:: Noah's ark circus comes to town :: behind the scenes
We need to talk... [ft. Bel']
♦ Prisoner of the past ♦
avatar
CREDITS : Bephou d'amour
TICKETS : 1566
MEMBRE : 05/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : We need to talk... [ft. Bel']   
Publié : Lun 12 Mar - 13:41

We need to talk
Belphégore & Luka

Je soupire épuisé et me relève difficilement. La journée a été longue, beaucoup trop longue. J'ai passé mon temps auprès d'un tigre malade, espérant qu'il ne succomberait pas dans la journée. Une dispute avec un autre fauve et il s'est retrouvé avec une mauvaise blessure. Il m'a fallu des heures à passer à l'opérer pour espérer qu'il soit tiré d'affaire. Puis on l'a ramené à sa cage et j'ai attendu qu'il se réveille, croisant les doigts pour qu'il aille mieux. Il s'est finalement levé et est parti boire un peu. Il n'est pas tiré d'affaire mais au moins je suis soulagé et je me dis qu'il ira bientôt mieux.

Mais je suis lessivé. J'adore mon boulot mais parfois je me dis que je vais finir par me tuer à la tâche vu les horaires que je fais. Mais bon... je ne changerais de travail pour rien au monde.

Je pars voir le dresseur et reste un moment à discuter avec lui de l'état de santé de son animal. On s'organise également un peu. Il faut que quelqu'un reste auprès de lui en permanence pendant un petit moment, au moins le temps d'être sur qu'il aille bien. On voit tout ça et je lui laisse mon numéro pour qu'il m'appelle au moindre problème.

Je sors finalement, hésitant sur ce que je vais faire. Une douche est assez tentant pour me débarasser de l'odeur du fauve. Mais l'idée d'aller jusque là bas, de passer du temps à me déshabiller puis à me rhabiller, je suis déjà découragé. Manger serait aussi une bonne idée mais encore une fois la flemme me prends et je n'ai pas le courage d'aller jusqu'en cuisine. Je sens que je vais me contenter de rentrer chez moi et de me laisser tomber dans mon lit. La douche attendra demain...

Je commence à partir, quittant le coin des animaux. Je passe par le coin des chevaux, apercevant de loin Apollo. Je suis trop fatigué pour aller le voir même si l'envie aurait pu y être. Il risque de me demander de sortir et ce soir j'ai encore moins envie de ça. Mon lit c'est tout ce qui m'intéresse là maintenant.

Je tourne dans un coin et me fige en voyant qui se tient là. Je ne pensais pas le rencontrer et encore moins dans cette partie du cirque. Je crois d'ailleurs que je l'ai rarement vu en dehors du freak show. Et je pense pas qu'il venait me voir parce qu'autrement il serait directement parti dans ma tente ou alors dans ma caravane.

- Nathaniel? Qu'est ce que tu fais là?

Je suis ravi de le voir ce n'est pas la question. Mais je suis surtout surpris.


made by black arrow
♦ Prisoner of the past ♦
avatar
AVATAR : Rick Genest
PSEUDO : KSS ©
CREDITS : AV © Electric Soul // SI © kss
TICKETS : 5550
MEMBRE : 05/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: We need to talk... [ft. Bel']   
Publié : Lun 19 Mar - 16:02

Œil dérobé. Corps qui n’était point à sa place. Ni dans l’espace, ni dans le temps. Alors force est de constater qu’il est facilement repéré… Même dissimulé sous ses vêtements sombres, en journée et hors de son royaume, le monstre est vu.

Attention prise d’avoir été discret jusque-là, épiant l’amant qui ne quitte plus ses pensées depuis trop longtemps. Les jours sont comptés. Il faut bien plus de doigts d’une paire de mains pour les comptabiliser. Pourtant, être aussi commun et singulier à la fois, l’explication rationnelle est cherchée, mais en vain. Elle n’apparaît point. Alors, peut-être qu’un démarche plus scientifique apporterait la réponse ? Observation du phénomène au loin, cherchant à comprendre pourquoi lui, cet être en particulier n’arrive pas sortir de sa son esprit pourtant si expert et si éloigné de la fantaisie. Le sentiment d’amour étant trop lointain ou trop abstrait, il commence à douter que ce soit lui qui le touche…
Mais c’est dans son observation qu’il se fait avoir au filet. Et pas n’importe lequel… celui de Luka. Pourtant, personne ne pouvait prétendre à avoir croisé le monstre jusqu’à maintenant. Personne. Sauf lui. Le seul témoin de sa présence clandestine en ces lieux et à cette heure !

La vision de sa présence et sa voix, réveille le monstre dans sa contemplation. « - Nathaniel? Qu'est-ce que tu fais là? » Question légitime certes… Le réflexe lui fait faire un pas de recul. L’objet de ses observations est spontanément lâché, posant son attention sur l’élément perturbateur à l’identité évidente.

Le tatoué ne cherche pas à se justifier… Habitude du silence. Parole prise que lorsque c’est réellement nécessaire… Mais il répond tout de même à son ami, le regard appuyant ses mots, tourné vers Apollo. Doigt glissé sur sa propre bouche, en guise d’un silence et d’une discrétion demandée…

« J’observe… »

Répondit-il, à voix basse, pour ne pas se faire attendre des oreilles trop curieuses. Comme d’habitude, ses mots sont courts concis et clairs. Même s’il estime que son ami aurait pu deviner ce qu’il faisait là, en le prenant sur le fait, il prend tout de même soin de lui répondre. Parce que c’est lui. Parce que c’est Luka.




http://haveyouseentheclown.forumactif.org/t454-i-ll-haunt-you-yo
♦ Prisoner of the past ♦
avatar
CREDITS : Bephou d'amour
TICKETS : 1566
MEMBRE : 05/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: We need to talk... [ft. Bel']   
Publié : Jeu 22 Mar - 10:12

We need to talk
Belphégore & Luka

 
Je le regarde un moment, suis des yeux le doigt qu'il pose sur ses lèvres pour me faire signe de me taire. Je ne comprends pas bien son manège. Mon cerveau est complètement ralenti et embrumé par la fatigue.

« J’observe… »

Je fronce les sourcils et me retourne pour voir de quoi il parle. Et c'est là que je le vois, Apollo, qui est toujours là entrain de terminer son travail. C'est lui que Nath' fixe depuis tout à l'heure, tapi dans l'ombre. Je soupire discrétement en voyant ça. Dans quoi est ce qu'il a bien pu aller se foutre? Est ce qu'il est entrain de tomber amoureux du palefrenier? A voir comme il le regarde je n'ai pas vraiment de doute là dessus. Mais c'est justement parce qu'il est entrain de l'observer de loin que je me dis que ça doit bien être le bordel dans sa tête en ce moment. Je le connais mon ami. Je sais ce par quoi il est passé. Je me souviens encore de son regard surpris la première fois que je lui ai tendu la main. Ce geste qui était si simple et anodin pour moi mais qui semblait le remuer à lui. Est ce qu'il va falloir que je recommence? Que je sois encore celui qui lui tend la main pour le sortir de l'ombre? Je crois... Changement de programme alors pour ce soir. Ca ne sera ni douche, ni repas, ni dodo mais discussion avec mon ami. En plus je voulais le faire depuis un moment alors ça sera l'occasion de lui parler.

Je reste un peu en retrait à côté de lui, essayant de me dissimuler dans l'ombre des bâtiments. J'attends. Je le laisse observer. On reste comme ça quelques minutes avant qu'il s'en aille. Je soupire à nouveau et sors une cigarette que je m'allume. J'ai besoin de ça là maintenant je crois.

- Il va falloir qu'on parle je crois.. de ça.

Je montre du menton le coin où se trouvait Apollo il y a encore quelques minutes.

- Et n'essaie pas de te défiler. J'avais besoin de te parler de toute façon. Alors ta caravane ou la mienne? J'ai de la vodka dans la mienne si ça peut t'aider à te décider.

Et j'avoue qu'un petit verre en plus là tout de suite ne me ferait pas de mal. Non mais dans quoi est ce qu'il s'était fourré. Je ne dis pas qu'Apollo est un connard, au contraire, c'est un ami auquel je tiens et que j'adore. Mais imaginer ces deux là ensemble... ça ne sera clairement pas facile.

made by black arrow
♦ Prisoner of the past ♦
avatar
AVATAR : Rick Genest
PSEUDO : KSS ©
CREDITS : AV © Electric Soul // SI © kss
TICKETS : 5550
MEMBRE : 05/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: We need to talk... [ft. Bel']   
Publié : Mar 3 Avr - 7:51

Réaction naturelle de son ami. Il agit en fonction de ses connaissances. Il sait comment le monstre fonctionne dans sa tête et il est bien l’un des seuls ! De fait, il s’écarte. Il regarde. Il comprend surement de qui il s’agit et il comprend surtout que Bel’ est dans le flou. Il s’interroge. Il se torture l’esprit. Il ne comprend pas… Et quand il ne comprend pas, il regarde. Il réfléchit, jusqu’à ce que la réponse lui soit donnée. Son esprit fonctionne peut-être un peu différemment que celui de la norme humaine… Mais il est comme ça. Il voit. Il déduit les choses par lui-même. Il n’a pas développé une fibre sociale aussi poussée que le commun des mortels. Mais Luka le sait et dans leur jeunesse, il a su dépassé ça. Il est venu lui prendre la main pour le sortir de cet était de solitude intellectuelle, physique et sociale.

L’objet d’étude sort de leurs champs de vision. Luka soupire et s’allume une cigarette. Les iris du monstre viennent se poser sur son ami. Il comprend rapidement qu’il est épuisé. Il enchaîne : « - Il va falloir qu'on parle je crois.. de ça. » Dit-il, en désignant l’endroit où travaillait Apollo quelques secondes plus tôt. Bel’ comprend qu’il n’est pas à sa place et que Luka le sait. Il comprend aussi qu’il a peut-être des réponses à lui apporter, dû à son comportement. « Et n'essaie pas de te défiler. J'avais besoin de te parler de toute façon. Alors ta caravane ou la mienne? J'ai de la vodka dans la mienne si ça peut t'aider à te décider. » Le tatoué esquisse un sourire en guise de réponse. Il n’a pas besoin de lui répondre, parce qu’il sait qu’il se fait comprendre de cette façon.

Ils entament alors le chemin en direction de la caravane de son ami. Il profite de cet instant pour accompagner son ami, en se grillant une cigarette à son tour… Il souffle. Il sait que Luka doit lui parler, quoi qu’il arrive. Mais était-ce réellement le bon moment pour parler de sa démarche de recherche de réponse ? Ne voulait-il pas commencer par lui parler de lui ? D’habitude, il s’inquièterait de l’état de fatigue affichée par son ami. Mais il se doute que la journée n’a pas du être facile et il imagine que ce n’est pas réellement le sujet de conversation qu’il souhaiterait aborder avec Bel’… Ou alors, pas tout de suite.

Les deux oiseaux marchant vers la caravane du brun, Bel’ commença :

« De quoi veux-tu me parler ? »




http://haveyouseentheclown.forumactif.org/t454-i-ll-haunt-you-yo
♦ Prisoner of the past ♦
avatar
CREDITS : Bephou d'amour
TICKETS : 1566
MEMBRE : 05/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: We need to talk... [ft. Bel']   
Publié : Ven 6 Avr - 11:21

We need to talk
Belphégore & Luka

 
Il me sourit légèrement mais ne dit rien de plus. Je n'en ai pas besoin de toute façon. J'ai appris depuis longtemps à décoder son comportement. Je le suis alors que je sais qu'il se dirige vers ma caravane. Il sort une cigarette lui aussi et on marche en silence, fumant pour apaise notre mal être respectif. Je laisse le silence s'installer entre nous. Ce n'est pas le moment de parler de toute façon. On est encore au milieu de cirque, non loin d'oreilles qui pourraient être indiscrètes. La conversation qui nous attend ne risque pas d'être une des plus joyeuses qu'on a connu. Il y a quelque chose qui se passe, qui perturbe mon ami. Je l'ai vu. Je n'ai pas besoin de grand chose de plus pour savoir qu'il y a un truc qui lui torture le cerveau. Quelque chose dont il vaut mieux parler en privé. Quant à moi... je n'ose pas trop afficher ma jambe, celle qui me reste est qui n'est pas des plus gracieuses. Alors je laisse le silence s'installer car le solitude de ma caravane est le seul endroit où on peut parler de ces choses là en paix.

« De quoi veux-tu me parler ? »

Je hausse vaguement les épaules alors qu'il brise le silence qui s'était installé entre nous. C'est trop tôt pour en parler.

On arrive enfin devant ma caravane et je laisse tomber ma cigarette pour l'éteindre. J'évite de fumer devant Kit Kat, je ne voudrais pas que mon addiction lui fasse du mal. J'entre dans la caravane, laissant mon ami me suivre.

Je laisse la petite boule de poil me faire la fête pendant quelques minutes. Mon ami s'installe pendant que je m'occupe du chien. Je reviens ensuite vers lui et me pose sur le lit. Je nous sers deux verres de vodka et lui en tend un. Je sais. Boire alors que je suis fatigué et que je n'ai pas mangé ce n'est pas la meilleure des idées. Mais là tout de suite, je crois qu'on en a besoin tous les deux.

- Explique moi... qu'est ce qui se passe entre toi et Apollo?

Autant rentrer dans le vif du sujet maintenant qu'on est seuls tous les deux. Pas besoin de tourner longtemps autour du pot, il me verait venir de toute façon. Alors autant être direct d'entrée.


made by black arrow
♦ Prisoner of the past ♦
avatar
AVATAR : Rick Genest
PSEUDO : KSS ©
CREDITS : AV © Electric Soul // SI © kss
TICKETS : 5550
MEMBRE : 05/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: We need to talk... [ft. Bel']   
Publié : Ven 6 Avr - 16:54

Haussement d’épaule en guise de réponse. Message compris. Il ne souhaite pas parler à l’extérieur. Bel’ comprend qu’il s’agit de quelque chose plutôt d’intime qu’il se doit de garder des oreilles curieuses, qui se baladent dans le cirque…

Son ami balance sa cigarette. Bel’ fait de même avant de rentrer. Accueil chaleureux de son petit compagnon à quatre pattes. En attendant, le tatoué s’installe, à son aise. Luka lui tend un verre de vodka. Il le remercie du regard avec un léger sourire en coin. Il jubile à l’idée de boire cette vodka. Cette boisson qu’on dit forte, parce que bue en Russie… sauf que la vraie vodka russe, est bien meilleure que celle que l’on trouve dans les grandes surfaces. Il ne sait pas d’où vient celle de son ami, mais une chose est sure, c’est qu’un jour, il lui offrira une bouteille d’une vodka haute qualité pour qu’il puisse goûter la différence !

Le monstre se saisi du verre et l’analyse, le hume un peu. Luka lui pose alors une question. La question. Il lui demande une explication… Dieu sait à quel point Bel’ n’est pas fort pour ça ! Mais il doit reconnaitre l’intérêt que lui porte son ami. Il se doute de quelque chose. Parce qu’il parle le même langage que lui. Court. Concis. Directe. Le tatoué regarde Luka, neutre, avant de détourner son regard… Se retrouver une position de faiblesse. Se retrouver à la place de l’observé au lieu de celle de l’observateur, comme il l’a toujours fait… Il a toujours été celui qui se tapit dans l’ombre à regarder les autres et à déduire les choses… Mais là, les places s’inversent. Et c’est Luka qui endosse le rôle de l’observateur. Même s’il sait qu’il peut lui faire entièrement confiance, ce rapport ne le met pas à l’aise, étrangement… Peut-être que ce n’est pas que ce rapport qui l’ennuie… Peut-être est-ce simplement parce qu’il n’a pas la réponse à la question de son ami !

Par réaction. Peut-être par réflexe. Belphé avale d’une traite le verre de vodka offert. Il ne cille pas. Il faut dire qu’il a cette malheureuse habitude des alcools forts ! Schnaps, vodka, whisky,… il est un fin palais pour ce genre de breuvage ! Mais soit… Quoi qu’il en soit, il n’était pas question de cela aujourd’hui.

La gorge en feu, ouvrant la bouche pour faire passer de l’air, serrant les dents et regardant son verre vide… Belphé haussa les sourcils et il répondit sur un ton presque fataliste :

« … Je ne sais pas. »

C’était la vérité. Il ne savait pas. C’était pour ça qu’il était là à l’observer. Pour essayer de trouver la réponse. Pour essayer de comprendre.

« … Je cherche aussi cette réponse… »

Ajouta-t-il, comme s’il le jugeait nécessaire. Il ne voulait pas que Luka pense qu’il ne voulait pas lui répondre. Même s’il avait l’habitude de le comprendre, il voulait être clair. Il ne savait pas ce qu’il se passait dans sa tête… Et cette deuxième réplique, lui servis de prétexte, d’explication à sa présence dans cette partie du cirque et à cette heure de la journée…

Puis, presqu’automatiquement, le monstre tendis son verre vide à son ami, lui demandant silencieusement s’il pouvait en ravoir. Ce geste. Comme s’il savait qu’il était mal et faisant comme s’il en avait besoin…




http://haveyouseentheclown.forumactif.org/t454-i-ll-haunt-you-yo
♦ Prisoner of the past ♦
avatar
CREDITS : Bephou d'amour
TICKETS : 1566
MEMBRE : 05/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: We need to talk... [ft. Bel']   
Publié : Sam 7 Avr - 14:14

We need to talk
Belphégore & Luka

 
Je le regarde faire, vidant son verre d'une traite. C'est pas de la merde que je lui ai servi. Ma mère ne buvait que de la vodka importée de Russie. Elle n'arrêtait pas de raler que la vodka qu'on trouvait aux Etats Unis était de la merde et qu'il n'y avait que la vodka russe qui était bonne. Elle m'en a donné le gout et maintenant je continue à en importer de Russie pour en avoir toujours un petit stock. Et là je pense que c'était une occassion pour en sortir une.

Je bois mon verre plus tranquillement, savourant la brûlure de l'alcool. Ce n'est peut être pas la meilleure idée du siècle de boire de l'alcool fort avec le fatigue et le ventre vide mais tant pis.

« … Je ne sais pas. »

Je me retiens de soupirer en l'entendant. Il ne sait peut être pas mais moi je commence à avoir une petite idée. Ca me fait peur un peu. C'est mon ami, je le connais avec ses bons comme ses mauvais côtés, ses failles et ses forces. J'ai peur qu'il ne souffre dans cette histoire. Il est perdu. C'est certainement la première fois qu'il tombe amoureux de quelqu'un. Il n'en a peut être pas conscience mais moi je le vois. Il est accro...

« … Je cherche aussi cette réponse… »

Et pourtant, il suffit de le regarder un peu et de le connaitre, pour voir les signes. Il ne les voit pas. Il ne les comprend pas. Putain... je ne pensais pas devoir gérer ça un jour. Un Nathaniel amoureux...

Je prends son verre et le ressers avant de le lui rendre. Je bois plus calmement mon verre. Je n'ai pas envie de finir complètement bourré au bout de quelques verres. Mais l'envie de le vider d'un coup me tente fortement quand je vois la discussion qui nous attend. C'est encore pire que ce que je pensais.

- Ok... euh... vous avez couché ensemble?

Je me doute de la réponse mais je ne sais pas vraiment comment amener la chose pour lui faire prendre petit à petit conscience de ce que moi j'ai vu, la fameuse réponse qu'il cherche.

Il va falloir que j'ai aussi une conversation avec Apollo. Je ne sais pas où il en est, ce qu'il ressent et même s'il a remarqué le petit manège auquel joue Nath. Putain je n'ai pas envie que mon ami finisse le coeur brisé après que je lui ai fait remarquer qu'il était amoureux.

Putain j'ai mal à la tête et ce n'est pas encore la faute de l'alcool.

made by black arrow
♦ Prisoner of the past ♦
avatar
AVATAR : Rick Genest
PSEUDO : KSS ©
CREDITS : AV © Electric Soul // SI © kss
TICKETS : 5550
MEMBRE : 05/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: We need to talk... [ft. Bel']   
Publié : Sam 7 Avr - 16:42

Il reconnut la qualité du breuvage à la chaleur qu’elle laissait dans son œsophage. Le goût non plus, n’était pas le même. Il n’y avait pas cet arrière-goût de plastique étrange et quelque peu brûlé qui restait sur la langue… D’où le fait qu’il la bu d’une traite, ne pensant pas qu’elle était de bonne qualité et donc, à déguster.

Le deuxième verre lui prendra plus de temps à vider, c’était certain.

Constat fait que la première réponse donnée, ne fut pas celle attendue… Il s’en doutait. Il l’avait prémédité, même si, il rajouta qu’il cherchait encore cette réponse, pour être certain que son ami ne le surprenne pas à dévier la conversation qui allait le mettre mal à l’aise. L’inconnu gêne. L’inconnu se travaille, se recherche. L’inconnu se trouve, pour ne plus être inconnu. Pour être chose domptée et connue. Pour être maîtrisée et comprise par cet esprit.

Chose certaine, c’est que Luka est sans doute le seul être sur cette terre à pouvoir décoder l’être qui lui fait face. Seule sa mère et son oncle pourraient prétendre à un tel don, mais géographiquement désavantagé. Quoi qu’il en soit, leur souvenir est plutôt lointain du moment présent.

Nouveau verre servi.
Nouvelle gorgée, davantage dégustée, en miroir de son ami.

« - Ok... euh... vous avez couché ensemble? »

Lui demanda-t-il.
Bel est perplexe et hausse légèrement un sourcil. En quoi cette donnée interviendrait-elle dans sa réflexion ? Faut-il aimer pour coucher ? Faut-il coucher pour aimer ? Est-ce que l’acte du coït influence quoi que ce soit les sentiments qui pourraient naître ? … Connaissait-il Apollo et sa nymphomanie destructrice et envahissante ? …
Quoi qu’il en soit, Belphé se doutait bien que Luka était un peu mal à l’aise lui aussi et qu’il fallait bien commencer par quelque part. Tout ce qu’il voulait, c’est aider le tatoué à se rendre compte de la vérité qui, pour lui, était plutôt flagrante…
Mais il revint sur le verbe « coucher ». Ce verbe qui a bien des définitions différentes aux yeux du monstre prostitué. Il y a « coucher » pour de l’argent et il y a « coucher » pour la plaisir… Il baissa les yeux un instant, en se demandant à laquelle de ces deux significations il fallait répondre.

Risque pris d’une réponse plutôt détaillée et inattendue, porteuse de nombreux sous-entendu, qui allaient forcément être perçu de son ami :

« Oui… Une seule fois par rapport aux autres…. »

Lui lança-t-il, droit dans les yeux, après une instant de réflexion. Parce que oui, ils avaient couché ensemble pour assouvir l’appétit d’Apollo. Oui, ils avaient couché ensemble pour assouvir la soif de Belphé. Et oui, ils avaient couché ensemble, une seule fois où c’était différent. Différent parce qu’il eut un déclic ce jour-là. Parce qu’il ressentait qu’il y avait plus derrière l’acte sexuel… Et depuis, ça le travaillait.

Il ne lui laissa pas le temps de répondre. Juste le temps de comprendre sa réponse et il ajouta un peu innocemment et naïvement :

« Pourquoi ? »




http://haveyouseentheclown.forumactif.org/t454-i-ll-haunt-you-yo
♦ Prisoner of the past ♦
avatar
CREDITS : Bephou d'amour
TICKETS : 1566
MEMBRE : 05/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: We need to talk... [ft. Bel']   
Publié : Dim 8 Avr - 10:52

We need to talk
Belphégore & Luka

 
Il reste silencieux, semblant méditer sur ma question et la réponse qu'il pourrait y apporter. Ma question est simple pour moi. Elle ne demande qu'un oui ou non, à la limite des précisions sur le nombre de fois où ils ont couché ensemble. Ce n'est qu'un préambule pour aller ensuite plus sérieusement dans la conversation. Je me doute déjà de la réponse de toute façon. Je sais qu'ils ont couché ensemble, il n'a pas besoin de me le dire ça se voit. Ce que je ne sais pas c'est comment ça s'est passé entre eux. Est ce qu'Apollo a payé pour coucher? Je l'imagine mal faire ça mais on ne sait jamais. Et s'ils l'ont fait pour le plaisir, qu'est ce que mon ami a ressenti? Est ce que c'était comme avec ses clients, ou est ce qu'il l'a ressenti, ce petit quelque chose de plus qui laisse présager que la personne n'est pas juste un plan cul? Je me dis que c'est ça, qu'il y a eu ce petit truc mais qu'il ne sait pas l'interpréter.

« Oui… Une seule fois par rapport aux autres…. »

Euh... ok... là j'ai rien compris. Par rapport aux autres... mais c'est qui les autres? Il parle de ces clients là? J'ai pas demandé ça moi. Je sens que cette conversation va être encore plus compliqué que prévu. Je le sais, il n'a jamais parlé de ce genre de choses. Quand on était plus jeune on ne l'a jamais fait et je me doute qu'il n'a pas trop eu l'occassion de connaitre les premiers amours et les discussions qui vont avec. Putain dans quel merdier je me suis encore foutu.

Je me sers un autre verre et le descend cul sec cette fois. J'ai besoin d'un peu de courage pour la suite de cette conversation. C'est mon ami et il a besoin de moi.

« Pourquoi ? »

Bah parce qu'il fallait bien commencer par quelque chose. Je ne pouvais pas lui demander de but en blanc s'il était amoureux d'Apollo. Il n'aurait pas su me répondre ou alors il aurait nié. Donc il faut bien que je manoeuvre doucement pour éviter de le braquer. Et déjà que la première question, simple à mes yeux, a amené à une réponse... particulière, je me dis que cette conversation est vraiment mal partie.

- Pour essayer de comprendre...

Et ce n'était vraiment pas gagné pour le moment. Je pose mon verre pour ne pas être tenté de reboire tout de suite. La tête me tourne déjà légèrement sauf que je n'ai pas envie d'être complètement ivre déjà. Alors je me calme un peu et me retourne vers lui pour lui faire face.

- Il va falloir que tu m'en dises plus tu sais si tu veux que je t'aide à trouver cette réponse.

En fait j'ai déjà ma petite idée sur la dite réponse. Je veux juste réussir à la lui faire admettre.

- Comment ça s'est passé? Est ce qu'il t'a payé ou est ce que vous l'avez fait parce que vous en aviez envie? Ca s'est passé plusieurs fois? Vous vous êtes revus? Et puis... à partir de quand tu t'es mis à l'espionner?

Peut être que là je vais réussir à le faire parler un peu plus. Je sais, ce n'est pas son fort. Mon ami a toujours été du genre silencieux. Mais là il faut qu'il m'ouvre un peu son coeur.

made by black arrow
♦ Prisoner of the past ♦
avatar
AVATAR : Rick Genest
PSEUDO : KSS ©
CREDITS : AV © Electric Soul // SI © kss
TICKETS : 5550
MEMBRE : 05/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: We need to talk... [ft. Bel']   
Publié : Dim 15 Avr - 14:52

La réponse du tatoué donnait le ton à cette conversation. Fatigue et moment de la journée ne viennent guère en renfort pour l’aider à y voir clair ! Surtout si la discussion est ponctuée par des verres de vodka, ça risquait de prendre plus de temps et de courage que prévu… Mais Luka en avait visiblement besoin. Belphé’ le vit et le compris. Il allait devoir faire un effort pour aider son ami à l’aider. Échange mutuel. Il inspira. Il but une nouvelle gorgée.

« - Pour essayer de comprendre... »

Lui répondit-t-il… Le monstre baissa le regard. Il lui était reconnaissant. Sans rien lui dire ni sans rien lui demander, il avait vu que quelque chose perturbait son ami. Et spontanément, il l’avait invité à boire un verre pour en discuter. Pour l’aider à faire ressortir ce qui le taraude. Comportement anormal témoignant de ses questionnements, Luka n’avait pas été aveugle et avait même agis pour qu’il puisse en sortir.

« - Il va falloir que tu m'en dises plus tu sais si tu veux que je t'aide à trouver cette réponse. »

Cela avait l’air important aux yeux du vétérinaire. Sa bonté le perdra…

« - Comment ça s'est passé? Est ce qu'il t'a payé ou est-ce que vous l'avez fait parce que vous en aviez envie? Ça s'est passé plusieurs fois? Vous vous êtes revus? Et puis... à partir de quand tu t'es mis à l'espionner? »

Regard qui se concentre sur le contenu du verre. Les doigts noircis le faisaient tournoyer délicatement et lentement, comme si ce geste allait lui permettre de répondre. D’ailleurs, il n’ouvre pas la bouche tout de suite… Quelques longues secondes se passent avant que Belphé ne puisse donner une réponse qui allait satisfaire son ami. Il fallait qu’elle soit optimale. Qu’elle délivre les informations demandées et les sous-entendus nécessaire à une bonne compréhension de la situation ;

« Au début, on se rendait service… Il venait me voir quand il en ressentait le besoin et j’allais le voir quand j’en avais envie… Il n’a jamais été question d’argent entre nous. On a toujours fonctionné de cette façon. On ne se parlait pas spécialement, on ne se connaissait pas plus que ça… »

Il ponctua sa phrase avec un gorgée de vodka qui lui faisait trop envie, et il poursuivit dans sa contemplation de ce liquide transparent, sans jamais relever le regard et en fronçant les sourcils ;

« C’était la première fois que je laissais quelqu’un d’autre entrer dans ma caravane. On a couché ensemble. Et c’était la première fois que… Je ne sais pas. C’était très… différent. Il est resté avec moi. Nous avons dormi ensemble. Le lendemain, j’ai dû aller travailler. Je suis parti avant lui. Depuis, je repense à cette nuit. À ce qu’on a fait. À lui… Je n’arrive pas à me sortir ça de l’esprit. »

* Voilà mon ami… Tu sais tout ! Ou presque… *

Aurait-il dû lui avouer qu’il lui avait dit qu’il l’aimait ? Aurait-il dû lui dire qu’il lui avait demandé d’attendre avant de sortir pour éviter les moqueries et les rumeurs ? Aurait-il dû lui dire qu’il se souciait de lui ? De sa sécurité et de son bien être ? Aurait-il dû lui dire qu’il avait même été lui chercher un petit déjeuner en fin de journée, puisqu’ils vivent en décalé ? … Tous ses détails, tous ses souvenirs ont-ils une réelle importance… ?

Son regard arrivant enfin sur le visage de Luka, pour le lire et essayer de comprendre à quoi il pense… Est-ce lui, le miroir où se reflète la réalité ? Est-ce bien ce qu’il a fait à ses yeux… ? Est-ce décent ? …




http://haveyouseentheclown.forumactif.org/t454-i-ll-haunt-you-yo
♦ Prisoner of the past ♦
avatar
CREDITS : Bephou d'amour
TICKETS : 1566
MEMBRE : 05/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: We need to talk... [ft. Bel']   
Publié : Dim 15 Avr - 15:38

We need to talk
Belphégore & Luka

 
Il reste silencieux un moment, faisant tourner lentement son verre entre ses doigts. Je le regarde faire, lui laissant le temps qu'il lui faut pour me répondre. Ce n'est pas facile, j'en ai conscience. C'est pour ça que je lui laisse tout le temps dont il a besoin.

« Au début, on se rendait service… Il venait me voir quand il en ressentait le besoin et j’allais le voir quand j’en avais envie… Il n’a jamais été question d’argent entre nous. On a toujours fonctionné de cette façon. On ne se parlait pas spécialement, on ne se connaissait pas plus que ça… »

Je ne dis rien. Je commence à sentir où cette conversation va venir. C'est ce dont je me doutais depuis le début. Mais je veux le laisser le dire, arriver petit à petit à cette conclusion.

Ca ne me surprend pas vraiment leur arrangement. Apollo a toujours été comme ça. Parfois c'est avec moi qu'il sort le soir, pour se mettre en quête de la personne qui assouvira son besoin. Il y a même eu quelques fois où c'est moi qui tenais ce rôle. Il est l'exception que j'ai faite parce que je sais qu'il n'est qu'un ami et qu'il n'y aura jamais rien de plus entre lui et moi. Je ne suis même pas certain qu'il soit capable de se poser un jour avec quelqu'un. Alors avec Nath'...? Oh putain j'ai mal à la tête rien que de tenter d'imaginer ce que ça donnerait tous les deux ensemble. Trop de questions se bousculent dans ma tête.

« C’était la première fois que je laissais quelqu’un d’autre entrer dans ma caravane. On a couché ensemble. Et c’était la première fois que… Je ne sais pas. C’était très… différent. Il est resté avec moi. Nous avons dormi ensemble. Le lendemain, j’ai dû aller travailler. Je suis parti avant lui. Depuis, je repense à cette nuit. À ce qu’on a fait. À lui… Je n’arrive pas à me sortir ça de l’esprit. »

Quand on est amoureux c'est toujours différent. Ce n'est plus juste du sexe, c'est autre chose. Avec tous les mecs que je me suis tapé depuis que je suis au cirque ça n'a jamais été pareil qu'avec lui. Et ça ne le sera jamais plus avec personne d'autre. Et puis tout le reste... ça ne fait que confirmer tout ça. Il est amoureux, il n'arrive pas à se le sortir de la tête. Je vais l'aider, je ne peux pas le laisser comme ça mais je ne sais pas comment on va pouvoir s'en sortir de tout ça. Ils ne sont pas vraiment fait pour être un petit couple parfait. Mais ce sont mes amis, tous les deux, et s'ils peuvent être heureux ensemble alors je ferais de mon mieux pour les aider. Même si je dois me retrouver avec une sacrée migraine.

Je le laisse encore un petit moment, sirotant sa vodka. Je fais de même avec la mienne. Puis au bout d'un moment je me lance, entrant dans le vif du sujet, dans ce qu'il ne veut pas voir mais qui pourtant est là.

- Et... il le sait? Tu lui as parlé de ce que tu ressens?

Je ne sais même pas comment pourrait réagir Apollo à ce genre de situation. Et j'espère qu'il ne lui a pas déjà parlé et qu'Apollo n'a pas détruit le coeur de mon ami. Il est beaucoup trop fragile et il ne supporterait pas qu'on lui fasse du mal.

made by black arrow
♦ Prisoner of the past ♦
avatar
AVATAR : Rick Genest
PSEUDO : KSS ©
CREDITS : AV © Electric Soul // SI © kss
TICKETS : 5550
MEMBRE : 05/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: We need to talk... [ft. Bel']   
Publié : Lun 16 Avr - 22:35

Les réponses recherchées n’arrivent pas. Pas encore… Vérité sortant de la bouche de son ami, en qui la confiance règne. Si Luka le dit, alors, c’est que c’est vrai… Sauf qu’elle ne sort pas. Ni même une once d’indice à une indication de réponse… Néant. Engloutis pour la première fois dans ce monde. Ce monde inconnu, sans explication, sans indication. Noyade sans doute proche, ou peut-être pas. Sauveteur présent certes, qui regarde sa victime en train d’essayer de nager. Il interviendra, s’il le doit. En attendant, c’est au nageur d’essayer de s’en sortir… Pas évident.

Moment suspendu dans le temps. Tous les deux observent et boivent de ce breuvage qui délie les langues et qui craque toute inhibition. Les êtres humains… Pourtant être si mainte fois observé et compris. Et lorsqu’il s’agit de faire l’observation de sa propre personne, alors là,… Observateur observé. Sous le joug et l’œil de son propre être, il doit s’analyser dans une situation qu’il ne maîtrise pas. Il a toujours été maître de lui, le tatoué. Toujours. Jamais aucune raison ne s’est dérobée pour expliquer ses actions, ses geste et encore moins ses paroles si mesurées. Parler pour ne rien dire, c’est perdre son temps. Tout le monde – qui connait un tant soit peu le monstre – le sait. Ses agissements et ses gestes sont le fruit d’une réflexion rapide ! Mais aujourd’hui, il regarde sans comprendre ce qu’il s’est passé. Ne croyant certainement pas au ‘grand amour’ même si certains humains – proches ou pas – y croient dur comme fer, il sait, au plus profond de lui, que cela résulte d’une biochimie des corps et du travail d’une âme qui s’accroche à une autre, pensant qu’elles sont sœurs… C’est ce qu’eux, appellent, le grand amour. Le coup de foudre. (Quand on ajoute la dimension temporelle dans le calcul). Et même en sachant ça, ne serait-il pas capable de se rendre compte qu’il en est lui-même la victime ? … Ou alors, refuserait-il de le croire, pensant qu’il allait passer sa vie à côté de ce genre d’instinct qu’il qualifie de primitif … ?

« Et... il le sait? Tu lui as parlé de ce que tu ressens? »

Nouvelle question. Nouveau coup.
Belphégor ne se fait pas trop prier pour répondre. Parce qu’il avait anticipé cette question.
Il sait aussi que sa réponse aura un impact certain sur la réflexion de son ami. Et que c’est surement cette réponse qui va tout bousculer… Il sait que ce sont ces mots-là qui dirigent la plus part des vies. Les êtres humains y sont tellement attaché, alors que l’amour n’a guère trouvé de définition sérieuse aux yeux du tatoué. Et paradoxalement, il sait que sa réponse va lui déplaire… Parce que d’elle, va dépendre tout un tas de problème…

« … oui. »

Pourtant il l’avait appris. Pourtant, il avait appris à se taire. À garder le silence sur ses sentiments. Parce qu’il ne les connaissait pas et ne savait pas mettre un nom ou un mot là-dessus. Peut-être était-ce parce qu’il les ressentait plus fort que le commun des mortels. Peut-être parce qu’il ne veut pas les nommer. Mais ce jour-là, il avait parlé la langue de son ami. Il lui avait dit ces mots qu’ils passent leur vie à chercher et à entendre ou à fuir et à regretter. Pourquoi ? Pour lui faire plaisir ? Parce qu’il le ressentait vraiment ? Peut-être, peut-être pas… Il n’aurait pas dû les lui dire. Parce que ce qu’il ressentait était sans doute plus fort que ça justement. Ou alors, ces mots étaient sortis à cause de la fatigue et du nombre déjà oublié de bouteille de schnaps qu’ils se sont envoyés avant…

« Cette nuit-là justement…. Je lui ais dis que je l’aimais… Puis nous avons continué et nous nous sommes endormis… »

Bel’ avala une nouvelle gorgée, pour se donner du courage pour faire sortir ces mots coincés au fond de sa gorge, pour peut-être faire saigner cette vérité. Pupilles plongées vers celles de son ami, gage de sincérité et preuve qu’il avait tout de même gardé son esprit analytique habituel :

« Son regard était déjà un peu différent avant. Mais depuis, quelque chose s’est brisé en lui. Il s’est complètement lâché et s’est littéralement offert. Avant cette nuit, j’avais l’impression d’assouvir simplement son appétit. Mais à ce moment-là, nous étions deux, et c’était la première fois. »




http://haveyouseentheclown.forumactif.org/t454-i-ll-haunt-you-yo
♦ Prisoner of the past ♦
avatar
CREDITS : Bephou d'amour
TICKETS : 1566
MEMBRE : 05/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: We need to talk... [ft. Bel']   
Publié : Sam 21 Avr - 9:58

We need to talk
Belphégore & Luka

 
« … oui. »

J'attends anxieux de savoir ce qu'il s'est passé. Je retiens mon souffle presque inconsciement tant je suis suspendu à ses lèvres. Je ne pensais pas que c'était allé si loin. Qu'il ait des sentiments pour lui ça créve les yeux. Mais de savoir qu'il s'était lancé, qu'il lui avait je suis surpris. Je ne pensais pas qu'il avait déjà osé se lancer quand on revoit son attitude en retrait. Alors j'ai peur de savoir ce qui s'est passé ensuite? Est ce qu'il l'a repoussé? Est-ce qu'il a ignoré la déclaration qu'il lui a fait? Encore plus de questions se bousculent dans ma tête et je n'arrive toujours pas à connaitre le fin mot de cette histoire. Je sais maintenant qu'il va falloir que j'aille parler à Apollo aussi, que je sache où il en est de son côté. Je dois ménager mes deux amis car je ne veux pas qu'ils souffrent, aucun des deux, mais j'ai peur que dans cette histoire il y en ait forcément un voir les deux qui vont déguster. L'amour ça fait mal et je me dis parfois qu'il vaudrait mieux ne jamais le connaitre pour vivre plus sereinement.

« Cette nuit-là justement…. Je lui ais dis que je l’aimais… Puis nous avons continué et nous nous sommes endormis… »

Et pas de réponse de la part d'Apollo.. je m'y attendais de toute façon. Mais je me dis que tout n'est peut être foutu entre eux. Il est resté. Il aurait pu fuir, être effrayé par cette déclaration mais il est resté. Il n'est peut être pas prêt à lui dire ces mots, encore moins à les admettre mais je me dis que tout n'est peut être pas aussi compliqué que je le crois. Oh si ça risque de l'être entre ces deux là mais je veux croire que mes amis puissent trouver le bonheur ensemble. Ils le méritent.

« Son regard était déjà un peu différent avant. Mais depuis, quelque chose s’est brisé en lui. Il s’est complètement lâché et s’est littéralement offert. Avant cette nuit, j’avais l’impression d’assouvir simplement son appétit. Mais à ce moment-là, nous étions deux, et c’était la première fois. »

Je laisse échapper un petit sourire triste alors que ses paroles font remonter en moins des souvenirs que je préférerais oublier et enterrer loin de moi. Je détourne le regard de celui trop persant de mon ami pour me resservir un verre. La bouteille a déjà pris une bonne claque à l'allure où on va mais là j'en ai vraiment trop besoin. Les souvenirs remontent à la surface et les mots se mettent à couler d'eux même sans que je puisse les retenir.

- C'est toujours comme ça que ça se passe... Avec lui c'était comme ça. Ce n'était pas juste de la baise. C'était lui et moi et plus rien d'autre ne comptait. C'était son corps contre le mien qui me faisait vibrer dés qu'il effleurait le mien. C'était cette sensation d'être en parfaite symbiose avec quelqu'un. Je ne voyais plus que lui, je ne voulais plus que lui. Et c'était tellement plus fort... C'est ce qui se passe quand on aime, quand on est vraiment bien avec la personne avec qui on le fait. C'est tellement plus fort que tout ce qu'on a pu connaitre avant. On finit par y devenir accro. On ne voit plus que lui. On ne veut plus que lui...

Je reprends une gorgée de mon verre et hausse distraitement les épaules.

- Et puis avec les autres ce n'est plus que du sexe, l'assouvissement d'un besoin. L'envie de retrouver cette jouissance et l'autre importe peu dans l'histoire.

Je repose mon verre et me secoue mentalement pour changer ces images qui sont venues m'envahir à nouveau. Ces moments de pur délice que j'ai pu connaitre et qui sont loin désormais. Mais surtout pour chasser de mon esprit que ce n'est plus forcément son visage à lui que je vois.

- Vous en avez reparlé?

Je me doute de la réponse mais je veux savoir quand même. J'ai l'impression que l'on arrive à la fin de son histoire, qu'après cette fameuse fois ils se sont séparés, qu'il s'est mis à l'observer de loin en s'interrogeant sur ce qu'il s'est passé. Mais je peux me tromper. Il m'a bien surpris une fois déjà...

made by black arrow
♦ Prisoner of the past ♦
avatar
AVATAR : Rick Genest
PSEUDO : KSS ©
CREDITS : AV © Electric Soul // SI © kss
TICKETS : 5550
MEMBRE : 05/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: We need to talk... [ft. Bel']   
Publié : Lun 23 Avr - 13:51

Sourire affiché. Pensées rebondissantes. Le monstre soupçonne de la nostalgie vibrante chez son ami. Regard détourné, affirme les échos qui naissent dans son esprit. Le tatoué se dit qu’il n’est peut-être pas de bon ton de discuter de ça avec lui. Surtout s’il en souffre. Ceci dit, cela devient alors une preuve que ce qu’il soupçonne est vrai… Si son ami voit en lui le reflet de l’histoire qui l’a tant faire souffrir autrefois, c’est que les sentiments semblent semblables… Serait-ce alors ça, l’amour ?  Serait-ce alors ça, finalement ? Est-ce réel ? Est-ce réellement ça qu’il ressent ? Lui ? L’être qui se pense bien à côté de ça ?

Les mots viennent témoigner à leur tour de l’idée que ce fait le monstre, de l’échos à la réalité que lui transmet son ami :

« C'est toujours comme ça que ça se passe... Avec lui c'était comme ça. Ce n'était pas juste de la baise. C'était lui et moi et plus rien d'autre ne comptait. C'était son corps contre le mien qui me faisait vibrer dés qu'il effleurait le mien. C'était cette sensation d'être en parfaite symbiose avec quelqu'un. Je ne voyais plus que lui, je ne voulais plus que lui. Et c'était tellement plus fort... C'est ce qui se passe quand on aime, quand on est vraiment bien avec la personne avec qui on le fait. C'est tellement plus fort que tout ce qu'on a pu connaitre avant. On finit par y devenir accro. On ne voit plus que lui. On ne veut plus que lui... »

Il l’écoute. Attentivement.
Ponctuant son discours d’une gorgée, qui, comme la cigarette, devait lui donner du courage :

« Et puis avec les autres ce n'est plus que du sexe, l'assouvissement d'un besoin. L'envie de retrouver cette jouissance et l'autre importe peu dans l'histoire. »

Belphégor baisse les yeux. Ce monstre qui se pensait à part des êtres humains, ne ressentant probablement pas les sentiments qui aujourd’hui, il partage avec eux. Sans s’en rendre compte. Son ami venait de le lui affirmer. Un tournant dans la vie de cet exhibitionniste vient de se dessiner. Maintenant, c’est à lui de prendre la décision de suivre ce chemin ou pas, sans réellement savoir – ou presque – ce qui l’attend à l’autre bout. Était-il prêt à vivre ce que son ami a vécu lui-même par le passé ? Était-il prêt à vivre ça pour Apollo ? …

Il pose son verre et une autre question.

« Vous en avez reparlé? »

Bel’ ne relève pas les yeux vers lui, pas honteux mais douteux.
C’est pour ça qu’il était là. C’est pour ça qu’il s’est lancé dans l’observation discrète et silencieuse, en quête d’une réponse.

« … non. »

Répondit-il, avant de vider son verre et de le poser.
À quoi bon en discuter ? Apollo n’avait pas répondu de vive voix, mais avec son corps. Et depuis qu’il avait quitté sa roulotte, ils ne s’étaient plus revus…




http://haveyouseentheclown.forumactif.org/t454-i-ll-haunt-you-yo
♦ Prisoner of the past ♦
avatar
CREDITS : Bephou d'amour
TICKETS : 1566
MEMBRE : 05/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: We need to talk... [ft. Bel']   
Publié : Mar 24 Avr - 15:49

We need to talk
Belphégore & Luka

 
Je comprends mieux toute l'histoire maintenant. J'avais compris une partie en le voyant agir comme ça en fait mais je ne savais pas tout et je n'avais pas eu la confirmation. Maintenant je sais que j'avais vu juste, qu'il est amoureux, que c'est compliqué entre eux. Alors il n'a pas vraiment besoin de parler que je sais déjà ce qu'il va répondre. Il ne me regarde pas mais quand il parle, j'arrive à saisir tout ce qu'il se cache derrière ce simple mot.

« … non. »

Sinon il ne serait pas resté à le regarder de loin. S'ils avaient parlé, s'ils avaient mis les choses aux clairs, il ne serait pas resté dans son coin, se posant encore des questions sur tout ça. C'était loin d'être gagné entre eux et pourtant je veux croire que ces deux là pourraient panser leurs plaies ensemble.

Je termine mon verre et le repose. Je crois qu'il vaut mieux que j'arrête de boire pour ce soir. J'ai besoin d'avoir un minimum les idées claires. Et puis surtout je n'ai pas envie de me retrouver avec une superbe gueule de bois demain matin. Même si je tiens bien l'alcool, boire sur de la fatigue avec un ventre vide ce n'est jamais une bonne idée.

Je me retourne un peu pour m'installer face à lui, le dos calé contre ma tête de lit. Je remonte ma jambe droite contre moi et laisse pendre l'autre inutile à côté de lit. Je m'allume une cigarette, une nouvelle pour essayer de rassembler mes idées, et tant pis pour mes bonnes résolutions de ne pas fumer dans ma caravane.

- T'as pas beaucoup d'options tu sais... Tu es amoureux de lui, ça se voit, ça créve les yeux même. Tu ne serais pas à l'observer ainsi si ce n'était pas le cas. Maintenant reste à savoir ce que tu veux faire. Si tu as envie de tenter quelque chose avec lui ou non. Si c'est oui tu dois aller lui en parler, mettre les choses au clair. Rester à l'observer ainsi.. ça va juste te faire du mal, doucement mais surement. Ou alors... tu peux laisser tomber et tenter de l'oublier...

Mais je sais que si il l'aime vraiment il n'y arrivera pas. Je n'y arrive pas. Parce que quand on aime, on a envie d'être avec la personne. C'est bêtement romantique dit comme ça mais c'est vrai pourtant. L'autre devient une drogue dont on arrive plus à se passer et qui nous laisse en manque quand il n'est pas là. C'est probablement la pire des addictions mais aussi la plus belle.

- Mais on oublie pas comme ça quand on aime... Je le sais.. Je n'ai toujours pas réussi...

Je baisse la tête un instant, tirant une bouffée de ma cigarette. L'alcool, le sexe... tous les moyens sont bons pour tenter d'oublier mais aucun ne marche vraiment. Mon regard dérive sur cette boule de poil qui est là, qui me regarde, et comme chaque fois que je pose mes yeux sur lui mon coeur se serre un peu plus en pensant à son maître légitime qui n'est pas là.

- Tu as la chance de l'avoir alors ne perds pas de temps. Ne le laisse pas filer si vraiment tu tiens à lui. Ne deviens pas comme moi...

Qu'il ne devienne pas le connard insensible que je suis qui jette les mecs pour ne plus y penser. Qu'il ne ferme pas son coeur de peur de souffrir alors qu'il pourrait être heureux... ça ne soulage pas...

made by black arrow
♦ Prisoner of the past ♦
avatar
AVATAR : Rick Genest
PSEUDO : KSS ©
CREDITS : AV © Electric Soul // SI © kss
TICKETS : 5550
MEMBRE : 05/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: We need to talk... [ft. Bel']   
Publié : Mer 25 Avr - 18:43

Les verres sont vides. Terminés. Luka s’installe plus confortablement sur son lit, prenant le soin de s’allumer une cigarette. Le monstre ne l’accompagnera pas tout de suite. Il le regarde et l’écoute attentivement :

« T'as pas beaucoup d'options tu sais... Tu es amoureux de lui, ça se voit, ça crève les yeux même. Tu ne serais pas à l'observer ainsi si ce n'était pas le cas. »
* Au fond, il a peut-être raison… Je ne sais pas. C’est comme ça que je fonctionne. C’est comme ça que j’ai toujours fonctionné… J’ai toujours regardé et observé le monde qui m’entoure, pour en comprendre les moindres fondements… Et quand je ne comprends pas, je regarde. J’observe et je réfléchis… Mais au travers des yeux de Luka, c’est un sentiment d’amour qui serait à l’origine de mon comportement envers lui… *

« Maintenant reste à savoir ce que tu veux faire. Si tu as envie de tenter quelque chose avec lui ou non. Si c'est oui tu dois aller lui en parler, mettre les choses au clair. Rester à l'observer ainsi.. Ça va juste te faire du mal, doucement mais surement. Ou alors... tu peux laisser tomber et tenter de l'oublier... »
* Quel chemin dois-je prendre ? Je n’ai pas envie d’emprunter celui qui fait mal, celui qui fait souffrir… Je n’ai pas envie de le faire souffrir. Je ne suis certainement pas à la hauteur. Je n’ai jamais vécu de ‘relation sérieuse’ comme ils disent… Je ne suis jamais tombé amoureux. Je m’en veux d’éprouver ça. Moi qui pensais que jamais ça ne m’arriverait… Et si toute fois aujourd’hui ça m’arrive, je ne veux pas embarquer quelqu’un avec moi, dans une expérience à l’aveugle. Je ne prendrai pas ce risque. Je ne veux pas briser qui que ce soit. Je ne suis pas là pour ça…*

« Mais on oublie pas comme ça quand on aime... Je le sais.. Je n'ai toujours pas réussi... »
* L’oublier ? Jamais je n’ai oublié qui que ce soit… Jamais je ne pourrai l’oublier. Tout comme jamais je ne pourrais oublier mon meilleur ami. Tout comme jamais je ne pourrai oublier ma mère, mon oncle, mon père,… L’unicité des personnes humaines. Chacun est unique et chacun à sa place dans ma mémoire. J’ose prétendre à me souvenir de chacun des visages qui ont osé se glisser sous les draps de ma tente, pour un moment de pur plaisir… Chacun des individus qui sont entrés dans ma vie d’une façon ou d’une autre, a laissé une trace. Alors lui,… je ne suis pas prêt de l’oublier. Quoi qu’il en soit, je ne veux pas l’oublier. Quoi qu’il en soit, je ne peux me permettre de l’embarquer dans quelque chose que je ne maîtrise pas, que je ne connais pas.*


Luka regarde son compagnon à 4 pattes, qui le regarde également. Belphé’ le sait. C’est le seul souvenir vivant qui lui reste de son premier véritable amour. L’homme qui aura laissé cette trace indélébile dans sa vie. Visiblement, sa réflexion le ronge encore et le tatoué la ressent. Mais si le tatoué sait parfaitement quelque chose, c’est l’esprit de l’être humain n’est pas fait pour oublier. La mémoire est quelque chose d’extraordinaire ! Et puis… Ce n’est pas ce qu’on leur demande. Oublier un autre être humain qu’on a aimé ou qu’on a détesté, c’est impossible. Tant la marque est forte. Il faut vivre avec son souvenir et avancer… C’est tout. D’autres êtres humains arrivent à rendre ce souvenir plus vaporeux, plus léger, mais il reste et il sera toujours là.

Son ami poursuit :

« Tu as la chance de l'avoir alors ne perds pas de temps. Ne le laisse pas filer si vraiment tu tiens à lui. Ne deviens pas comme moi... »

Belphé fronce les sourcils. Il ne comprend pas. De l’avoir ? Comment peut-on posséder quelqu’un par la simple existence de ses propres sentiments ? Comme lui ? Comment se caractérise-t-il ? La culpabilité ne fait pas d’un homme ce qu’il est. Même s’il n’a toujours pas fini son deuil.

Le tatoué vint entrer en contact physique avec son ami, en lui donnant un petit coup de genoux sur sa jambe dans le vide, symbolisant qu’il ne peut pas le laisser dire ça. Qu’il l’estime et qu’il n’est pas d’accord avec lui. Cela déclenche un léger sourire en coin chez le monstre.

« Je tiens à lui. Mais je n’ai pas la prétention de penser que nos sentiments soient réciproques… »

Même si cette nuit-là a été différente de celle des autres, le monstre ne peut pas prétendre de connaître les réels sentiments d’Apollo. Après tout, il ne lui a rien dit verbalement. Et même si son corps parlait pour lui, comment deviner que c’était réellement un coïte amoureux alors que c’est la première fois que ça lui arrive ? … C’est son seul élément de comparaison. De fait, ça ne peut pas être un résultat sur.






Dernière édition par Nathaniel Petritsch le Lun 4 Juin - 9:22, édité 1 fois
http://haveyouseentheclown.forumactif.org/t454-i-ll-haunt-you-yo
♦ Prisoner of the past ♦
avatar
CREDITS : Bephou d'amour
TICKETS : 1566
MEMBRE : 05/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: We need to talk... [ft. Bel']   
Publié : Jeu 3 Mai - 15:57

We need to talk
Belphégore & Luka

 

Je le laisse cogiter un peu ce que je viens de lui dire. Je ne sais pas tout. Je n'étais pas là, je ne suis pas à leur place. Mais je sais que s'il tient à lui il ne doit pas laisser tomber.

Je souris alors qu'il met un petit coup dans ma prothèse en réponse à ce que je viens de dire, comme s'il m'engueulait pour avoir parlé de moi ainsi. Il est le seul que j'autorise à agir ainsi avec moi, le seul qui soit au courant, le seul qui n'aurait pas été surpris ici d'entendre le son creux de ma prothèse en tapant dessus.

Je lui souris, touché par son geste, et lâche un petit "Aie". Il est beaucoup trop indulgent avec moi. Je sais comment je suis désormais, j'en ai conscience. Je ne prends même plus la peine de retenir le nom de mes amants, parfois même je ne le leur demande même pas. Je baise. Je me vide pour oublier celui que j'aime. Je ne veux pas qu'il devienne pas comme ça, surtout pas après avoir entrevu ce que l'amour pouvait être.

« Je tiens à lui. Mais je n’ai pas la prétention de penser que nos sentiments soient réciproques… »

Il y avait un risque c'est vrai. Il pouvait ne pas ressentir la même chose que lui mais j'en doute. Autre hypothèse, beaucoup plus probable celle là, il pouvait nier ses sentiments et le repousser. Ca lui ferait mal s'était certain mais ça ne serait pas non plus sans espoir, pas si je laissais faire en tout cas. Et tant pis si je devais leur faire rentrer de force dans le crane qu'ils tenaient l'un à l'autre.

- Tu ne le sauras pas tant que tu ne lui en auras pas parlé. Mais au moins tu seras fixé et tu cesseras de le regarder en te triturant les méninges. Et puis qui sait... ça pourra peut être déboucher sur quelque chose de bien entre vous...

Je reprends une bouffée de ma cigarette en le regardant. Je ne vois pas ce que je pouvais faire de plus pour lui pour le moment. Il fallait qu'il prenne sa décision seul. Ce n'était pas mon coeur qui était en jeu.

Je lui laisse un petit moment dans ses pensées avant de tenter un changement de sujet.

- Ce n'est pas plus mal que je t'ai croisé. Je voulais te parler de quelque chose de toute façon...

Je ne vois pas à qui d'autre je pourrais parle de ça de toute façon. Il est le seul à être au courant et je ne compte pas mettre qui que ce soit d'autre dans la confidence. Je ne pense même pas faire ça dans le cirque. J'ai fait mes recherches et j'ai trouvé quelqu'un de plutôt doué et sérieux en ville. Je pense que ce sera le mieux. Au moins une fois parti, je ne reverrais plus ce tatoueur et il ne pourra pas parler de ce qu'il a fait pour moi. Il n'y aura que Nath' au courant de ce que le tatouage va cacher. Je ne veux que personne d'autre le voit. Mais surtout, je veux que ce soit lui qui dessine le motif qui va le couvrir. Il est l'un de mes plus anciens amis, l'une des personnes dont je suis le plus proche ici. Ca me semble juste qu'il soit celui qui m'aide à couvrir cette monstruosité.

made by black arrow
♦ Prisoner of the past ♦
avatar
AVATAR : Rick Genest
PSEUDO : KSS ©
CREDITS : AV © Electric Soul // SI © kss
TICKETS : 5550
MEMBRE : 05/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: We need to talk... [ft. Bel']   
Publié : Lun 4 Juin - 10:10

Son ami et grand conseillé lui répliqua : « Tu ne le sauras pas tant que tu ne lui en auras pas parlé. Mais au moins tu seras fixé et tu cesseras de le regarder en te triturant les méninges. Et puis qui sait... ça pourra peut-être déboucher sur quelque chose de bien entre vous... » Lui parler ?... Mais pour lui dire quoi ? Quels mots seraient les plus judicieux à dire ? Y a-t-il une formule tout faite ? Y a-t-il des mots spécifiques à employer ? Quel serait le meilleur scénario possible pour pouvoir lui dire ce qu’il pense ? Et même… Il le lui a dit. Depuis, ils ne se sont guère revus. Peut-être était-ce justement à cause de ces mots qu’il n’a peut-être pas osé revenir ? … Ok. C’est peut-être de ça qu’il fallait qu’ils parlent tous les deux…

Luka ajouta ensuite, le faisant sortir de ses pensées : « Ce n'est pas plus mal que je t'ai croisé. Je voulais te parler de quelque chose de toute façon... » Bel’ vint récupérer son regard, plongeant ses yeux verts dans les siens. Visage neutre. Esprit arrêté. Il était à l’écoute. Il laissa de côté ses interrogations égoïstes et sa situation. Luka avait besoin de lui parler de quelque chose en particulier alors, le monstre serait là pour l’écouter :

« Dis-moi… »

Répliqua-t-il. Position d’attention particulière. Attention donnée.




http://haveyouseentheclown.forumactif.org/t454-i-ll-haunt-you-yo
♦ Prisoner of the past ♦
avatar
CREDITS : Bephou d'amour
TICKETS : 1566
MEMBRE : 05/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: We need to talk... [ft. Bel']   
Publié : Ven 8 Juin - 14:30

We need to talk
Belphégore & Luka

 

Ce n'est peut être pas une bonne idée de changer de sujet comme ça. Il a peut être besoin de parler encore, de se confier et d'évacuer tout ce qu'il ressent. Mais il est retombé dans son mutisme et je me dis qu'il doit sûrement réfléchir à tout ça. Ca ne sert peut être plus à grand chose qu'on en discute encore. Je lui ai donné tous les conseils que je pouvais, c'est à lui de prendre sa décision maintenant. Je ne peux pas faire grand chose de plus et pourtant j'aimerais. Si je pouvais je mettrais de force ces deux abrutis ensemble. Je ne dis pas qu'ils formeraient le couple de l'année mais je pense qu'à deux ils pourraient soigner leurs blessures et réussir à avancer. N'empêche... moi qui ne crois plus en l'amour, me voilà entrain d'essayer de former un couple. Quelle douce ironie quand j'y pense.

Je continue de fumer, perdu dans mes pensées, lui dans les siennes, quand finalement il me répond.

« Dis-moi… »

J'ai toute son attention, je le vois à sa posture qui a changé. Un instant je me demande si parler de ça maintenant est une bonne idée. Mes petites considérations pour ma personne doivent lui sembler bien futiles par rapport à ce qu'il vient de me raconter. Mon coeur est en miettes et va rester ainsi, le sien est torturé et a besoin d'aide. Comment mes soucis de jambe pourraient ils être plus important que ça. Pourtant je parle, après avoir tiré un énième taffe sur ma cigarette.

- Tu te souviens de ma jambe... la bonne celle qui me reste.

Je sais qu'il ne l'a pas oublié. Je sais que lui aussi se souvient de ma première soirée au cirque, le soir où on s'est retrouvé après toutes ces années et où on a discuté. On s'est raconté tout ce qui nous avait manqué, les bons moments comme les mauvais. Je lui ai tout avoué, ce que je n'osais dire à personne. Je ne lui ai dis qu'à lui et je sais qu'il a gardé ce secret pour lui.

Je relève la jambe droite de mon pantalon et retiens une grimace en voyant l'état de celle ci. Elle était belle autrefois, maintenant ce n'est plus qu'un ensemble de cicatrices noueuses. Peut être que je ne suis pas prêt, peut être que je ne devrais, mais je me dis que si je remplaçais cette horreur par quelque chose de plus artistique, par quelque chose qu'il aurait fait pour moi, ça m'aiderait peut être à ne plus la regarder avec dégoût.

- Je veux cacher ça... Je me suis renseigné auprès d'un tatoueur et il peut tatouer par dessus ça pour le cacher. Mais j'ai besoin d'un motif...

Je relève le regard vers lui pour le regarder.

- J'aimerais que ce soit toi que me le dessine.

made by black arrow
♦ Prisoner of the past ♦
avatar
AVATAR : Rick Genest
PSEUDO : KSS ©
CREDITS : AV © Electric Soul // SI © kss
TICKETS : 5550
MEMBRE : 05/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: We need to talk... [ft. Bel']   
Publié : Dim 10 Juin - 14:37

Le monstre écoute son ami. Il met de côté ce qui le tourmente. Il aura beau penser ce qu’il veut, écouter les conseils de son ami, se coucher en regardant son plafond pendant des heures, espionner Apollo pendant qu’il travail, il devra tout de même passer à l’action à un moment où à un autre… Il devra quand même aller lui parler, pour savoir s’il l’aime, lui aussi. Alors, en attendant cette action, Bel’ peut être à l’écoute de Luka qui, visiblement, a besoin de lui.

« Tu te souviens de ma jambe... la bonne celle qui me reste. »

Le tatoué acquiesce du regard. Pas besoin d’un mouvement de tête. Pas besoin de mots. Ils savent tous deux que Bel’ a une mémoire monstrueuse et un œil performant.
Son attention est néanmoins capturée. Un peu perplexe, Bel’ sait très bien que c’est un sujet sensible que Luka préfère éviter. Parler de ses jambes, est quelque chose d’exceptionnel. Vu l’importance de ce sujet, le monstre accrois l’analyse de son ami… Il relève la jambe droite de son pantalon. Découvrant alors sa peau meurtrie, aux souvenirs indélébiles du passé. Bel’ pose ses yeux sur ces témoignages du lourd passé de son ami. Il les parcours. Ces marques lui font pensée aux siennes, camouflées et encrées, bien qu’elles ne rivalisent pas niveau relief.
Il continue de l’écouter.

«Je veux cacher ça... Je me suis renseigné auprès d'un tatoueur et il peut tatouer par-dessus ça pour le cacher. Mais j'ai besoin d'un motif... »

Luka lève les yeux sur son ami. Bel’, relève les yeux pour capter son regard.
Il est sincère. Sérieux. Le monstre est touché par cette démarche.

« J'aimerais que ce soit toi que me le dessine. »

Le tatoué esquisse un large sourire. Merci pour te confiance, mon Luka. Son sourire étire les traits de son visage. Il étire également les traits noirs qui recouvrent sa peau. Ce n’est pas si souvent… Mais ce sourire marque son acceptation. Toujours pas besoin de mots, pour dire les choses. Il était évident qu’il allait le faire ! Il était admiratif envers la démarche de Luka.

Acquiesçant un peu de la tête, il lui demanda :

« T’as déjà des idées ou des envies niveau dessin ou… tu me laisse carte blanche ? »

Lui dit-il en relevant un sourcil en guise de ‘défi’…




http://haveyouseentheclown.forumactif.org/t454-i-ll-haunt-you-yo
♦ Prisoner of the past ♦
avatar
CREDITS : Bephou d'amour
TICKETS : 1566
MEMBRE : 05/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: We need to talk... [ft. Bel']   
Publié : Mar 12 Juin - 15:07

We need to talk
Belphégore & Luka

 
Il sourit en regardant ma jambe. Il va accepter, je le vois à son sourire. Il n'y a que lui en qui j'ai assez confiance pour demander ça. Je sais aussi qu'il est doué pour le dessin. Il n'arrêtait pas de m'en donner. Il m'en avait même apporté en cadeau quand je suis arrivé. Je les ai tous gardé précieusement dans ma caravane. Alors c'était évident que je lui demanderais à lui de dessiner le motif qui recouvrira les cicatrices. Il n'y a que lui pour faire ça comme il faut. Et puis... il sait ce que c'est. Ces tatouages sont là pour la même raison et ils sont magnifiques. Alors je lui fais entièrement confiance. Il fera ça bien et j'aurais désormais une oeuvre d'art de mon ami pour masquer un souvenir douloureux.

« T’as déjà des idées ou des envies niveau dessin ou… tu me laisse carte blanche ? »

Je suis partagé entre les deux. J'ai une vague idée mais j'ai envie de lui laisser carte blanche. Je lui fais confiance et je sais qu'il ne fera pas n'importe quoi. Je soulève mon tee shirt pour lui montrer le serpent tribal qu'il avait sur la hanche.

- Je voudrais quelque chose dans ce style. En noir, un peu tribal, avec des animaux... mais ne me fout pas un flamant rose ou un truc ridicule.

Je lui souris alors que je fais retomber mon tee shirt sur mon ventre. Je reprends un verre pour me changer les idées.

- Je te fais confiance. Je sais que tu feras ça bien. C'est pour ça que je te l'ai demandé.

Il n'y a qu'à lui que je pouvais demander une chose pareille. Je ne voulais que ce soit le tatoueur qui choisisse pour moi. Je voulais que ça veuille vraiment dire quelque chose.

- Prend ton temps pour le faire. Je ne suis pas encore tout à fait prêt à le faire.

J'avançais petit à petit mais c'était toujours difficile de la voir et de penser à elle régulièrement. Ca irait surement mieux quand tout ça serait fini et qu'il y aura le tatouage de Nath' par dessus.

made by black arrow
♦ Prisoner of the past ♦
avatar
AVATAR : Rick Genest
PSEUDO : KSS ©
CREDITS : AV © Electric Soul // SI © kss
TICKETS : 5550
MEMBRE : 05/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: We need to talk... [ft. Bel']   
Publié : Mer 13 Juin - 0:15

À sa question, son ami souleva son t-shirt pour lui montrer le tatouage de serpent tribal qui ornait sa hanche. Il le scruta. Il enregistra les traits, les épaisseurs, les motifs, les symboles,… « Je voudrais quelque chose dans ce style. En noir, un peu tribal, avec des animaux… mais ne me fout pas un flamant rose ou un truc ridicule. » dit-il en souriant. Nath’ souris lui aussi et lâcha un petit rire amusé par sa remarque. Comme si c’était son genre de faire ça… ! Quoi que… Pour l’amusement… « Je te fais confiance. JE sais que tu feras ça bien. C’est pour ça que je te l’ai demandé. ».  Ajouta-t-il. Évidemment qu’il allait lui dessiner un projet qui cartonne ! Il allait naturellement se donner à fond pour lui. Pour son ami. Pour un geste et un acte qu’il admire. Il avait une pression importante sur les épaules. Une responsabilité de dingue. C’est lui qui allait dessiner les dessins qui allaient camoufler les marques d’une partie importante de la vie de son meilleur ami. Des marques indélébiles, comme les siennes. Couvrant des cicatrices, tout aussi indélébiles !

« Prend ton temps pour le faire. Je ne suis pas encore tout à fait prêt à le faire. » Finit-il par dire…

Le sourire de Nath’ s’estompa quelque peu…

« J’ai hâte de m’y mettre ! »

Lui répondit-il sincèrement. Il avait réellement hâte de s’y mettre. Se mettre à dessiner pour lui. Il avait déjà plein d’idées qui fourmillaient dans son esprit.
Il ne voulut pas aborder le fait que son ami lui confie qu’il ne soit pas encore tout à fait prêt à se faire tatouer la jambe. Il fallait qu’il fasse son chemin et qu’il se prépare psychologiquement à passer à l’acte. Parce que c’était un passage important de sa vie. Parce que c’était une partie de lui. Et ce cheminement-là, Nath’ ne pouvait pas le faire à sa place. Lui aussi était passé par là, certes. Mais lui, il était prêt depuis le début, à enfiler le costume qui lui avait donné son père… Par fierté ! Ce n’étaient pas les mêmes sentiments qui régissaient leurs actions respectives. Pour Luka, c’était plus lourd et plus dur. Pour Bel’, c’était plus violent et sombre…

Nath’ se redressa. Il savait qu’il était tard et que Luka avait probablement besoin de se reposer. Il dit alors à son intention :

« J’suis sûr que tu seras bientôt prêt mon Luka… Dit-il en se levant et en tapant sur l’épaule de son ami. Je vais te laisser te reposer de ta journée… Et puis, j’ai des flamands roses tribal à dessiner ! »

Rajouta-t-il dans un trait d’humour. Il aimait taquiner un peu son ami. Et puis, cela lui permettra de penser à autre chose qu’à sa situation avec Apollo… Situation inexistante si on y réfléchit bien… Ils n’en sont nulle part donc… Il continuerait de l’observer jusqu’à ce qu’il se sente prêt à aller lui parler… Mais en attendant, il pouvait bien dessiner pour son ami.  




http://haveyouseentheclown.forumactif.org/t454-i-ll-haunt-you-yo
♦ Prisoner of the past ♦
avatar
CREDITS : Bephou d'amour
TICKETS : 1566
MEMBRE : 05/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: We need to talk... [ft. Bel']   
Publié : Jeu 14 Juin - 10:49

We need to talk
Belphégore & Luka

 
« J’ai hâte de m’y mettre ! »

Je souris en voyant son enthousiasme. Je suis content de lui avoir demandé, content de voir qu'il est emballé à ce point. Je ne doute pas du résultat. Et puis son enthousiasme est contagieux et je me retrouve moi aussi à avoir hâte de voir ce que ça va donner.

« J’suis sûr que tu seras bientôt prêt mon Luka… Je vais te laisser te reposer de ta journée… Et puis, j’ai des flamands roses tribal à dessiner ! »

Je hoche la tête et termine cigarette et verre avant de les reposer. Il est temps que j'aille retrouver mon lit. Ca fait même un moment que j'aurais du y aller. Je vais payer demain mon manque de sérieux de ce soir mais tant pis. J'avais besoin de cette soirée et Nath aussi je crois. J'espère que ça lui aura fait autant de bien qu'à moi. En tout cas je me sens un peu mieux, un peu plus léger. C'est un pas de plus que j'ai fait vers l'avant et c'est grâce à lui. On est encore loin du jour où j'assumerais ma jambe gauche et je doute même qu'il arrive mais c'est déjà un petit mieux.

Et puis je ris de sa remarque sur les flamands roses tribal. En fin de compte je suis sur qu'il pourrait rendre ça joli. Mais je lui fais confiance. Mon tatouage n'aura rien de ridicule ou autre.

- Ouais... je vais plus réussir à viser le cul des éléphants avec mes piqûres si je ne dors pas un peu.

Je lui souris et me lève avant d'aller ouvrir la porte de sa caravane.

- Merci Nath'... j'ai hâte de voir tes flamands roses tribal.

Je repars ensuite affronter le froid et me rend rapidement vers ma caravane. Le temps de donner à manger à Kit Kat qui me fait la fête et je pars m'effondrer dans mon lit épuisé. Je crois que ma tête venait à peine de toucher l'oreille que je m'étais déjà endormi.

made by black arrow
Contenu sponsorisé


Message
Sujet : Re: We need to talk... [ft. Bel']   
Publié :

 Sujets similaires
-
» Bill Clinton : Talk is Money (al konprann se piyay!)
» How to talk with me.
» Blabla Dodo / Sleep Talk
» Mandat kont Aristide - No DYOL to talk!
» 05 - I need to talk ♥ Saphira

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAVE YOU SEEN THE CLOWN ? :: Noah's ark circus comes to town :: behind the scenes-