jamais l'oublier. Après tout, c'était la langue la plus utilisée dans le monde, elle ne pouvait donc pas se tromper en se forçant à la pratiquer.

"- Pardon !", Reprit-elle en anglais cette fois, "L'habitude ... Bref, je préfère ne pas imaginer jusqu'où tu es tatoué !"

La jeune fille sourit amusée avant de boire une gorgée de son thé. Il était encore chaud mais pas au point de la brûler. Elle sentit cet arôme de rose et elle fut surpris de voir à quel point ce thé était délicat. Ce n'était clairement pas le thé en sachet vendu dans les supermarchés.

"- Hm, très bon ton thé ! Merci."

Nelly reposa les dessins, préférant ne pas les abîmer. Si c'était des projets pour des amis, il était préférable de ne pas renverser son thé ou de les froisser.

"- Sinon j'aime ton coup de crayon ! Si j'avais envie de me faire un tatouage je t'aurai demandé quelque chose aussi sans hésiter. Mais ce n'est pas dans mes projets pour le moment."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦ Normal people scare me ♦
avatar
AVATAR : Rick Genest
PSEUDO : KSS ©
CREDITS : AV+SI : KSS ©
TICKETS : 4829
MEMBRE : 05/07/2015


MessageSujet: Re: You've never left my mind ♦ Bel & Nel   Sam 16 Juin - 12:17

Lorsqu’il lui signala qu’il n’avait plus un centimètre carré de peau disponible pour être à nouveau encré, sa sœur fit une fausse mine choquée et s’exprima en français. Elle s’excusa tout de suite après en disant : « Pardon ! L’habitude… Bref, je préfère ne pas imaginer jusqu’où tu es tatoué ! » Le monstre ria légèrement. Il connaissait beaucoup de lange et le français faisait partie des langues qu’il maîtrisait. Ou en tout cas, dont il connaissait les bases ! Juste assez pour pouvoir s’exprimer.
Ceci, en réaction à sa remarque, il préféra garder le silence. Il la laisserait imaginer jusqu’où il est tatoué, sans le dire. Le sous-entendu était bien trop grand que pour ne pas y penser… mais en effet, il était tatoué partout… Même sur son sexe, qui était souvent un objet de paris et de rumeurs…

Nelly goûta à son thé, en même temps que Nath’. Elle affirma qu’il était très bon, ce qui rassura l’hôte des lieux. Elle reposa ensuite les dessins et ajouta alors : « Sinon j'aime ton coup de crayon ! Si j'avais envie de me faire un tatouage je t'aurai demandé quelque chose aussi sans hésiter. Mais ce n'est pas dans mes projets pour le moment. » Ce à quoi le tatoué répondit en la remerciant du regard :

« Si un jour t’en veux un, ce sera avec plaisir ! »

Dit-il, promettant son service fiable. Après, il était capable d’adapter son coup de crayon aux styles qu’on lui demandait. Néanmoins, ses dessins étaient forts représentatif de son art. Normal.
Il lui demanda ensuite :

« Alors dis-moi, qu’est-ce qui t’amène ? »

Lui demanda-t-il avec une voix un peu plus douce et un brin plus sérieuse. Vu sa réaction de tout à l’heure, il était certain qu’elle faisait son retour pour un sujet un peu plus grave, qu’une simple visite de courtoisie. Si ça avait été le cas, elle n’aurait pas affiché tant de regret sur son visage…
Puis, elle voulait le voir lui. Et maintenant qu’ils sont tranquilles, Nath’ invita sa petite sœur à se dévoiler, à sortir ce qu’elle avait sur le cœur.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://haveyouseentheclown.forumactif.org/t454-i-ll-haunt-you-yo
♦ Outsider ♦
avatar
AVATAR : Emmy Rossum
PSEUDO : Lil's
CREDITS : Moi-même
TICKETS : 468
MEMBRE : 25/02/2018


MessageSujet: Re: You've never left my mind ♦ Bel & Nel   Sam 16 Juin - 14:39

You've never left my mind
Nelly Bishop & Nathaniel Petritsch


Nelly ne pensait pas qu'un jour elle voudrait un tatouage. Mais elle n'était pas fermée à l'idée, elle n'avait juste jamais été attiré par ça. Enfin si un jour elle en désirait un, elle irait voir Nathaniel. Elle lui faisait confiance. Elle savait qu'avec lui ce serait bien fait. Il n'y avait qu'à voir ses dessins ou les nombreux tatouages qui parsemaient sa peau. Il était vraiment doué et devait s'y connaître suffisamment pour éviter les erreurs. Combien de fois avait-elle vu des posts sur le net au sujet des pires tatouages ? Bien trop souvent à son goût.

"- Si je fais un choix pourri, tu m'arrêteras hein ?"

SI un jour, Nel venait voir son frère pour lui demander de lui faire un truc qui ne lui correspondait pas du tout, elle avait confiance pour qui la raisonne. Elle était assez impulsive des fois et fallait faire attention à ce qu'elle réfléchisse bien avant d'accepter tout avec elle. Elle serait du genre à regretter amèrement si elle se faisait tatouer un énorme dauphin dans le dos.

La conversation dévia en douceur vers le pourquoi de sa venue au cirque. Nelly soupira. Son regard tomba sur la tasse qu'elle tenait entre les mains. Elle n'était pas démotivée par l'idée de devoir se confier mais plutôt par le fait qu'elle n'avait aucune idée d'où commencer. Ils ne s'étaient pas vu depuis dix-huit ans. Il s'en était passé des choses. Beaucoup de choses. Elle même n'était pas sûre de ce qu'elle devait dire ou non pour expliquer son histoire.

"- Disons que ma vie est un sacré bordel. Je m'y retrouvais plus alors j'ai décidé de tout plaquer et de chercher le cirque dans l'espoir de tomber sur des gens que j'ai connu ou qui ont connu ma mère."

Nelly releva son regard et sourit à Nathaniel.

"- J'avais peur de venir pour rien ici mais finalement j'ai bien fait. J'ai de la chance que tu sois encore là."

Si elle n'avait trouvé personne, elle ne savait pas ce qu'elle aurait fait. Elle aurait probablement regretté d'avoir dépensé son argent pour rien même si elle aurait encore plus regretté de ne pas avoir tenté sa chance. Et puis, au final, elle était venue pour fair eune pause dans sa vie, ses études, ses petits boulots. Elle avait besoin de tout arrêter pour mieux repartir. Son père risquait de ne pas lui pardonner ce choix. Déjà qu'il ne lui pardonnait pas ses échecs ... Elle avait vraiment une mauvaise entente avec son père. Il ne devait pas supporter qu'elle ressemble à sa mère. Elle avait beau ne pas la connaître vraiment, elle savait qu'elle tenait bien plus d'elle que de lui.

"- Mais dis-moi, tu n'as jamais eu envie de quitter le cirque ?"

Nelly n'avait pas eu le choix. Sa mère était morte et vu son jeune âge, elle ne pouvait pas vivre seule. Alors les services sociaux étaient remontés vers le seul parent qui lui restait et qui avait répondu, son père. Celui-ci avait accepté de la prendre chez lui avec sa nouvelle famille. Mais si tout ça n'était pas arrivé, est-ce qu'elle aurait fait comme Nathaniel et serait restée toutes ses années au cirque ? C'était une question à laquelle, elle ne pourrait jamais répondre. Elle n'avait aucune idée de ce que le cirque pouvait réellement représenter pour quelqu'un. Elle avait à peine sept ans lorsqu'elle avait du partir, ses souvenirs étaient flous et peu nombreux. Et surtout, elle avait plus gardé le souvenir des personnes que du lieu où elle était.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦ Normal people scare me ♦
avatar
AVATAR : Rick Genest
PSEUDO : KSS ©
CREDITS : AV+SI : KSS ©
TICKETS : 4829
MEMBRE : 05/07/2015


MessageSujet: Re: You've never left my mind ♦ Bel & Nel   Dim 17 Juin - 12:13

Elle lui avait demandé la confirmation de sa réaction si elle ferait un choix pourris, niveau tatouage, si tatouage il y a un jour. Nathaniel avait rigolé. C’était évident ! Si elle lui demandait son avis, il le lui donnera. Après, il ne pouvait pas lui promettre de l’empêcher de faire ‘une connerie’… ! Les goûts et les couleurs,…

À sa dernière question, elle répondit : « Disons que ma vie est un sacré bordel. Je m'y retrouvais plus alors j'ai décidé de tout plaquer et de chercher le cirque dans l'espoir de tomber sur des gens que j'ai connu ou qui ont connu ma mère. » Elle le regarda ensuite, pour ajouter : « J'avais peur de venir pour rien ici mais finalement j'ai bien fait. J'ai de la chance que tu sois encore là. » Le regard et l’expression du tatoué s’était fait plus sérieux, plus ouvert. Il était attentif à ses mots et à sa gestuelle qui trahissait bien plus d’informations qu’elle ne lui laissait entendre… Sur ses derniers mots, Nath’ lui avait offert un sourire en coin. Il était également content de la revoir. Même si les raisons qui encourageaient son retour, n’étais pas forcément encourageantes, sa démarche était honorable. Et il était certain qu’il se montrerait là pour elle. Il serait son soutien. Après tout, elle était de retour à la maison.

« Mais dis-moi, tu n'as jamais eu envie de quitter le cirque ? » lui demanda-t-elle ensuite. Bel’ bu une gorgée de son thé, avant de lui répondre :

« Non… »

Une nouvelle gorgée vint ponctuer sa phrase, et il poursuivit :

« Je n’ai jamais eus l’envie de quitter le cirque. Mais j’en suis quand même partit quelques temps… »

Elle ne le savait pas. Elle n’était déjà plus là quand Bel’ avait pris la décision de prendre sa revanche sur son père. Revanche qui lui a valu la prison. Revanche qui aura dessinée ses encrages sur sa peau blessée. Revanche qui lui aura changé la vie finalement.
Non. Il n’avait jamais ressenti l’envie de quitter le cirque. Après tout, il était l’enfant du cirque ! Sa mère était une circassienne pur et dure, elle l’avait sorti de l’enfer de la vie ‘normale’ pour lui trouver un refuge dans le cirque. Il était venu se cacher au Noah’s Ark et c’était grâce à elle qu’il a pu rencontrer toutes ces personnes aujourd’hui. C’est grâce à elle qu’il a enfin pu commencer à vivre…

Puis il se souvint :

« J’me souviens bien de ta mère… Elle était magnifique ! T’as ses yeux d’ailleurs… et les traits tout aussi fins de son visage aussi… »

Lui dit-il, en passant son pouce chauffé par la chaleur de sa tasse, sur sa joue de porcelaine…
Il se souvint aussi que son oncle et elle, étaient amants… Ils l’étaient restés jusqu’au bout d’ailleurs…




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://haveyouseentheclown.forumactif.org/t454-i-ll-haunt-you-yo
♦ Outsider ♦
avatar
AVATAR : Emmy Rossum
PSEUDO : Lil's
CREDITS : Moi-même
TICKETS : 468
MEMBRE : 25/02/2018


MessageSujet: Re: You've never left my mind ♦ Bel & Nel   Dim 17 Juin - 19:21

You've never left my mind
Nelly Bishop & Nathaniel Petritsch


À la réponse de Nathaniel, Nelly fut jalouse. Elle avait l'impression qu'il avait trouvé sa place vu la façon dont il parlait du cirque. Il n'avait jamais eu envie de partir et ce n'était pas parce qu'il s'était éloigné quelques temps qu'il avait senti le besoin de bouger, contrairement à la jeune fille. Elle ne s'était jamais sentie à sa place en France. Cela pouvait être chez son père, sur les bancs de la fac ou même au boulot, elle n'avait pas l'impression d'être indispensable. Comme si elle pouvait disparaître et que ça ne changerait rien autour d'elle. Oh, elle savait qu'à la fac, il y avait beaucoup trop de monde alors c'était dur de se sentir à sa place. Mais elle n'avait même pas l'impression d'aimer ce qu'elle y étudiait. Et puis au travail, c'était normal d'avoir l'impression d'être facilement remplaçable, il n'y avait pas qu'elle qui pouvait prétendre au poste. Mais elle aurait aimé avoir des collègues avec qui elle aurait partager des liens, une certaine complicité. Tout ce qu'elle en avait tiré c'était une cuite monumentale et l'envie de fuir tous ces hypocrites, au point de se cacher sous sa couette. Si elle avait la capacité d'hiberner, elle l'aurait fait. Malheureusement aucun humain ne pouvait survivre à ça.

Incapable de répondre, à cause de ces horribles souvenirs, Nelly se contenta de sourire doucement. Elle était heureuse de voir que son frère avait trouvé sa place. Elle ne pouvait que souhaiter son bonheur. Avec un peu de chance, elle allait bientôt trouver la sienne. Tout n'était pas perdu et elle avait retrouvé un peu d'espoir depuis son arrivée ici.

Son sourire s'agrandit un peu plus aux dernières paroles de Nathaniel. Depuis le temps qu'elle attendait que quelqu'un lui parle de sa mère. Elle était heureuse, vraiment heureuse, de savoir qu'elle tenait d'elle sur le plan physique. C'était des informations qu'elle avait déjà plus ou moins comprises mais avec son frère, elle savait que ce n'était pas des paroles en l'air. Quand ça venait de son père, elle hésitait toujours à le croire. Elle avait tellement l'impression qu'il ne l'avait pas vraiment aimé et qu'il s'en fichait complètement.

"- J'aurais aimé me souvenir d'elle comme toi ... Mais je n'ai même pas de photo d'elle, et j'étais si jeune, tout est flou ... Alors merci. Ça me fait du bien de savoir que j'ai les mêmes yeux. Par contre, je vais passer mon temps à me regarder dans le miroir maintenant par ta faute !"

Nelly arrivait assez facilement à chasser ses souvenirs pour faire place aux plus heureux. Elle essayait de se rappeler leur enfance. Nathaniel avait vraiment changé. Elle se demandait si elle l'aurait reconnu sans qu'on lui dise quoi que ce soit.

"- J'espère que tu pourras me raconter d'autres choses."

Après tout, elle était venue pour trouver des informations sur sa mère. Et si Nathaniel s'en souvenait bien, il était sûrement le mieux placé pour lui en parler. Enfin il y avait bien une autre personne qui connaissait sa mère mais Nelly n'avait pas réussi à le retrouver encore.

"- Mais dis-moi, tu es toujours en contact avec ton oncle ? Il travaille encore ici ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: You've never left my mind ♦ Bel & Nel   

Revenir en haut Aller en bas
 
You've never left my mind ♦ Bel & Nel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The self imposed limitations of the underdeveloped mind.
» 01. Losing your mind
» 1.04 Where is my mind ?
» Well it´s been days now And you change your mind again ... feat Amber Helheim
» I remember when, I remember, I remember when I lost my mind. ₪ 27 mars, 20h21

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAVE YOU SEEN THE CLOWN ? ::  :: Freak Show :: I was walkin' just here-