:: What's happening elsewhere ? :: somewhere in the past
Will you be my Penpal? Max & Dan
♦ I'm who I'm ♦
avatar
AVATAR : James McAvoy
PSEUDO : Lil's
CREDITS : vava : Moi-même
TICKETS : 3304
MEMBRE : 14/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Will you be my Penpal? Max & Dan   
Publié : Sam 17 Fév - 10:00

Will you be my Penpal ?
Maximilian Fleming & Daniel Hammerstein



Portland, 24 juin 2016
Cher Daniel,

Pour en revenir à ma mésaventure, je ne suis pas sorti le soir où je t'ai écrit. Natasha et Eskil sont venus passer la nuit avec moi et ils ont compris comme ça que leur blague était allée trop loin. Même si finalement, c'était assez marrant de partager cette soirée en leur compagnie. On a essayé de construire un château de sable. C'était assez compliqué puisqu'on ne voulait pas trop mouiller le sable et qu'on n'avait pas vraiment d'espace dans ma caravane pour bouger et se positionner correctement à trois autour de l'ébauche de château. À la fin ça ressemblait plus à un igloo qui s'était effondré et qui avait été décoré de coquillages géants. J'ai pris quelques photos de la soirée, je pourrai te montrer le résultat quand on se verra.
J'aurais pu t'en parler dans ma lettre précédente mais je l'avais posté et c'est comme ça que je suis tombé sur mes amis qui m'ont proposé de me tenir compagnie plutôt que de me laisser sortir. Je ne sais pas s'ils essayaient de me protéger, en m'empêchant de passer la nuit avec un énième inconnu, ou s'ils avaient vraiment pensé à faire ça.

Au final, j'ai finalement mieux apprécié la blague. Mais je reste quand même convaincu que ce n'était pas nécessaire de me laisser vivre avec pendant une bonne semaine. Heureusement Eskil a tenu parole et il a tout nettoyé le lendemain. Quand je suis revenu, il ne restait que le palmier, un coquillage et un petit mot disant que ces deux éléments seraient parfait pour donner un peu de vie à mon habitation.
C'est vrai que c'est assez vide, maintenant que je regarde ça de plus près. Je passe peu de temps à l'intérieur alors je n'ai jamais vraiment ressenti le besoin de décorer. La plante qu'Eskil m'a laissé est sympa mais plutôt encombrante. Je ne crois pas que je vais la garder. Quoi que, je ne sais pas si j'aurais le coeur de le donner alors que c'est mon ami qui me l'a offert. Certes en me faisant une blague de mauvais goût, mais ça reste un cadeau quand même. J'ai envie de l'appeler George. Ok, maintenant, c'est mort, je ne peux plus m'en séparer. Mais est-ce ma faute ? Je viens de le regarder et j'ai soudainement eu envie de lui donner un petit nom. En plus, Natasha lui a mis des lunettes de soleil dessus.

Oui, je m'attache à une plante, et alors ? Je l'assume parfaitement !

Sinon pour le pole-danse, j'attends avec impatience ces magnifiques leggings dont tu parles ! Même si je sens que la honte sera au rendez-vous, je suis prêt à sacrifier mon honneur pour le faire. Je pense que ça peut être drôle. Et je me dis que je pourrais faire honte à Natasha, comme ça ce sera une vengeance parfaite pour la blague qu'elle m'a faite. Faudrait que je pousse Eskil à nous accompagner, histoire qu'il subisse un peu aussi.

En tout cas, je te dis félicitations pour toutes ces propositions de conférences et de mises en scène ! Tu mérites cette attention. Avec tout ce que tu me racontes, j'ai de plus en plus envie de voir tes spectacles et d'être mis en scène par toi. Vraiment, je vais finir par venir au cirque te retrouver et emporter Natasha avec moi. Il faut absolument que je vous ai tous les deux à mes côtés, sinon ça marchera pas.

Je reprends cette lettre quelques jours après. Natasha m'a coupé en plein milieu pour me dire un truc qui m'a un peu laissé sur le cul pour être honnête. Je savais que tout allait bien dans sa vie de couple mais je ne pensais pas qu'elle allait se marier si rapidement. Je suis incapable de te dire depuis quand elle est avec lui. Pour moi, le temps est passé tellement vite que j'ai l'impression qu'ils se sont rencontrés le mois dernier. Je suis perdu. Bon je suis très content pour elle. Elle semble si heureuse. Par contre, elle m'embarque dans son shopping et je sais pas si je suis le meilleur pour donner mon avis.
Tu n'imagines pas la difficulté de la tâche quand il est question de robe de mariée !
Elles sont toutes pareilles ! C'est un peu le jeu des sept différences en version hardcore puisqu'en fait y a qu'une seule différence et c'est un tout petit truc de rien du tout. Ou alors c'était peut-être le champagne qui a fini par me monter à la tête à force. Car oui, on a eu droit à une bouteille, ou deux, pendant les essayages. Un point positif à accompagner son amie qui se marie. En tout cas, la robe qu'elle a fini par choisir lui allait comme un gant. Elle était vraiment superbe. Et j'avoue que sur le coup, j'ai eu un pincement au coeur. Comme si j'étais son grand-frère et que je voyais ma petite soeur partir se marier avec un homme et m'abandonner. C'était vraiment étrange comme sensation. J'en ai pas parlé pour ne pas tâcher son bonheur. Elle est vraiment trop aux anges pour que je l'embête avec mes bêtises.

Mais je vais être totalement honnête avec toi. J'ai comme un mauvais pressentiment. Tu sais, le genre de sensation qui te prend aux tripes et refuse de te laisser tranquille tant que ça ne s'est pas réalisé pour de vrai ? Et bien, je suis persuadé que Natasha va quitter le cirque. Son futur mari ne bosse pas dans l'univers du cirque. Elle l'a rencontré dans une autre ville et depuis elle le fréquente, il vient de temps en temps mais il est souvent pris par le boulot. Je pense qu'elle va le suivre. Elle va m'abandonner. Et déjà qu'un cirque qui passe son temps à bouger en Amérique semble compromettre sa relation avec cet homme, je me vois mal lui proposer d'aller au Noah Ark.
Je te jure, avec le mariage, je ne vois pas comment ça pourrait se passer autrement et je vais être encore plus honnête, je ne sais pas si j'arriverai à me remettre de cette perte. Je suis tellement bien avec Natasha. Le boulot me semble si parfait et si simple en sa compagnie. Comment pourrais-je retrouver une partenaire aussi géniale ? En plus, elle accepte tout de moi, mes gaffes et mes idioties. C'est pas tout le jour qu'on trouve quelqu'un qui nous accepte pour ce qu'on est vraiment. En tant que roi des maladroits, je sais que je tape sur le système de plus d'une personne.

Désolé. Je pensais que cette lettre serait plus joyeuse. Mais avec ce qui se passe, je me sens perdu et un peu angoissé de ce que l'avenir me réserve. Je sais pourtant que Natasha ne fait pas tout dans mon show et que beaucoup pourrait faire l'étoile de mer à sa place. Mais j'ai totalement confiance en elle et c'est réciproque. En plus, c'est ma meilleure amie. Ça fait 6 ans qu'on se connaît mais j'ai l'impression que ça fait bien plus. On a tout de suite accroché. C'était un coup de foudre de l'amitié, comme avec toi. Et là, je me rends compte que, même si j'ai adoré nos lettres, ta présence me manque. J'ai l'impression d'avoir loupé tellement de choses que j'aurais pu partager avec toi. C'est horrible... Cette lettre devient de pire en pire alors je vais m'arrêter là.
Promis, je te donne des nouvelles rapidement et j'essaye de me calmer un peu d'ici là.

Maximilian Fleming, un homme à la mer.

PS: "Being alone with your feelings is the worst because you have nowhere to run. They're here, dancing in you mind and all you can do is handle". Ça résume bien mon état actuel.






Never give up ~
Life is a circus ring with some moments more spectacular than others. (Janusc Korczak) ©️endlesslove.

     
♦ I'm in the dark ♦
avatar
AVATAR : Ben Whishaw
CREDITS : Le Grand Khan
TICKETS : 220
MEMBRE : 10/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Will you be my Penpal? Max & Dan   
Publié : Lun 19 Fév - 19:28

Will you be my Penpal?

Max & Dan


Londres, 1 juillet 2016

Cher Max,

CONNEXION !!! J’étais entrain de prendre ma plume pour t’écrire quand j’ai reçu un sms m’indiquant que ta dernière lettre m’attendait ! Même de part et d’autre de l’atlantique, les liens familiaux sont les plus forts !

Je ne pouvais pas attendre avant de t’écrire parce que j’avais peur que cette missive ne t’atteigne pas à temps, mais de toute façon avec notre chance elle arrivera le 10 ou même trois mois trop tard ! Tant pis, je te le dis quand même : Bienvenue dans le cercle des trentenaires petit frère ! Que d’émotions, j’ai l’impression que tu étais encore un petit garçon hier (je ne t’ai pas connu petit mais c’est une licence poétique alors fais comme si tu me croyais) ! J’espère que ton anniversaire s’est bien passé et que Natasha et Eskil t’ont préparé une fête avec beaucoup d’alcool, de cadeaux, de surprises et pas du tout de sable ! Je ne te vois pas être le genre de type à se morfondre sur le vieillissement donc j’espère que ton anniversaire sera joyeux !

Tu as beaucoup trop de chances d’avoir pu choisir sa robe de mariée avec Natasha !!!! J’adorerais faire ça avec une amie aussi mais elles sont toutes beaucoup trop folles pour se marier un jour ! Tant pis, je n’aurais qu’à porter moi-même une robe le jour de mon mariage (et je vais arrêter maintenant sinon je sens que je vais planifier le Grand jour comme un adolescent) !

Félicitations à elle en tout cas ! Quant à toi, j’espère que tu vas mieux depuis la fin de ta lettre mais je crois comprendre ce que tu ressens. Je ne pourrais pas m’empêcher d’avoir peur de perdre quelqu’un comme elle si j’étais à ta place mais tu ne penses pas que si ça devait arriver elle te le dirait immédiatement ? Et je sais qu’on a parfois raison de suivre son instinct mais personnellement mon instinct me dit que je suis gravement malade une fois par semaine et pour l’instant il ne m’est jamais rien arrivé ! Je crois que l’on confond souvent inquiétude et instinct alors ne te fais pas trop de bile ! C’est une artiste et même si elle aime son fiancé, elle aime aussi son métier… et si lui l’aime vraiment il ne la retirera pas de son univers. Evidemment je ne suis pas à sa place mais je ne crois pas pouvoir un jour sacrifier ma carrière et mes amis par amour…

J’hésite à te dire autre chose Max, parce que c’est ton anniversaire et que je ne veux pas gâcher la fête mais si ça peut te donner un soupçon de réconfort…. Peut-être qu’il faudrait envisager tes numéros sans elles pour ne pas tomber de haut si (et je dis bien si) un jour ça arrive. C’est mon côté pessimiste qui parle alors ne l’écoute pas trop mais je considère qu’il vaut mieux être prêt à tous. Tu dis que tu n’envisages pas de travailler sans elle et après tout ce que tu m’as dit sur votre relation, je comprends qu’elle soit ton âme sœur artistique mais je sais aussi que si on tombe amoureux une fois, on peut tomber amoureux plusieurs fois tout au long de sa vie. Je ne crois pas aux histoires d’amour éternelle : imagine Roméo et Juliette en couple, ils auraient rompu au bout de deux mois ! Bon, c’est un très mauvais exemple étant donné que vous n’êtes pas Roméo et Juliette mais ce que j’essaye de dire sans y arriver Max, c’est que même si ça arrivait, je sui persuadé que tu retrouverais quelqu’un ! Par ailleurs, j’espère que tu te précipiterais au Noah dans ce cas, hors de question que tu restes dans ton coin à pleurer ! De toute façon il n’y qu’ici que tu pourrais retrouver une ou un partenaire aussi bien qu’elle !
Je reste tout de même persuadé que ça n’arrivera pas avant longtemps alors essaye de ne pas te prendre la tête avec ça et profite de ton anniversaire pour te changer les idées !

De mon côté ça va, je suis submergé par le travail mais je ne m’en plains pas. J’ai également décidé que puisque je suis en Angleterre, je devrais profiter de mes prochains congés pour aller rendre visite à mes parents : ils habitent près de Bristol et ils me tueront s’ils apprennent que j’étais dans la Mère Patrie et que je ne suis pas venu les voir ! Il faut bien que j’entretienne la flamme familiale en dehors des appels pour les anniversaires ou pour le nouvel an… et puis c’est juste un mauvais moment à passer, si je me débrouille bien je pourrais même partir plus tôt si je parviens à me disputer avec eux ! Dis comme ça, ça n’annonce rien d’amusant mais l’habitude rend la chose absurde et l’absurde me fait rire !

Désolé, cette lettre sera plus courte que d’habitude mais comme je l’ai déjà précisé j’ai une montagne de boulot et de toute façon je n’ai plus grand-chose à te dire alors autant la fermer ! Bon anniversaire petit frère,

Daniel « te bile pas » Hammerstein

Ps : “Everything ends and it's always sad, but everything begins again, too. And that's always happy. Be happy.”


DEV NERD GIRL



+ Mon coeur s'ouvre à ta voix
by northern lights .




♦ I'm who I'm ♦
avatar
AVATAR : James McAvoy
PSEUDO : Lil's
CREDITS : vava : Moi-même
TICKETS : 3304
MEMBRE : 14/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Will you be my Penpal? Max & Dan   
Publié : Lun 19 Fév - 22:19

Will you be my Penpal ?
Maximilian Fleming & Daniel Hammerstein



Seattle, 19 décembre 2016
Cher Daniel,

Je crois que cette lettre sera la dernière. Loin de moi l'idée de tout arrêter par simple coup de tête. Oh non. J'ai bien réfléchi à la situation et je dois avouer que je ne vois pas de meilleure solution. C'est aussi pour cette raison que cette lettre a mis autant de temps avant de voir le jour. Je ne voulais pas me hâter. Après tout, j'ai trente ans maintenant, je me dois d'être sage et d'arrêter de foncer tête baissée. Oui, j'ose écrire ça alors qu'un vulgaire flamant rose en plastique me regarde. J'avoue que ça dénote assez avec le froid qui sévit en ce moment. Bon j’exagère, on est très loin de l'hiver qui attend nos chers amis dans la grande série Game of Thrones. Je ne sais pas si tu regardes, mais je me suis senti obligé de le faire pour comprendre les conversations de mes collègues. Je ne peux pas dire que j'aime ou que je n'aime pas. La saison 3 avait un final impressionnant, presque épique vu les derniers épisodes. Par contre, la suite m'a pas tant emballé. J'ai du mal avec les trucs un peu trop violents je crois. Et puis, tu peux pas t'accrocher à un personnage, y a toujours plus de chances pour qu'il crève que pour qu'il puisse survivre. C'est assez triste de ne pas pouvoir être sûr qu'on pourra accompagner son chouchou jusqu'à la fin.
Oui, je m'égare. Je te fais attendre alors que je viens de t'annoncer quelque chose de dramatique. Mais ce n'est pas une fin en soi. Enfin ça marquera la fin de notre ère épistolaire mais ça va marquer le début d'une nouvelle ère ! Laquelle, me diras-tu ? Et bien je vais de ce pas t'éclairer en t'expliquant depuis le début ce qui s'est passé entre ma lettre précédente, l'arrivée de la tienne et cette lettre.

Natasha est mariée depuis un moment maintenant. C'est passé tellement vite. La fête a été épique (oui j'utilise beaucoup ce mot en ce moment, faut que j'arrête). À côté, mon anniversaire faisait pâle figure, même si on l'a bien arrosé avec mes amis. Ils m'ont tous bien fait comprendre que j'avais rejoint le clan des vieux sages. Je ne savais pas si je devais être content ou non alors j'ai fini par boire pour fêter ça. Autant prendre les choses du bon côté !
Mais je pense que celle qui a le plus profité c'était Natasha. Avec tout ce qu'elle devait planifier, elle avait envie de se rattraper le jour J et de fêter jusqu'au bout ce bel amour avec son mari. Tout ça pour dire, qu'elle n'était plus trop présente au cirque avec les préparatifs puis le voyage pour la lune de miel. J'ai du finir par me trouver une autre partenaire. J'avoue que je n'accroche pas du tout. Seulement j'ai peur que ce soit en partie parce qu'elle prend la place de mon amie. Même si à la base, j'ai jamais vraiment pu bien m'entendre avec cette personne. Oh, après sur scène, tout se passe très bien. Tant qu'elle ne parle pas, ça me va. Elle est un peu la commère du cirque et j'avoue que je n'apprécie pas vraiment entendre des choses sur mes collègues dans leur dos. Je préfère me faire ma propre opinion plutôt que d'écouter des rumeurs et autres commérages idiots. Mais bon, si je veux pouvoir faire des duos, je me dois d'avoir une partenaire sur qui compter. Ça me permet d'essayer bien plus de choses.

J'avais envie d'écrire une ligne de "A" comme pour faire un cri de frustration. Mais j'ai fini par abandonner l'idée car j'avais peur que tu commences par ce paragraphe en voyant la lettre unique, écrite en majuscule et multipliée suffisamment de fois pour créer une ligne parfaite. Je ne pense pas que ce soit une bonne idée de commencer par le milieu. Par contre, si j'avais envie de faire ça, c'est parce que je n'arrive pas à trouver les mots pour continuer. Je ne sais pas comment enchaîner alors je vais y aller telle une brute de décoffrage et tant pis si ça n'a pas vraiment de connexion comme dans une oeuvre littéraire.

Donc voilà où j'en étais dans ma vie, suivant tes conseils en tentant avec quelqu'un d'autre et en évitant de surcharger Natasha de boulot avec tout ce qu'elle avait déjà de son côté. Mais comme tu l'as compris ce n'était pas une très grande réussite. Et lorsque le mois dernier, Natasha, qui venait de rentrer de sa lune de miel, m'a annoncé qu'elle comptait faire une pause dans son boulot, j'ai compris qu'il était temps de changer d'air aussi. Elle semble avoir pris du recul lors de son voyage avec son mari. Et elle a dit qu'elle voulait profiter de son amour à fond au début, tant que la magie était encore là et qu'elle reviendrait plus tard. Elle m'a même promis de venir dans le cirque où je serai.
Donc tu as sans doute compris le truc, je vais quitter ce cirque et aller trouver une place ailleurs. Et je sais déjà où mes pas vont me guider. Oui, à tes côtés au Noah Ark Circus. Je crois que c'est le choix qui me parait le plus logique après tout ce temps. Cela fait des années que tu m'en parles, que j'ai envie de le rejoindre, et comme Natasha arrête, elle qui était ma seule attache au cirque où je suis actuellement, il me semble qu'il est grand temps de céder à la tentation. Alors cher grand-frère, j'espère que tu es prêt à m’accueillir les bras grands ouverts ! Attends toi à recevoir cette montagne de cadeaux qui s'est accumulée au fil des années. Il était temps que je m'en débarrasse, ça prend une certaine place dans ma petite caravane. Je sais même pas ce qui est le pire entre mon flamant rose, George le palmier à lunettes de soleil et tes cadeaux éparpillés un peu partout dans mes placards. Dès que j'en ouvre ça, je tombe sur un cadeau. Moi et l'organisation ça fait deux, mais tu auras amplement le temps de le constater quand on sera collègues.

Par contre, je te le dis maintenant, je ne vais pas venir tout de suite. J'ai décidé de voyager un peu, de perfectionner mon art et de montrer que je mérite une place au sein du Noah Ark. J'ai encore cette maudite impression de ne pas avoir le niveau pour venir. C'est frustrant. Je ne veux pas venir avec cette sensation en moi. J'ai besoin d'être confiant, de savoir que je mérite d'être là. Alors je vais prendre quelques mois, pour moi, et je vais revenir en force. J'essayerai de te dire quand je risque de venir. Même si le jour où tu entendras parler d'un nouveau lanceur de couteaux qui doit arriver, il y a de grandes chances pour que ce soit moi.

Oh et si tu m'envoies une réponse à ma lettre, je te promets de t'en écrire une dernière que je t'apporterai moi-même à mon arrivée au cirque. Je me dis que ce serait la meilleure façon de clôturer notre aventure épistolaire et de démarrer la prochaine. Car crois-moi, il est hors de question qu'on se quitte. Même si Natasha arrête, je vais garder contact avec elle. Alors pas question de te perdre. En plus, avec tout ça, je vais m'éloigner d'elle pour me rapprocher de toi. C'est finalement une bonne chose. J'ai passé de belles années en sa compagnie et il est grand temps que je vienne profiter de ta compagnie pour créer de merveilleux souvenirs qui ne seront pas gravés sur du papier cette fois mais dans nos coeurs.
C'était l'instant poésie rapide par Maximilian Fleming.

Bon, je crois avoir tout dit. J'ai parlé du mariage de Natasha et de sa décision, puis de la mienne. J'ai donc rempli mon objectif pour cette lettre. Ah non, dernière petite chose, ta lettre est arrivée un peu en retard mais ce n'est pas grave. J'ai pu en profiter pleinement comme dernier cadeau. C'est quand même beau de finir sur ça après un anniversaire bien arrosé. Je crois que même si elle était arrivée le jour même, j'aurai pas eu le temps d'en profiter vraiment. Mes amis m'ont tellement traîné partout pour fêter mes trente ans que j'ai pas eu une minute à moi. Je regrette presque de ne pas avoir pu les fêter avec toi. Mais je me dis que le jour où on va se retrouver et où on va s'offrir tous nos cadeaux, ce sera comme si on rattraper toutes les fêtes qu'on a pu manquer et ce sera encore mieux. On pourra même revivre notre aventure à travers ces cadeaux lorsqu'on racontera quelques anecdotes bien idiotes !
Ah il me tarde d'être le jour de nos retrouvailles ! Je sens que ça va être magique !

En attendant, j'ai un voyage à planifier et des entraînements à prévoir pour m'améliorer et devenir digne de te rejoindre. J'ai envie de pouvoir te dire "Vas-y fais-toi plaisir, j'ai le niveau pour faire tout ce que ton cerveau te proposera" et non avoir à te décevoir en te refusant une idée car je ne pourrais jamais la réaliser. Donc crois-moi, le jour où je serai face à toi, tu pourras t'en donner à coeur joie si tu acceptes encore de t'occuper de mes spectacles.

Sur ce, je te dis à très bientôt, car oui, même si quelques mois nous séparent, ça va arriver très vite. Le temps passe à une vitesse folle quand on est bien occupé.
Dans tous les cas, je te souhaite bien du bonheur dans ton boulot, tes amitiés, tes amours, tes plans cul, bref tout ce que tu peux vouloir !

Maximilian Fleming, futur collègue de son grand-frère adoré

PS: "Be fearless in the pursuit of what sets your soul on fire". Ce sera ma peut-être ma dernière citation dans une lettre mais elle me semble parfaite pour bien démarrer mon nouvel avenir !

PS2
: Je crois bien que c'est la lettre la plus longue que j'ai pu écrire jusqu'ici !






Never give up ~
Life is a circus ring with some moments more spectacular than others. (Janusc Korczak) ©️endlesslove.

     
♦ I'm in the dark ♦
avatar
AVATAR : Ben Whishaw
CREDITS : Le Grand Khan
TICKETS : 220
MEMBRE : 10/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Will you be my Penpal? Max & Dan   
Publié : Mar 20 Fév - 0:53

Will you be my Penpal?

Max & Dan


Reykjavik, juin 2017, je ne sais pas exactement quand


Max… je dois absolument te parler…. Je ne sais pas quand tu arrives et je ne voulais pas te répondre avant de te voir mais je dois briser ma promesse parce que… je sors... Je viens de... Je crois qu’il vaudrait mieux que je me calme, j’ai le cœur qui bat à 100 à l’heure. Ne fais pas gaffe aux paillettes.

Je reprends cette lettre quelques heures après ce que tu viens de lire (en fait on est la nuit et je n’arrive pas à dormir) et j’hésite à en démarrer une autre mais j’ai l’impression que ces quelques mots et ces ratures pourront mieux qu’un résumé, t’expliquer ce qui vient de m’arriver. Mes mots m’ont rarement manqué quand je t’écrivais pourtant… doivent-ils me faire défaut pour cette dernière fois ? Je vais essayer de parler d’autre chose.
J’étais fou de joie en lisant que tu arrivais. Je suis désolé que tu ne puisses pas venir accompagné de Natasha, mais je suis persuadé que ce n’est que partie remise. Encore une fois tu m’as fait peur en commençant par annoncer que tu n’allais plus m’écrire mais je commence à m’habituer. Evidemment je t’attends avec impatience et je serais ravi de te revoir Max. Pour ma part je coule des jours paisibles ici.

Jusqu’à il y a une semaine. Pardonne-moi mon ton dramatique et ne t’inquiète pas, il s’agit simplement d’un malaise passager dû à… une rencontre. Je ne deviens pas fou. Du moins je l’espère.

Il y a une semaine j’ai perdu toute inspiration. Je ne parle pas de mes mises en scènes, je n’ai jamais de problèmes avec ça. J’ai perdu l’inspiration pour tous le reste. J’ai fini un roman et… je n’avais plus rien. Plus d’idées dans mes carnets que j’avais envie d’exploiter. Rien. Le néant, le vide. Ça m’a mis dans un état pas possible et pendant une semaine je ne suis presque pas sorti de ma caravane à part pour le travail. Et puis hier soir j’ai sorti tout l’alcool que j’avais et j’ai tout bu. Ça sonne vraiment nul dit comme ça mais je n’ai pas vraiment honte, parfois ça fait du bien de se bourrer la gueule seul et j’étais trop mal pour partager ça avec quelqu’un. Je me suis mis minable et ce matin j’étais aussi mal que si une gare m’était passée dessus évidemment, alors j’ai décidé d’aller faire un tour histoire d’aller un peu mieux et de me changer les idées. Il faisait beau. Je suis sorti. J’ai marché.

Je ne sais même pas pourquoi je suis aussi dramatique alors que toute cette histoire prête plus au rire qu’aux larmes…

Tu te souviens de cette fois ou je t’ai parlé d’un incident à New-York ? Quand je me suis écroulé de rire par terre en lisant une de tes lettres ? Il y a quelques heures j’ai ressenti le même sentiment de perte de contrôle mais… en 10 000 fois plus puissant. Et cette fois ci je sais pourquoi.

J’ai marché. Et soudain je riais sans pouvoir m’arrêter et sans savoir pourquoi. L’instant d’avant j’avais la gueule de bois et j’étais découragé et une seconde après j’avais mal aux côtes tellement je riais. J’étais devant une tente que je n’avais jamais vu chez les Freaks. Je suis entré comme poussé par… je ne sais pas… le destin ? La vache je me sens tellement con de dire ça ! Putain je sais pas… je DEVAIS entrer dans cette tente !

Il y avait quelqu’un dedans, celui qui me faisait perdre les pédales c’était lui. Et pourtant tu l’aurais vu Max ! Un bébé ! Je ne sais même pas quel âge il avait, je ne connais pas son vrai nom mais il devait être bien plus jeune que nous ! A vrai dire j’ai un peu de mal à me souvenir de lui parce que quand je l’ai vu, la seule pensée qui m’a traversé l’esprit c’est, et je me cite de souvenir : « C’est un Ange ». Tu ne peux pas savoir à quel point je me sens con en l’écrivant. Je ne sais pas si j’aurais la force de t’envoyer cette lettre, ce sera surement un ramassis de n’importe quoi mais au point ou j’en suis… Si j’essayais de raisonner tout ça j’expliquerais cette rencontre étrange par le fait qu’elle s’est produite dans le quartier des Freaks et que ce type se fait appeler « Ecstasy » … et je présume que c’est une sorte d’aura m’affectant particulièrement qui m’a fait grimper aux rideaux… J’étais… plus euphorique que je ne l’avais jamais été en le voyant. Comme si tous mes soucis allaient soudain être réglés par son existence. Si les coups de foudres existaient je suppose que c’est ce que j’ai ressenti en le voyant et pourtant… maintenant qu’il n’est plus là c’est comme si tout ce qui s’était passé était faux. Un mouvement, un regard… ce n’était pas de la fascination c’était une obsession. Pendant une heure il a été le centre de mon univers contre ma raison et mon esprit. Et bordel de merde Max, j’étais peut-être sous anesthésie mais sortir de la et me réveiller était… terrifiant. Tu comprends peut-être mieux mes premiers mots.

Je ne sais même plus ce qui s’est passé exactement quand j’étais avec lui. Je crois qu’on s’est embrassé et… je suis sorti recouvert d’huile à paillettes (ce qui donne un certain cachet à cette lettre).

Ce qui me fait peur c’est que je ne perds jamais autant les pédales, même quand je suis saoul. Je n’ai pas grand-chose pour moi mais je suis indépendant et personne ne me dit quoi faire et quoi penser. Jusqu’à ce matin et ce garçon.

Il y’a quelque part dans l’endroit ou je me sens le mieux au monde et ou je t’attends avec impatience, un garçon qui a le pouvoir de me faire perdre la tête. J’ai dit dans une de mes lettres que je ne pensais pas pouvoir être attiré par quelqu’un juste pour son physique parce que je me pensais trop intelligent pour ça : hors de question de coucher avec n’importe qui ! Ouais… je suis vraiment un crétin. Parce que soit j’avais tort et la réalité vient de me balancer un coup de poing en pleine tronche, soit j’avais raison. C’est pour ça que j’ai peur Max, je ne me considère pas comme assez sensible à l’hypnose pour que ce que je vienne de vivre ne soit dû qu’à une aura ou à un pouvoir que je ne peux pas comprendre. Je crois en une forme de « magie » mais c’est une magie de la raison et rien ni personne ne saurait me faire perdre la tête à ce point si ce n’était pas pour une bonne raison.

Dois-je y retourner comme je l’ai promis dans un instant de faiblesse ? Ecstasy était clairement habitué à voir ce genre de réactions. Je ne suis qu’un « disciple » parmi les autres.

La raison m’impose de l’éviter. Mais La raison n’a rien à voir avec ce que je ressens.

Je ne sais pas et je commence à avoir mal à la tête. J’ai besoin de toi Max, viens s’il te plait.  Pour la première fois je te demande d’abandonner ce que tu es en train de faire et de venir me prendre dans tes bras pour me réconforter. Tu as mille fois, dix mille fois le niveau pour être ici. Je voudrais te donner tes cadeaux moi aussi, je voudrais voir Georges et ton flamant rose, je voudrais discuter de Games of Thrones avec toi, je voudrais te montrer les mises en scènes que j’ai créé en pensant à toi, je voudrais te parler et t’écouter me dire que ce n’était rien, que ce n’était qu’un rêve, qu’il vaut mieux en rire.

Daniel


Ps : J’ai retrouvé l’inspiration.


DEV NERD GIRL



+ Mon coeur s'ouvre à ta voix
by northern lights .




Contenu sponsorisé


Message
Sujet : Re: Will you be my Penpal? Max & Dan   
Publié :

Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Kim Hee Ji ☆ Sulli/Choi Jin Ri ☆ Denial ☆ Libre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAVE YOU SEEN THE CLOWN ? :: What's happening elsewhere ? :: somewhere in the past-