:: Noah's ark circus comes to town :: behind the scenes :: Shelter animals
Boys just wanna have fun ♦ Poponou /-18ans\
♦ Prisoner of the past ♦
avatar
CREDITS : Bephou d'amour
TICKETS : 1567
MEMBRE : 05/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Boys just wanna have fun ♦ Poponou /-18ans   
Publié : Sam 18 Nov - 17:50

Boys just wanna have fun
Apollo & Luka

Je caresse doucement le pelage blanc du hiboux, un léger sourire aux lèvres. Mon sourire s'aggrandit en voyant la petite bête fermer les yeux de plaisir. Je continue ainsi un moment le laissant se détendre, pour ce que j'ai à faire il vaut mieux qu'il soit calme. Je prends alors un petit masque et l'applique doucement sur son bec. Quelques instants suffisent pour qu'il s'endorme sur moi. Je l'allonge alors, commençant à recoudre la vilaine plaie qu'il s'est fait lors de son spectacle, un stupide gamin qui a lancé un objet en l'air et qu'il n'a pu éviter. Mais je ne suis pas là pour juger cet abruti de gamin ou ses parents irresponsables.

Je fais mes points avec application, jetant de temps en temps des coups d'oeil à l'oiseau pour vérifier qu'il ne se réveille pas. On est vendredi soir et je suis là comme un con à soigner un oiseau au lieu de sortir faire la fête. D'habitude je sors avec Apollo. On profite que le show principal est fini, que les artistes n'ont plus besoin de lui et que les animaux sont au repos pour aller faire la fête. Il m'a envoyé un message d'ailleurs pour qu'on sorte. C'était hier et je n'ai pas répondu.

Si j'étais honnête je dirais que je l'évite depuis l'autre jour, depuis cette nuit où on a dérapé. Je n'arrête pas de repenser à cette nuit. La plupart de mes souvenirs me sont revenus. On a pas fait semblant pour mal plus grande honte. Sur le moment je me suis dit que quitte à craquer autant le faire bien. Je suis à moitié d'accord avec mon moi bourré. Quitte à choisir j'aurais préféré qu'il ne craque pas du tout, je ne me retrouverais pas dans cette situation. Une part de moi veut rester avec Apollo, une autre ne cesse de le revoir sous moi, gémissant de plaisir de façon particulièrement indécente et j'ai du mal à penser à lui en tant qu'ami.

Je termine mon dernier point et applique une pommade sur la plaie, moitié pour cicatriser moitié pour l'écoeurer et lui passer l'envie d'y toucher. Je fais ensuite un bandage par dessus, espérant qu'il tienne puis finalement je me lève pour la porter à sa cage.

C'est là, en relevant les yeux, que je le vois entrer dans ma tente. C'est la dernière personne que j'ai envie de voir en ce moment. Apollo...

Je soupire et installe l'animal dans sa cage. Je parle alors sans même me retourner.

- Je ne peux pas sortir ce soir. J'ai du boulot comme tu vois.

En fait j'ai terminé, ce hibou était mon dernier patient pour ce soir. Mais je ne me sens pas encore capable de le voir pour le moment.

made by black arrow


Dernière édition par Luka Sanchez le Jeu 7 Déc - 18:17, édité 1 fois
♦ I'm in the dark ♦
avatar
AVATAR : Mika
PSEUDO : Lustucru
CREDITS : Edward Khan
TICKETS : 4073
MEMBRE : 29/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Boys just wanna have fun ♦ Poponou /-18ans\   
Publié : Lun 20 Nov - 21:48





Boys just wanna have fun // Luka Sanchez
“L'aventure ce n'est pas de dire "toujours" mais de dire "tout de suite".”

Je regarde mon téléphone. Et j'ai le sourire parce que je viens de recevoir un texto de mon petit frère adoré qui me rappelle qu'il m'aime fort, que je lui manque et surtout que tout va bien. Et dans tout va bien je sais qu'il inclus ce qui pourrait être de pire : le réveil du monstre. Enfin si nous étions dans un conte pour enfant. Puisqu'en réalité, l'homme auquel je pense n'est qu'un homme, dans le coma, par ma faute, et qui m'en voudra certainement à mort pour lui avoir fait perdre tant d'années de sa vie. Pourtant je n'ai jamais voulu ça. Comment aurais-je pu lui faire ça volontairement, à lui.

Je viens de lui répondre, un message court pour lui rappeler à quel point je l'aime moi aussi et à quel point il me manque, et ça m'a vraiment fait du bien d'avoir enfin des nouvelles. Je retourne sur ma messagerie, je n'ai pas beaucoup de conversations, mais celle qui se trouve être en deuxième position, c'est les messages qu'on s'échangent avec Luka. Enfin que je lui échange plutôt, puisque depuis quelques jours il n'y réponds plus. Je peux même mettre une date très précise sur ce silence radio. Depuis qu'on a couché ensemble. Ni plus ni moins. Le dernier en date c'était pour lui proposer de sortir, et finalement n'ayant pas eu de réponse j'étais parti tout seul. Pas que ça me dérange, mais le manque de réponse m'avait conforté dans l'idée qu'il me fuyait.

Tu coup, ce soir, je retarderais un peu ma sortie, de toute façon, je pensais plutôt trouver quelqu'un du cirque, je n'ai pas envie d'aller en ville, et j'ai même une préférence pour quelqu'un que je connais. Cela me laisse du choix, mais il ne faudrait pas que personne ne soit disponible. Sinon je serais forcé d'aller chercher de la compagnie ailleurs. Et j'avoue que la journée m'a épuisé. Les chevaux étaient ultra excités et j'ai dû prendre deux ou trois coups. Du coup je pensais aller le voir, comprendre pourquoi il est tant distant, même si je pense savoir et surtout trouver un moyen que ça cesse.

Je me rapproche de sa tente de travail et lorsque j'y entre il est en train de rentrer un petit hibou blanc dans une cage. Il semble endormit, il vient visiblement de pratiquer un soin sur lui plus lourd qu'une simple piqûre. L'animal n'a pas l'air réveillé, on dirait un tas de plume qui respire. Je souris, j'aime beaucoup les animaux. Et les oiseaux ne font pas exceptions. Avant que je n'ai pu dire un mot, mon ami 'qui en est toujours un mais on dirait pas comme ça' m'informe qu'il croule sous le travail et qu'il ne compte pas sortir ce soir. Je m’efforce de ne pas rire, il ne faudrait pas qu'en plus je le vexe dans son orgueil.

« Qui a parlé de sortir. Mon message tenait pour hier, et j'ai bien compris que ça te bottait pas plus que ça »

Je lui souris alors que je me rapproche des petites cages dans lesquelles il garde les animaux qui ont besoin de repos. Il n'a que ce pensionnaire pour le moment, j'attrape du bout des doigts une plumes qui s'était décrochée de l'oiseau et voletait vers le sol. C'est tout doux, ça doit être agréable de caresser un animal à plumes. Je décide de garder celle qui vient de s'échapper et que j'ai sauvé d'une chut relativement longue puis je regarde Luka. Ce dernier est retourné à son bureau pour mimer le tri de papier. En effet quel dur travail que de vérifier pour la cinquième fois que tout est en ordre et bien à sa place.

Je le rejoindre puisqu'il ne fait apparemment plus attention à moi. Désolé mais si tu compte m'ignorer pour que je me lasse et que je parte, tu es tombé sur plus têtu que toi. Je pose mes mains à plat sur le bois dur et m'arrange pour que nos regards se croisent. Je n'en démordrais pas et je ne compte pas partir avant que la situation n'est évoluée. Ça ne va certainement pas l'amuser, mais son absence depuis quelque jours ne m'amuse pas non plus. Je m'étais promis de ne pas lui poser de questions qui fâchent, mais je n'étais pas sensé savoir qu'il ne voudrait même plus répondre à de simples textos, alors maintenant, désolé mais il va falloir que ça change. Pour notre amitié. Je ne veux pas l'effrayer davantage, mais puisque la douceur ne marche pas avec lui, il me faut tenter autre chose. Avec toute la bienveillance dont je peux faire preuve cependant.

« Luka, qu'est-ce qui te fais peur. »

code by Chocolate cookie




~Tah Dah !!~  
It's getting harder and harder to bear, Once the crowd goes home and there's no one left to listen... Tah dah @ ALASKA.
♦ Prisoner of the past ♦
avatar
CREDITS : Bephou d'amour
TICKETS : 1567
MEMBRE : 05/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Boys just wanna have fun ♦ Poponou /-18ans\   
Publié : Jeu 23 Nov - 16:13

Boys just wanna have fun
Apollo & Luka

J'espère qu'il va s'en aller et vite. Je n'ai pas envie de le voir rester là, à essayer de me convaincre de sortir et de reprendre notre amitié comme si de rien n'était. Je n'en ai pas la force pour le moment et j'aimerais qu'il le comprenne.

« Qui a parlé de sortir. Mon message tenait pour hier, et j'ai bien compris que ça te bottait pas plus que ça »

Je soupire et retourne à mon bureau. Je trifouille quelques papiers, histoire de m'occuper un petit peu et de lui faire comprendre que je suis occupé pour ce soir. Bon ok le texto s'était hier, j'avais oublié. Mais il est quand même là ce soir à venir me voir. Je sens qu'il va m'engueuler et bien comme il faut parce que je le fuis en ce moment. Il joue en ce moment avec une plume du petit hibou qui lui a échappé mais je sens que ça ne va pas tarder.

Alors je l'ignore, espérant qu'il finira par partir. Mais c'était sans compter sur le fait que c'est une tête de mule. Au lieu de se barrer cet abruti se rapproche de moi.


« Luka, qu'est-ce qui te fais peur. »


Je soupire et me laisse aller contre le dossier de mon fauteuil. Je plante mon regard dans le sien. Il ne me laissera pas tranquille. Je le connais. Il a cette tête, celle qu'il a quand il a quelque chose en tête et qu'il ne veut pas le lâcher. Ma seule solution pour m'en sortir c'est de lui donner ce qu'il veut et qu'on ait cette discussion dont je ne veux absolument pas.

- Je n'ai pas peur, qu'est ce qui te fait dire ça?

Question rhétorique, je connais parfaitement la réponse. C'est parce que je le fuis depuis cette fameuse nuit là. Il s'interroge. Il ne peut pas me laisser simplement tenter d'encaisser ce qui s'est passé, même si pour ça je dois prendre un peu mes distances avec lui.

Je soupire, me passant une main dans les cheveux. Comment faire pour qu'il se décide enfin à me lâcher avec cette histoire?

- Ecoute... j'ai besoin de temps pour oublier tout ça. Quand je pense à toi je revois ce.. ce qu'on a fait cette nuit là...

Nos corps en sueurs se frottant lascivement l'un contre l'autre... nos gémissements de plaisir... la douceur de sa peau contre la mienne... sa saveur un peu salé sous mes baisers... Non je n'arrive pas à me sortir tout ça de l'esprit et faire comme si tout était normal.

- Tu ne peux pas me laisser un peu de temps pour digérer les choses? Tu ne peux pas faire ça en tant qu'ami?

Je le regarde doucement, presque suppliant. Je n'ai pas peur. Ou peut être si un peu. Peur qu'il ne comprenne pas, qu'il continue à me rentrer dedans au lieu de me laisser un peu de temps. Peur de le perdre lui et son amitié à force.
made by black arrow
♦ I'm in the dark ♦
avatar
AVATAR : Mika
PSEUDO : Lustucru
CREDITS : Edward Khan
TICKETS : 4073
MEMBRE : 29/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Boys just wanna have fun ♦ Poponou /-18ans\   
Publié : Jeu 23 Nov - 17:18





Boys just wanna have fun // Luka Sanchez
“L'aventure ce n'est pas de dire "toujours" mais de dire "tout de suite".”

J'ai l'impression d'être retombé au rang de connaissance. Le même que j'avais les première fois où nous nous sommes parlé dans le cadre du travail. Quand il ne donnait pas de réponse à mes proposition de sortir. Quand il gardait cet air professionnel pendant que nous soignons l'un des lipizzan du cirque. Sauf que dans la situation présente c'est pire parce que je le sais maintenant capable de joie et d'amitié. Et qu'il ne veut pour le moment plus mes les montrer. C'est assez frustrant en fait. Pas décevant, ou de quoi faire mal, mais j'ai l'impression que c'est de ma faute, alors qu'on en était venu à la conclusion que notre écart ne devait rien changer entre nous. Et pourtant le voilà enfermé sous sa tente, me demandant de le laisser seul. Frustrant.

Il n'a pas peur mon cul. Dans ce cas c'est juste le plus gros enculé que la Terre porte à l'heure actuelle. Il se moque de moi, ou alors il cache quelque chose. Je ne peux décemment pas m'arrêter à l'idée selon laquelle c'est juste un connard. Parce que je sais que c'est pas le cas. Il ne se serait pas mis dans de tels état l'autre jour si il était vraiment si con. Je sais que cette prise de position est un mécanisme de défense, et je sais qu'il aura beau me répéter que tout va bien je n'en croirais pas un mot. Mais au lieu de ça il me raconte qu'il a besoin de temps. Pour oublier.

Oublier ? Il se souvient alors ? Je croyais qu'il ne se rappelait plus. Il m'avait bien dit ne pas se souvenir de tout non ? Donc ça y est c'est revenu.. En effet ça doit être assez perturbant. Malgré tout ce que j'ai pu dire ou faire pour le rassurer. Je comprends un peu mieux pourquoi il cherchait tant à me fuir, mais en même temps je ne comprends pas pourquoi ça l'empêche de vivre. Au contraire, il aurait tout intérêt à se faire d'autres souvenirs pour oublier ceux là puisqu'il se sent si mal maintenant. Il est mal à l'aise par rapport à moi donc. Enfin à moi cette nuit là. Je ne suis pas bien différent, mais l'alcool et l'excitation embellissent pas mal les gens alors e suppose que dans sa tête c'est aussi comme ça.

Mais est-ce que c'est une raison pour être si froid, il n'a même pas voulu m'en parlé, et s'est contenté de joué au mort pour que je lui foute la paix. Un simple message aurait certainement suffit ! Et maintenant il me le dit comme ça de but en blanc me laissant comme le méchant de cette histoire venu le sortir de son petit confort. Et il appuie bien là où ça fait mal. Heureusement que je n'ai plus mal depuis un moment, et une capacité asse spectaculaire à bâtir des mur protecteur autour de moi. Je devait être portugais dans une autre vie. Je ne vais pas cédé à ce coup de culpabilité qu'il est en train de me donné.

« Je pensais pas que tu te souvenais de tout. Je suis désolé que ça te gêne tant. Et tu comptais me le dire quand, histoire que je ne viennes pas alimenté tes pensée déjà si dérangeantes ? En tant qu'ami tu aurais pu me donner une réponse quand je t'ai proposé de sortir hier aussi. Et par la même me demander simplement de ne pas te déranger. Mais désolé de te le dire, j'ai l'impression que si je te laisse le temps de digérer, ça risque de durer plus longtemps qu'il ne le faudrait. Alors je te redemande simplement, qu'est-ce qui ne va pas avec toi. »

Attention, je risque d'être très compliqué dans les réponses que je vais recevoir. Je ne veux pas de « rien du tout » et encore moins de « alors on arrête là » et tous ses dérivé parce que la ma frustration pourrait rapidement se changer en colère, et je n'ai pas envie de me mettre en colère, je ne suis pas quelqu'un qui aime ça et ça doit faire plus d'un an que je n'ai pas éprouvé de colère envers quelqu'un. Alors pas de jeu avec moi. L'amitié repose sur de la bienveillance pas sa contradiction malsaine.

« Dis moi sincèrement si, si je repars maintenant, j'aurais un jour des nouvelles de toi. »
code by Chocolate cookie




~Tah Dah !!~  
It's getting harder and harder to bear, Once the crowd goes home and there's no one left to listen... Tah dah @ ALASKA.
♦ Prisoner of the past ♦
avatar
CREDITS : Bephou d'amour
TICKETS : 1567
MEMBRE : 05/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Boys just wanna have fun ♦ Poponou /-18ans\   
Publié : Sam 25 Nov - 11:30

Boys just wanna have fun
Apollo & Luka

« Je pensais pas que tu te souvenais de tout. Je suis désolé que ça te gêne tant. Et tu comptais me le dire quand, histoire que je ne viennes pas alimenté tes pensée déjà si dérangeantes ? En tant qu'ami tu aurais pu me donner une réponse quand je t'ai proposé de sortir hier aussi. Et par la même me demander simplement de ne pas te déranger. Mais désolé de te le dire, j'ai l'impression que si je te laisse le temps de digérer, ça risque de durer plus longtemps qu'il ne le faudrait. Alors je te redemande simplement, qu'est-ce qui ne va pas avec toi. »

J'ai envie de m'énerver. Non c'est faux je suis déjà entrain de m'énerver. J'ai juste envie de lui hurler dessus là maintenant. Lui demander ce qu'il aurait bien aimé que je lui dise par sms. "Désolé Apollo je ne veux plus te voir pour le moment, j'aimerais oublier le fait que je t'ai baisé toute la nuit sauf que je n'arrive à penser à rien d'autre quand je te vois" Ca aurait été génial comme sms et il ne serait pas venu là non plus pour m'engueuler. Pas du tout. Il m'aurait très certainement répondu gentiment qu'il comprennait et qu'il allait se faire oublier et tout. C'est vrai c'est ce qu'on s'est dit la première fois, quand moi j'étais malade de ce qu'on avait fait et que lui il s'étirait tout heureux de sa nuit de baise. Et puis il le dit lui même, que je risque de prendre trop de temps à son gout pour digérer tout ça. Et bien désolé mais je ne suis pas comme Monsieur à baiser mes potes sans que ça me fasse mal derrière et que ça me mette mal à l'aise.

« Dis moi sincèrement si, si je repars maintenant, j'aurais un jour des nouvelles de toi. »

Je le regarde surpris par sa remarque. C'est ça qui l'inquiéte? Qu'on ne se voit plus? Je suis là, un peu surpris, un peu peiné qu'il puisse penser une chose pareille. Je pensais qu'il avait compris que son amitié comptait pour moi, que si justement je l'évitais c'était pour réussir à la sauvegarder.

Je me lève doucement et m'approche de lui hésitant. Ma colère s'est envolé et je me sens juste mal qu'il puisse croire une chose pareille sur moi.

- Apo je...

Je craque finalement et le prend doucement dans mes bras pour le serrer contre moi. Je ne veux pas le perdre, il faut qu'il comprenne ça. Je tiens à cette espèce d'abruti et c'est justement pour ça que je vis aussi mal le fait qu'on ait craqué comme ça cette nuit là.

Tout en le gardant contre moi je lui parle doucement, tentant de mettre des mots sur ce que je ressens.

- Je tiens à toi et à notre amitié. Je ne compte pas ne plus jamais te parler ou te voir si c'est ce qui te fait peur.

Et c'est ce que j'ai l'impression qu'il croit. Je peux comprendre qu'il ait eu cette impression après mon silence radio mais ce n'est pas le cas.

- J'ai... j'ai jamais été du genre à avoir des coup d'un soir et à les oublier ensuite. Avant d'arriver au cirque j'avais eu quelques histoires sérieuses avec des mecs, une très sérieuse aussi mais jamais de baise sans lendemain. Je... j'ai commencé quand je suis arrivé ici, parce que je ne voulais plus d'histoire sérieuse. Mais je me suis protégé. Je n'ai jamais fait ça avec des amis ou des personnes que je pourrais voir régulièrement. Je n'aime pas abuser des gens comme ça et l'idée de faire subir ça à un ami me dégouttait alors j'ai toujours évité de le faire.

Il n'y a qu'avec Max mais lui ça a été différent. Lui c'était le premier depuis bien longtemps...

Je soupire, en le gardant dans mes bras. Je pose un léger baiser sur sa joue, pour me faire un peu pardonner peut être mais je doute que ça marche.

- Je sais pas comment gérer ça... c'est tout...
made by black arrow
♦ I'm in the dark ♦
avatar
AVATAR : Mika
PSEUDO : Lustucru
CREDITS : Edward Khan
TICKETS : 4073
MEMBRE : 29/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Boys just wanna have fun ♦ Poponou /-18ans\   
Publié : Sam 25 Nov - 19:11





Boys just wanna have fun // Luka Sanchez
“L'aventure ce n'est pas de dire "toujours" mais de dire "tout de suite".”

Bien sûr que j'ai peur. La peur vient avec l'affection. Il y a quelques années, Luka n'aurait pas pu devenir mon ami. Et plus tôt encore je ne lui aurais certainement pas adressé la parole. Si nous avions couché ensemble j'aurais eu une réactions encore pire que la sienne, et certainement que nous ne nous serions plus jamais vus. Pourtant, aujourd'hui, j'ai recommencé à me sociabiliser. A apprécier les gens sans avoir peur pour ceux que j'aime et sans être le pire égoïste de tous les temps envers tous les autres. Le cirque m'a bien aidé je dois avouer. Des amitiés, des relations simples. Petit à petit, l'idée que tout doit toujours finir mal s'envole. Je suis en sécurité ici, tout simplement.

Je ne pleure pas, il en faut plus que ça pour m'attirer des larmes, mais je suis ému. Je pensais qu'il m'en voudrait, d'ailleurs je pensais qu'il ne voulait déjà plus me compter parmi ses amis. Au fond de moi j'espérais que non, il me l'avais d'ailleurs confirmé l'autre jour, mais ses actes montraient autre chose. Il me rassure autant qu'il m'étonne de ce soudain rapprochement. J'étais vraiment venu avec la pensée qu'il me fuirait définitivement comme la peste et maintenant ses bras me serre suffisamment fort pour m'apaiser. Les tensions que j'avais sentie monter disparaissent comme elle sont arrivées.

Il me raconte un peu la base de ses relations humaines, bien plus saines que les miennes de prime abord. Il avait l'air sérieux avant, je devine que quelque chose est venu briser ça de la pire manière qui soit. Je n'ai pas réellement envie d'en savoir plus, je ne suis pas sûr de pouvoir le supporter, là maintenant tout de suite alors qu'il me serre fort dans ses bras en me prouvant qu'il tient à notre amitié et en m'expliquant qu'il ne sait tout simplement pas quoi faire. Il m'avoue ne pas savoir gérer la situation, alors qu'il ne me lâche toujours pas. Je n'arrive pas à trouver les mots, il a l'air désolé et un peu perdu.

Et moi aussi je suis un peu désolé de le voir dans cet état. Je n'aurais pas dû hausser le ton, et être si tranchant. Mais c'était la seule manière d'obtenir autre chose qu'une fuite ou qu'un autre discourt constitué de « pas maintenant » ou de « laisse moi tranquille ». Et j'ai certainement été maladroit, puisqu'il a dû se justifier en me parlant de lui et de son passé. Et le voilà tentant de se faire pardonner à coup de câlin et de baiser sur la joue. Comme s'il avait besoin d'être pardonné. Je ne lui en voulais pas, j'essayais de comprendre. Maintenant j'ai compris. Il ne m'évite que parce qu'il ne sait pas quoi faire d'autre. Finalement je m'en sors bien.

Je ris doucement, soulagé. Et je lui rend son étreinte en enfouissant ma tête dans son cou. Je ne sais pas si c'est une bonne idée, mais c'est la seule que j'ai. Et puis malgré tout, ça fait du bien. J'avais vraiment peur en fin de compte. Je deviens faible, mais ça ne m'effraie plus autant. Luka n'est pas le premier, j'ai des amis, là où je m'étais promis de ne plus m'en faire. Et j'ai des amis auxquels je tiens. C'est dangereux, mais il vaut mieux vivre en ayant des remords que des regrets, donc je suis heureux aujourd'hui. Et puis si ces mêmes amis couchent avec moi, pourquoi devrais-je m'en plaindre. Autant profiter des bons moments puisqu'il n'y a rien à attendre de personne.

« Je ne sais pas plus que toi comment gérer ça. Mais je sais que si on continue à s'éviter, on risque de briser quelque chose. Ce n'est pas de coucher ensemble qui est dangereux, c'est de penser que c'est grave. »

Je lui ai déjà dit quelque chose de la sorte, mais je ne sais pas, j'ai une impression d'inachevé concernant cette conversation. Peut être le fait qu'il soit contre moi, ou que son odeur me parvienne de manière bien trop enivrante. Ou simplement le fait qu'il soit bel homme, que je sois sensible à ça et que j'ai de bons souvenirs de notre nuit d'ébat. Et que je n'aurais certainement pas refusé s'il m'avait proposé de réitérer. Mais je connais sa règle, et bien qu'elle me paraisse absurde, je ne peux que la respecter comme il a respecté ma dépendance. D'ailleurs en parlant de ça...

« Pas contre, je dis ça pour toi mon cher, mais reste pas collé à moi comme ça, j'ai pas eu ma dose aujourd'hui et je comptais juste passer rapidement. »

Spoiler:
 
code by Chocolate cookie




~Tah Dah !!~  
It's getting harder and harder to bear, Once the crowd goes home and there's no one left to listen... Tah dah @ ALASKA.
♦ Prisoner of the past ♦
avatar
CREDITS : Bephou d'amour
TICKETS : 1567
MEMBRE : 05/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Boys just wanna have fun ♦ Poponou /-18ans\   
Publié : Dim 26 Nov - 11:40

Boys just wanna have fun
Apollo & Luka

Je le sens se blottir davantage contre moi, enfouissant sa tête contre mon cou. Je soupire et le serre un peu plus dans mes bras. Je profite du moment, retrouvant un peu de son amitié, appréciant un peu de tendresse, chose que je n'ai plus vraiment eu depuis longtemps.

« Je ne sais pas plus que toi comment gérer ça. Mais je sais que si on continue à s'éviter, on risque de briser quelque chose. Ce n'est pas de coucher ensemble qui est dangereux, c'est de penser que c'est grave. »

Il n'a pas vraiment tord. Mais je ne sais pas gérer ça comme il le dit si bien, et la fuite était le seul moyen que j'avais trouvé jusqu'à présent. Mais il n'a pas tord. Il va finir par trouver un autre compagnon de sortie et il m'oubliera. On ne se verra plus qu’occasionnellement dans le cadre du travail. Et on aura tout gâcher à cause d'une nuit de sexe. Je ne le veux pas. Je le lui ai dit, je veux garder son amitié, même si pour le moment c'est assez difficile.

« Pas contre, je dis ça pour toi mon cher, mais reste pas collé à moi comme ça, j'ai pas eu ma dose aujourd'hui et je comptais juste passer rapidement. »

Je ris et le lâche, me reculant rapidement. Je n'ai pas vraiment envie de faire la même connerie. Une fois c'était déjà beaucoup trop. Je crois que le plus sage serait qu'il aille régler son problème. Il est passé comme il l'avait prévu et on a pu discuter un peu. Maintenant, je pense qu'il est temps qu'il s'en aille comme il l'avait prévu.

Pourtant une part de moi me dit que ce ne serait pas bien. Il est venu pour qu'on règle notre problème. Je lui ai promis qu'il ne me perdrait pas. Pourtant s'il part maintenant de son côté j'ai peur que ce ne soit ce qu'il va arriver. On va retomber dans la même routine d'avant sa visite. Il va continuer à sortir et je vais continuer à l'éviter.

J'hésite un instant puis me décide à prendre la bonne décision, celle qui est difficile pour moi de prendre. Mais je sais que c'est celle que je dois prendre.

- Et si je venais avec toi? Si on sortait régler ton problème comme avant?

Voilà c'est dit. Je me fais violence pour qu'on retrouve nos habitudes d'autre fois, pour que tout redevienne comme avant et qu'on oublie cette histoire d'une nuit. Qui sait, j'arriverais peut être àme trouver quelqu'un pour m'enlever Apollo de la tête.

- Et puis je n'ai pas envie que tu te jettes sur moi là maintenant.Tu pourrais choquer mon petit hibou.

Je fais un mouvement de la tête vers le petit volatile qui a émerger doucement pendant qu'on discutait et qui nous regarde d'un oeil encore à moitié endormi. Je souris, espérant avoir détendu un peu l'atmosphère en plaisantant.

made by black arrow
♦ I'm in the dark ♦
avatar
AVATAR : Mika
PSEUDO : Lustucru
CREDITS : Edward Khan
TICKETS : 4073
MEMBRE : 29/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Boys just wanna have fun ♦ Poponou /-18ans\   
Publié : Dim 26 Nov - 23:43





Boys just wanna have fun // Luka Sanchez
“L'aventure ce n'est pas de dire "toujours" mais de dire "tout de suite".”

Il était bien temps qu'il me lâche. Je me prépare à repartir, je ne sais pas trop si je dois me montrer familier ou rester distant, j'ai un peu le cul entre deux chaise et je ne sais pas sur quel pied danser, jolie image mentale n'est-ce pas ? Cependant impossible d'esquisser un geste ou de lui annoncer mon départ, il a pris la parole avant moi, et pour m'annoncer qu'il accepte finalement de sortir ce soir pour régler mon problème comme avant. Je ne suis pas sûr de comprendre. Il se permet même une touche d'humour. C'est maladroit, mais drôle. Je ris doucement. Enfin là il me prend de court. Vite, gagnons du temps !

« Il est adorable ce hibou. Tu l'as endormi au gaz non ? Il a l'air totalement amorphe. »

Je souris, vraiment les oiseaux c'est très mignon quand c'est élevé à la main et habitué à l'homme. J'ai entendu des histoires de perruches qui parlaient. C'est très rare et ça n'arrive que lorsqu'elle se sentent réellement à l'aise avec leur propriétaire. On m'a aussi dit qu'il était très compliqué pour les cacatoes et autres perroquet de changer de maître. Qu'ils étaient très fidèles et qu'ils pouvaient même se laisser dépérir si ce dernier venait à disparaître. Vraiment très attendrissant. Je comprends réellement que certaines personnes préfère les volatiles aux chiens ou aux chats. Mais malgré tout c'est pas le même coût. Enfin je dis ça mais quand on aime les chevaux, c'est pas plus pratique. Cher, difficile d'entretien et la place que ça prend. Bref, un lapin c'est bien quoi qu'on en dise. Personnellement je n'ai jamais eu qu'un chien, peut être qu'un jour j'en aurais un autre.

Pile le temps de préparer une phrase de refus correct qui ne le mettra pas à mal ou qui ne pourra pas être interprété comme lui étant directement destiné Après tout si j'avais été préparé pour sortir, je lui aurais dit oui sans hésitation, mais ce soir je n'ai pas très envie d'avoir à me saouler et à coucher avec n'importe qui. Enfin je veux dire, éviter les probabilité certes minces mais tout de même présentent de tomber sur un psychopathe. Et quand mon petit doigt me dit de chercher parmi mes gentilles connaissances, je préfère l'écouter. J'ai appris à me méfier de la malchance avec le temps et les expériences.

« Je pensais pas sortir en fait. Enfin je veux dire du cirque. J'ai pas envie de me saouler ce soir pour... bref, j'allais faire un tour du côté des personnes que j'apprécie. Je sais pas s'il y aura quelqu'un de disponible, mais... Enfin j'espère que si ! Sinon je suis baisé. »

Mais pas dans le bon sens du terme. Je ne veux pas trop pensé à cette possibilité. L'idée même alors que j'ai refusé de sortir avec Luka et donc ruiné les chances restantes de trouver quelqu'un me mettrait trop mal. Pourtant, j'ai l'impression d'avoir pris la bonne décision, même sans cette histoire d'être préparé ou qu'en sais-je. Je pense que Luka cherche à se faire pardonner. Je n'ai pas envie d'avoir un ami qui essaie de trouver un moyen que je le pardonne. D'ailleurs il n'y a rien à pardonner ! Enfin sauf mon entrée fracassante sur son lieu de travail et mon coup de « gueule » à son encontre un peu impulsif.

Et comme lui pour moi je doute qu'il ne veuille que je me fasse pardonner, surtout que ma technique ne lui plairait pas des masses. Je vais pas faire un dessin mais ça concerne un bureau, ou un oreiller, et du sexe. Et la plupart du temps, ça marche. D'ailleurs c'est aussi pour ça que j'évite les filles et que je ne veux surtout pas les vexer. Parce que je ne suis un pied en matière de conversation simple et qui ne finissent pas en tête à queue. Littéralement. Enfin bon maintenant il est temps d'aller embêter n'importe lequel de mes amiants pour pouvoir par la suite me faire pardonner de la meilleure manière qui soit !

« J'aurais aimé passer un peu plus de temps avec toi, ta non présence a fait un terrible vide dans ma soirée hier ! Et pour info, je ne saute sur personne, ce sont les autres qui se jettent sur moi.»

Accompagné d'un sourire et d'un clin d'oeil, moi aussi je sais faire des remarque maladroite mais qui détendent !
code by Chocolate cookie




~Tah Dah !!~  
It's getting harder and harder to bear, Once the crowd goes home and there's no one left to listen... Tah dah @ ALASKA.
♦ Prisoner of the past ♦
avatar
CREDITS : Bephou d'amour
TICKETS : 1567
MEMBRE : 05/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Boys just wanna have fun ♦ Poponou /-18ans\   
Publié : Mer 29 Nov - 16:57

Boys just wanna have fun
Apollo & Luka

« Il est adorable ce hibou. Tu l'as endormi au gaz non ? Il a l'air totalement amorphe. » 

Je me passe distraitement la main dans les cheveux, encore un peu mal à l'aise suite au calin que je viens de lui faire.

- Ouais... il fallait le recoudre.

J'attends sa réponse à ma proposition. Je fais un effort pour lui, pour que ça remarche entre nous et qu'on arrive à redevenir amis comme autrefois. Alors j'espère qu'il va accepter. Je m'angoisse pour rien. Il ne m'a jamais dit non quand je lui ai proposé une sortie. Je ne vois pas pourquoi il le ferait maintenant.

« Je pensais pas sortir en fait. Enfin je veux dire du cirque. J'ai pas envie de me saouler ce soir pour... bref, j'allais faire un tour du côté des personnes que j'apprécie. Je sais pas s'il y aura quelqu'un de disponible, mais... Enfin j'espère que si ! Sinon je suis baisé. »

Ok... c'est la première fois qu'il me refuse une sortie mais ok je peux comprendre. J'ai tout gâché entre nous et je ne pense pas que notre amitié va pouvoir s'en relever de si tôt. Son refus de sortir me le fait bien comprendre là. Je suis blessé mais je me dis que je l'ai entièrement mérité aussi. Je voulais mettre de la distance entre nous et c'est ce qu'il fait. Je devrais être content et non pas blessé comme je le suis maintenant.

« J'aurais aimé passer un peu plus de temps avec toi, ta non présence a fait un terrible vide dans ma soirée hier ! Et pour info, je ne saute sur personne, ce sont les autres qui se jettent sur moi.»

Sa remarque et son clin d'oeil sont peut être sensé me détendre mais ça ne marche pas vraiment. J'ai juste à nouveau envie qu'il s'en aille là tout de suite. Il ne veut pas qu'on passe la soirée ensemble, très bien, mais qu'il ne vienne plus m'emmerder parce qu'on ne se voit pas ou que je m'éloigne de lui. J'ai fait un effort après qu'il m'ait hurlé dessus mais je ne peux pas faire plus que ça.

- Je ne te retiens pas alors. Va trouver quelqu'un pour te baiser avant que plus personne ne soit disponible.

Et qu'il ne compte absolument pas sur moi pour satisfaire ses envies. Une fois m'a suffit, je ne referais pas la même connerie.

Je me détourne de lui et retourne à mon bureau, arrangeant pour la énième fois mes papiers. Peut être que là, enfin, il va comprendre que je préfère qu'il parte. Je vais juste retourner chez moi ce soir et passer une soirée tranquille. Peut être que je ressortirais un soir avec lui mais je maintiens ce que j'ai dit plus tôt, je ne suis pas prêt. J'étais prêt à faire un effort ce soir, pour lui, mais toute ma motivation vient de retomber comme un soufflet.
made by black arrow
♦ I'm in the dark ♦
avatar
AVATAR : Mika
PSEUDO : Lustucru
CREDITS : Edward Khan
TICKETS : 4073
MEMBRE : 29/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Boys just wanna have fun ♦ Poponou /-18ans\   
Publié : Mer 29 Nov - 18:14





Boys just wanna have fun // Luka Sanchez
“L'aventure ce n'est pas de dire "toujours" mais de dire "tout de suite".”


Que faire, Luka a l'air si affecté par mon refus. J'ai l'impression qu'il m'en veut. Je me doute qu'il fait des efforts et que s'il m'a pas déjà viré de son bureau c'est parce qu'il a du respect pour moi mais tout de même, de là à se montrer si froid soudainement. Je n'arrive pas à comprendre ce que j'ai fait pour mériter ça. Juste parce que j'ai dit que je ne pensais pas sortir ce soir ? Il voulait passer du temps avec moi, et il a compris que ce n'était pas mon cas ? Je ne sais plus quoi en penser. J'ai l'impression d'être un monstre là, maintenant de lui annoncer que je compte passer ma soirée en la compagnie de n'importe qui que je connais et que j'affectionne, et surtout qui pourra me soulager comme lui ne veut pas le faire. Je pense à lui, putain !

Et le voilà qui m'indique le chemin de la sortie en me rappelant que je l'abandonne bien pour aller me faire plaisir. Ce n'est pas comme si c'était vrai ! Je ne l'abandonne pas, je le préserve, c'est lui qui me l'a demandé après tout ! Donc peut être il s'est senti preux chevalier en me proposant d'aller en ville, là maintenant tout de suite, mais moi je n'ai pas besoin de ça ce soir, j'ai besoin d'une personne qui me respecte, qui m'apprécie, et qui n'a pas de remord à me faire l'amour. Et oui je suis faible, et oui j'entends que je ne suis plus comme avant, mais ça Luka il en sait rien, pour commencer, et en plus ça ne le concerne pas, comme il semble tant apprécier à rappeler ses règles.

« J'ai dis quelque chose encore ? Tu es vexé ? Tu as quel age putain ?! Ok, je me calme, pardon, c'est pas correct. Mais t'es pas facile à vivre, vraiment... Je sais pas ce que tu veux, enfin si, mais toi tu sais sais pas ce que tu veux. Et tu penses que du coup puisque je suis là, tout t'est dû. Tu change d'avis, puis d'attitude, et moi je suis là je fais une révérence ? »

Comme le bon ami qui est là quand t'en a besoin mais que tu délaisse dès que tu as obtenu ce que tu voulais. Je veux bien être cet ami là, mais faut pas m'en vouloir que je t'emmerde un peu beaucoup après. Pour le moment, néanmoins, ce n'est pas le moment de penser à ça. De se prendre la tête avec une personne au caractère encore moins facile que celui d'une mule, c'est le moment de tourner les talons, partir, prendre du bon temps avec quelqu'un d'autrement plus simple à gérer et on verra pour la suite. Et malgré cette phrase pleine de bon sens, je n'arrive pas à bouger, je culpabilise parce que je suis un putain d'humain de type moyen, qui n'aime pas constater le mal être des autres. Ou alors parce que j'espère encore que c'est une bonne blague et qu'il ne regrette pas le câlin qu'il m'a fait comme il a pourtant l'air de le faire vue sa tête.

Le voilà retourné à son bureau une fois de plus, totalement désintéressé de ma personne. Je soupire mentalement, je m'apaise, je me calme, j'arrête de pensé au fait que bordel je retarde ma prise à cause de lui, et que comme il me l'a si bien dit, je risque en plus de ne trouver personne de disponible par la suite, et je me rapproche une fois de plus du meuble massif. J'attrape le premier truc qui traîne et qui pourrait faire office de chaise et je m’assois, en face de lui. Décidé à ne pas bouger mon cul de là. Très bien, on repart de zéro si ça l'amuse, je suis patient, et je suis venu avec dans l'idée qu'il ne ferait plus la gueule. Alors je me promets que quoi que je doive faire pour ça, il aura le sourire à la fin de la soirée.

« Très bien, faisons ça. Regardons nous droit dans les yeux pendant quatre heures s'il le faut. Oh moins tu auras une raison de me fuir, me trouver bizarre ou me détester pour t'avoir fait louper ton émission préférée. Je vais rester là, jusqu'à ce que je comprenne ce qui se passe. Parce que je déteste toucher du doigt quelque chose sans savoir ce que c'est. Alors qu'est-ce que c'est au final. De la colère, du dégoût, de la peur, de la déception ? »

Un beau mélange de tout ça peut être, après tout je suis prêt à tout entendre, j'en ai déjà assez entendu, je suis immunisé.
code by Chocolate cookie




~Tah Dah !!~  
It's getting harder and harder to bear, Once the crowd goes home and there's no one left to listen... Tah dah @ ALASKA.
♦ Prisoner of the past ♦
avatar
CREDITS : Bephou d'amour
TICKETS : 1567
MEMBRE : 05/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Boys just wanna have fun ♦ Poponou /-18ans\   
Publié : Jeu 30 Nov - 12:28

Boys just wanna have fun
Apollo & Luka

« J'ai dis quelque chose encore ? Tu es vexé ? Tu as quel age putain ?! Ok, je me calme, pardon, c'est pas correct. Mais t'es pas facile à vivre, vraiment... Je sais pas ce que tu veux, enfin si, mais toi tu sais sais pas ce que tu veux. Et tu penses que du coup puisque je suis là, tout t'est dû. Tu change d'avis, puis d'attitude, et moi je suis là je fais une révérence ? »

Il a dit quelque chose? Il pose la question?? Putain je fais un effort pour lui, j'essaie de me faire violence pour lui faire plaisir, je me fais rembarrer pour que Monsieur aille baiser ET C'EST MOI QUI AIT UN PROBLEME??? Il se fout de ma gueule putain?!! Ok il faut que je me calme sinon je risque de m'énerver sérieusement. Ici n'est pas le meilleur endroit pour que je péte un plomb. Il y a tout un tas d'objets tranchants, genre pleins de scalpels, et il pourrait me venir l'envie de me la jouer lanceur de couteaux comme Max et de prendre son cul pour cible.

Je ferme les yeux, respire calmement. Je ne m'énerve pas. Je ne le tue pas, même s'il semble décidé à venir me hurler dessus ce soir quoi que je fasse. Non mais c'est vrai, je l'évite et je veux pas sortir il râle. Je lui propose de sortir, il m'envoie chier et il râle encore. ET SI JE DANSE AVEC UNE PLUME DE HIBOU DANS LE CUL IL VA RALER ENCORE??

Je rouvre les yeux alors que je l'entends parler. Il s'est installé face à moi. Il a trouvé une chaise et s'est mis de l'autre côté du bureau.

« Très bien, faisons ça. Regardons nous droit dans les yeux pendant quatre heures s'il le faut. Oh moins tu auras une raison de me fuir, me trouver bizarre ou me détester pour t'avoir fait louper ton émission préférée. Je vais rester là, jusqu'à ce que je comprenne ce qui se passe. Parce que je déteste toucher du doigt quelque chose sans savoir ce que c'est. Alors qu'est-ce que c'est au final. De la colère, du dégoût, de la peur, de la déception ? »

Je soupire et me laisse tomber sur ma chaise. Il a vraiment décidé d'être chiant ce soir. Je sors une bouteille de vodka de ma réserve personnelle. C'est de la bonne, importée directement de Russie et pas de la merde qu'on trouve ailleurs. C'était celle que ma mère buvait tout le temps et qu'on lui piquait avec mon frère. Je me sers un verre et le descend cul sec. Je me rappelle un instant qu'il est en face de moi et que je dois quand même être un minimum poli. Je prends un second verre et le fait glisser vers lui une fois plein. J'en profite pour me servir un autre verre et lui faire subir le même sort qu'au premier avant de me décider à parler.

- De la déception... je sais que je t'ai fui ces derniers jours et que ça t'as fait du mal. Je voulais faire un effort ce soir, pour toi. Qu'on sorte ensemble, qu'on boive quelques verres ensemble... comme au bon vieux temps. Mais tu préfères me planter pour aller te faire baiser. Soit.. vas y... mais comprends que je sois vexé.

Je me sers un troisième verre et le descend d'un coup. Je soupire une fois que je l'ai reposé.

- Je le mérite peut être... je t'ai fait le coup plusieurs fois, de ne pas vouloir sortir avec toi. C'est ta façon de te venger?

Je soupire une nouvelle fois alors que je me sers encore un verre.

- Ok je comprends... je le mérite...

made by black arrow
♦ I'm in the dark ♦
avatar
AVATAR : Mika
PSEUDO : Lustucru
CREDITS : Edward Khan
TICKETS : 4073
MEMBRE : 29/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Boys just wanna have fun ♦ Poponou /-18ans\   
Publié : Jeu 30 Nov - 13:12





Boys just wanna have fun // Luka Sanchez
“L'aventure ce n'est pas de dire "toujours" mais de dire "tout de suite".”

Je crois que je vais mourir. En tout cas si le regard pouvait tuer, sûr que cet homme serait un tueur en série. Il me déteste présentement, et je sens que si c'était légale et encré dans la tendance il m'aurait déjà planté comme un une orange avec des clous de girofle. Sauf que lui ici il est entouré de matériel potentiellement coupant et mortel et qu'il sait s'en servir. A mon plus grand malheur. Heureusement je doute que la prison lui donne très envie et il est relativement stable comme personne. N'est-ce pas ? Je vais premièrement essayer de ne pas me rappeler que tout ce qui nous entour peut servir d'arme de crime, même le plus bête stylo à bille et ne pas me rapprocher de trop de lui. Il en faut parfois peu pour tomber dans le coma, je sais de quoi je parle.

Pourtant au lieu d'attraper son agrafeuse pour... pour je sais pas ce qu'il aurait fait avec mais je veux pas deviner, il sort de sous son bureau de la vodka et un verre. Je comprend pas la démarche. J'veux dire, il va boire, ici, dans son cabinet ? Et pourquoi il a de l'alcool dans son cabinet d'ailleurs, il pratique la chirurgie clandestine ? Enfin bon, j'ai pas à juger, cette bouteille je la connais un peu, elle est de très bonne facture et on en trouve pas partout. La mère Patrie en a des fontaine souterraine parait-il. Il se sert et boit tout aussi vite le contenu de son verre. J'espère qu'il ne pense pas à se bourrer la gueule, parce que je suis pas sûr que ce soit la meilleure idée qu'il ait eu.

Pourtant le voilà qui sort un deuxième verre et le remplit. Ainsi que le sien. Il le descend tout aussi vite, et j'ai bien envie de tente de lui dire de calmer le jeu, mais je ne suis toujours pas sûr de si oui ou non ses yeux sont capable de créer des lasers qui tuent. Donc je me tait et je trempe à peine mes lèvres dans le liquide. Il a l'air décidé à parlé. Peut être que c'est juste ça, il avait soif, et la gorge sèche. Sans grande surprise il vit mal mon refus. Me rappelant que je l'abandonne pour aller baiser avec n'importe qui d'autre. J'ai comme une impression de... En fait non j'ai pas d'impression juste fuck la logique. Le type il me dit qu'il n'ose plus me regarder en face parce qu'il n'arrive pas à se remettre de notre nuit, et la il me dit qu'il est déçu que je l'accompagne pas pour justement le préserver de ce qui le dérange tant. Que dire...

Rien, visiblement il n'y a rien à dire. Il se ressert en silence et boit tout aussi rapidement. Je n'ai même pas fini mon verre pour ma part, j'en suis à la moitié, et j'ai pas vraiment goût à me bourrer la gueule là maintenant. Il commence à m'inquiéter ce con. Je lui ai tant fait mal que ça dans son ego en refusant ? Je pensais pas qu'il était comme ça... Luka dans ma tête c'est la simplicité et le non prise de tête. Alors pourquoi maintenant, certes on a fait une petite « bêtise », il est soudainement si compliqué pour tout. Il part dans des divagation d'homme de bar malheureux qui s'est fait jeté par sa femme. Et c'est vraiment terrifiant. Surtout quand il s'enfile un quatrième verre. Est-ce qu'il s'est rendu compte de cette descente ?

Ma main vient se poser sur la sienne alors qu'il va pour remplir à nouveau son contenant. Je sais pas pourquoi mais, boire quand ça va pas c'est vraiment pas dans mes principe. Faut boire pour que ça aille encore mieux sinon ça n'a pas d'intérêt. Je le fais aussi mais premièrement, devant personne, et ensuite j'évite le plus possible. Gâcher l'alcool comme ça, c'est triste.

« Calme toi mec, tu te rends compte de ce que tu dis ? Pose cette bouteille, elle a rien fait. »

Mon verre n'est toujours pas fini, et déjà j'ai l'impression que ce que j'en ai bu monte à mon cerveau. Il ne me tarde pas de voir l'effet de ses quatre verre bus cul sec que le sien. Je suis un peu désolé pour lui quand je le voit là comme ça, ressemblant à s'y méprendre à un gamin en peine d'amour qui s'est fait quitter pour une bête histoire. Tout ceci me passe tellement loin au dessus de la tête, je pensais que c'était pareil pour lui.

« J'aurais dû partir quand tu me l'a demandé, je pensais pas que tu étais si... Que tu n'avais pas la patience ce soir, je suis désolé. Ça va aller ? Je veux dire, arrête de penser à ça comme ça, tu n'as rien à voir avec ce qui se passe, je sors pas parce que j'ai pas prévu de sortir, mais en aucune raison c'est parce que tu m'as dit non une ou deux fois ! Je suis pas à ça près tu sais ! »

Je cherche son regard, j'ai peur de ce que je vais pouvoir y lire, mais de toute façon il pourrait s'y trouver n'importe quoi maintenant. Quatre putain de verres en moins de cinq minutes. Si ce n'est pas encore moins que ça.
code by Chocolate cookie




~Tah Dah !!~  
It's getting harder and harder to bear, Once the crowd goes home and there's no one left to listen... Tah dah @ ALASKA.
♦ Prisoner of the past ♦
avatar
CREDITS : Bephou d'amour
TICKETS : 1567
MEMBRE : 05/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Boys just wanna have fun ♦ Poponou /-18ans\   
Publié : Jeu 30 Nov - 16:10

Boys just wanna have fun
Apollo & Luka

« Calme toi mec, tu te rends compte de ce que tu dis ? Pose cette bouteille, elle a rien fait. »

Je soupire et le laisse me prendre la bouteille. Je voulais juste me détendre un peu et éviter de lui hurler dessus. Ce n'est pas passé loin que je craque et c'est uniquement grâce à ma bouteille. Alors qu'il me la laisse, au moins un petit peu encore.

« J'aurais dû partir quand tu me l'a demandé, je pensais pas que tu étais si... Que tu n'avais pas la patience ce soir, je suis désolé. Ça va aller ? Je veux dire, arrête de penser à ça comme ça, tu n'as rien à voir avec ce qui se passe, je sors pas parce que j'ai pas prévu de sortir, mais en aucune raison c'est parce que tu m'as dit non une ou deux fois ! Je suis pas à ça près tu sais ! »

Pas de patience? C'est la meilleure des blagues celle là. Je lui ai dis et répété que j'avais besoin de temps pour encaisser tout ça. Il vient me harceler avec ça. Je fais un effort, je lui propose de sortir et il me rembarre. Et quand je péte un plomb après tout ça c'est moi qui n'ait pas de patience? Il me fatigue vraiment là. J'ai voulu sortir pour qu'on arrête de se prendre la tête et qu'on reparte sur de bonnes bases. Et là on est juste entrain de faire tout l'inverse. Alors oui ça me fatigue et du coup je picole pour me calmer.

- J'ai l'impression qu'on arrive plus à se parler sans s'engueuler...

Je lui souris timidement, essayant de faire un peu d'humour pour débloquer la situation. Ca me tue de ne plus réussir à être à l'aise avec lui comme autre fois et tout ça à cause d'une histoire de coucherie d'un soir.

Je lui soupire et récupére de force ma bouteille. Non mais si je veux picoler je picole et c'est pas lui qui va m'en empêché.

- Je comprends que tu ai des... besoins... Je voulais sortir pour qu'on se retrouve et que tu puisses les satisfaire en même temps. Mais sors si tu en as besoin je ne t'en voudrais pas.

Je reprends un verre et le termine cul sec.

- On peut se voir un autre soir si tu veux, quand tu veux même. J'ai envie de faire des efforts pour que tout ne soit pas bousillé entre nous et qu'on arrive à se parler sans s'engueuler.

Ca reste mon Apollo, un des rares amis que j'ai ici et je n'ai pas envie de le perdre à cause de cette histoire.

made by black arrow
♦ I'm in the dark ♦
avatar
AVATAR : Mika
PSEUDO : Lustucru
CREDITS : Edward Khan
TICKETS : 4073
MEMBRE : 29/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Boys just wanna have fun ♦ Poponou /-18ans\   
Publié : Jeu 30 Nov - 17:30





Boys just wanna have fun // Luka Sanchez
“L'aventure ce n'est pas de dire "toujours" mais de dire "tout de suite".”

Luka parle de nous comme si nous étions un vieux couple. Qu'est-ce qu'il n'a pas compris l'autre jour dans : rien attendre l'un de l'autre et tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes ? Luka, tu dois aussi comprendre que je n'ai aucune colère envers toi, je suis calme, reposé, un peu en chien, mais notre amitié est assez importante pour que je me retienne pour toi. Décidément, estime toi heureux que je t'aime bien parce que sinon, je pense que je me serai vengé et t'embrassant comme le premier des enfoirés tout à l'heure quand j'en ai eu l'occasion !

La bouteille a disparu. Il l'a récupéré avec une dextérité étonnante pour un mec qui tremblait de colère il y a de ça quelques minutes à peine. Les enfants de la médecine m'étonneront toujours. C'est comme s'il était immunisés de la tremblotte grâce à leurs années d'études. Ça a dû être dur. Peut être y-a-t-il eu des entraînements par des moines Tibetins pour parvenir à cette puissance. Enfin de toute façon, ils sont bien loin les moines maintenant, et Luka est encore en train de se remplir un verre. En me faisant croire qu'il ne m'en voudra pas. Le retour de l'indécision. Les médecins ne tremblent pas mais ils font d'excellent client pour toutes les maladies psychologiques du monde.

Et voilà un autre verre d'avaler plus vite qu'il n'a été versé. C'est fou, il gobe ça comme on gobe un flamby. Il ferait des malheurs dans n'importe quel bar proposant des concours de shoot là maintenant tout de suite. Je ne l'ai jamais vu avoir une telle descente. Qu'est-ce qu'il essaie de prouver, quel est le but réel de la démarque là. De voir si on peut avoir plus d'alcool que d'eau dans le corps ou un truc du genre ? C'est du travail scientifique c'est ça ? Je finis doucement mon verre. Autant dire que niveau connexion neuronal il va être dur à rattraper. Et pourtant je le sens encore très clair quand moi je suis dans le flou le plus total et absolu.

Il est sincère quand il me dit qu'il ne m'en voudra pas, et qu'il compte faire des efforts, mais alors pourquoi tant de réactions si... volcanique. Ça tombe bien on est dans le bon pays. Ce type est encore plus impétueux qu'un chat ! Et pourtant les chats ils préviennent pas, je suis sûr qu'ils ne sont pas eux même au courant de quand ils vont bondir ou mordre et qu'ils n'en connaissent pas non plus la raison. Est-ce que le corps de Luka parle avant sa tête ? Après tant de verre ce serait vraiment pas étonnant. Pauvre bouteille d'ailleurs en parlant de ça... Il aurait carrément dû l'entamer au goulot s'il voulait l'humilier de la sorte. La pauvre est presque vidée.

« Moi aussi j'ai envie qu'on se parle sans s'engueuler, et moi aussi j'ai envie de m'amuser à tes côtés. Laisse moi rester ici, j'ai pas envie de te quitter maintenant. J'entends alors qu'on viens d'avoir trois conversation houleuse en moins d'une heure. »

Ah ce qui est sûr c'est qu'on s'engueulait moins quand on couchait ensemble l'autre nuit. S'il veut vraiment savoir ce que j'en pense, c'est pas difficile, « faites l'amour, pas la guerre » prend tout son sens. Sérieusement, un type qui prend son pied il pense pas à ce qui ne va pas. Enfin sauf si illumination divine, il se rend compte qu'il a oublié d'éteindre le four. Mais c'est pas ce qui arrive le plus souvent. Enfin toujours est-il que visiblement Luka n'est toujours pas pour briser les règles et je ne suis toujours pas pour l'idée de perdre un ami sous prétexte que « ouiii mais ça détend ». Certains ne l'entendent pas comme ça. Dommage pour eux.

« Je resterai sage promis. Je boirai pas même, comme ça je comprendrais la fin de tes blagues. Et je sucerai pas la bouteille. »

Cette pauvre bouteille déjà en si piteux état. Et qui n'a vraiment pas besoin de ça en plus. Mais il faudrait déjà que mon ami arrête d'enchaîner les verres, parce que je connais pas le numéro d'urgence Islandais s'il se sent mal. Et j'ai jamais appris à m'occuper des cadavres. Remarque pour moi même, on a des tigres et des lions ici. Enfin bon, non, de toute façon Luka va pas mourir, et il va surtout arrêter de se mettre si mal ! C'est tout !

code by Chocolate cookie




~Tah Dah !!~  
It's getting harder and harder to bear, Once the crowd goes home and there's no one left to listen... Tah dah @ ALASKA.
♦ Prisoner of the past ♦
avatar
CREDITS : Bephou d'amour
TICKETS : 1567
MEMBRE : 05/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Boys just wanna have fun ♦ Poponou /-18ans\   
Publié : Jeu 30 Nov - 19:33

Boys just wanna have fun
Apollo & Luka


« Moi aussi j'ai envie qu'on se parle sans s'engueuler, et moi aussi j'ai envie de m'amuser à tes côtés. Laisse moi rester ici, j'ai pas envie de te quitter maintenant. J'entends alors qu'on viens d'avoir trois conversation houleuse en moins d'une heure. »

Je ne lui ai jamais dit que je ne voulais pas qu'il reste. J'avais surtout l'impression qu'il avait envie de se barrer pour aller baiser mais soit je n'ai pas envie de m'engueuler pour la quatrième fois en une heure. J'en ai suffisamment marre comme ça pour vouloir remettre ça. Je veux juste aller de l'avant et oublier tout ça : le sexe, les engueulades...

« Je resterai sage promis. Je boirai pas même, comme ça je comprendrais la fin de tes blagues. Et je sucerai pas la bouteille. »

Je remplis quand même son verre qui a à peine baissé de niveau. Non mais ça ne va pas, je ne vais pas picoler tout seul non plus. Et je ne veux pas me dire que j'ai sifflé la moitié d'une bouteille de vodka à moi tout seul. J'avais déjà du l'entamer avant c'est certainement ça. J'ai une bonne descente mais quand même pas à ce point là.

Je poufffe un peu en repensant à ce moment là.

- Tu ne te rendais même pas compte à quel point tu étais excitant en faisant ça. D'ailleurs toute cette putain de nuit tu l'as été. L'un des mecs les plus chaud que j'ai pu baiser. Rien d'étonnant à ce que j'ai craqué ce soir là.

Je prends carrément la bouteille de vodka et boit au goulot. De toute façon il a pas l'air d'en vouloir de ma vodka alors qu'elle est bonne.

- Attends tu faisais comment déjà? Ah oui...

Je ferme à moitié les yeux et me lance dans une imitation de lui léchant le goulot de la bouteille. Je laisse même échapper un petit gémissement en agissant ainsi. Je m'arrête finalement les joues un peu rouge et reprend une gorgée de ma vodka pour me calmer.

- Enfin bref... tu voulais une blague... attends je t'en cherche une...

Je fronce les sourcils et fouille un peu ma mémoire. C'est que je lui en ai raconté tellement des blagues que j'arrive plus à en trouver des nouvelles.

- Elle est pas terrible mais bon... C'est un couple, ils sont chez eux quand un prisonnier récemment évadé arrive. Il les menace avec une arme et les ligotte tous les deux, chacun à une chaise. Il se penche alors et murmure à l'oreille de la femme. Il sort ensuite et part dans la salle de bain. Le mari parle alors à sa femme. "Ecoute ma chérie, c'est un prisonnier et il n'a surement pas vu de femme depuis longtemps. Alors surtout s'il veut coucher avec, laisse toi faire pour éviter qu'il ne nous tue. Soit forte ma chérie!!" La femme lui sourit avant de lui avouer : "En fait il est homosexuel et il m'a demandé si on avait du lubrifiant. Là il est parti dans la salle de bain le chercher. Allez soit fort mon chéri!!"

Bon ok j'avoue c'est pas la meilleure que j'ai mais là tout de suite c'est la seule qui me vient à l'esprit.

made by black arrow
♦ I'm in the dark ♦
avatar
AVATAR : Mika
PSEUDO : Lustucru
CREDITS : Edward Khan
TICKETS : 4073
MEMBRE : 29/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Boys just wanna have fun ♦ Poponou /-18ans\   
Publié : Jeu 30 Nov - 20:47





Boys just wanna have fun // Luka Sanchez
“L'aventure ce n'est pas de dire "toujours" mais de dire "tout de suite".”

Eh voilà. Mon verre est à nouveau plein. Heureusement que je lui ai dit que je n'allais pas boire ! Enfin si ça peut lui faire plaisir. Au moins autant que mon petit rappel, qui lui arrache carrément un petit rire. J'ai dû vraiment être ridicule à y repenser. Enfin pas tant que ça apparemment. Il a donc même ces souvenirs là ? Et en détail visiblement. Je rigole à mon tour en l'entendant me rappeler que j'ai bien joué mon rôle cette nuit là. Il avait aussi très bien joué le sien. Finalement nous n'avons rien perdu à le faire une fois ! Une association comme celle là est assez rare pour devoir en profiter ! Je suis heureux qu'il ne soit pas gêné au point de ne plus en parler ou même faire comme s'il avait oublié ça. Mais l'alcool doit pas aider. Inhibition tout ça. Bref. Il est gentil, mais c'est vraiment juste grâce à ça !

Et le voilà qui oublie totalement l’existence de son verre pour s'accaparer la bouteille. Il veut vraiment mal finir ou bien il a pas conscience qu'il est déjà bien entamé là ? Je soupire, mais pas le temps de commencer un discours moralisation sur les dangers de l'alcool en grande quantité qu'il continue de se moquer de moi. Gentiment je le sais bien, mais malgré tout mesquin. Comment je faisais, c'est un peu flou mais je suis sûr que c'était pas tout à fait comme ça.

« Je le faisais mieux. Et le goulot était plus gros »

Il s'arrête, de toute façon on ne peux pas faire quelque chose d'aussi sexy de manière consciente et encore moins quand on en a pas envie. En tout cas j'espère qu'il est fier de lui l'imbécile. Je lui dis que je me force à rester clean, et lui il me remémore ça et en plus il fait une démonstration. Je lui ai pas déjà dit qu'il était assez sexy sans avoir à se trémousser. Je ris pour me détendre, et pour passer à autre chose. Et lui il continue de boire, sans se rendre compte que déjà il a dépasser de dix fois la limite qu'il avait quand je suis arrivé ici.

Finalement il détourne lui aussi la conversation. Il a l'air d'avoir compris que c'était pas ce qu'il y avait de plus fin que d'agiter un sachet de poudre blanche sous le nez d'un camé. Merci Captain Obvious ! Ah oui, voilà qui va me changer les idées, une bonne blague comme il sait les faire. Je patiente gentiment qu'il trouve dans sa mémoire de quoi m'amuser un peu. Il est adorable quand il veut, je comprends pas pourquoi le reste du temps c'est juste un type avec un putain de balai dans le cul. Et encore quand je dit balai, c'est léger. Remplacer le manche par quelque chose plus volumineux, et on est davantage dans le vrai

Il commence alors son récit. Me prévenant par ailleurs que c'est pas une super blague. Génial. Je suis vraiment très pressé d'en entendre la chute maintenant ! Sérieusement qui commence une blague par : je te préviens elle est pas drôle ! Enfin bon, je suis un très bon client en ce qui concerne l'humour et le rire alors je vais simplement me contenter d'écouter ce qu'il a à me dire. Une histoire d'un couple et d'un prisonnier en chien. En effet, pas bien drôle, quand il arrive à la fin j'ai juste envie de dire qu'en prison il a dû être servi pourtant, mais pour le coup, je doute de s'il aime ou non l'humour noir. Et facile aussi.

« C'était plus drôle quand t'essayais de m'imiter avec la bouteille »

Oui je me moque, mais chacun son tour après tout. Il a ouvert les hostilité, à moi de répliquer ! Je suis peut être moins alcoolisé que lui, mais si je rentre pas dans son jeu il risque de se renfrogner encore plus. Et un homme bourré, c'est comme un gosse, ça t'en veut très fort quand tu joue pas avec lui. Alors amusons nous, de toute manière, je risque rien. Il doit voir double maintenant. Et surtout il sera bientôt à sec ! En plus j'ai eu le temps de finir mon petit verre, il ne pourra pas le faire lui même ! C'est donc l'occasion de découvrir s'il a une véritable cave sous son bureau. Quoique je pourrais le faire moi même en soit. J'ai juste à faire le tour du meuble, m’agenouiller et découvrir qu'il fait en fait dans le trafic d'alcool ! Ce que je fais. Mais pas de trafic je suis déçu.


« Je pensais trouver des tas de bouteilles. Mais tu n'en a plus que deux. Ça te suffira, on dirait que t'es bien parti pour te bourrer la gueule comme il faut. Tu veux vraiment m'oublier à nouveau ? »

Je lui demande, toujours à genoux sous son bureau, en me tournant vers lui avec un grand sourire. Et une des deux bouteilles restantes dans la main. Mais je ne sais pas encore si je vais la lui donner
code by Chocolate cookie




~Tah Dah !!~  
It's getting harder and harder to bear, Once the crowd goes home and there's no one left to listen... Tah dah @ ALASKA.
♦ Prisoner of the past ♦
avatar
CREDITS : Bephou d'amour
TICKETS : 1567
MEMBRE : 05/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Boys just wanna have fun ♦ Poponou /-18ans\   
Publié : Lun 4 Déc - 10:49

Boys just wanna have fun
Apollo & Luka


« Je le faisais mieux. Et le goulot était plus gros »

Pour le goulot je lui accorde que c'est vrai mais le reste est faux. Je ne le fais pas si mal moi aussi. Il dit ça parce qu'il est jaloux. Ou peut être parce que je le perturbe un peu qui sait. C'est bien fait. Il m'avait complètement aguiché ce soir là, rien d'étonnant à ce que j'ai craqué après ça. Alors je peux bien voir une petite vengeance non?

« C'était plus drôle quand t'essayais de m'imiter avec la bouteille »

Je souris légèrement à sa remarque. Non mais c'est vrai qu'elle était pas terrible celle là. Je lui en ai tellement raconté des blagues cochonnes aussi que j'ai du mal à en trouver des nouvelles qui vaillent le coup. Et puis l'alcool commence légèrement à me monter à la tête. Pourtant je suis un habitué de la vodka. Mes premières cuites c'est avec ça que je me les suis prises. Je résiste plus facilement à la vodka qu'à d'autres alcools moins forts. Ouais je sais, nique la logique. Ca vient peut être de mes gênes russes ou de l'habitude. J'en sais rien.

Je me redresse un peu et me tent légèrement alors qu'il passe sous mon bureau. Mais putain il fait quoi comme ça à genoux devant moi? Ok.. il est venu fouiller ma réserve d'alcool et ramène fier de lui son buttin. Je cache des bouteilles là pour les dures soirées où je dois rattraper des papiers en retard et où j'ai besoin d'un petit peu de motivation. Je sais j'ai souvent des papiers en retard, mais ce n'est pas souvent que je trouve le courage d'aller les remplir. Et là il vient de me piquer un peu de ma motivation.

Mais le problème surtout, c'est qu'il est putain de foutu à genoux devant moi et que cette image me rappelle un peu trop de souvenirs et surtout me donner envie de m'en souvenir davantage.

« Je pensais trouver des tas de bouteilles. Mais tu n'en a plus que deux. Ça te suffira, on dirait que t'es bien parti pour te bourrer la gueule comme il faut. Tu veux vraiment m'oublier à nouveau ? »

Je roule des yeux en l'entendant parler.

- C'est pas de l'alcool de merde comme l'autre soir. C'est de la bonne vodka de Russie c'est pas pareil. Bien sur que non je ne vais pas t'oublier.

Mais pour le moment il n'y a pas grand chose à oublier. A part peut être nos disputes mais ça ce ne serait pas une mauvaise chose de les oublier un peu.

- Si c'est une tentative pour me faire céder que de te placer entre mes cuisses elle est plutôt nulle. Aussi pourrie que celle d'un mec que j'avais entendu une fois en boîte. Attends... mon français est un peu rouillé...

Je réfléchis un peu, tentant de me souvenir de ce jeu de mot de merde en français. On s'était tellement marré avec Jean en entendant ça. C'était tellement pitoyable comme tentative de drague. Mais ce qui était inquiétant c'était que ça avait marché. C'est dans ces moments là que je sus content d'être gay, quand je vois la connerie de certaines filles.

- Ah oui voilà! Il lui a dit : "salut ma louloute, ça grelotte dans ta culotte?"

Je me mets à rire doucement en repensant à ce type et à sa réplique. Non mais c'était tellement pitoyable. Je me calme finalement et plonge mon regard dans le sien. Cet abruti est toujours foutu à quatre pattes devant moi et ça devient vraiment très difficile de l'ignorer.

Je retrouve finalement mon sérieux.

- Non mais Apollo... sors vraiment de là. Tu n'imagines pas ce que tu me fais...
made by black arrow
♦ I'm in the dark ♦
avatar
AVATAR : Mika
PSEUDO : Lustucru
CREDITS : Edward Khan
TICKETS : 4073
MEMBRE : 29/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Boys just wanna have fun ♦ Poponou /-18ans\   
Publié : Lun 4 Déc - 15:21





Boys just wanna have fun // Luka Sanchez
“L'aventure ce n'est pas de dire "toujours" mais de dire "tout de suite".”

De l'alcool de merde. Qu'il répète pour voir le con ! Le schnaps de Belphégor est l'un des meilleur alcool que j'ai pu boire, et je le préfère cent fois à cette vodka trop fade ! Alcool de merde. Alors alors s'il comptait récupérer la bouteille il peut définitivement aller se gratter ! Sérieusement, être aussi condescendant envers un alcool généreusement proposé alors que nous n'avions plus rien d'autre que le froid comme compagnie et qu'en plus on avait pas vraiment passé la meilleur soirée qui soit dans ce bar vide. Alors oui ses blagues volaient plus haut que ce soir, mais l'alcool je suis pas d'accord. Et c'est pas le type d'alcool qui fait oublier, c'est le nombre de grammes dans le sang je rappelle, alors s'il crache encore une fois sur mes bouteilles il aura une mauvaise surprise le jour où il voudra attraper celles qui sont sous son bureau. Surprise il n'y aura plus rien !

Je me retiens malgré tout de lui faire une réflexion, n'oublions pas qu'il s'est descendu une bouteille entière de vodka pure en moins de cinq minutes. Normal qu'il ait la critique facile. Mais bon, maintenant j'ai compris, je l'empêche de boire plus. Il va finir par dire des connerie plus grosses que lui. Pas qu'il soit gros, mais il est bien musclé et bien bâtit donc... bref, plus d'alcool pour le Luka bourré. Tiens quand on parle de connerie. Est-ce que ce type vient de faire une allusion au fait que j'étais à genoux devant lui. Sérieusement ? Est-ce qu'il vient de me dire que c'est la pire drague de tous les temps. Est-ce qu'il est vraiment sûr de ce qu'il dit là ? Non parce qu'il y a pas un quart d'heure il m'a engueulé sur le fait que j'allais partir pour aller m'apaiser ailleurs, histoire de le préserver lui, et là c'est lui qui rentre dans ce jeu là ? Je n'ai pas envie de me faire maudire pour le restant de mes jours, je ne vais pas y entrer.

C'est ça, laissons le se foutre de ma gueule, pire technique ever, au même titre qu'une réflexion beauf, faite par un mec bourré à une femme bourré, bah la prochaine fois s'il me demande conseil sur quoi que ce soit, il pourra se le mettre derrière l'oreille son conseil. Encore une fois, en plus, ce n'est pas drôle. Même si ça me permets d'apprécier son petit accent quand il parle français. Ce qui n'est pas à mettre de côté. J'ai tendance à oublier qu'il parle français. J'espère que ça ne me jouera pas des tours. En attendant, je vais pas lui faire le plaisir de simplement sortir de là sous prétexte que je pourrais être en train de le chauffer. Non, je suis là pour protéger les bouteilles d'un bouteillocides et c'est tout.

Pourtant il a l'air sérieux. Il s'amuse mais il est sérieux le con. Je ne sais pas où placer mon regard. C'est vrai que la scène est étrange, mais rien ne reliait ma position à un quelconque effort pour draguer mon ami. J'ai bien compris qu'il n'en avait pas envie. Pourtant il est là, il bouge pas, il recule pas et il me regarde comme si j'étais... je sais pas, un morceau de chocolat pour une personne au régime ? Oui c'est pas mal comme comparaison. Un frisson me prend quand il me demande le plus sérieusement du monde de me sortir de là. En m'informant qu'il n'est pas indifférent à la situation dans laquelle nous sommes. Je déglutit, n'osant plus bouger. Oui, j'adopte la technique du lapin devant les fars d'une voiture quand je sais pas quoi faire. Mais c'est illégale de prendre une voix comme celle là ! Il est où le Luka qui me raconter l'histoire de la pire drague de l'humanité il y a même pas trois minutes !

« Tu vois que c'est pas si nul comme technique »


C'était sensé être de l'humour. Qu'est-ce qui n'a pas fonctionné comme prévu avec tout ça. Pourquoi c'est pas sorti sur le même ton que sa blague à lui ! C'est injuste ! Je manque une respiration, il n'est peut être pas sérieux après tout. Un regard perdu m'informe que si. Je me déteste putain. Pauvre Luka qui voulait simplement se réconcilier avec moi. Est-ce que l'alcool est un traître : oui. Est-ce que je suis un traître : j'en ai bien l'impression. Est-ce que j'en ai envie présentement : … qui ne dit rien consent. Je suis le pire ami de l'univers.

« Ok, je vais sortir de là, juste, faudrait que tu recule »

code by Chocolate cookie




~Tah Dah !!~  
It's getting harder and harder to bear, Once the crowd goes home and there's no one left to listen... Tah dah @ ALASKA.
♦ Prisoner of the past ♦
avatar
CREDITS : Bephou d'amour
TICKETS : 1567
MEMBRE : 05/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Boys just wanna have fun ♦ Poponou /-18ans\   
Publié : Mar 5 Déc - 9:34

Boys just wanna have fun
Apollo & Luka


« Tu vois que c'est pas si nul comme technique »

C'est pas nul. C'est juste foutrement perturbant de le voir comme ça à genoux devant moi. Je n'aurais qu'à écarter les cuisses pour que ça devienne encore plus compromettant comme situation. Alors si c'est une tentative de sa part pour me faire craquer non ce n'est pas nul, c'est même un peu trop efficace pour mon propre bien.

« Ok, je vais sortir de là, juste, faudrait que tu recule »

Je hoche la tête et me recule un peu, prenant appui sur ma jambe valide pour faire reculer mon siège vers l'arrière. Je me relève et lui tend la main pour l'aider à se relever.

Et c'est là que je craque, à cet instant là, en sentant la douceur de sa main dans la mienne. Je le fais reculer doucement jusqu'à ce que ses fesses touchent le bureau et je m'approche de lui, faisant courir ma main sur son torse, le caressant à travers le tissu. Mes lèvres s'approchent de son cou et s'arrêtent avant qu'il ne soit trop tard et qu'elles n’effleurent sa peau.

- Oh putain Apollo... j'arrête pas d'y penser... Chaque fois que je te revois... J'entends à nouveau tes gémissements de plaisir, je te revois allongé nu sous moi, te tortillant pour me sentir davantage... Je sens presque la douceur de ta peau sous mes lèvres...

Je pose ma tête sur son épaule et soupire. Il me rend dingue. Cette nuit a été trop bonne pour que j'arrive à l'oublier facilement. C'est pour ça que je ne baise pas mes amis, que je ne baise que des types que je ne reverrais jamais, pour éviter tout ça, toute cette merde.

- Je veux bien essayer de faire abstraction de ça... mais pas quand tu te fous à genoux devant moi merde!

Je soupire à nouveau, tentant de me calmer. On avait dit qu'on ne s'énervait plus et qu'on ne s'engueulait plus. Si je continue à ce rythme là c'est bien parti pour qu'on se dispute à nouveau et ce n'est pas ce que je veux. Je sais ce que je veux, j'ai pris ma décision. Je me dis que c'est la seule façon de gérer tout ça et d'arrêter de me prendre la tête.

- Alors je vais faire une exception pour toi...

Il sera mon seul ami avec qui je coucherais de temps en temps. On oublie Max ce n'est pas la même chose. Ca n'a été que l'histoire d'une nuit, ma première nuit et ça ne s'est plus reproduit.

Je me laisse aller et embrasse doucement son cou, faisant passer lentement ma langue dessus sa peau. Je sais qu'il en a envie et qu'il ne me repoussera pas. Il l'aurait déjà fait depuis longtemps si ça n'avait pas été le cas. Lui n'a pas des bribes de souvenirs de cette nuit là. Et vu la tête qu'il faisait le lendemain, je suis sur que la seule chose qui l'empechait de remettre ça c'était moi.

Sauf que la barrière est tombé. Merde les principes. Il n'y a que les idiots qui ne changent pas d'avis de toute façon.

made by black arrow
♦ I'm in the dark ♦
avatar
AVATAR : Mika
PSEUDO : Lustucru
CREDITS : Edward Khan
TICKETS : 4073
MEMBRE : 29/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Boys just wanna have fun ♦ Poponou /-18ans\   
Publié : Mar 5 Déc - 15:08





Boys just wanna have fun // Luka Sanchez
“L'aventure ce n'est pas de dire "toujours" mais de dire "tout de suite".”

Que faire. Il est là, assis devant moi, et je suis à genoux juste en face de lui, sous son bureau, des idées me traversant la tête à chaque secondes qui passent. Comment je n'ai pas pu y penser plus tôt ! Et maintenant qu'il m'a fait réaliser la situation je n'arrive pas à me la sortir de l'esprit. Il ne manquerait rien pour que notre conversation, basé sur des blagues et de la légèreté quelques secondes plus tôt, ne devienne le théâtre de quelque chose de beaucoup plus sexuel. Mais je ne dois pas céder, de toute façon lui ne cédera pas. Mais mon but n'est définitivement pas qu'il me haïsse alors je ne bouge pas. J'attends.

Et il se recule. Il se lève aussi. Pendant un instant j'ai peur qu'il m'engueule. Qu'il m'en veuille tout simplement parce que je lui avais promis de me tenir à carreau, et que, si l'intention n'était pas de venir le chauffer, il n'en est pas moins perturbé. C'est bien ma faute, ça m'apprendra à oublier de réfléchir. Mais c'est aussi de la sienne, ça l'apprendra à boire autant. Enfin il ne se passe rien de toute façon. Il s'est éloigné et relevé, et je vais peut être me faire crier dessus, mais au moins je n'aurais pas perdu la confiance de mon ami. Mais j'ai l'impression qu'on est passé à côté de la catastrophe. Je le comprends à la main qu'il me tant pour m'aider à me relever. Je l'attrape en le remerciant, un sourire au lèvre, la sincérité au fond des yeux.

Je ne m'attendais pas à ce que sa main soit si... moite ? Oui je sais que dit comme ça c'est pas glamour, mais si j'en crois les légers tremblements que je sens dans son gestes, quelque chose n'est pas normal. Et sitôt je me retrouve debout, sitôt je me vois reculer contre son bureau alors qu'il se rapproche de moi comme un félin. Je sursaute en sentant sa main sur moi et surtout en entendant son verre tomber sur le bois massif du meuble. Impossible de reculer davantage, impossible aussi de devenir invisible. Et il l'est tout autant de retenir le petit gémissement qui passe mes lèvres quand il se blottit dans mon cou.

Je tremble à mon tour, je devrais le repousser, il a forcément trop bu. Il sent la vodka. Il ne sait plus vraiment ce qu'il fait. C'est tout. Pourtant je suis bloqué. Il me fait frémir d'envie à chacune de ses paroles. Est-ce qu'il se moque de moi ? Il sait pourtant bien tous les efforts que je fais pour rester respectable et l'ami dont il avait besoin ce soir, et là.. merde Luka à quoi tu joues ! Je pose mes mains sur ses épaules, impossible d'y mettre de la force pour le repousser, j'attends la chute, le moment où il m'annoncera qu'il avait raison de ne plus me faire confiance, et qu'il ne veut plus me voir. Et pourtant ses gestes disent le contraire.

« je suis désolé Luka... Je pensais pas... tu as trop bu... »

Il n'a pas l'air de m'écouter, mais j'aimerais qu'il entende que je n'avais pas en tête l'idée de le chauffer, ou de le faire céder, je voulais juste... M'amuser encore un peu. Il avait repris les blagues, il avait retrouvé ce joli sourire, et, oui il buvait excessivement, mais ce n'était pas si grave, j'allais bien finir par la lui rendre sa bouteille. Pourquoi... Parce que s'il ne fait pas ça, il va sûrement me détester. D'être son ami, et de l'avoir déjà fait céder une fois. Il me reprocherait d'avoir accepter de coucher avec lui malgré ses règles, il me reprocherait d'avoir demander à rester son ami, puis d'être venu, et d'être finalement resté. Il ne veut pas qu'on s'engueule, je n'en ai pas envie non plus. Je comprends mieux. Il est en train d'envoyer valser ses barrières. Il vaut mieux que je la ferme alors, je sais à quel point on se sent nu quand on est plus protéger par les murs que l'on a bâtit.

«  je vais faire une exception pour toi »

Je sens le soulagement s'abattre sur moi comme une pluie torrentielle. Remplacé très rapidement par une chaleur incontrôlable, notamment au niveau de mon cou dont il n'a pas attendu ma réponse pour prendre possession. Je suis si facile, ça en est navrant. Et il est ivre, ça l'est encore plus. Mais à quoi bon résister, je n'arrive même pas à le repousser, je suis vraiment pas convaincant, alors autant jouer la carte du « tu étais bien trop entreprenant » quand il me reprochera aussi de l'avoir fait céder à ses principes. Je veux bien passer pour le méchant de l'histoire, je n'ai pas peur.

« Je ferais ce que je peux pour que tu ne puisse pas le regretter »

A commencer par desserrer mes doigts autour de ses épaules, et les descendre assez bas pour passer sous son haut, caresser doucement les muscles de ses abdominaux.
code by Chocolate cookie




~Tah Dah !!~  
It's getting harder and harder to bear, Once the crowd goes home and there's no one left to listen... Tah dah @ ALASKA.
♦ Prisoner of the past ♦
avatar
CREDITS : Bephou d'amour
TICKETS : 1567
MEMBRE : 05/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Boys just wanna have fun ♦ Poponou /-18ans\   
Publié : Jeu 7 Déc - 18:16

Boys just wanna have fun
Apollo & Luka


« je suis désolé Luka... Je pensais pas... tu as trop bu... »

Et il ferait mieux de se taire. Je n'ai pas trop bu. Bon j'ai un peu bu j'avoue mais j'ai encore toute ma tête. Je suis juste légèrement éméché, un peu joyeux, mais je sais encore plus ou moins ce que je fais. Et j'ai envie de me laisser aller avec lui, de tenter de prendre les choses comme lui. On couche ensemble si on a envie, sans attaches, sans toucher à notre amitié. Ca ira surement mieux si j'essaie de voir les choses comme ça. Et s'il lâche mes épaules et qu'il est entrain de serrer. Je ne sais pas s'il veut me repousser ou juste s'accrocher à moi. J'espère que ce n'est pas la première option parce que mes lèvres sont beaucoup trop bien, occupées comme elles sont à dévorer son cou.

« Je ferais ce que je peux pour que tu ne puisse pas le regretter »

Je souris, rassuré qu'il se laisse faire et de sentir ses doigts lâcher mes épaules. Je frissonne en sentant ses mains venir caresser mes abdos. Je bouge un peu, laissant ce que je fais pour retirer mon haut. Je me plaque à nouveau contre lui et le prend sous les cuisses pour le soulever et le poser sur le bureau. Ainsi je peux lui écarter les jambes et me glisser tout contre lui, frottant mon début d'érection contre lui.

Mes lèvres reprennent leur exploration dans son cou alors que mes mains s'activent à leur tour sous son tee shirt. Je me laisse simplement aller, redécouvrant avec plaisir la saveur de son corps. Je profite simplement. J'aimerais me mettre à genoux devant lui pour m'amuser avec ce qu'il se cache sous son pantalon mais ça risque d'être compliqué ensuite pour me relever et je ne veux pas tout gâcher.

Mes mains descendent sur son ventre et s'attaquent ensuite à la fermeture de son pantalon pour aller chercher l'objet de ma convoitise. Ma main rentre finalement à l'intérieur et le saisit pour le caresser doucement. Je me délecte de ces moments, des gémissements de plaisir que je l'entends pousser. J'arrive enfin à me détendre avec lui, à ne plus me dire qu'on avait fait une grosse connerie.

Je sursaute tout d'un coup alors que quelque chose me vient à l'esprit.

- Merde Apo... dis moi que t'as pris des capotes avec moi.

Je planque peut être de l'alcool sous mon bureau mais je ne suis pas allé jusqu'à planquer aussi des capotes. En même temps, c'est la première fois que je m'apprête à faire ça ici.

made by black arrow
♦ I'm in the dark ♦
avatar
AVATAR : Mika
PSEUDO : Lustucru
CREDITS : Edward Khan
TICKETS : 4073
MEMBRE : 29/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Boys just wanna have fun ♦ Poponou /-18ans\   
Publié : Jeu 7 Déc - 22:44





Boys just wanna have fun // Luka Sanchez
“L'aventure ce n'est pas de dire "toujours" mais de dire "tout de suite".”

Le moins qu'on puisse dire c'est qu'il est motivé. Si je m'étais attendu à ça en entrant ici toute à l'heure, j'aurais au moins fait un peu plus d'effort sur la présentation vestimentaire. Mais ça n'a pas l'air de le déranger, en tout cas lui il a vite faire de faire tomber le haut. Et bien entendu, impossible de m'empêcher de le détailler, et de profiter de cette magnifique vision. Quelle chance j'ai de pouvoir voir ça de nouveau. Quoiqu'il me suffirait en soit d'aller à la douche en même temps que lui pour admirer son corps. Mais c'est pas pareil.

La il s'est déshabillé pour moi. Il m'y a autorisé et il le fait consciemment. Enfin avec ce qu'il lui reste de conscience j'entends. Et je réagis plutôt bien à tout ça, ne pouvant simplement qu'observer avec envie, je touche aussi tout ce qui m'est offert. Je caresse ce torse et les muscles qui s'y trouvent. Et se ventre dont je retrace chaque lignes dessinées par ses abdos. Il me tarde de pouvoir remplacer mes doigts par ma langue et pouvoir bénéficier de ses réactions, qui, si je me souviens bien, sont délectables.

Cependant, il n'est pas l'heure de penser à ce que je vais faire après, mais plutôt à ce qu'il me fait maintenant, et présentement, je suis maintenant assis sur son bureau, cuisses bien écartées pour l'accueillir bien contre moi. M'assurant qu'il n'y ait pas le moindre espace entre nous. Je crois que j'ai entendu son verre tomber sur le bois, mais je suis bien loin de ça, il pourrait s'éclater par terre que ça n'y changerait rien. En tout cas pour moi. Je suis bien trop excité par Luka qui vient de foutre en l'air sa règle numéro trois.

En revanche il ne compte pas briser les deux autres. Mais ce n'est pas moi qui vais venir me plaindre, je réalise déjà la chance que j'ai. Il aurait très bien pu mettre le oh la définitif, et décider de ne plus vouloir m'accorder son amitié. Nous aurions pu nous engueuler une énième fois ce soir, mais non il a tout balancé, allant jusqu'à envoyer chier ses principes. Au contraire, je vais lui montrer à quel point il a eu raison. Enfin quand j'en aurais l'occasion, parce que pour le moment, je ne suis que gémissements et soupires alors qu'il a totalement pris le contrôle de moi.

Jusqu'à ce qu'il s'arrête comme il a commencer, sans prévenir et violemment. Je m'entends geindre comme un enfant à qui l'on retire un jouet. Ou comme un camé à qui l'on retire sa drogue. La deuxième comparaison étant plus vrai de la vérité que la première. Il a l'air d'avoir un gros retour à la réalité, et pendant un instant j'ai l'impression qu'il va partir en courant. Comme si le débat interne n'était finalement pas tout à fait terminé. Pourtant, en le regardant il n'a pas l'air d'être refroidit, ni même d'avoir changé d'avis de nouveau. De mon côté j'ai abandonné l'idée d'aller faire le tour du cirque pour trouver quiconque voudrait de moi, Luka vient de balayer tout cela d'une main

Décidément, il n'a pas compris la première fois ? J'ai réellement une tête à penser aux capotes ? Je déteste cette expression, comme si les gens avait tatoué sur le front leur personnalité. Enfin dans mon cas peut être bien que ça passe pas inaperçu mais en tout cas, non je n'ai pas de préservatif. Et je n'ai pas besoin du cours de prévention, j'ai déjà toutes les infos, et j'en ai déjà rien à foutre malgré tout. Ce qui n'est pas le cas de Luka je le sais bien. Mais en même temps j'avais pas prévu de coucher avec lui ce soir, c'était vraiment loin d'être dans mes pensées.

« Non.. Mais si jamais c'est vraiment la dèche, la tente de Lief est juste à côté, et je sais qu'il a une pharmacie très complète »

Oui j'improvise, parce que j'y tiens vraiment moi, à ce Luka qui ne m'engueule pas pour rien et qui se montre très intéressé par ma personne au moins de laisser tomber les barrières. Et j'y tiens à cette relation qui pourrait en découler, à savoir une amitié avec intérêt, si jamais il y a besoin ou envie ou que n'importe quoi nous y a mené. C'est plus sain que s'aboyer dessus toutes les cinq minutes non ? En attendant ce serait bien qu'il se décide vite parce qu'il a bien entamé la danse et qu'il vient de me marcher sur le pied. C'est douloureux. Enfin ce qui ne m'empêche pas d'avoir assez chaud pour retirer mon tee-shirt. Et d'envoyer valser mon pantalon, ne restant seulement qu'avec mon caleçon à moitié baissé.

« Luka~»
code by Chocolate cookie




~Tah Dah !!~  
It's getting harder and harder to bear, Once the crowd goes home and there's no one left to listen... Tah dah @ ALASKA.
♦ Prisoner of the past ♦
avatar
CREDITS : Bephou d'amour
TICKETS : 1567
MEMBRE : 05/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Boys just wanna have fun ♦ Poponou /-18ans\   
Publié : Ven 8 Déc - 13:02

Boys just wanna have fun
Apollo & Luka


« Non.. Mais si jamais c'est vraiment la dèche, la tente de Lief est juste à côté, et je sais qu'il a une pharmacie très complète »

Putain j'en étais sur. Non mais quel inconscient. Il sort pour s'envoyer en l'air et il ne prend pas de capotes avec lui. Moi j'en ai toujours sur moi quand je sors. On sait jamais sur qui on peut compter putain. Des connards séropositif qui baisent sans se protéger et en s'en foutant de contaminer les autres il y en a plein. Et sans aller dans l'extrême il y en a même qui ignorent qui le sont, qui ne se font jamais dépister et qui continuent de coucher sans se protéger. Mon corps a déjà assez été bousillé comme ça je ne vais pas en plus prendre le risque de me rajouter cette saloperie. Il fait ce qu'il veut, même si je ne suis pas d'accord avec lui, mais je refuse de prendre le risque de chopper quelque chose.

« Luka~»

Il a envoyé balader son tee shirt et son pantalon, restant avec un caleçon à moitié baissé devant moi. Il me tente, beaucoup trop même. Mais il faut que je réussisse à garder la tête froide au moins quelques minutes encore.

Je recule et soupire, secouant la tête pour essayer de ne pas penser à l'Apollo à moitié nu devant moi.

- Non... je prends pas le risque moi. Tu t'en fous peut être mais pas moi.

Je fouille rapidement mes poches, croisant les doigts pour que par le plus grand des hasards j'ai gardé quelques capotes de nos dernières sorties. Je me vois mal sortir pour aller fouiller la tente de Lief, fouiller la mienne ou même aller en acheter. Dans le genre il n'y aurait vraiment pas mieux pour bousiller l'ambiance, déjà que je me dis que ce n'est plus trop ça. Que je me recule a du lui faire du mal je m'en doute. Mais j'ai encore assez de lucidité pour penser à en mettre.

Je cherche un moment, cherche dans mon portefeuille en évitant de faire attention aux photos qui s'y trouvent et je pousse finalement un cri de victoire en trouvant deux capotes. La soirée ne sera peut être pas complètement foutue alors.

Je les pose dans un coin et revient me jeter sur Apollo. Je le pousse pour qu'il vienne s'allonger sur mon bureau. Je lui retire finalement ce caleçon beaucoup trop gênant. Je prends appui sur le bureau et me penche pour m'occuper de ce que dissimulait le vêtement.

La soirée n'est plus terminé...

made by black arrow
♦ I'm in the dark ♦
avatar
AVATAR : Mika
PSEUDO : Lustucru
CREDITS : Edward Khan
TICKETS : 4073
MEMBRE : 29/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Boys just wanna have fun ♦ Poponou /-18ans\   
Publié : Ven 8 Déc - 16:42





Boys just wanna have fun // Luka Sanchez
“L'aventure ce n'est pas de dire "toujours" mais de dire "tout de suite".”

Je roule des yeux. Alors qu'en plus c'est lui qui a raison. Je suis pas sérieux, c'est dangereux, et je pourrais lui faire un coup de pute sans qu'il le sache. C'est normal qu'il me fasse pas confiance à ce point là. Moi ça me frustre quand même, et donc je roule des yeux. Et puis je grogne un peu aussi. Parce que quitte à montrer mon mécontentement et mon impatience, autant les faire entendre aussi. Je sais que ça ne fera pas craquer Luka, parce qu'il est responsable, et qu'il a bien appris ses leçons, mais si il lui prend l'envie d'arrêter là, je vais au moins faire en sorte de le faire culpabiliser, un peu. Pour qu'il s'en souvienne.

« Oui je sais. Mais faudrait y penser avant de me chauffer ! Et de te chauffer aussi du coup, parce que, vas-y pour trouver des capotes dans l'urgence et avec la tremblotte »


Oui je sais il tremble pas énormément. Mais l'excitation faisant, on est toujours plus aptes à passer à côté des détails importants. Pourtant le voilà qui fouille déjà dans son sac. Il est déterminé, je me sens flatté, quelque part. Ne pouvant rien faire d'autre que me taire et attendre de voir s'il a ou pas ce qui va sauver la situation. Je suis assis, je le regarde faire sans dire un mot. Au moins cette détermination me prouve qu'il n'est pas totalement ivre. Quoiqu'il y avait aussi pensé l'autre soir. Cette homme tient à la vie c'est impressionnant.

En même temps ça paraît évident. Il n'y a que les abrutis comme moi pour jouer avec le feu comme ça. Mais j'ai pas envie de me prendre la tête avec ça, et au pire si quelque chose m'arrive ça ne sera pas la première fois que la vie me crache dessus. Oui c'est un peu un défi que je me donne. Et tous les six mois je passe les tests. Jusque là tout va bien, et je croise même pas les doigts. Un abruti fini donc. Qui joue avec la grande faucheuse. Mais pour ma défense, elle joue pas mal avec moi aussi donc on se le rend bien. Enfin pour le moment elle n'a pas l'air d'avoir envie de m'avoir à ses côté de manière permanente.

Je sursaute tout de même quand mon ami pousse un cri de joie. Enfin j'imagine que c'est de la joie, c'était pas clair, mais je peux voir entre ses doigts un duo de préservatifs qu'il pose quelque part par là avant de me rejoindre. Ah bah si c'est pour pas s'en servir... Sourire aux lèvre, je l'applaudis comme s'il avait gagné quelque chose, et c'est peut être bien le cas. On a gagné une excellente danse à venir, et c'est bien mieux que n'importe quel trophée. Mais pour moi, juste constater qu'il n'a pas totalement perdu son excitation c'est déjà une victoire. Mais pas le temps de le féliciter verbalement, que ses mains me pousse à m'allonger sur le bureau. Je me redresse directement sur les avant bras pour regarder ce qu'il compte faire.

Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il ne prend pas son temps. Et j'adore ça. A peu près quinze seconde plus tard je suis totalement nu. Et il est entre mes cuisse, avec dans les yeux la même lueur qu'avant qu'il ne se mettre à baliser à propos de protection. J'aime ce regard, et cette chaleur. Et je ne peux me retenir de venir caresser ses cheveux du bout des doigts, perdant mes phalanges entre ses mèches, attendant qu'il se décide à abréger mes souffrances. Et j'entends là que l'attente se fait longue et l'excitation est réelle.

« Tu pense que deux ce sera suffisant ? »


Je parle des capotes bien entendu, mais heureusement je n'attends pas de réponse particulière. J'attends plutôt qu'il me fasse taire, parce que je sais qu'il sait parfaitement comment faire, il sait comment faire beaucoup de choses de toute façon. Je le regarde, plongeant mon regard dans le sien, le sourire aux lèvres, une attitude de défi dans mes réactions. Luka est du genre à accepter les challenge. Et le challenge deux capotes seulement est difficile, enfin sauf s'il a perdu en endurance depuis quatre jours.
code by Chocolate cookie




~Tah Dah !!~  
It's getting harder and harder to bear, Once the crowd goes home and there's no one left to listen... Tah dah @ ALASKA.
♦ Prisoner of the past ♦
avatar
CREDITS : Bephou d'amour
TICKETS : 1567
MEMBRE : 05/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur


Message
Sujet : Re: Boys just wanna have fun ♦ Poponou /-18ans\   
Publié : Dim 10 Déc - 11:40

Boys just wanna have fun
Apollo & Luka

« Oui je sais. Mais faudrait y penser avant de me chauffer ! Et de te chauffer aussi du coup, parce que, vas-y pour trouver des capotes dans l'urgence et avec la tremblotte »

La tremblotte? Non mais il est sérieux là? Je ne tremble pas! Je cherche juste ces putains de capotes qu'il n'a pas pensé à prendre. Ce n'est pas ma faute s'il est complètement inconscient pour aller sortir baiser sans penser à en prendre. Moi j'ai une excuse, je ne comptais pas m'envoyer en l'air ce soir, juste rester à bosser. Alors oui on s'est chauffés mais sur le moment je ne pensais pas à ça. Et merde y'a pas que moi qui doit y penser, on est deux non?

Je me calme alors que je fini par les trouver et me penche sur des choses plus intéressantes. Comme le Apollo nu et allongé sur mon bureau. Pauvre bureau, je vais avoir du mal à le voir de la même façon maintenant.

« Tu pense que deux ce sera suffisant ? »

Je souris à sa provocation. Bien sur que non ça ne sera pas suffisant. Mais une fois qu'on sera un peu calmé après cette première fois on pourra retourner à ma caravane ou la sienne là où il y aura plus de capotes. Je m'occuperais de lui toute la nuit et là c'est sur qu'on en utilisera plus que deux.

Mais pour le moment je dois le faire taire et je sais comment m'y prendre. Mes lèvres descendent pour s'occuper de son désir déjà tendu. Je l'entends toujours, mais cette fois ce sont des gémissements de plaisir. Je me laisse aller, faisant de mon mieux pour que cette douce litanie de son ne s'arrête pas. Je continue un moment puis m'arrête au pire moment pour lui, le laissant frusté. Mais je ne veux pas le faire venir trop vite.

Je pars fouiller dans mes affaires. Ce n'est pas si mal qu'on soit ici en fait. J'arrive à trouver rapidement ce que je cherche et reviens vers lui avec mon tube de vaseline. Lui aussi j'aurais du mal à le voir pareil la première fois que je m'en servirais.

Je reviens contre la table, prenant ses jambes pour poser ses pieds sur mes épaules. Je pense à lui, essayant de ne pas trop le tenter pour qu'il n'ait pas envie de m'embrasser. Je sais que c'est difficile pour lui mais je ne veux pas déroger à cette règle, j'ai déjà fait une exception pour l'une d'entre elles, je ne peux pas tout lui céder.

Je me sers de la vaseline pour le préparer, le frustrant certainement. Je me rappelle de suffisamment de moments de notre dernière soirée pour savoir qu'il n'appréciera que modérément que je prenne mon temps pour le préparer correctement. Mais tant pis, qu'il rale, ça lui apprendra à se moquer de moi, à me chauffer et j'en passe.

Je termine de le préparer, enfile ma capote et lentement j'unis nos corps profitant de cette position pour le prendre profondément. Je laisse échapper un gémissement de pur plaisir et je perds doucement la tête.
made by black arrow
Contenu sponsorisé


Message
Sujet : Re: Boys just wanna have fun ♦ Poponou /-18ans\   
Publié :

Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» TEDDY Δ I wanna be where the boys are / fini
» Canadian aid worker guilty of assaulting Haitian boys
» Nils Relationships || You like Swedish boys ?
» 01. Girls just wanna have fun !
» ➺ IF I'M GONNA DIE, I WANNA STILL BE ME.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAVE YOU SEEN THE CLOWN ? :: Noah's ark circus comes to town :: behind the scenes :: Shelter animals-