:: Noah's ark circus comes to town :: behind the scenes :: Try to no fall
[Bizutage] Des noms d'oiseaux exotiques // Elke, Alyelle, ?
♦ I'm in the dark ♦
avatar
AVATAR : Gaia Weiss
PSEUDO : Pourpre
CREDITS :
TICKETS : 272
MEMBRE : 17/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : [Bizutage] Des noms d'oiseaux exotiques // Elke, Alyelle, ?   
Publié : Ven 22 Déc - 13:40


Des noms d'oiseaux exotiques
Un début de samedi assez classique pour Elke; elle était partie faire son petit tour hors de l’enceinte du cirque pour se rafraîchir la tête et les idées, assez tôt pour ne croiser personne comme à son habitude, et revenait sereinement s’enfermer dans ses quartiers pour sûrement le reste de la journée. Le ciel ne montrait qu’un soleil pâle peinant à gagner sa place au sommet de sa trajectoire. L’air était frais, mais pas mordant, tout juste bon à dissuader les plus faibles du coin ; l’atmosphère était en somme sereine, et de timides spectres de condensation sortaient régulièrement de la bouche de la jeune norvégienne en suivant le rythme de sa respiration. C’est ainsi qu’aux alentours de 10h du matin, elle franchi l’entrée du cirque, la tête baissée et le regard sur le chemin de terre tracé par les allers et venues perpétuels du public et de ses camarades. Or ce matin, c’était une foule, une tribu, que dis-je, une colonie ; un trop grand nombre de pieds qui foulèrent ce chemin de terre irrégulier. C’est le bruit et la poussière émis par cet agglomérat de nuisibles qui firent tiquer Elke, manifestement trop tard puisque quelqu’un venait de l’interpeller.

« Elke ! Ne fais pas comme si tu ne m’entendais pas, je sais très bien que tu le fais exprès. Viens ici je te pris, j’ai quelques personnes à te présenter, et plus particulièrement un service à te demander. Elke, je ne le redemanderai pas. »

C’était le directeur du cirque, et il ne pouvait pas plus mal tomber. La jeune femme avait à peine eu le temps de se tourner dans l’idée repartir dans l’autre sens que la voix avait retenti, à une trentaine de mètre d’elle et de son mauvais caractère qui venait d’être réveillé. Malheureusement pour elle, il était impossible d’ignorer les injonctions du directeur, alors elle se tourna à nouveau, et leva la tête. Elle avait arboré le sourire le plus faux et pourtant significatif de sa palette et à l’instant où elle leva les yeux elle aperçut le lot d’enfants qui accompagnaient le directeur et quelques inconnus qui le suivaient les mains dans le dos et le regard hautain. Elle fixa alors quasi immédiatement son interlocuteur avec un regard qui valait mille mots, et laissant transparaître l’immensité de sa crispation soudaine. Si elle avait levé la tête un peu plus tôt et aurait pu le voir sonder l’espace qui l’entourait comme un radar à la recherche d’une personne apte, de préférence, à endosser la mission qu’il avait en tête. Elle aurait aussi pu voir à quel point il fut soulagé, puis amusé de trouver Elke à ce moment précis ; il se félicitait déjà mentalement en prévision de ce qu’il lui réservait.

« Oui monsieur le directeur ? » répondit-elle alors avec une voix dont la fausseté de la tendresse n’avait d’égal que celle de son sourire. Intérieurement, elle maudissait cet individu de tout son être et même plus tandis qu’elle avançait lentement vers le groupe sans manquer de soutenir un peu plus chaque instant son regard assassin.

« - Voici une belle et grande famille de passionnés du spectacle qui souhaite en apprendre un peu plus sur notre compagnie .
- Ça me fait une belle jambe, pensa Elke en saluant hypocritement cette belle et grande famille de passionnés du spectacle.
- Ces personnes et moi aimerions cependant parler de choses d’adultes -
- De choses d’adultes.. ? , se répéta intérieurement la musicienne en jetant un vif regard en coin au groupe d’enfants joufflus aux cheveux gras et ridiculement mal habillés avant de relancer un regard transperçant de rage au directeur. Il n’allait pas oser, tout de même ?
- - et ça me ferait extrêmement plaisir que tu t’occupes de leurs charmants petits bambins pendant ce temps, tu es une des seules ici à parler couramment l’islandais. Je suis certain qu’ils ont une envie folle de visiter le cirque, n’est-ce pas les enfants ? »

Et les enfants acquiescèrent tous en chœur. Il avait osé. Un nombre infini de noms d’oiseaux, tous plus originaux les uns que les autres, parcoururent la tête de la contrebassiste en une fraction de seconde. Elle en connaissait tellement qu’on aurait pu sans souci la croire ornithologue, mais là n’était pas la question. Quel genre d’esprit tordu pouvait concevoir et approuver le fait de laisser des enfants, et il faut insister sur leur jeunesse, à une personne comme Elke. Elle n’était même pas sûre que chez les freaks un esprit aussi retord avait déjà vu le jour. Il rajouta enfin quelques mots avec un air suffisant, comme pour faire cesser les insultes qui défilaient dans la tête de la jeune femme.

« Tout le monde sait que tu adores les enfants, on ne pouvait pas espérer meilleure guide ! »

Maintenant au moins, il était plus que clair qu’il s’agissait d’un coup délibérément bas de la part d’un homme décidément bas. Mais d’un coup, comme un éclair de génie ; une idée traversa l’esprit de la guide désignée volontaire. Son expression s’assouplit, et elle adressa alors un sourire satisfait et un regard narquois au directeur avant de lui répondre d’une voix un peu trop mielleuse.

« Aucun problème monsieur, je m’en occupe. »

Oh, comme elle jubilait intérieurement à l’idée de faire du tort à celui qui venait de gâcher sa journée. De son côté, le gâcheur de journée haussa un sourcil, quelque peu étonné, avant que chaque groupe ne rejoigne son nouveau guide. Elke sourit une dernière fois au directeur avant de se tourner et de faire signes au enfants de la suivre. De même pour leurs parents qui se mirent en marche dans la direction opposée. Après quelques mètres de marche, Elke s’adressa aux enfants en élevant assez la voix pour être certaine que l’autre groupe l’entende.

« Alors les enfants, ça vous tente de jouer avec des couteaux ? »

Elle ne pouvait que trop bien s’imaginer la tête du directeur à ses mots ; elle devina les quelques adultes se tourner vers lui comme pour avoir une confirmation de ce qu’ils venaient d’entendre. Il tenta alors tant bien que mal de les rassurer, tout en maudissant à son tour celle à qui il avait voulu jouer un tour ; ça lui apprendra. Finalement, la satisfaction d’Elke passa vite quand elle se rendit compte que les gamins la suivaient toujours. Quelle barbe, elle savait en plus très bien qu’ils avaient intérêt à s’amuser, il en allait de l’amélioration des conditions de vie du groupe, et donc d’elle en particulier ; et il était vrai qu’elle n’aurait pas dit non à des draps tout neufs ou à de nouvelles cordes pour son instrument. Elle regardait alors autour d’elle tout en marchant vers une destination encore inconnue autant des enfants que d’elle.
Il y avait 5 gosses en tout. Le premier était court sur pattes et rondouillard ; il affichait une ridicule coupe au bol et portait une chemise à carreaux sous des bretelles d’un mauvais goût certain et d’une inutilité frappante. Elle le surnomma Augustus. Le deuxième était un petit de type morveux, cheveux gras devant les yeux, la morve au nez, justement, et des oreilles si décollées qu’il aurait pu s’envoler au moindre coup de vent ; lui c’était Marvin. Ensuite, deux jumelles impossible à différencier, Mathilde et Gunhilde, portaient des robes roses, des chaussettes montantes jusqu’aux genoux et avaient de longs cheveux blonds qui devaient manquer de balayer le chemin après leur passage. Gunnar, le dernier et de loin le préféré d’Elke, ne parlait pas et restait à l’arrière du peloton.

Le cortège digne d’un remake bas budget de Charlie et la Chocolaterie s’enfonça alors peu à peu dans l’enceinte du cirque. En tête, la norvégienne était décidément tout sauf à l’aise avec les enfants ; à chaque fois que l’un d’eux s’aventurait à poser une question, certes stupide la plupart du temps, elle se contentait de le repousser d’un revers de main avec un petit sifflement dédaigneux. Il lui fallait vite leur trouver quelque chose à faire. Les couteaux pas question, les animaux quant à eux n’avaient rien fait pour mériter une visites des garnements, l’exhibitionniste serait une idée très drôle si les enjeux avaient été différents, quoi que ? En tout cas elle avait l’embarras du choix. Et là, second éclair de lucidité ; Elke repensa à cette fille qui était arrivée à peu près en même temps qu’elle au cirque. Comment s’appelait-elle déjà ? Aly si ses souvenirs étaient bons, ou quelque chose dans le genre. Quoi qu’il en était, elle serait sans aucun doute plus à même de s’occuper de ces fortunate sons qui devenaient plus insupportables à chaque instant.

C’est ainsi que Blanche Neige et ses 5 nains s’empressèrent d’aller trouver la personne en question. C’est au bout de cinq longues minutes qui parurent une éternité à tourner prestement en rond dans tout le cirque et à ignorer du mieux possible les enfants qu’Elke aperçu les cheveux roux de la danseuse en haut d’un mât, en train de faire des tours et toutes sortes d’autres choses dont la guide n’avait pas grand-chose à faire. Elle rigola intérieurement quelques instants en se disant qu’il y a quelques siècles les gens comme Aly étaient attachés à ce genre de mâts, mais eux ne faisaient généralement pas long feu, enfin si, enfin elle se comprenait. Après s’être félicitée pour cette blague, elle l’interpella donc nonchalamment dans l’espoir de pouvoir lui refourguer les morveux dont elle avait la charge.


« Eh, toi là haut, la rouq- mauvaise idée - Euh.. Aly ! Le directeur voudrait que tu t’occupes de ces merveilleux enfants. »


Décidément, et elle avait beau se forcer, un compliment sur ces marmots ne pouvait tout simplement pas sonner juste dans sa bouche.
Codage par Libella sur Graphiorum
https://soundcloud.com/user-888789919
♦ Everybody begins there ♦
avatar
AVATAR : Allina Kovalento
PSEUDO : Cactus
CREDITS :
TICKETS : 711
MEMBRE : 17/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: [Bizutage] Des noms d'oiseaux exotiques // Elke, Alyelle, ?   
Publié : Ven 29 Déc - 23:35


Des noms d'oiseaux exotiques

Je m'étais levée bien avant le soleil. Fidèle à son habitude, le sommeil m'avait quitté sans que je lui aie demandé et n'avait jamais voulu revenir. L'insomnie, ils appellent. Mon médecin voulait que je prenne des capsules qui attacheraient le sommeil à moi le temps d'une nuit. Il a dit que si je ne les prenais pas, ma santé mentale pourrait en prendre un coup. Mais je crois que c'est lui qui était un peu fou, voire que j'allais forcer le sommeil pour la simple raison que j'en avais besoin.
Et puis, le fait que je me lève tôt me laisse un avantage. Je peux me poser chaque matin et admirer le lever du soleil. L'observer peindre le ciel de ses jolies couleurs. Un magnifique tableau que jamais je me lasserai de regarder. Cependant, ce matin-là, il avait manqué de peinture. Seules quelques tâches de bleu apparaissaient par-ci, par là entre les nuages.
La température avait timidement augmenté, juste assez pour ne pas me congeler vivante, mais pas assez pour être agréable. Comme chaque matin, je m'entraînais. Comme chaque matin, je prenais le même chemin pour traverser le labyrinthe de caravanes. Comme chaque matin, je marchais ayant comme compagnie que le chant des oiseaux. Comme chaque matin, j'étais seul.
J'ai assez rapidement regretté mon choix d'exercices. Le mât était une très mauvaise idée. Il était froid, non carrément gelé. Je devais garder toute ma concentration pour ne pas enlever mes mains et mes pieds du mat. Chacune de mes pensées était concentrée sur les engelures qui recouvraient certainement sa peau.
Je commençais à développer une certaine haine pour le mât. Sachant que je n'étais pas le plus habile, à cet instant, j'avais l'air d'une pauvre petite débutante. Je ne savais plus où prendre appui. Mes mouvements ne sont plus du tout souples. Tous mes muscles étaient raides comme des barres de fer. Tous mes muscles se contractaient pour me soutenir et m'empêcher de glisse. Puisque, pour m'aider à le détester, le mât ne possède aucune prise pour se rattraper. Alors, à moins d'avoir une très bonne étoile, tu t'écrases comme une crêpe contre le sol. Et j'essayais à tout prix d'éviter cette fin.
La voix d’une femme me tira de mes pensées et me fit perdre toute ma concentration. J’avais passé à un cheveu de m'étaler face première au sol et avais osé espérer que tout le monde n'y avait vu que du feu. Cependant, à voir l’expression rieuse d’Elke, c’était clairement raté.
-Félicitations! Maintenant qui a l’air plus débutante que débutante? m’avais-je marmonné
Je descendis rapidement du mât, mettre des mitaines chaudes et des souliers pour réchauffer mes pauvres petits pieds était mon but premier. Puis, je rejoignis Elke et sa petite ribambelle d'enfants qui faisaient des pieds et des mains pour avoir l'attention de la musicienne. Ils étaient tous mignons avec leurs yeux curieux et leurs joues bombées à croquer, de vrais petits anges descendus du ciel.
-Tu disais? J’ai pas trop entendu…

Codage par Libella sur Graphiorum



Tout le monde peut voler, il suffit de trouver ses ailes

♦ I'm in the dark ♦
avatar
AVATAR : Gaia Weiss
PSEUDO : Pourpre
CREDITS :
TICKETS : 272
MEMBRE : 17/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: [Bizutage] Des noms d'oiseaux exotiques // Elke, Alyelle, ?   
Publié : Mar 2 Jan - 15:58


Des noms d'oiseaux exotiques
En temps normal, Elke se serait ouvertement moquée d’Aly et de sa presque chute, qui était tout de même à mourir de rire. La rouquine avait l’air d’être une gentille, il n’y avait presque aucune chance qu’elle refuse de s’occuper de ces calamités ambulantes. En réprimant son rire, Elke répéta donc ce qu’elle venait de lui dire.


« Le directeur veut que tu t’occupes de ces gamins, et il t’a demandé toi exclusivement. Il voudrait que tu te rattrapes.. »


Quelle somptueuse idée ! Rien de telle que provoquer la culpabilité pour être sûr que les gens fassent bien ce qu’on leur demande. Maintenant c’était certain, elle allait pouvoir passer une journée finalement tranquille, bien qu’elle eût été très mal entamée ; elle s’en réjouissait et affichait donc un large sourire qui tranchait complètement avec ce qu’elle venait de dire à la pseudo-accrobate.


Or, la musicienne repensa à la chute à laquelle elle venait d’assister, et cette fois-ci, elle ne put pas s’empêcher de lâcher un court rire sonore, avant de le canaliser à nouveau. Puis, elle se dit que si Aly ne s’était pas rattrapée de justesse, elle n’aurait pas été aussi en forme, et aurait même pu y passer, et ce n’était certainement pas un spectacle que les enfants auraient apprécié, bien au contraire, et sur qui serait retombée la faute ? Elke Knutsson, évidemment. Quelle idée aussi de s’entraîner à plusieurs mètres de hauteur sans aucune protection ni sécurité ? D’autant plus sur un exercice qu’elle n’avait vraiment pas l’air de maîtriser.


« Décidément, ils embauchent n’importe qui ici » pensa Elke.


Rester courtoise.. Sinon elle ne ferait pas ce qu’elle lui demandait.. A la place de se moquer d’elle, la jeune norvégienne lui donna un conseil, non sans un ton acerbe et condescendant.


« La prochaine fois, attache toi, ou au moins met un tapis par terre. Faudra pas compter sur moi pour transporter ton cadavre. »


Oups. Cadavre n’était pas forcément un mot très judicieux à employer devant des enfants, surtout qu’ils devaient bien s’imaginer la scène maintenant. Tant pis, ce satané directeur ne pourra s’en prendre qu’à lui.
Codage par Libella sur Graphiorum
https://soundcloud.com/user-888789919
♦ Everybody begins there ♦
avatar
AVATAR : Allina Kovalento
PSEUDO : Cactus
CREDITS :
TICKETS : 711
MEMBRE : 17/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: [Bizutage] Des noms d'oiseaux exotiques // Elke, Alyelle, ?   
Publié : Mer 24 Jan - 1:08


Des noms d'oiseaux exotiques

Quoi?! Qu'avais-je fait de mal? Mon cerveau fonctionnait à cent miles à l'heure. Je cherchais ce que j'avais fait de travers. Pourtant, je pensais faire comme il fallait… Je ne comprenais clairement pas et me mordais les doigts intérieurement de ne pas savoir de quoi elle parlait. À ce moment-là, on devait pouvoir lire l'incompréhension sur mon visage. 
J'avais l'impression qu'Elke savait quelque chose, son sourire semblait clairement me dire qu'elle savait ce que moi, je ne savais pas. Était-ce si pire pour que le directeur daigne venir me le dire en personne? Pour qu'il préfère relayer la tâche à quelqu'un d'autre?
La question me torturait l'esprit. Cependant, une chose était sûre, j'allais réparer ma faute. J'allais m'occuper de ses enfants, j'allais me rattraper. Je détournai mon attention pour observer les enfants. Ils étaient cinq en tout. Trois garçons, deux qui jouait à se courir après et le troisième qui se cachait dans l'ombre de la contrebassiste. Il avait les mains les mains derrière le dos et se tenait droit attendant je-ne-sais-quoi. Pour conclure le groupe, des jumelles, habillées comme des jolies petites princesses, faisaient des jeux de mains. 
J'essayai de ne pas tiquer à son « conseil ». C'était l'une de ces phrases à l'apparence gentille, mais qu'au fond cachait clairement une insulte. Je n'allais certainement pas m'attacher! Question que mon harnais entrave mes mouvements et que je tombe pour vrai. C'est légèrement contre-productif comme idée… Et puis pour récupérer mon cadavre, eh bien, je ne sais pas qui s'en occuperait. Mais je ne crois pas qu'ils l'appelleraient, elle.
-Je ne crois pas que tu sois la personne désignée pour transporter mon cadavre, si cadavre il va y avoir. C'est rare que quelqu'un tombe et meurt, le plus grave qui peut arriver, c'est de se casser un membre. Peut-être que tu ne peux pas comprendre, puisque tu travailles dans ta caravane, mais j'ai besoin du danger pour bien faire mon travail. L'adrénaline est le meilleur des outils. Tout est question de mental, si je mets des tapis, je vais savoir qu'il y a quelque chose pour me rattraper. Alors, je ne serai pas au summum de ma force. Et il est encore moins probable que je m'attache... 
"Non, mais quelle idée..." chuchota-t-elle pour elle-même. 
Oups... J'y suis peut-être allée un peu trop fort. En même temps, c'est elle qui a commencé. Je devais changer de sujet vite vite vite. Je sortis la première chose qui m'est passée par la tête. 
-Sinon ça va bien ? 
Je lui souris gentiment tandis que je me mettais une gifle mentale.

Codage par Libella sur Graphiorum



Tout le monde peut voler, il suffit de trouver ses ailes

♦ Master circus ♦
avatar
TICKETS : 249
MEMBRE : 27/06/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: [Bizutage] Des noms d'oiseaux exotiques // Elke, Alyelle, ?   
Publié : Lun 5 Mar - 10:09

Bizutage
Des noms d'oiseaux exotiques

C’est alors qu’un apprenti clown, faisant la roue pour entrer dans la tente d’entrainement, apparu sous les yeux des enfants. Tous furent émerveillés et attirés par les couleurs que portait ce jeune clown maigrichon et rieur. Bien maquillé et bien habillé, il arriva à proximité des enfants pour leur faire des petites sculptures avec des ballons, attirant ainsi leur attention.

Après un instant magique en compagnie de ce clown farceur, il leur demanda s’ils voulaient le suivre, pour avoir des bonbons. Et c’est avec enthousiasme qu’ils répondirent en cœur, un grand oui ! Alors, chaque enfant avec son petit ballon coloré et sculpté en une bestiole étrange, ils suivirent le clown qui marchait de façon grotesque, hors de la tente d’entrainement.

http://haveyouseentheclown.forumactif.org
♦ Everybody begins there ♦
avatar
AVATAR : Allina Kovalento
PSEUDO : Cactus
CREDITS :
TICKETS : 711
MEMBRE : 17/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: [Bizutage] Des noms d'oiseaux exotiques // Elke, Alyelle, ?   
Publié : Ven 9 Mar - 3:36


Des noms d'oiseaux exotiques

Quelque chose manquait. Je n'arrivais pas à trouver quoi. Comme quelque chose que plus tu y penses moins tu sais. J'avais l'impression de louper un truc. Je regardai aux alentours cherchant des yeux le problème. Un indice de ce qui pourrait bien manquer.  
Pourtant, le tableau était bien normal. La tente d'entraînement était animée de conversationd et l'on pouvait voir plusieurs artistes faire leur numéro. C'est lorsque je regardai autour de nous que je vis ce qui manquait...  
LES ENFANTS AVAIENT DISPARU!
Il ne manquait plus que ça. Au bord de la panique, je secouai Elke en lui criant ma constatation. Après l'avoir prise pour un prunier et l'avoir toute dépeignée, je me mis à marcher en rond autour de la jeune femme marmonnant toute seule.  
-Il va me tuer. Je vais mourir. Où sont-ils! Ils ne peuvent pas être bien loin. Mais, bien sûr qu'ils peuvent être loin! Le cirque est grand... Trop grand pour cinq enfants abandonnés.  
Je m'arrêtai un instant avant de me remettre à tourner de l'autre côté continuant mon manège.
- Je ne sais même pas leurs noms, comment je vais faire pour les chercher. Il va dire quoi quand il va apprendre que je les ai perdus... Je devrais commencer à faire ma valise. Il va me renvoyer, c'est aussi clair que de l'eau de roche. C'est fini. Ma carrière est terminée. Je vais devoir faire mes adieux...  
Je fixai Elke un instant. À deux, on pourra, peut-être, passer le cirque au peigne fin. Oui! À deux, on finira sûrement par les retrouver. Il le fallait. Pauvres enfants, ils sont seuls dans une place inconnue. Ils doivent avoir tellement peur.  
Je m'approchai d'elle et pris sa main dans la mienne. Elle était mon dernier espoir.  
-S'il te plaît, aide-moi Elke! Tu es ma seule chance. Je ferai tout ce que tu veux, absolument tout! Mais aide-moi à chercher les enfants...
Je clignais des yeux en faisant la moue qui faisait craquer mon père lorsque j'étais plus jeune en priant pour que cela fonctionne...

Codage par Libella sur Graphiorum



Tout le monde peut voler, il suffit de trouver ses ailes

♦ I'm in the dark ♦
avatar
AVATAR : Gaia Weiss
PSEUDO : Pourpre
CREDITS :
TICKETS : 272
MEMBRE : 17/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: [Bizutage] Des noms d'oiseaux exotiques // Elke, Alyelle, ?   
Publié : Mar 13 Mar - 22:42


Des noms d'oiseaux exotiques
C’est qu’elle parlait beaucoup, la rouquine. Et puis si c’était pour débiter ce genre de bêtises, c’était trop pour qu’Elke l’écoute, alors naturellement, elle ne l’écoutait pas. Aly parlait donc, visiblement dans le vide, pendant que la contrebassiste lui tournait la tête en toisant du regard les autres artistes présents sous la tente. Il y avait d’autres acrobates, visiblement plus talentueux, puisque ces derniers arrivaient à se maintenir en l’air avec un minimum de grâce. Quoi d’autre.. ? Des jongleurs, manipulant des objets pas forcément létaux à l’état neuf, mais ici très certainement au vu des nombreuses maladies et autres infections qu’ils avaient l’air de véhiculer. Il y avait aussi un clown qui passait, on ne sait pas bien pourquoi. Enfin c’est un clown, leur existence même relevait du mystère pour Elke, qui n’avait jamais réussi à en trouver un drôle. Elle, croisait les bras, pour bien souligner son ennui déjà très apparent. Dieu qu’elle parlait beaucoup cette rouquine, il faudrait qu’elle songe à respirer avant qu’elle fasse une crise d’hypoxie en voulant trop se justifier.


Après avoir attendu la fin du monologue de « l’acrobate », Elke décroisa les bras pour s’étirer de tout son long en baillant. Et puis, comme possédée par le Sheitan, Aly secoua Elke comme un prunier qui demandait tout sauf ça. Mais, trop surprise pour se débattre, elle se laissa faire, à son grand regret. Elle captait de temps à autres des bribes du discours décidément trop fourni et très rapide d’Aly. « Tuer.. Mourir.. Enfants.. » En voilà, une perspective alléchante. Cela ne semblait cependant pas être l’avis d’Aly qui quant à elle ne pouvait pas cesser de tournicoter autour de la musicienne, et cela commençait à sérieusement l’agacer. Elle était à deux minuscules doigts de lui mettre un claque bien méritée derrière les oreilles quand elle capta les mots qu’elle préférait entendre par dessus tout : « Je ferais tout ce que tu veux ». Cela changeait la donne, comme son visage le laissait aisément présumer. Un large sourire presque machiavélique avait pris la place de la mine renfrognée de bulldog en colère qu’elle avait l’habitude d’afficher tandis qu’elle essayait de deviner quel était le problème.


Un coup d’œil rapide autour d’elle fut suffisant à Elke pour qu’elle devine que les marmots avaient disparus. Non pas que cela lui déplaisait, mais il fallait avouer que maintenant Aly avait une dette envers Elke, et sa piètre prestation de ce matin mise à part, il fallait avouer que la compositrice avait au fond d’elle une certaine envie de revoir son minois. Même si elle avait assez de mal à l’assumer. Bien qu’il y avait bien sujet à digresser, la viking mélomane sorti de la tente sans un mot, en ne lâchant qu’un soupir et un regard dédaigneux.


Elle pris une grande inspiration en bombant le torse. Puis, de manière presque chirurgicale, elle plaça ses index et majeurs aux coins de sa bouche. Enfin, elle relâcha tout l’air accumulé dans ses poumons dans un sifflement à arracher les tympans. Quelques secondes après, un silence pesant tomba sur tout le cirque. Chaque conversation, chaque répétition, chaque bruit s’était arrêté pour laisser s’installer un mesclun d’étonnement, de peur et d’agacement. En somme une magnifique fenêtre d’action pour passer une annonce. Et c’est donc ce qu’Elke fit en hurlant à plein poumons.


« Que celui qui détient les cinq démons courts dur pattes nous les rende rapidement s’il tient un temps soit peu à continuer de faire ce qu’il fait ici. Cordialement. »


Alors, elle plaça ses mains dans ses poches en se retournant vers Aly. Elle haussa un sourcil, satisfaite, en soutenant son regard.
Codage par Libella sur Graphiorum
https://soundcloud.com/user-888789919
♦ Master circus ♦
avatar
TICKETS : 249
MEMBRE : 27/06/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: [Bizutage] Des noms d'oiseaux exotiques // Elke, Alyelle, ?   
Publié : Mar 3 Avr - 7:54

Bizutage
Des noms d'oiseaux exotiques

Accroupis devant un stand de bonbons et autres sucreries, le joyeux clown apprentis offrit à ces bambins, la friandise de leur choix. Tous ou presque, optèrent pour une barba papa aux couleurs presque irréelles. Des sourires naissants sur leurs visages, le clown fut bien aise de recevoir des câlins en guise de remerciement.

Il entendit le sifflement, et l’annonce qui fut faite au loin : « Que celui qui détient les cinq démons courts sur pattes nous les rende rapidement s’il tient un tant soit peu à continuer de faire ce qu’il fait ici. Cordialement. » Le clown savait parfaitement que cette annonce lui était adressée, suite au menu spectacle qu’il venait d’exercer sur les dits enfants. À aucun moment, il n’avait été agi avec de mauvaises intentions. Il s’était simplement trouvé un public qui adhérait parfaitement au type de spectacle qu’il offrait. Mais s’il savait une chose, c’est qu’il n’en avait pas la garde officielle. Ayant été témoin de l’annonce faite du directeur à la contrebassiste qui n’en avait rien à cirer, il voulut simplement lui rendre service et que la mission soit menée à bien pour conquérir le cœur des enfants de ces potentiels investisseurs.

C’est en faisant des roulades puis en prenant certains des enfants sur ses épaules pendant qu’ils dégustaient leur butin sucré, que l’apprenti clown aux allures encore douteuses, ramena les enfants vers l’endroit où il les avait trouvé. Bien qu’ils manifestaient leur envie de rester avec lui, celui-ci leur fit comprendre que c’était avec la dame blonde qu’ils devaient rester, puisque c’était elle qui était responsable d’eux. Sous-entendu flagrant, qu’il était parfaitement au courant de sa mission… !

http://haveyouseentheclown.forumactif.org
♦ I'm in the dark ♦
avatar
AVATAR : Gaia Weiss
PSEUDO : Pourpre
CREDITS :
TICKETS : 272
MEMBRE : 17/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: [Bizutage] Des noms d'oiseaux exotiques // Elke, Alyelle, ?   
Publié : Jeu 31 Mai - 0:51


Des noms d'oiseaux exotiques
Le brouhaha permanent témoin de effervescence perpétuelle du cirque s’était soudainement arrêté juste après qu’Elke n’ait sifflé ; un peu plus qu’une simple coïncidence à en juger par les quelques regards étonnés qui se tournèrent vers la jeune norvégienne. Naturellement et avec toute la douceur qu’on lui connaît, elle lança un regard noir à chaque personne s’étant retournée pour la zieuter. A ce moment là, le clown kidnappeur n’avait pas encore fait son apparition. Elke ferma les yeux et baissa la tête en soupirant longuement. Elle commençait intérieurement à douter de son plan, enfin à sa manière. Un furtif coup d’œil lui rendit l’entièreté de sa confiance en elle, très peu ébranlée quand même. Alertée par une nuisance sonore un peu plus aiguë que le fond qui s’était réinstallé aussi vite qu’il s’est tût, elle avait fini par repérer la bande de marmots. Ils étaient accompagnés d’une sorte de guignol au visage recouvert de peinture et d’un gros nez rouge en mousse. Certes, ils étaient dans un cirque et croiser des clowns était fatalement une chose impossible à éviter, mais il était tout de même 11 heures du matin. Les quelques semaines depuis lesquelles la musicienne était arrivée ne lui avait visiblement pas suffit à comprendre le besoin de certains « artistes » - car rares étaient les clowns qu’elle portait en estime – à vivre dans leur costume de scène. Enfin, le plus important était d’avoir réussi à remettre la main sur ces petits gosses de riches.


Elke pivota sur ses talons en direction d’Aly en lui adressant un regard presque.. sadique.


« Tout ce que je veux, absolument tout ? »


Comme elle jubilait ! Elle commençait à se demander ce qu’elle pourrait bien tirer de la rouquine, et quelques idées qui traversèrent son esprit rendaient le regard qu’elle lui avait lancé d’autant plus pertinent. Malheureusement, son flot de pensées fût interrompu par l’arrivée du petit cortège. Ils étaient tous souriants, des étoiles pleins les yeux et des papillons dans le ventre ; quelle horreur. Tant de joie de vivre concentrée au même endroit c’était trop, il fallait compenser. De cette manière, Elke tira presque instinctivement une tête de trois pieds de long, avant que les enfants de fassent de même quand leur hôte bariolé leur annonça qu’ils devaient rester avec les deux femmes. Voilà qui était mieux.


Les enfants retrouvés et matés, elle secoua brusquement son bras gauche pour pouvoir distinguer les aiguilles de sa montre. Elle réprima spontanément le rire qui vint quand elle vit les enfants se protéger en la voyant remuer son bras, fière d’elle. Avec toutes ces péripéties, 11 heures étaient passées d’un bon quart d’heure, et la contrebassiste commençait vraiment à se demander si le cirque était si grand que cela.
Codage par Libella sur Graphiorum
https://soundcloud.com/user-888789919
Contenu sponsorisé


Message
Sujet : Re: [Bizutage] Des noms d'oiseaux exotiques // Elke, Alyelle, ?   
Publié :

 Sujets similaires
-
» Persée ('Aime bien les prénoms des héros)
» Bizutage intelligent.
» Quel accueil de la part des oiseaux! (libre)
» Les oiseaux
» disparition des oiseaux!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAVE YOU SEEN THE CLOWN ? :: Noah's ark circus comes to town :: behind the scenes :: Try to no fall-